Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Beauté

  • DIY : Baume à lèvres maison (et facile!)

    Pin it! Imprimer

    0.jpg

    L'hiver approche, les températures diminuent. C'est l'époque où on sort le baume à lèvres...et où fait parfois le mauvais choix !

    Que contiennent les baumes à lèvres conventionnels ? 

    La grande majorité des baumes que vous trouverez en grande surface et en parapharmacie contient du paraffinum liquidum, autrement dit de l'huile de paraffine ! Ingrédient très classique en cosmétique conventionnelle, l'huile de paraffine est issu de l'industrie pétrolière : c'est un produit extrait des résidus solides du pétrole. 

    C'est donc une huile minérale, un hydrocarbure

    Elle est utilisée en cosmétique principalement pour ses caractéristiques émollientes : elle assouplit les tissus. Elle a de nombreux avantages : incolore, très bien tolérée puisqu'elle ne pénètre pas dans la peau, se conserve bien et, enfin, elle est bon marché !

    Et les autres ingrédients ? Souvent des huiles végétales hydrogénées ou des huiles estérifiées, sans danger prouvé mais sans efficacité sur la peau. Mais aussi du silicone, des parabens, des PEG, de l'alcool en grande quantité ou des parfums synthétiques.

    Pourquoi c'est pas top le pétrole en cosmétique ?

    Pour des raisons environnementales en premier lieu, de la même manière que tous les produits issus de l'industrie pétrolières. C'est un procédé toxique pour l'environnement, un épuisement des ressources de notre sous-sol et une grande dépense en énergie, etc. On est malheureusement encore dépendant du pétrole pour de nombreuses choses mais son utilisation en cosmétique est clairement un luxe à l'heure actuelle.

    Pour des raisons de santé, les hydrocarbures restent classés dans la catégorie des "risques modérés", notamment en cas d'ingestion. Et pour le baume à lèvre, c'est évidemment un risque direct vu qu'on ingère une grande partie de notre baume. 

    Enfin, pour des raisons d'efficacité, c'est un ingrédient occlusif, c'est à dire qu'il crée une barrière entre la peau et l'environnement. L'eau, les bactéries (bonnes ou mauvaises), les soins, les déchets qu'évacue la peau..plus rien ne passe ! Résultat : c'est le même effet que le silicone. A court terme, le baume adoucit les lèvres mais aggrave la situation peu à peu. Vous devez donc en mettre plus souvent...et c'est le cercle vicieux.

    Comment soulager nos lèvres gercées alors ? 

    La peau des lèvres est extrêmement fine, elle subit de nombreuses agressions et quand arrive le froid, elle n'arrive plus à se "réparer" seule. Elle ne crée pas de sébum, il faut donc l'aider à se nourrir, à se protéger et à évacuer les toxines.

    Premier geste indispensable : arrêter de passer de la salive sur les lèvres ! Ce geste automatique fragilise encore plus les lèvres, il faut l'éviter dès les premiers froids.

    Utiliser un baume qui aide les lèvres : pour nourrir, adoucir et assouplir, il faut trouver un baume qui ne pas être occlusif et qui utilise des ingrédients végétaux qui aideront à chaque utilisation. Les huiles végétales ou les beurres végétaux doivent être dans les trois premiers ingrédients de votre baume. Pour la texture du baume, la cire d'abeille ou la cire végétale seront parfaites, sans fermer la barrière de la peau.

    Et jetez tous les baumes qui contiennent de l'huile minérale, aka notre paraffinum liquidum !

    Quelques chouettes baumes à lèvres 

    • En magasin bio (ou en ligne) : Lavera, Cattier, Logona, Beneco, sont les plus courants. Entre 2,45€ et 3,95€ environ.

    Huiles végétales, cire d'abeille ou cire végétale, beurre de karité ou de cacao, autre beurre végétal... Ils sont tous composés sans huile minérale et avec de bonnes compositions globalement.

    • En parapharmacie, vous trouverez sans doute Weleda, Cattier. Le reste, on oublie (Nuxe, même bio contient soit du Diméthicone, soit des PEG ou des huiles végétale hydrogénées (HYDROGENATED VEGETABLE OIL).

    Les autres marques à trouver en ligne : 

    Composé de cire végétale, d'huiles végétales, beurre de cacao, vitamine E et arômes naturels. Vegan et avec de nombreux "goûts" différents.

    Très riche en huiles végétales et en beurres végétaux, un super allié pour les lèvres très sèches. A laisser sur la table de nuit en raison du format pot.

    Une composition très minimaliste et très nourrissante. 

    Composition minimaliste aussi, le format tube est top.

    Et un baume à lèvres maison alors ?

    Vous connaissez ma non-passion pour la cosmétique maison ! J'évite en général de jouer au petit chimiste et je préfère opter pour des produits simples, de bonne composition, voir de production locale. En général, j'utilise le baume Le Moly ou un baume plus classique trouvé en magasin bio.

    Finalement, je me suis dis que la composition nécessaire était finalement très simple et que j'avais tous les ingrédients à la maison ! Depuis 1 an maintenant, c'est mon petit baume chouchou, surtout l'hiver ! J'en fais même des petits cadeaux, ça peut être une idée pour Noël !

    Recette du baume à lèvre maison (pour un petit pot)

    - 2 cuillères à café d'huile de coco

    - 1/2 cuillère à café de cire d'abeille (la même que pour les Bee Wraps!)

    - 1/2 cuillère à café de sirop d'érable ou de miel

    - 5 gouttes de vitamine E pour la conservation. Si vous n'en avez pas, veillez à le conserver moins longtemps et à toujours l'utiliser avec les mains très propres !

    Au bain marie, faire fondre l'huile de coco et la cire d'abeille. Laissez refroidir légèrement. Ajouter ensuite le sirop d'érable ou le miel, puis la vitamine E et mélangez bien. Verser dans un petit pot propre et laisser refroidir, le mélange va se figer en refroidissant. 

    * Utilisez toujours des ustensiles propres pour fabriquer vos cosmétiques et stérilisez les pots si possible.

    Et sinon, du beurre de karité ou une huile végétale toute simple sur les lèvres tous les soirs, c'est déjà bien plus efficace que du pétrole !

    chOISIR SON BAUME A LEVRES.png

  • Choisir sa crème solaire

    Pin it! Imprimer

    solaire,crème bio,filtres minéraux,soleil,protection solaire

    La question est de saison : quels solaires choisir ?

    1. Les crèmes solaires avec des filtres chimiques : ils représentent la majorité des crèmes solaires vendues en grandes surfaces ou parapharmacies. Leurs avantages est qu'ils permettent à la fois un large spectre de protection et une texture fluide sans traces blanches. 

    Les filtres chimiques les plus courants : oxybenzone, octinoxate, l'avobenzone...

    Le problème des filtres chimiques : ils ne sont pas sans effet sur votre santé d'une part puisqu'ils sont conçus pour être absorbés par la peau. Certains sont allergènes ou soupçonnés d'être des perturbateurs endocriniens. Mais ils ont surtout des effets catastrophiques sur l'environnement marin, notamment sur les coraux. Ils pertubent le cycle de reproduction des coraux et provoquent leur blanchissement. Or, les coraux subissent déjà de fortes périodes de réchauffement en raison du changement climatique, ils n'arriveront plus à se remettre si on continue à déverser les 25 000 tonnes de crèmes solaires chaque année. La Grande Barrière de corail par exemple, constitue le plus grand écosystème mondial, abrite des milliers d'espèces et protège les côtes de l'érosion. Mais selon la méthode des dominos, si on menace un si grand écosystème, ce ne sera pas sans impact pour nous.

    2. Les crèmes solaires avec des filtres minéraux : face à cette menace, il est désormais possible de trouver des filtres minéraux comme le dioxyde de titane ou l'oxyde zinc. Ils protègent la peau en surface contrairement aux filtres chimiques qui pénètrent, en agissant comme un effet miroir avec le soleil. Ces crèmes sont donc généralement mieux tolérées par les peaux sensibles. Et ils n'ont, a priori, aucun effet problématique sur l'écosystème marin.

    Le problème des filtres minéraux : comme ils ont vocation à couvrir l'extérieur de la peau, ils sont souvent plus difficiles à étaler et d'une couleur blanche plus marquée. Pour contrer ce soucis, certains fabricants utilisent ces filtres sous forme de nanoparticules qui permettent de faciliter l'application de la crème. Le problème est que ces nanoparticules peuvent alors pénétrer la barrière de la peau et sont soupçonnés d'avoir des effets sur le vieillissement prématuré de la peau ou le développement de certains cancers. 

    Désormais, les fabricants ont l'obligation d'ajouter la mention (nano) et cette forme de filtre est contrôlée dans la cosmétique bio :

    • Moins de 50% en nombre de particules ayant une taille inférieure à 100 nm : soit sur 100 particules, au moins 50 doivent avoir une taille supérieure à 100nm
    • Moins de 10% en masse des particules ayant une taille inférieure à 100 nm : soit sur 100g d’échantillon, plus de 90g doivent être constitués de particules ayant une taille supérieure à 100nm

    Attention cependant à certaines marques dites "naturelle" ou avec un pourcentage d'ingrédients bio, qui ne respectent pas forcément le pourcentage de limitation du label cosmebio.

    Est-ce que les filtres minéraux sont aussi efficaces ? Oui complètement ! Un indice 30 équivaut à la même protection, peu importe les filtres utilisés. 

    Les filtres ont pour objectif de limiter l'impact des rayons ultraviolets du soleil : UVB (surtout responsables des coups de soleil) et UVA (responsable du vieillissement prématuré et des maladies de peau). L'indice de protection juge le temps d'efficacité de la crème contre les coups de soleil, donc en priorité les UVB : un indice 30 signifie que la crème arrête 1/30ème du rayonnement (97%), un indice 50 signifie donc que la crème arrête 1/50ème du rayonnement, donc 98%. Et ces calculs sont effectués sur une base moyenne où une personne attrape un coup de soleil en 10 minutes sans protection sous une exposition solaire constante. Donc avec un indice 30, on arrête 97% du rayonnement pendant 300 minutes et un indice 50, 98% pendant 500 minutes.

    L'indice de protection n'est donc qu'une indication qui dépend de votre type de peau, votre sensibilité au soleil et votre exposition au soleil. Dans tous les cas, la différence entre l'indice 30 et 50 n'est pas énorme mais l'indice 50 permet surtout d'être protégé plus longtemps. Attention cependant à ne pas en mettre moins parce que l'indice est plus élevé, les calculs des indices sont aussi faits par rapport à une application correcte de la crème sur l'ensemble du corps. 

    Quelques conseils pour bien utiliser sa crème 

    Il est donc important de privilégier les crèmes à base de filtres minéraux, même si vous ne vous baignez pas à proximité de la Grande barrière de corail ! Dans tous les cas, nos stations d'épuration ont beaucoup de difficultés à traiter les filtres chimiques. 

    L'idéal est de bien appliquer votre crème, de préférence avant l'exposition et non d'attendre d'être à la plage. On en remet toutes les 2h maximum et après chaque baignade. 

    Mais surtout, on pense à opter pour un chapeau et des lunettes de soleil pour bien protéger votre visage. Et pour les enfants, on pense à ajouter un tee-shirt au maximum.

    Enfin, pour une meilleure protection, on privilégie les laits solaires, dont la protection est souvent plus fortes. Mais pour une crème solaire aux filtres minéraux, certains sprays ont l'avantage d'être plus simples à étaler. Et on ne garde pas sa crème d'une année sur l'autre, voir on la conserve au frais pendant les journées les plus chaudes à la maison. 

    Mes crèmes solaires préférées

    Depuis quelques années, j'ai pu tester quantité de crème solaire bio pour affiner mes préférences. Certaines ont été décevantes au niveau de l'application (beaucoup trop épaisses ou blanches) mais peu se sont révélés inefficaces : la seule que je n'utiliserais plus est la Nuxe bio en 50 qui malgré son indice m'a valu quelques beaux coups de soleil. 

    Petit préalable : j'ai la peau claire mais je bronze facilement et dans le sud-ouest, je bronze forcément avant l'été (jardinage oblige) donc j'ai rarement la peau blanche quand l'été arrive. Par contre, j'ai beaucoup de grains de beauté (j'ai compté un jour, j'en ai 200 sur les jambes!!), donc je rigole pas avec le soleil ! Et évidemment, j'ai un enfant, donc protection maximum oblige, même si elle a pris la peau matte de son père. D'ailleurs monsieur aussi est à la crème solaire bio, la seule différence est qu'il commence avec un indice 30 et toujours en spray (la crème dans les poils, c'est pas top!).

    Voici mon best-of, les crèmes auxquelles je fais 100% confiance. Ma préférence va à celle des Laboratoires de biarritz, que je trouve plus simple à appliquer. Et à Acorelle pour ma fille. J'aime beaucoup le stick en 50 de Eq-Love, hyper pratique à avoir dans son sac ou si vous faites des sports nautiques (il existe en doré maintenant pour éviter le côté blanc!) ou le spray Eq-love indice 50 pour ma fille. Pour le visage, je n'utilise que la crème Madara teintée, indice 30, et si je m'expose vraiment au soleil, j'ajoute soit le stick, soit une crème indice 50. Mais en général, je préfère protéger mon visage avec un chapeau :)

    Laboratoires de Biarritz

    solaire,crème bio,filtres minéraux,soleil,protection solaireLes crèmes sentent hyper beau (la coco) et existe en version crème ou spray, en indice 30 ou 50. Il y a aussi une chouette version visage teintée et une version pour enfant teintée, histoire d'être sûr d'en mettre partout. Les crèmes tiennent très bien à l'eau, s'étalent bien et laissent un léger film gras tout à fait acceptable. A titre personnel, je préfère les versions sprays de la marque.

    solaire,crème bio,filtres minéraux,soleil,protection solaire

     
    EQ-Love 

    solaire,crème bio,filtres minéraux,soleil,protection solaire

    J'adore surtout la marque pour ses sticks indice 50, notamment à l'océan et pour le visage. C'est hyper costaud donc pas forcément très adapté à la ville mais ça protège très bien votre peau et l'océan !
     
     
    Acorelle
     

    solaire,crème bio,filtres minéraux,soleil,protection solaire

    C'est une marque que j'aime beaucoup pour ma fille, elle s'étale bien, résiste à l'eau et existe en grand format spray.
     
     
    Mádara

    solaire,crème bio,filtres minéraux,soleil,protection solaire

    Ma préférée pour le visage, je l'ai utilisé tout l'été dernier et tous les autres beaux jours de l'année. Elle est teintée, donc pas de traces blanches et ça fait un léger effet BB crème. Ma peau l'a tolère aussi très bien donc elle va encore être bien utilisée cette année.

    Crème solaire Indice 30.

    Pour info, Ren a sorti un crème visage indice 30 qui a l'air chouette aussi mais je n'ai pas encore testé !

    Et si on attrape quand même un coup de soleil ? On arrête de s'étaler du pétrole (coucou la paraffine dans la Biafine) et on sort son tube de gel d'aloé vera. 
  • Routine soins 2019

    Pin it! Imprimer

    routine soins, minimalisme, bio, slow cosmétique,

    Oyé oyé, un petit article bÔté, ça faisait longtemps non ? Je sais bien que c'est un sujet qui vous intéresse mais pour être honnête, je change très peu ma routine depuis plusieurs années, du coup, j'ai un peu l'impression de radoter. Le dernier article complet date de l'année dernière et je n'ai pas de grands changements à vous montrer ! 

    Mais un petit update est toujours bon à prendre et j'ai quand même une petite nouveauté à vous montrer.

    Le mot d'ordre de ma routine : le minimalisme. Je fais très attention à la composition de mes produits mais c'était déjà il y a plusieurs années. Le grand changement depuis plus de 5 ans est de privilégier une routine minimaliste, avec peu de produits, plutôt des produits bruts et multi-usages. Je suis clairement pas une blogueuse bankable vu le peu de produits que j'utilise ^^

    Petit point "ma peau" : cette routine est évidemment adaptée à ma peau, elle ne conviendra pas à tout le monde. Pour info, j'ai la peau mixte, à tendance déshydratée quand il fait très chaud ou très froid. J'ai aussi le bonheur de subir l'assaut des hormones et donc d'avoir un peu d'acné hormonale certains jours du mois. Si tu veux des astuces plus précises sur comment lutter contre les hormones en folie, je te renvoie à mon article. 

    Et enfin pourquoi une routine minimaliste ? 

    - pour pouvoir contrôler plus facilement les compositions des produits que j'utilise. C'est bien plus simple de trouver de bonnes huiles végétales qu'une bonne crème de jour !

    - pour des raisons financières : avoir 3 ou 4 produits multi-usages me fait faire beaucoup d'économies même si le prix d'un produit est plus élevé à l'achat. Je te renvoie à mon article sur le match des routines pour en savoir plus !

    - pour gagner de la place et du temps : mon placard de salle de bains est désormais presque vide, je mets 5 minutes à faire ma trousse de toilettes quand je pars en vacances et j'aime le côté minimaliste qui me permet de nettoyer ma salle de bain en 2 minutes !

    - enfin, et surtout, parce qu'elle est efficace ! Depuis plus de 5 ans, j'ai testé plusieurs choses et je suis même revenue à une routine classique (je vous en parlé là) pour voir la différence en terme d'efficacité. Non seulement, je supporte désormais mal la texture des crèmes mais ma routine est bien plus efficace pour les problèmes de peaux. Lutter contre l'acné hormonale, la peau sensible ou la déshydratation, ce n'est pas évident et je finissais toujours pas utiliser plus de maquillage pour cacher tout ça. Avec ma routine, je n'ai pas la peau parfaite mais je "soigne" bien plus rapidement les petits soucis et je me passe désormais facilement de maquillage, ce qui était impensable il y a quelques années !

    L'heure du dodo

    routine soins, minimalisme, bio, slow cosmétique,

    1- Démaquillage à l'huile : je me démaquille à l'huile depuis longtemps maintenant. J'ai eu du mal à m'y habituer au début et je serais bien incapable de changer aujourd'hui. Ma peau semble trouver ça plus doux et réagit beaucoup moins qu'avec une eau micellaire ou un lait démaquillant. J'aime beaucoup le geste de masser sa peau le soir et aucun maquillage n'y résiste. 

    Les produits : pour me démaquiller, j'utilise de l'huile végétale classique, souvent de l'huile de jojoba, ou une huile démaquillante. L'avantage de l'huile démaquillante est qu'elle s'enlève plus facilement et la texture est plus fluide. J'ai longtemps utilisé celle de Melvita, l'huile démaquillante à la rose, que j'aime beaucoup. J'ai testé celle de la Canopée sans grand succès, j'aime moins sa texture trop fluide et son côté très coloré (qui a un peu ruiné mes cotons lavables...). Désormais, je teste l'huile des Inspyrées "Mise à nue" qui est très intéressante, elle se rapproche un peu du liniment pour bébé !

    Le geste : j'applique l'huile dans le creux de ma main, je chauffe un peu entre mes mains et je masse mon visage doucement, en insistant sur les cils pour le mascara (d'où l'importance d'une bonne huile qui ne pique pas les yeux!). Ensuite, je mouille un coton lavable et je le passe partout sur le visage pour enlever le maximum d'huile et de maquillage.

    2 - Nettoyage au savon SAF : je termine le démaquillage avec du savon afin d'enlever toute l'huile (surtout si c'est une huile démaquillante, il faut éviter de la laisser sur la peau, sinon gare aux imperfections !). Je n'utilise que des savons saponifiés à froid, bien plus doux pour la peau. Je commence à cette étape et je zappe l'huile si je ne suis pas du tout maquillée, le savon suffit largement. 

    Les produits : je change régulièrement de savons mais j'avoue avoir une préférence pour celui à l'aloé vera de la marque paloise Le Moly ou celui Detox de Greenma.

    Le geste : suivant la motivation, soit je vais au plus simple et je savonne doucement mon visage avec les mains et je rince à l'eau. Si j'ai un peu de temps ou si c'est la période des hormones en folie, j'utilise ma brosse Doux good qui laisse la peau nickel et toute douce !

    3- Finition à l'eau florale : je termine toujours ma routine avec de l'eau florale, par habitude mais aussi pour ne pas laisser trop de calcaire sur ma peau. 

    Produits : je change aussi souvent d'eau florale pour ne pas me lasser. J'adore celle à la menthe poivrée, à la camomille ou à la lavande.

    Le geste : un coup directement sur le visage, je masse pour ne pas avoir à essuyer !

    4- Soin de nuit : en général, je ne mets rien sur ma peau pour dormir ! Parce que j'aime bien la laisser respirer et se réguler toute seule.

    Mais si ma peau est déshydratée ou avec beaucoup d'imperfections, j'utilise ensuite la même routine que le matin avec de l'huile végétale. 

    L'heure du réveil 

    routine soins, minimalisme, bio, slow cosmétique,

    1- Nettoyage du matin : en fonction des jours, je me contente d'un coup de savon ou d'un pschit d'eau florale. J'évite d'agresser ma peau le matin, comme je n'ai pas de soin de nuit, il me faut juste nettoyer légèrement le sébum de la nuit et me réveiller !

    Toujours le même savon ou la même eau florale que le soir. 

    2- Hydratation : j'utilise la combinaison huile végétale/aloé vera. Utiliser une huile végétale avec de l'aloé vera me permet de nourrir et d'hydrater. Je n'ai absolument pas la peau qui tire ni qui brille et contrairement à ce qu'on croit, les huiles végétales font des miracles sur les peaux mixtes ou à imperfections. J'applique toujours mon mélange sur peau humide afin qu'elle pénètre plus rapidement. 

    Les produits : j'utilise en généralement de l'huile végétale brute, huile de nigelle, de jojoba ou de noisette. J'ai aussi beaucoup utilisé mon elixir d'huiles ou encore des complexes d'huiles végétales comme celui d'Océopin ou de Paï. Je suis toujours aussi fan de ces produits mais pour l'instant, j'ai eu envie de revenir à une huile brute et ça me convient bien !

    Le geste : je pulvérise de l'eau florale sur le visage sans essuyer puis je masse une noisette d'aloé vera mélangée avec 2 gouttes d'huiles végétales. Je masse bien le visage, doucement, jusqu'au cou. 

    Quand j'y pense, j'aime rajouter une goutte d'huile végétale plus nourrissante pour le contour de l'oeil comme l'huile d'argan ou l'huile d'avocat, parfait pour lisser les ridules (#teammamie).

    Les extras 

    Je change très rarement de produits mais j'ajuste beaucoup en fonction de l'état de ma peau ou de mon cycle hormonale. En générale, avant les règles, la peau s'affole un peu, j'en profite pour faire un masque à l'argile ou un gomme léger au marc de café. A l'inverse, quand la peau tire, je fais un masque hydratant avec du miel. Et il m'arrive encore d'ajouter une goutte d'huile essentielle de tea-tree dans de l'huile végétale pour masser les endroits à problèmes le soir. 

    Masque à l'argile : 2 cuill. à soupe d'argile (verte, rhassoul...), 1 cuill. à café de miel et de l'eau florale pour avoir une texture fluide. A ne pas laisser sécher. 

    Masque hydratant : 2 cuill. à soupe de miel, 2 noisettes d'aloé vera et quelques gouttes d'huile de jojoba.

    Gommage : marc de café ou sucre très fin, mélangé à de l'huile végétale, à masser sur la peau humide.

    Dès que le printemps arrive, j'utilise aussi une protection solaire : soit la crème solaire visage Mádara qui fait office de BB crème, soit une crème solaire indice 50. Je tenterais bien la nouveauté REN cette saison !

    Et c'est tout ! Comme je sais que ce n'est pas une routine qui convient à tout le monde et pour celles qui veulent quand même passer à des produits plus clean, je vous prévois un prochain article sur les marques et produits que j'avais aimé dans ma "transition". 

    Les articles à lire sur le sujet : 

    - pour les peaux déshydratées 

    - la routine 2017

    - battle routine slow/bio

    - 4 ans sans hormones

    - match des routines crèmes/huiles végétales

    - démaquillage à l'huile

    - elixir maison à base d'huiles végétales 

    29066272_2114937891857387_5565536068037509120_n.jpg

     

  • Peau déshydratée et routine slow

    Pin it! Imprimer

     

    beauté,green,routine slow,peau déshydratée,huile végétale

    Je prône la routine slow depuis longtemps maintenant par ici. Évidemment, il n'y a pas qu'une seule routine slow et il vous faudra trouver la vôtre. Néanmoins, il y a quelques règles d'or quand on passe à une routine plus naturelle, minimaliste, slow ou peu importe le nom que vous lui donnez.

    Le BA-BA de la routine slow :

    - privilégiez les ingrédients brutes : huiles végétales, eaux florales, aloé véra, beurres végétaux, etc.

    - optez pour des compositions minimalistes et bio.

    - avoir le moins de produits possibles ou si vous préférez, le plus de produits multi-fonctions : typiquement le cas de l'aléo vera qui a de nombreuses utilités (si besoin, j'ai fait un mini post sur Instagram avec tous les usages que je fais de l'aloé vera).

    - apprendre la douceur...et la résilience : le principe de base d'une routine slow est que la cosmétique vient aider votre peau et non remplacer ses fonctions. Les changements sont donc longs et les gestes doivent être répétés pour avoir un effet.

    La routine slow la plus commune est celle qui préconise :

    - démaquillage à l'huile végétale et nettoyage au savon saponifié à froid et eau florale

    - hydratation avec aloé vera et huile végétale

    - soins ciblés avec huiles essentielles, argile, etc.

    L'avantage est que tous les types de peaux peuvent a priori passer à une routine slow : peau sèche, peau grasse ou peau mixte. Évidemment il faudra adapter les produits et les gestes en fonction de votre type de peau. Et ne pas oublier qu'il est possible d'adapter aussi votre routine en fonction de l'état de votre peau à un moment donné : temps froid, règles, chaleur, etc.

    Pourtant, il y a un "type" de peau qui est souvent peu mentionné dans le cadre d'une routine slow : la peau déshydratée. En réalité, ce n'est pas un type de peau particulier puisque chaque type de peau peut être déshydratée à un moment donnée, même les plus grasses.

    Et pour cause, la déshydratation est bien le "problème" le plus compliqué à gérer avec une routine slow !

    Petit rappel : hydratation et nutrition

    Avant d'entrer dans le vif du sujet, un rappel essentiel : votre peau a besoin d'hydratation ET de nutrition (comme vos cheveux d'ailleurs!).

    En très bref et pour éviter d'entrer dans des précisions scientifiques :

    - hydratation : l'eau présente dans votre peau

    - nutrition : les lipides (le gras)

    En règle générale, on a besoin des deux mais dans un équilibre différent suivant son type de peau, son mode de vie, la saison, etc.

    Une peau sèche par exemple a essentiellement un problème de nutrition puisque les lipides ne sont pas suffisants pour protéger la peau. Une peau grasse aura à l'inverse tendance à fabriquer trop de sébum et devra donc chercher à réguler l'apport de lipides.

    Mais, une peau déshydratée présente un taux hydrique (d'eau) trop faible et montre ainsi des signes de déshydratation.

    Repérer une peau déshydratée

    Les signes de déshydratation sont relativement faciles à repérer et pourtant souvent méconnus. De manière générale, votre peau a tendance à tirailler et à montrer des signes de sécheresse à certains endroits. Mais surtout une peau déshydratée forme des petites ridules de déshydratation, visible surtout en fin de journée et notamment aux endroits où les expressions du visage marquent le plus (autour de la bouche et des yeux).

    Vous pouvez faire un test tout simple devant un miroir : pincez doucement la peau de vos joues et vérifier si des petites ridules apparaissent. Et encore plus simple, si vous avez les marques prononcées de l'oreiller le matin, votre peau a de grande chance d'être déshydratée !

    Les causes principales de la déshydratation

    Elles sont très nombreuses mais il convient déjà de vérifier la base : consommation trop faible en eau dans la journée, alimentation pauvre en végétaux, consommation important de café, alcool ou cigarettes, lieu d'habitation pollué, stress, produits cosmétiques à base d'alcool, perte de poids importante...Et évidemment le vieillissement, puisque petit à petit notre peau perd sa capacité à retenir l'eau.

    La déshydratation peut être temporaire, notamment en cas de grand froid ou grande chaleur à l'inverse. Mais elle peut aussi s'installer plus durablement si on opte pas pour une hygiène de vie et des cosmétiques adaptés.

    Avant la cosmétique, l'hygiène de vie

    N'oubliez jamais que la cosmétique vient aider votre peau mais qu'elle est par nature complètement résiliante : c'est à dire qu'elle a toutes les capacités à résoudre ses problèmes. Mais que votre peau ne pourra combattre efficacement que si vous ne l'a soumettez pas à un mode de vie trop complexe pour elle : pollution, alimentation, stress...

    Avant même de chercher du côté des soins, veillez à prendre quelques habitudes simples : une hydratation importante tout au long de la journée (eau, tisane...), limiter les produits qui accentuent la déshydratation comme le café, l'alcool ou les cigarettes. Et questionnez vous sur votre alimentation : légumes et fruits sont nécessaires mais il faut aussi veiller à limiter le sucre qui fatigue énormément l'organisme. Enfin, c'est tout bête, mais être actif, même une activité douce permet de faire mieux circuler votre sang et aide vos cellules à faire leur job.

    Je sais, ça a un côté "pas fun" mais rien ne sert de dépenser des fortunes en cosmétiques si vous ne questionnez pas votre mode de vie. Vous êtes effectivement le reflet de ce qui entre dans votre corps ;) Une crème ne pénètrera jamais assez profondément pour aider vos cellules à maintenir l'hydratation (surtout si vous ne buvez pas assez).

    La difficulté de soigner une peau déshydratée par la routine slow

    Entrons dans le vif du sujet. La base de la routine slow - le mélange aloé vera et huile végétale - a justement pour objectif de proposer cet équilibre entre hydratation et nutrition.

    On en le répètera jamais assez mais l'huile végétale nourrit mais n'hydrate pas ! Certaines huiles végétales contiennent des vitamines ou autres antioxydants qui aident aussi la peau mais globalement, elle apporte surtout des lipides. Pour l'hydratation, l'ingrédient utilisé en majorité est l'aloé vera.

    Cette routine convient à de nombreux types de peau et peut résoudre une légère déshydratation si on change un peu ses habitudes de vie à côté. Mais elle peut aussi être insuffisante, voir compliquée quand on allie peau déshydratée et peau à imperfections. Dans ce cas là, on se "force" à l'utilisation d'une huile végétale alors que la peau n'a sans doute pas besoin d'apport de lipides aussi fréquents. Et souvent, on craque sur une nouvelle crème hydratante (parfois à la composition même pas top top) et les problèmes de déshydratation disparaissent très rapidement...frustrant !

    Oui mais logique ! Une crème hydratante, de part sa composition, est susceptible d'apporter de nombreux hydratants qui vont permettent de résoudre ce soucis. Et surtout que le seul aloé vera ne peut pas résoudre. La glycérine ou l'acide hyaluronique par exemple sont des composants qui permettent une hydratation rapide de votre peau.

    Alors on fait quoi ? On abandonne la routine slow ? Je ne pense pas mais elle doit être sévèrement adaptée en cas de peau déshydratée.

    1- Adapter le combo aloé vera/huile végétale

    Si après plusieurs semaines du combo huile végétale/aloé vera (et en ayant testé plusieurs types d'HV), vous ne voyez pas d'amélioration sur l'hydratation de votre peau, essayez de vous passer d'huile végétale le matin pour n'appliquer que de l'aloé vera sur peau humide. Vous pouvez continuer à appliquer votre huile végétale uniquement le soir, meilleur moment pour apporter un peu de gras à la peau à priori.

    Si vous avez la peau à tendance grasse, vous pouvez même tenter d'espacer encore un peu plus l'apport d'huile végétale. Vous pouvez par exemple le garder pour un masque chaque weekend et n'utilisez que l'aloé vera le reste du temps.

    Pour qui : peaux mixtes à grasses, avec une déshydratation assez légère et pour celles qui tolèrent bien l'aloé vera.

    2- Opter pour un complexe d'huile végétale

    Une  autre possibilité est de changer l'huile végétale brute par un complexe d'huiles (ou d'huiles plus rares). De nombreux marques vendent maintenant des huiles en complexes auxquelles ils ajoutent de nombreuses vitamines, acides gras, omégas, et même de l'acide hyaluronique. Ou alors des huiles assez rares qui ont aussi des vertus hydratantes grâce à leur teneur en oméga, vitamine E ou autre!

    C'est une solution moins slow même si l'on peut quand même choisir son huile avec de bonnes compositions. On l'applique comme dans la routine classique, sur peau humide et mélangée à de l'aloé vera si on veut.

    Pour qui : toutes les peaux, même sèches car il y a aussi un apport en gras. Attention aux huiles végétales contenues dans le complexe en cas de peaux à imperfections, n'oubliez pas que certaines sont comédogènes.

    Le shopping : l'huile BioRegenerate de Paï ; l'huile Repulpante de Oh My cream ; l'huile de Graines de pin maritime de Océopin ; l'huile Bio au rétinol d'Evolve.

    3- Opter pour un sérum hydratant sous son combo aloé vera/ huile végétale

    Si vous tenez à votre combo huile végétale/aloé vera ou si la déshydratation est plutôt passagère (par exemple l'hiver), vous pouvez opter temporairement pour un sérum hydratant. Beaucoup plus concentré qu'une crème, il permettra de rétablir rapidement le taux hydrique de votre peau. La texture est souvent plus invisible qu'une crème et la composition plus respectueuse des peaux mixtes ou à imperfections.

    Pour qui : pour celles qui ne veulent plus retourner vers les crèmes ou pour les problèmes de déshydratation ponctuels. 

    Le shopping : le Sérum Evercalm de Ren ; le Sérum hydratant de John Master Organics ; le Sérum Hydratant anti-pollution de Lavera ; le Sérum Hydratant de Propolia

    4 - Opter pour une crème hydratante

    Si aucune des solutions ci-dessus n'ont eu d'effets sur votre peau et si vous avez modifié votre mode de vie pour aider votre peau à garder son hydratation, il est peut être temps de mettre de côté la routine slow à base d'huile végétale. Toutes les peaux n'ont pas besoin de lipides et certaines ont vraiment besoin de l'apport d'une crème hydratation. 

    Si c'est un changement à contrecoeur, essayer de choisir une crème à la composition minimaliste, bio et contenant des ingrédients pour l'hydratation. Mais il ne sert à rien de persister dans une routine qui ne convient pas à sa peau. Elle changera peut être avec les évolutions de la vie et vous pourrez revenir à une routine plus slow. Mais une crème de jour, de bonne composition, ce n'est pas forcément pire que celles qui achètent des tonnes d'huiles végétales ! Rassurez-vous, l'important est de ne pas succomber au marketing de la surconsommation et des produits bourrés d'ingrédients agressifs pour vous et l'environnement !

    Pour qui : pour les plus désespérées ! Perso, je n'investirais pas dans une crème haut de gamme dès le début, le temps de voir si une crème toute simple améliore la déshydratation. Et toujours en faisant bien attention à la composition si vous avez la peau mixte ou à imperfections.

    Shopping : Crème Hydratante SOS Hydra de Madara ; Crème Glow Up de Oolution ; Crème à l'Iris de Weleda ; Crème Hydratant Phyt's ;

    PS : Option non retenu : jouer aux petits chimistes avec la glycérine végétale

    Vous pourrez lire dans certains articles que la glycérine végétale s'achète toute seule (notamment sur le fameux aroma$$$$) et être alors tenté de l'ajouter toute seule à votre routine. Vous savez que de façon générale je ne suis pas une adepte de la cosmétique maison qui entraîne beaucoup trop d'achats, de déchets et d'utilisation de produits purs potentiellement dangereux. C'est encore le cas avec la glycérine qui est très puissante et doit être dosée très précisément sinon elle aura un effet inverse de desséchement. Vous êtes libre de vouloir faire vos mélanges mais pour ma part, j'estime que les produits cosmétiques ne doivent pas être manipulé n'importe comment et en vrai, c'est un métier... Il y a des tonnes de chouettes marques, pas besoin de donner ses sous au géant arom$$$$ !

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

    Personnellement, j'ai opté pour le complexe d'huile, j'utilise celle de Paï depuis un petit moment et je vois la différence. Je mets aussi certains jours uniquement de l'aloé vera le matin et je réserve l'huile pour le soir. J'ai beaucoup de mal avec les crèmes donc je n'en utilise pas pour la journée, il m'arrive de faire un masque plutôt avec un crème hydratante. Pour ma part, j'aime bien celle de Weleda à l'Iris, pas chère et efficace!

    Courage à vous, peaux déshydratées !