Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Résoudre le "au cas où"

Pin it! Imprimer

2e8e48517c7bfb8051a22064340ff661.jpg

En triant ses vêtements, on tombe forcément sur certains où le choix s'avère plus complexe. 

Vêtements sentimentaux ou idéalisés, il est parfois difficile de s'en séparer et ils finissent souvent par rester dans le placard "au cas où"…

Il y a des vêtements qu'on a ramené d'un voyage, qu'on a porté à une époque envers laquelle on est nostalgique. Il y a aussi ceux qu'on trouve tellement chouettes sur le cintre mais qu'on ne met pourtant pas, trouvant toujours une bonne excuse pour en préférer d'autres. Ceux là sont sans doute ici d'un shopping coup de coeur, d'une envie de modifier son style, de prendre des risques, qu'on ne prend pourtant pas…

Quand on essaye de minimiser son placard, il faut pourtant arriver à résoudre ce "au cas où" car si vous faites attention, ce sont toujours les mêmes vêtements sur lesquelles on hésite sans jamais arriver à s'en débarrasser. 

Vous pouvez bien sûr vous aider de la technique des 2 maximum mais il faut avouer que parfois on préfère tricher que de se séparer d'un vêtement "au cas où". 

Pour moi, il y en a pleins mon placard. D'une part des vêtements sentimentaux, généralement ramenés des USA, ou offerts par un être cher. C'est comme ça que j'ai par exemple un sweat Baltimore en XL ramené par mon papa qui avait un petit problème de choix dans les tailles ;-) Mais ça a longtemps été mon sweat doudou lors des jours malades et même si ça fait plusieurs années que je ne le met plus réellement, impossible de m'en débarrasser. J'ai aussi une chemise Abercrombie ramenée lors de mon premier voyage aux USA et que j'ai beaucoup mise. Elle a de fines rayures blanches et bleues claires et l'intérieur du col est en liberty. Mais aujourd'hui, elle est un peu serrée, plus vraiment à mon goût et pourtant je la conservais. 

Ces vêtements doudou quittent peu à peu mon placard. J'ai décidé que ce n'était pas ces vêtements qui fesaient mes souvenirs. Bien sûr j'en garde certains, qui bien qu'inutiles, sont des petits trésors à mes yeux 

J'ai par contre beaucoup plus de mal avec les vêtements "idéalisés". Ceux que je trouve super sur le cintre et parfaits sur les autres. Pour moi, c'est surtout des pièces féminines, robes, chemises, chaussures, qui ne correspondent pas vraiment à mon style et me donne pourtant envie d'évoluer un peu. 

Pour déterminer ceux qui ne pourront jamais s'intégrer à mon placard, j'ai trouvé une technique sympa. Parce que le plus dur c'est bien de savoir pourquoi on ne le met pas et éviter ainsi de pouvoir se répondre "au cas où" ! 

J'en ai choisi 4 (pas plus), je les laisse bien visibles et essaye de les mettre avant autre chose les matins. Dans une dizaine de jours, je vois ceux j'ai réussi à mettre et ceux qui sont restés là. Si vous y pensez, noter tous les jours avec quoi vous mettez tel vêtement ou pourquoi vous ne le mettez pas. A la fin, on voit mieux pourquoi ils ne collent pas. Certains pourront être donnés directement, d'autres gardés en attendant de trouver plus de tenues pour aller avec ou de compléter sa garde robe. Par exemple, je ne mettais que très peu certaines robes, non pas parce que je ne les aimais pas mais parce que je n'avais pas gilet à mettre avec en hiver ! 

Bien sûr, sortez des vêtements de circonstances. S'il neige cette semaine là, n'allez pas tester vos ballerines jamais mises. Attendez le retour des beaux jours ! 

Voici un exemple de sélection : 

FullSizeRender.jpg

Ce sont des affaires achetées cette année et pourtant très rarement mises. Un pull coloré pour moi qui met très peu de couleurs aux saisons froides, une marinière (et pourtant je suis une grande fan de marinières, peut être cela vient de la coupe??), une robe H&M trouvée sur un vide dressing et encore jamais mise et des chaussures que je trouve tellement belles mais qui ont bien du mal à se retrouver à mes pieds. 

On verra dans une dizaine de jour si certaines choses n'ont pas été mises ! 

Et vous, vous avez du mal avec le "au cas où" ? 

 

Commentaires

  • J'avais beaucoup beaucoup de mal avec les "au cas où", malgré mes 8 déménagements. Et cette année, pour la première fois, je suis prête à donner tout ce que je ne porte plus depuis des années. J'ai commencé par mettre dans des cartons, à faire des annonces, pour progressivement étiqueter le carton "Emmaus". Car je réalise qu'il y a beaucoup de choses que je ne porte plus, et ça ne sert à rien de garder des fringues 2 tailles trop petites (puisque je ne les reperdrai plus ces tailles).

  • Julie elles sont trop belles tes chaussures ! N'hésites plus elles vont avec tous!!! Trop de bon goût ! Bisous Candy

Écrire un commentaire

Optionnel