Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Beauté

  • Démaquillage à l'huile

    Pin it! Imprimer

    IMG_3628.JPG

    De retour des vacances sans wifi, j'ai beaucoup de retard de publications ! N'oubliez pas que vous pouvez me suivre sur instragram (banana_blog), en général, je suis plus active dans ces moments un peu compliqués où je ne peux pas publier ici.

    Pour la reprise, je voudrais aborder le sujet du démaquillage à l'huile. Je vous en ai déjà parlé dans ma routine démaquillage et vous trouverez beaucoup d'articles à ce sujet sur les blogs.

    Je voulais juste reprendre les basics du démaquillage à l'huile et surtout aborder la question de l'huile de coco. 

    Se démaquiller à l'huile a l'avantage d'utiliser du "gras" pour dissoudre du "gras" et donc le maquillage, même waterproof. L'huile permet aussi de ne pas décaper la peau et donc de ne pas la fragiliser. 

    En règle générale, on hésite à utiliser l'huile quand on a la peau mixte, grasse ou à imperfections, craignant de se rajouter encore plus de problème. C'est un peu une idée reçue, l'huile ne viendra pas graisser votre peau ni vous rajouter des boutons. 

    Mais cela ne veut pas dire que vous pouvez vous démaquiller n'importe comment, ni avec n'importe quelle huile !

    Règle n°1 - L'huile tu enlèveras avec un coton/gant/serviette

    Pour se démaquiller à l'huile rien de plus simple : pas besoin d'humidifier la peau, il suffit d'appliquer une grosse noix d'huile dans le creux de la main, de la répartir sur vos deux et on masse son visage. Pas besoin de frotter comme une dingue, le massage doit être agréable ! Pour bien enlever le mascara, on frotte les cils entre deux doigts en les faisant rouler. 

    Pour rincer, il ne suffit pas d'asperger le visage d'eau, si vous avez déjà fait une vinaigrette, vous voyez bien que l'huile ne se mélange pas à l'eau ! Il vaut mieux prendre un coton lavable, un gant de toilette ou une petite serviette, de la passer sous l'eau tiède avant d'enlever l'huile (et le maquillage avec) de votre visage. Là encore, ne frottez pas comme une acharnée, on passe d-é-l-i-c-a-t-e-m-e-n-t le coton sur le visage ! Vous pouvez la repasser plusieurs fois sous l'eau pour vous assurer que tout le maquillage part bien ! 

    Règle n°2 - Nettoyer ta peau après, tu feras

    Et oui, le démaquillage à l'huile seul est un peu une hérésie, surtout si vous avez une peau à imperfections. Le coton lavable et l'eau vous permettront d'enlever tout le maquillage et la plus grosse partie de l'huile MAIS il reste toujours des traces d'huile mélangée à votre maquillage. S'arrêter là, c'est prendre le risque de boucher vos pores et de voir apparaître boutons, teint terne ou rougeurs. 

    Du coup, on passe toujours par l'étape nettoyage après le démaquillage à l'huile : un gel nettoyant, un savon, etc. à vous de trouver ce qui convient à votre peau. Sachez que le plus doux restera évidemment un savon saponifié à froid, spécialement conçu pour votre type de peau (le Macadamia/Aloé Vera du Moly est parfait pour les peaux mixtes!). Et petit conseil, n'hésitez pas à varier en fonction de l'état de votre peau : parfois il lui faudra un savon très doux, parfois un savon plus nourrissant ou permettant de traiter les imperfections. 

    Et là encore, pas besoin d'insister ou de frotter, on passe seulement un peu de savon et d'eau sur le visage et on rince. 

    Si vous avez la peau sensible ou si vous habitez une région où l'eau est très calcaire, n'oubliez de passer un peu d'eau florale ou de lotion pour enlever le calcaire de l'eau et ainsi éviter la peau qui tire. 

    Règle n°3 - Ton huile, avec soin tu choisiras

    On en vient au nerf de la guerre : avec quelle huile se démaquiller ? 

    Déjà, vous avez le choix entre une huile démaquillante du commerce ou une huile végétale brute.

    Les deux sont très bien mais faites bien attention à la composition des huiles démaquillantes sur le marché. En règle générale, ça vous coûtera moins chère une huile toute faite et elle se rincera plus facilement. C'est un bon premier pas si vous commencez dans le démaquillage à l'huile. 

    Ma préférée : l'huile lactée démaquillante de Melvita

    Si vous préférez utiliser une huile végétale brute, attention à votre choix et à la texture de l'huile. Certaines sont très épaisses (huile de ricin par exemple), d'autres trop liquides.

    Et c'est là que je veux en venir avec cet article : attention à l'huile de coco ! Une grande majorité des articles que je vois passer vantent les mérites de cette huile pour le démaquillage. Si j'aime beaucoup l'huile de coco pour hydrater ma peau, mes cheveux ou pour la cuisine, elle ne passe pas par mon visage ! Pourquoi donc ? Elle est comédogène mon ptit poulet ! Ca signifie qu'elle aura tendance à favoriser l'apparition de "comédons" donc de points noirs, voir de petits boutons sous la peau. 

    C'est donc, pour moi, l'erreur classique que l'on fait. Penser que l'aspect "multifacette" de l'huile de coco l'a rend parfaite pour le démaquillage. Clairement si vous avez une peau mixte, grasse ou sujette aux imperfections, ce n'est pas le cas ! Si vous y tenez vraiment, il faudra être nickel sur le nettoyage de votre peau pour s'assurer qu'il n'en reste plus sur votre peau. 

    Mais si vous voulez faire plus simple, troquez l'huile de coco pour l'huile de jojoba, d'avocat, de noisette...

    Et le must du must ? Faire votre propre mélange d'huile pour le démaquillage. A force d'utiliser des huiles végétales, vous apprendrez à connaître celles qui réussissent à votre peau, que vous tolérez bien et que vous aimez utiliser. Rien ne vous empêche de faire votre propre mélange !

    Un mélange que j'aime : 1/3 d'huile de jojoba, 1/3 d'huile de ricin, 1/3 d'huile d'avocat. Mais c'est déclinable à l'infini, suivant votre type de peau et vos besoins.

    On récapitule...

    On choisit une huile végétale en fonction de sa peau (pour voir les indices de comédogénécité), on la masse doucement sur le visage, on rince plusieurs fois avec un coton ou une serviette humidifiée et on nettoie avec un savon doux ! La peau est démaquillée, propre et prête à recevoir un soin ou respirer un peu toute nue ♥

     

  • Favoris : les solaires bio

    Pin it! Imprimer

    fdbdf15f2e188171faef0c96fa29b715.jpg

    C'est une des questions que l'on me pose le plus (après les 3000 questions sur la lessive maison!) : quels solaires choisir ?

    Je vais essayer de faire rapide sur l'explication des filtres, je n'ai pas envie de vous perdre !

    En bref, il existe deux types de filtres : les chimiques ou organiques et les filtres minéraux. On trouve les premiers dans la majorité des crèmes solaires vendues en grandes surfaces ou parapharmacies. Leurs avantages en terme de texture ou d'efficacité est très fortement remise en cause par leurs inconvénients : les filtres sont non seulement toxiques pour l'environnement dans lequel vous vous baignez mais ils sont de plus en plus nombreux à être soupçonnés d'entrer dans la catégorie des perturbateurs endocriniens. Les formules ont aussi de nombreux ingrédients allergènes qu'il convient d'éviter pour les peaux les plus sensibles. 

    C'est là qu'arrive les filtres minéraux : le dioxyde de titane ou l'oxyde zinc par exemple. Ce sont les seuls filtres autorisés dans les crèmes solaires bio, souvent couplés à des huiles végétales qui augmentent leur efficacité. Elles sont généralement très peu allergènes donc mieux tolérées par les peaux sensibles. Le problème est que les filtres minéraux rendent la crème blanche et souvent difficile à étaler. Pour éviter ce problème, les filtres minéraux sont parfois ajouter en toutes petites "fractions", ce qu'on appelle les nanoparticules et ce dont ne connaît pas encore les effets sur la santé (les nanoparticules étant susceptibles de passer la barrière de la peau). 

    Conclusion : aucune crème n'est parfaite et même dans le bio, il faut se méfier. 

    Quelques conseils pour choisir sa crème solaire

    Filtres chimiques ou minéraux ? 

    Vous vous doutez que je préfère vous conseiller des filtres minéraux puisqu'il est plus compliqué de trouver des compositions "clean" à base de filtres chimiques. Dans tous les cas, si vous vous baignez dans l'océan (ou la mer hein!), préférez des filtres minéraux qui ne pollueront pas l'eau. Et si vous n'arrivez pas à vous passer des crèmes solaires conventionnels, optez pour la formule pour enfants, qui présente souvent moins d'allergènes. 

    Comme pour tous les produits cosmétiques, je dirais que le mieux, c'est d'arrêter de penser qu'on peut les acheter en grande surface ou en parapharmacie. J'espère que ça viendra un jour mais pour l'instant, si vous ne voulez pas lire les ingrédients et comparer, le plus simple c'est encore de faire confiance à certaines marques "sûres". 

    Spray ou lait ?

    Préférez toujours les laits solaires dans lesquels les nanoparticules sont moins fréquentes et non susceptibles d'être inhaler. De plus, les laits solaires sont souvent moins chers, de quoi se permettre une crème bio, souvent plus onéreuse. Traquer la mention "nano" et évitez à tout prix les filtres chimiques les plus décriés : l'octocrylène ou l'homosalate, très répandus en grande surface. 

    Quel indice choisir ?

    Pour les enfants, du 50 c'est non négociable. Et j'ajouterais qu'il vaut mieux les habituer à porter un tee-shirt (y compris ceux anti-uv), un chapeau et à rester à l'ombre. Pour les peaux très claires, l'indice 50 est aussi inévitable, au moins au début de l'exposition. Enfin, sur le visage, je conseille aussi de privilégier un indice élevé si vous voulez éviter de voir apparaître les fameuses rides ou de voir revenir vos boutons à la rentrée ! Et là aussi, préférez un chapeau et des lunettes.

    Sinon, un indice 30 est largement suffisant. La différence avec l'indice 50 est minime pour des peaux adultes normales et sera sans doute contrebalancer par le fait qu'un indice 30 s'étale mieux donc on a tendance à en mettre plus qu'avec un indice 50. Il faut mieux renouveler souvent et en mettre suffisamment que miser uniquement sur l'indice 50. 

    Et pour le visage ? 

    La crème solaire sur le visage peut être problématique. Elle fait souvent briller, le maquillage peut être difficile à faire tenir et si vous avez une peau à imperfections, gare à ne pas boucher vos pores !

    Quelques petits conseils pour le visage :

    • toujours se démaquiller soigneusement les jours où vous avez mis de la crème solaire. Eviter de trop agresser votre peau pendant l'été donc mollo sur les gommages ou autres gels nettoyants.  
    • je ne change pas le reste de ma routine, je continue à mettre de l'aloé vera et de l'huile végétale le matin. Il n'y a aucun problème à mettre de l'huile végétale quand il y a du soleil, c'est un vieux mythe la poêle à frire ! Il y a même des huiles intéressantes pour leur indice de protection (toujours faible mais ça peut être utile) : germe de blé, avocat, de tamanu... Personnellement, les jours où je ne m'expose pas vraiment (mais il y a quand même du soleil dehors!), j'ajoute une goutte d'huile de tamanu le matin avec de l'huile d'avocat et mon aloé véra. 
    • par contre, attention aux huiles essentielles qui peuvent être photosensibilisantes, je préfère les garder pour la nuit pendant l'été si besoin. 
    • si vous avez tendance à briller, ajouter un peu d'aloé véra au dessus de votre crème solaire ou optez pour des crèmes spéciales peaux mixtes. Ici, j'utilise parfois le stick Eq Love qui tient très bien et ne brille pas. 

    Mes crèmes solaires préférées

    Depuis quelques années, j'ai pu tester quantité de crème solaire bio pour affiner mes préférences. Certaines ont été décevantes au niveau de l'application (beaucoup trop épaisses ou blanches) mais peu se sont révélés inefficaces : la seule que je n'utiliserais plus est la Nuxe bio en 50 qui malgré son indice m'a valu quelques beaux coups de soleil. 

    Voici mon best-of, les crèmes auxquelles je fais 100% confiance. Ma préférence va à celle des Laboratoires de biarritz, que je trouve plus simple à appliquer. Et à Acorelle pour ma fille. J'aime beaucoup le stick en 50 de Eq-Love, hyper pratique à avoir dans son sac ou si vous faites des sports nautiques (il existe en doré maintenant pour éviter le côté blanc!). J'aime beaucoup aussi Eco Cosmetics, qui propose plusieurs types de produits dont un spray très efficace. 

    Dans ces 4 marques, j'ai testé plusieurs types de produits mais forcément pas tout ! Donc n'hésitez pas si certains vous ont déçus !

    Soins solaires bio
     
    Et bien sûr, on n'oublie pas son chapeau, son teeshirt, de s'hydrater et de ne pas faire le lézard aux heures les plus chaudes ! 

     
  • Alléger sa trousse de toilette

    Pin it! Imprimer

    unnamed-3.jpg

    Il y a quelques années, chaque voyage me donnait des sueurs froides. Déjà que j'avais du mal à me limiter sur les vêtements mais alors la trousse de toilette...! Pour peu que ce soit un voyage d'été et ça se transformait en combat contre l'espace : un shampoing, un  après shampoing, un masque, une crème solaire, une crème pour le corps, ma crème de jour, une tonne et demi de maquillage (marrant vu que je me maquille peu!), de la Biafine en cas de coup de soleil, un anti moustique, un démaquillant, des cotons, un gommage parce qu'on sait jamais, etc. En général, j'avais toujours deux trousses de toilette et je devais quand même caser les produits les plus encombrants dans la valise (et les retrouver ouvert sur mes vêtements!). 

    Mais peu à peu ma routine change et j'essaye de devenir raisonnable (sans doute le bénéfice de l'âge ou le ras le bol de porter la valise de trois tonnes, j'hésite!). 

    Pourtant, passer à une routine naturelle, tendance zéro déchet, n'est pas forcément plus simple en voyage. Les cotons lavables doivent justement être lavés, les produits solides doivent trouver une boîte parfois encombrante, les mélanges d'huiles végétales augmentent le nombre de produits...bref pas évident au premier abord ! 

    Je suis partie la semaine dernière dans les Landes et j'ai voulu tester : tout faire rentrer dans ma trousse de toilette, pour moi, mon amoureux et ma mini. Une seule petite trousse "à côté" était prévue pour y mettre un petit nécessaire à bobo : pansement, doliprane, antiseptique...mais très peu aussi, j'ai toujours tendance à penser que je pars en Namibie alors que le doliprane, on en trouve quand même facilement dans Les Landes hein ;) 

    J'ai réussi et je suis assez fière. Non seulement personne n'a manqué de rien mais je remarque encore quelques améliorations à faire pour diminuer un peu plus. 

    Les astuces principales

    unnamed-4.jpg

    La principale astuce consiste bien sûr à réduire les volumes. Pour cela, il est utile d'investir dans des petits contenants ou de garder ceux de produits finis. J'utilise souvent les contenants voyage de Sephora qui sont assez pratique mais des petits pots récupérés peuvent aussi faire l'affaire. En général, je transvase au minimum mon aloé vera et mon eau florale (ce que je n'avais pas encore fait sur les photos #blogueuseencarton).

    Sinon, quand c'est possible, préférez les tubes ou les pots plats qui sont plus faciles à caser quelque part.

    Pour éviter les accidents du voyage, je mets tout ce qui est en verre ou fragile dans une petit pochette dans ma trousse de toilette : essentiellement les huiles chez moi (tu le sens le souvenir d'un voyage où mon huile de jojoba s'est répandu partout ?). N'hésitez pas à multiplier les petits pochettes pour tout séparer et ne rien perdre ou salir. J'utilise les pochettes de mes cotons lavables, de bijoux ou autres achats. 

    Les produits de beauté solides sont une bonne alternative à condition de bien les choisir et de leur trouver un contenant pratique. En voyage, je préfère les superposer dans un petit tupperware donc ils ne doivent pas prendre de place. Attention aussi à bien les laisser sécher avant de les transporter ou alors à vite les mettre à sécher en rentrant si vous n'avez pas eu le temps avant.

    Enfin, il faut cibler les produits multi-usages. Mon favori reste l'aloé vera. Je vous prépare un article sur toutes les utilisations que j'en fais mais en gros il me sert pour le visage, le corps, les cheveux, les bobos... Sinon une bonne huile végétale vaut mieux que 10 différente, elle fera office de crème de visage, de cheveux, de démaquillant. La plus "multi-usage" reste l'huile de jojoba mais j'aime beaucoup l'huile de noisette ou l'huile d'avocat aussi dans le même genre. 

    Pour la toilette

    (Point vocabulaire : "la toilette" c'est vraiment un mot qu'on utilse en vrai ? Non parce que "faire sa toilette" ça me rappelle beaucoup ma mamie ! Du coup on dit quoi "Pour l'hygiène"? Mouais...faut que je médite sur cette histoire de vocabulaire ^^).

    Ici, c'est radical : un savon solide et c'est tout ! J'en choisi un doux pour qu'il convienne à toute la famille. Cette fois-ci c'était (encore) un Le Moly au Karité

    J'emporte un seul dentifrice pour la famille, le Melvita à la fraise qui nous convient très bien ! Et bien sûr nos brosses à dents ^^

    Pour le déodorant, en général, j'opte pour un déo en stick, mon préféré étant celui de Schmidt's au géranium en format mini. Mais comme j'évite maintenant d'acheter en ligne (tiens je vous ai pas écris à ce sujet!), je termine pour l'instant mes deux déodorants en pots. J'ai donc amené celui de Le Moly, sans bicarbonate à la bergamote, que j'aime beaucoup. Le pot n'est pas l'idéal mais ce n'est pas trop encombrant non plus !

    unnamed-5.jpg

    Pour hydrater le corps, hors été, un peu d'aloé vera suffit, éventuellement avec une goutte d'huile végétale. En été par contre, je prends un petit pot de beurre de Karité, il en existe des tout plat qui prennent peu de place. 

    ⇒ un savon solide, un dentifrice et les brosses à dents, un déodorant.

    Pour le visage

    unnamed-6.jpg

    Logiquement, une seule huile végétale me suffit pour le démaquillage et le soin, dans ce cas j'emporte de l'huile de noisette ou d'avocat, un peu plus épaisse que l'huile de jojoba.

    Cette fois-ci, j'ai voulu testé un mélange pour le démaquillage que je n'avais pas eu l'occasion de faire encore : huile d'olive, huile de ricin et eau florale de rose. Je l'ai mis dans un mini flacon pompe. Finalement, je préfère utiliser une huile végétale seule pour le démaquillage, je trouve ça plus rapide et ça s'élimine plus facilement.

    Rien ne vous empêche de transvaser une huile démaquillante toute faite (j'aime celle de Melvita) dans un petit flacon. 

    Je prends quelques cotons lavables : en général minimum 4 pour avoir le temps de les laver à la main et de les faire sécher. 

    Je rince toujours mon huile démaquillante avec du savon et en voyage, j'utilise le même que pour le corps. J'emporte souvent une eau florale, pas en grand format comme sur la photo mais elle me sert à me rafraichir quand il fait chaud, à éliminer la crème solaire ou à éviter le calcaire de l'eau dans certains endroits.

    En soin, encore une fois, j'utilise mon huile végétale et mon aloé vera. 

    une huile végétale, des cotons lavables, aloé vera, eau florale. Si besoin une huile spécial démaquillage dans un petit flacon.

    Pour les cheveux 

    J'emporte un shampoing solide pour toute la famille. Mon préféré est celui de Lamazuna mais le format ne convient pas à ma fille (#relou) et lui préfère la fleur de Secrets de Provence

    Pour éviter d'emporter après-shampoing ou masque, une seule astuce : emporter une huile capillaire ou une crème pour cheveux. J'ai pris l'huile capillaire Evolve que j'adore, une goutte mélangée à de l'aloé vera suffit. En crème, si besoin, je vous conseille celle de Denovo. Du coup, je me lave les cheveux au shampoing solide, je les démêle en sortant de la douche et s'applique mon soin. C'est beaucoup moins encombrant qu'un après shampoing ou un masque et ça permet d'éviter quand même les cheveux secs, surtout si vous partez à la plage ou piscine. 

    un shampoing solide, un soin et aloé vera, une brosse.

    Divers

    unnamed-7.jpg

    Il reste encore pas mal de place !

    De quoi ajouter une crème solaire si vous allez au soleil. Là, j'ai pris celle de Nuxe Bio mais c'est loin d'être ma préférée. Le tube était petit donc pratique et elle fonctionne très bien. Si je pars quelque part avec du soleil mais sans aller à la plage, je prends uniquement mon stick solaire EQ Love que j'applique avant mon huile végétale sur le visage.

    J'ai pris deux huiles essentielles en cas de bobo : tea tree et lavande. Finalement, je ne m'en suis pas servie et j'aurais du prendre l'huile essentielle de citronnelle vu les moustiques ! En général, je prends au minimum de l'huile essentielle de lavande qui me sert à beaucoup de choses, mais c'est à adapté en fonction de votre bien être. L'huile essentielle de menthe poivrée peut être très utile en voyage aussi pour les nausées ou les maux de ventre.

    j'ai ajouté une mini trousse de maquillage que j'ai oublié de prendre en photo : un mascara, un crayon noir, ma BB crème Nuxe Bio, mon fard à joue crème Une pour éviter de prendre un pinceau et un stick à lèvre Hurraw. Et finalement, j'aurais pu éviter le crayon noir ^^

    Quelques élastiques et pinces, ma brosse, une mini pochette pour y glisser une paire de boucles d'oreilles et c'est bon ! 

    Ah oui, monsieur a ajouter son déo et un petit pot de voyage rempli de son gel pour cheveux, il devient raisonnable aussi ! 

     

    beauty travel

     

     
    A très vite ! 
  • Entretien des cotons lavables

    Pin it! Imprimer

    cotons lavables,démaquillage,entretien,percarbonate

    Un petit article pour compléter celui sur le "Mode d'emploi : les cotons lavables". J'utilise les cotons lavables depuis plus d'un an et j'en suis toujours ravie. Pour rappel, j'utilise ceux en coton et ceux à l'eucalyptus. Ils me servent pour mon démaquillage à l'huile, pour passer de l'eau florale, pour nettoyer le visage de ma fille... Les seuls cotons jetables que je garde sont pour enlever le vernis à ongles et pour nettoyer les bobos. Mais en plus d'un an, j'ai du acheter deux paquets seulement !

    Aujourd'hui, je voulais vous parler un peu de l'entretien des cotons lavables. Dans mon article précédent, je vous avez donné quelques astuces pour les laver mais j'ai depuis compléter ma routine "lavage". Comme je vois beaucoup de commentaires pour savoir comment les garder blancs et propres, un petit complément s'impose !

    Les cotons lavables ont vocation à durer longtemps, il serait dommage d'en racheter parce que les vôtres deviennent gris ou tachés. 

    Au quotidien

    cotons lavables,démaquillage,entretien,percarbonate

    Dans ma salle de bain, j'ai un pot avec tous mes cotons propres et un pot où je dépose ceux qui viennent d'être utilisés. Ca me permet d'attendre d'en avoir plusieurs à passer en machine et de ne pas les perdre. 

    Quand j'ai fini d'en utiliser un, je le frotte un peu avec mon savon sous l'eau pour faire partir le plus gros des traces de maquillage. Mais il m'arrive d'avoir un peu la flemme et pas de panique, tout partira très bien après en suivant quelques petits conseils. Pour info, j'utilise de la BB crème, peu de fards à paupières mais du mascara waterproof, et tout part sans soucis. 

    Au moment de les laver en machine

    cotons lavables, démaquillage, entretien, percarbonate

    Quand j'arrive à une dizaine de cotons, je les lave en machine !

    Si besoin, et surtout s'il reste des traces de maquillage, je les frotte avec un peu d'eau et de savon de marseille (le blanc). Les traces partent toutes sans problème. Il m'arrive de les laisser tremper une petite heure dans cette eau savonneuse avant de les mettre en machine quand je veux bien faire partir toutes les traces. 

    Ensuite, je les place dans un filet pour ne pas les perdre, et je les lave avec ma lessive habituelle à 40°C en cycle court (avec d'autres vêtements blancs de ma fille par exemple). 

    Je les sors immédiatement, je les laisse sécher sur l'étendoir mais ils sont généralement secs très rapidement. Et je les range dans leur petit pot !

    Pour raviver le blanc : le percarbonate de sodium

    cotons lavables, démaquillage, entretien, percarbonate

    Une fois par mois en général, je leur fais prendre un bain de percarbonate de soude afin de les garder bien blanc. J'ai testé toutes les astuces pour raviver le blanc (le citron, le bicarbonate, faire bouillir...) et rien n'est aussi efficace (et facile) que le percarbonate !

    Dans une bassine d'eau, j'ajoute environ 2 cuillères à soupe de percarbonate et je laisse tremper une nuit. 

    Le lendemain, je les passe en machine en ajoutant une cuillère à soupe de percarbonate sur la lessive, toujours à 40°C. Ils ressortent parfaitement blancs. 

    Astuce : si vous trouvez que malgré tout ça, vos cotons nettoient moins bien, il peut être nécessaire de les passer une fois à plus haute température (60°C) ou éventuellement de les faire bouillir quelques instants. Il se peut qu'il garde l'huile de votre démaquillage et j'encrasse au fur et à mesure.

    Pour info, le percarbonate peut vous servir pour tous les autres vêtements blancs ou même pour détacher d'autres couleurs. Vous pouvez très bien choisir d'en ajouter un peu à votre machine à chaque fois que vous les laver mais je préfère le faire ponctuellement pour économiser le percarbonate ! 

    Pour des cotons doux : on frotte !

    cotons lavables,démaquillage,entretien,percarbonate

    Les cotons lavables, c'est comme les serviettes de toilette, ça peut devenir un peu rêches à force des lavages. Vous pouvez opter pour un passage au sèche-linge pour les adoucir mais, d'une part, je n'en ai pas, et d'autre part, je trouve ça dommage d'utiliser autant d'énergie pour les rendre doux. 

    Alors qu'un simple petit geste change tout pour la douceur de vos cotons : une fois secs sur votre étendoir, juste avant de les ranger, il suffit de les frotter les uns sur les autres pour assouplir la fibre ! Exactement comme une serviette qui devient moins rêche au fur et à mesure qu'on l'utilise, sauf que vu leurs petites tailles, c'est bien plus rapide ! 

    Et bien sûr, tout ça est valable chez moi, en voyage, vous pouvez très bien laver vos cotons à la main avec du savon de Marseille. Il suffira de leur donner un bon bain en rentrant pour ôter toutes traces éventuelles d'huile ou de maquillage. 

    Pour plus d'infos sur le choix ou l'utilisation des cotons, n'hésitez pas à aller voir mon premier article