Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres

  • Sorcières et plus si affinités

    Pin it! Imprimer

     

    9782355221224.jpg

    Quelques jours après avoir terminé Sorcières de Mona Chollet, je n'arrive toujours pas à décrire mon avis simplement (enfin si, ne t'enfuis pas tout de suite).

    Je l'ai commandé dès que j'ai écouté l'interview de l'auteure dans le podcast de La poudre. Je la connaissais uniquement comme journaliste au Monde diplomatique mais j'ai adoré l'écouter parler du statut de la femme et du rapport avec l'histoire des sorcières.

    Je ne suis pas vraiment quelqu'un de très "spirituel", dans le sens où je ne suis pas vraiment sensible à tout ce qui se développe aujourd'hui autour du "sacré", des astres ou de l'influence de la lune. J'aime lire certaines choses dessus mais ce n'est vraiment pas mes lectures habituelles. 

    Mais les sorcières, c'est un peu à part. Déjà parce qu'elles m'ont toujours fascinées plus jeune mais surtout car je ne les résume pas à un mouvement mystique ou imaginaire. C'est une partie de notre Histoire dont dérive aujourd'hui de nombreuses choses : les propriétés des plantes, une certaine forme de médecine, etc.

    Pourtant, je n'ai jamais rien lu de très précis sur cette partie de l'histoire, sur le statut des sorcières, qui elles étaient et pourquoi elles ont été poursuivies. Dans son interview, elle casse déjà certains mythes qui m'ont intéressés : la chasse aux sorcières, ce n'est pas vraiment un mouvement du Moyen-âge ni un cruauté initiée uniquement par l'Eglise catholique. 

    Mais j'ai surtout été fascinée par son résumé sur l'impact de ce pan de notre Histoire si sombre et pourtant complètement oubliée sur la place de la femme aujourd'hui. En quelques mots, elle explique que la sorcière était avant tout poursuivie pour son symbole de femme libre, sans enfant, indépendante... Une femme qui finalement ne correspondait pas au statut de la femme que l'époque cherchait à mettre en place : une femme soumise, à son père ou à son mari, faite pour enfanter et qui, à un certain âge, devait se retirer de la société. 

    En bref, quelques minutes de ses paroles m'ont convaincue à en lire davantage et la lecture promettait d'être enrichissante sur cette histoire dont on ne parle jamais...

    Evidemment, il s'agit de mon avis, par définition personnel. Et comme pour tout, si vous avez un doute, il vous suffit de lire son livre ^^

    En un mot...

    Pour ceux qui n'ont pas envie de se farcir mon article, je vous livre mon avis principal. Si vous avez envie de lire un essai sur la place de la femme aujourd'hui (en Occident), sur le poids de la société patriarcale et sur des automatismes de réflexions qu'on ignore même en se disant "féministe" : foncez ! Je nuancerais un peu mon propos en suivant mais il reste très intéressant pour déconstruire certaines images de la femme, de son rôle, sa place et sa relation à l'âge ou à la maternité. 

    Mais si vous voulez lire sur l'histoire des sorcières, leurs procès, leurs identités...vous risquez d'être déçus ! Même le lien entre chasse aux sorcières et statut de la femme aujourd'hui est relativement rapide. L'introduction reste, à mon sens, la partie la plus instructive sur cet aspect (et mérite amplement l'achat du livre).

    L'histoire des sorcières...trop rare

    C'est bien là ma déception. Et ça m'embête beaucoup parce que globalement j'ai beaucoup apprécié le livre. Mais il faut beaucoup de recul pour apprécier un livre pour autre chose que ce à quoi on s'attend. C'est comme acheter un livre pour son histoire d'amour et se retrouver avec un thriller. Si le thriller est bon, vous apprécierez sans doute, mais il faudra d'abord aller au-delà de la déception et du sentiment de "publicité mensongère".

    L'introduction mise à part, les références historiques sont relativement éparses dans le livre. Et la plupart du temps, elle se résume à des références cinématographiques. Au fil des pages, les références sont très (trop?) présentes et il y a rarement un chapitre sans description d'un film. Si je comprends le lien entre le cinéma, la représentation erronée de la sorcière qu'il retranscrit et le statut de la femme aujourd'hui...ça ne me semble pas indispensable d'en mettre autant tout au long du livre.

    Ce sentiment ne semble pas vraiment partagé quand je lis les avis du livre. Alors il est sans doute purement personnel, je suis toujours en quête d'informations historiques, de liens, de descriptions que je ne connais pas et parfois, ça me rend un peu trop exigeante... Mais clairement, j'ai trouvé le titre et le résumé un peu trop alléchant par rapport à ses propos. Elle pose sa "thèse" de l'impact du statut de la sorcière sans réellement expliquer comment elle arrive à cette proposition. 

    Le résultat est que pour moi, Sorcières est un essai féministe - très intéressant - et non un livre sur les sorcières. C'est comme si elle avait sauté l'argumentation pour développer uniquement sa conclusion sur le statut des femmes aujourd'hui.

    Le statut de la femme aujourd'hui...très personnel

    Pour le coup, si vous voulez déconstruire certains mythes, réfléchir aux mécanismes inconscients de la soumission des femmes, il vous plaira. Par le prisme des trois femmes - indépendant, sans enfant et âgée - elle aborde a peu près toutes les constructions qui font que, siècles après siècles, l'homme a modelé l'image de la femme pour qu'elle soit moins effrayante...et plus contrôlable.

    J'ajouterais que c'est un livre que je ferais lire en priorités à toutes ces femmes qui trouvent le féminisme, un peu "trop", qui prône leur consentement aux rôles que les féministes remettent en question sans jamais s'interroger sur l'origine de celui-ci. Les questions flirtent avec la philosophie mais à partir de quand est-ce qu'on décide en pleine conscience de s'occuper de sa famille, de faire des enfants, de se teindre les cheveux blancs ou de ne pas exprimer leur colère...sans que cela reflète des siècles de construction qui nous amène à penser ces choix comme les nôtres ? 

    Bref, pour toutes ces raisons, c'est un essai passionnant sur le statut de la femme et toutes ces choses insidieuses, presque invisibles, qui guident nos choix aujourd'hui sans que l'on s'en rende compte.

    J'apporterais un bémol à ces propos, non pas en forme de critique du fond mais plutôt du style (mais ça vient peut être de la forme de l'essai dont les contours m'échappent encore). J'ai été gênée à plusieurs reprises par ses propos très focalisés sur sa propre vie, ses propres choix. Notamment dans le chapitre sur la maternité. Alors évidemment, vous me direz, j'ai une fille, je ne partage évidemment pas son choix de ne pas avoir d'enfant. Mais j'ai beaucoup réfléchi à la question et j'adore que des voix s'élèvent pour dire que la maternité n'est pas ni obligation ni un moyen d'accomplissement de la femme qui lui manquerait si elle ne voulait/pouvait pas enfanter. Je trouve justement que ses propos à ce sujet manque de nuances, de mise en perspective et sont un peu parasités par sa propre envie de ne pas en avoir. Pour moi, ça véhicule tout autant une image très masculine de la maternité, qui, si elle se réalise, bouleverse le statut de la femme au point qu'elle se dévoue entièrement à ça et qu'elle souffre le martyre si elle n'y arrive pas biologiquement. C'est un sujet bien trop complexe pour l'aborder ici en quelques lignes mais j'ai trouvé dommage de ne pas nuancé ce qu'elle estime être une vérité pour elle.

    Certains passages sont bien plus "construits" dans le sens où elle utilise ses propres expériences pour démontrer l'impact de ces siècles de façonnage de ce que doit être une femme...exacerbé depuis la chasse aux sorcières.

    En conclusion, 

    J'ai pris énormément de plaisir à lire ce livre...jusqu'à sa moitié. Après, il m'a fallu dépasser ma déception d'en apprendre plus sur les films que sur les sorcières. Ca reste toujours un moment désagréable de devoir passer au-delà de ce que l'on voulait y trouver pour apprécier le reste.

    Petite déception néanmoins, puisqu'ayant adoré son style d'écriture, j'ai filé acheter Beauté Fatale, auquel je saurais davantage à quoi m'attendre (quoique?). J'ai eu de vrais coup de coeur pour certaines thématiques qu'elle développe et qu'on lit que trop rarement. C'est le cas de son dernier chapitre et de l'image de la femme "stupide" face aux questions sérieuses du monde, peu importe son niveau d'éducation et son expérience. Ou encore, de la thématique de la vieillesse, de la sexualité passée à la quarantaine (oui, si tu ne le savais pas, après on est périmé logiquement), bref, autant de thèmes que j'aimerais qu'elle développe à l'avenir !

    Et vous, votre avis ? 

  • Passion Fantasy

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

    En matière de lecture, je suis clairement orientée "Fantasy". Bien sûr je lis aussi d'autres styles de romans mais il n'y a rien que j'aime autant. 

    La Fantasy, dans son sens le plus large c'est la littérature de l'imaginaire. Souvent des histoires de quête, de magie, ou d'évènements mystérieux dans un monde dérivé du notre. Ce n'est pas de la science-fiction (que j'aime beaucoup aussi) qui fait plutôt référence à un style mêlant imaginaire et inventions technologiques/scientifiques. La Fantasy est clairement dérivée de ce que l'on nomme les "contes de fées". La plupart du temps, le monde décrit dans la littérature fantasy n'est pas très éloigné du nôtre, parfois d'une partie de notre histoire (souvent le moyen-âge, l'époque des chevaliers, etc.). Il y a plus ou moins de magie, parfois on trouve tous les ingrédients magicien-sorcier-elfes, parfois c'est plus subtils et ça ressemble plus à un roman d'aventure.

    Le point commun de la littérature Fantasy c'est bien ce côté imagination : il est toujours question d'enchantement, de quête, d'aventures ! Il y a aussi un aspect psychologie important dans la littérature Fantasy où le héro n'est jamais complètement héro, où la frontière entre le bien et le mal n'est pas si simple et où l'achèvement de la quête nécessite la plupart du temps un apprentissage, un dépassement... On y retrouve des thèmes comme la solitude, la relation maître/élève, l'ambition, la sagesse, la mort et beaucoup de nature.  

    J'aime la Fantasy pour de nombreuses raisons qu'il serait trop long d'expliquer. La plus important est bien cette question d'imaginaire, de construction d'un monde à la fois proche et éloigné du nôtre. J'aime l'idée de plonger dans l'imaginaire d'un auteur, parfois complètement délirant, sans être trop proche de notre réalité. Lire, pour moi, c'est surtout signe d'évasion. Si je lis des choses plus terre-à-terre, rien ne me transporte autant que ce style littéraire. J'aime la complexité des constructions mais l'architecture souvent similaire : une quête, un héro qui s'ignore, un apprentissage long, des leçons à apprendre sur soi et sur les autres, beaucoup de nature aussi. Les histoires d'amour sont rares dans ce style littéraire, en tout cas dans les plus anciens. Mais quand elles sont développées, elles sont souvent complètement addictives ! 

    C'est aussi ce qui fait que c'est un genre parfois difficile à aborder : trop complexe, trop de magie, trop d'évènements surnaturels ! Ce n'est évidemment pas le cas de tous les auteurs mais il est vrai que la Fantasy nécessite un petit travail intellectuel pour certains romans : pour entrer dans l'histoire, il faut d'abord en saisir les clés. Et je dirais même, être dans un état d'esprit particulier pour y entrer. Certains des romans Fantasy les plus connus nécessitent vraiment de plonger dedans, et donc d'y être prêt : beaucoup de personnage, de longues descriptions de l'environnement parfois un peu "plates", une introspection dans la psychologie du personnage principal. 

    Dans la Fantasy, il y a autant de mondes, de codes et de langages que d'auteurs ! La bonne nouvelle, c'est qu'il y a de la Fantasy pour tous les goûts. Je suis loin d'avoir tous lu mais comme vous me posez souvent la question, je me disais que ce serait chouette de vous conseiller quelques lectures du genre, pour tous les goûts. 

    Les plus exigeants 

    Ces auteurs ont inventé un genre, un monde complètement dingue dont il est parfois difficile d'en saisir les clés.

    unnamed-8.jpg

    J.R.R Tolkien - Le Seigneur des anneaux

    J.R.R. Tolkien est évidemment, pour moi, le maître absolu dans la matière mais loin d'être le plus simple à aborder. Plonger dans Le Hobbit ou dans Le Seigneur des anneaux, c'est devoir réapprendre à lire et se laisser complètement guider. Son style d'écriture est parfois lent, complexe, descriptif. Je n'ai pas encore réussi à entrer dans le Silmarillon par exemple, trop décousu et très complexe en terme de personnages ! Mais une fois que vous avez plongé dedans, ça ne vous quittera plus. 

    Je suis contente que l'adaptation cinématographique ait été plutôt réussi (dans une moindre mesure pour Le Hobbit mais je vais pas rentrer dans le débat^^). C'est un autre avantage de ce style littéraire, quand il est adapté à l'écran et que c'est réussi, l'effet est souvent extraordinaire ! Voir des images sur un monde que vous avez visualisé et parcouru avec un auteur a un effet assez exaltant!

    unnamed-7.jpg

    J.K. Rowling - Harry Potter

    J.K. Rowling est plus accessible avec sa saga Harry Potter. Si elle a crée un monde tout aussi riche, pour moi, elle joue avec des codes plutôt classiques de la littérature Fantasy (le héro solitaire, la mort, l'apprentissage, la quête). A la différence des autres auteurs de la catégorie, il faut par contre ne pas être réfractaires au monde des sorciers dans sa version la plus classique. Ce n'est pas réellement une épopée fantastique, mais ça pourra plaire pour d'autres raisons. 

    unnamed-2.jpg

    Alain Damasio - La Horde du Contrevent

    Enfin, Alain Damasio est pour moi tout aussi exigeant que Tolkien. Si vous arrivez à plonger dans La Horde du Contrevent, vos lectures fantastiques ne seront plus jamais pareilles ! Mais là encore, c'est exigeant et ça nécessite d'ouvrir complètement son esprit à son style si particulier. Pour moi, c'est la quête de l'absolue, la plus joliment décrite, les sentiments les plus forts et un monde complètement singulier. Il m'a néanmoins fallu du temps pour l'aborder, pour plonger dedans, pour me laisser embarquer. 

    Et pour ceux qui aiment les lectures exigeantes, il y a aussi la très longue saga dU Trône de Fer, de George R.R. Martin. Largement un "maître" du style Fantasy, c'est un style littéraire très complexe mais à mon avis, du même niveau que Tolkien. 

    Les sagas

    La Fantasy se lit souvent sous forme de saga, pour mon plus grand plaisir puisque l'histoire dure plus longtemps ! Il y en a évidemment des tonnes et il m'en reste encore beaucoup à découvrir ! Je vous donne les sagas que j'ai le plus aimé et qui sont plutôt des classiques dans ce style littéraire. Les auteurs suivants ont presque tous de nombreuses sagas dans leurs bibliographies, à vous d'en découvrir d'autres !

    C'est aussi dans les sagas qu'on trouve le plus de diversité dans la Fantasy. Certains sont très classiques - des épopées où l'on suit un héro qui s'ignore pour sauver le monde. D'autres, souvent plus récentes, s'éloignent un peu des codes de la Fantasy en y intégrant un monde plus proche de nous ou plus d'histoires d'amour. J'aime bien penser qu'il y a de la Fantasy pour tous les goûts ♥

    unnamed-3.jpg

    Terry Brooks - La saga Shannara

    Un de mes auteurs préférés, j'ai adore la trllogie Shannara. Très ressemblant à l'architecture des Tolkien au début de la lecture avant de développer un peu monde plus original. C'est la quête absolue, une saga d'aventures, de frontière entre le mal et le bien, il y a tous les ingrédients de la Fantasy qui rendent accro !

    unnamed-6.jpg

    Pierre Bottero - Ellana

    Là encore, un de mes auteurs préférés. J'ai adoré Nos Ames croisées et la Quête d'Ewilan mais j'ai une préférence pour la saga d'Ellana. Bottero a le don de décrire des personnages jeunes, adolescents et de les accompagner jusqu'à l'âge adulte. C'est aussi une saga classique de la Fantasy en terme d'ingrédients mais l'histoire est très original et le personnage d'Ellana très attachant. Il a aussi la modernité d'avoir ajouter le sentiment d'amour, souvent ignoré des auteurs classiques de la Fantasy. 

    Maxime Chattam - Autre Monde

    Maxime Chattam n'est pas un auteur classique de la Fantasy, il est plutôt adepte des polars. Mais sa saga Autre Monde est une jolie découverte. Je vous en ai déjà parlé, j'ai été un peu déçue de la fin mais c'est un sentiment très personnel vu que je l'avais imaginé autrement. Il a aussi un style parfois trop moralisateur et trop dirigé vers des lecteurs adolescents pour moi. Mais il reste que la trame de l'histoire est ultra séduisante, presque écologique et les péripéties souvent surprenantes et complexes. 

    unnamed-4.jpg

    Christelle Dabos - La Passe miroir  

    Gros coup de coeur pour la saga maintenant célèbre de la Passe-Miroir. C'est aussi classiquement de la Fantasy avec un monde complètement inventé, d'importants mystères sur sa formation, une héroïne qui s'ignore et des pouvoirs magiques. Mais il y a des choses intéressantes dans la structure de ses livres et le développement de l'histoire d'amour au coeur de l'histoire. Le tome 3 était un peu transitoire, j'ai hâte de lire le 4 !

    unnamed-5.jpg

    Diana Gabaldon - Outlander

    On ne présente plus Outlander et pourtant c'est clairement de la Fantasy. Mais la grosse particularité c'est de ne faire marcher l'imaginaire que dans le retour dans le temps de Claire Fraser. Le reste est plus proche d'un roman historique avec des anachronismes ! Evidemment, vous savez combien je suis fan et pourtant, j'ai beaucoup de mal à adhérer à la saga dans son ensemble. Pour moi, le tome 1 est merveilleux, complètement addictif, très travaillé et vraiment original. Si j'adore la suite, j'avoue que c'est plus un effet de curiosité pour connaître l'évolution. J'ai beaucoup de mal avec ses tomes très longs et lents (j'en suis au 5). Mais le 1 est vraiment à lire !

    unnamed-9.jpg

    Marie Rutkoski - The Crime

    Si vous me suivez sur Instagram, vous avez sans doute vu la photo du tome 2 "The Curse". C'est sans hésité mon coup de coeur absolument de ces dernières années. Le style de livre que vous n'arrivez pas à refermer, que vous lisez beaucoup trop vite avant de relire, qui vous habite encore longtemps après et ne donne le goût à aucun autre livre. Le tome 3 n'est pas encore sorti en français mais j'ai même hésité à le prendre en anglais tellement je suis impatiente ! C'est de la Fantasy très soft, parfaite pour les allergiques des mondes magiques. Pas réellement de magie ici, l'imaginaire tient au monde inventé par l'auteur. J'ai surtout été séduite par la justesse de ses mots, de ses descriptions, par le soin apporté aux personnages secondaires et par le fait qu'elle nous donne exactement ce qu'on ne veut pas dans l'histoire ^^ Vraiment, c'est un petit bijou que je ravie d'avoir découvert !

    Le plus singulier

    Barjavel - L'enchanteur/ La nuit des temps/ Une rose au paradis

    unnamed-1.jpg

    De loin, la style de Barjavel est pour le plus original dans la Fantasy. Je ne sais même pas si on peut le compter dans ce style littéraire ! Pourtant, on y retrouve les mêmes ingrédients mais il s'en éloigne très souvent au cours de ses oeuvres pour flirter avec la science-fiction ou le roman historique. Je sais que c'est un style qu'on aime ou qu'on déteste mais quand on aime, on est généralement marqué par certaines oeuvres. Il développe souvent des thèmes philosophiques, de "cataclysmes" et de rapport entre l'homme, la nature et Dieu).

    Mes préférées : L'enchanteur (plus historique, sur la quête d'Arthur et de Merlin), La Nuit des temps (plus science-fiction) et Une rose au paradis (là encore plus science-fiction mais aussi très philosophique).

     Le recueil 

    unnamed-10.jpg

    Pour les fans de Fantasy ou si vous voulez lire plusieurs types de Fantasy, je vous recommande Les légendes de la Fantasy de Robert Silverberg. Il y a deux tomes rassemblant de nombreux auteurs mythiques de la Fantasy avec des nouvelles inédites issues de leur ouvrage phare. 

    J'ai adoré relire certains de mes auteurs favoris et en découvrir d'autres. C'est un chouette cadeau à offrir à un fan de Fantasy si jamais ^^

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Alors, vous lisez quoi vous ? Surtout, si vous avez d'autres références, n'hésitez pas à les mettre en commentaires!

  • Green life par Victoria de Mango and Salt

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

    Vu le nombre de fois où je vous parle de Victoria du blog Mango & Salt, il fallait bien que je revienne vous parler un peu plus de son livre "Green Life".

    Mango and Salt, c'est le blog lifestyle parfait. Son design est joli, ses thématiques sont harmonieuses, ses articles sont tous très bien écrits. Il y a des articles profonds qui ont un écho particulier en moi, il y a aussi ses découvertes beauté qui donnent toujours autant envie et puis ses recettes, à moitié sur son blog mais beaucoup sur son Instagram. Crois moi, toi aussi tu auras envie de venir manger chez elle tout le midi !

    Je ne sais même plus depuis quand je lis son blog. En tout cas, à l'époque, Banana Pancakes était un blog de cuisine, donc c'est plus tout jeune ! Tu sais, la blogoshpère c'est pas toujours tout rose et c'est rare de tomber sur quelqu'un comme Victoria. Surtout quand on a le nombre de visites de Victoria et qu'on développe beaucoup de partenariats. Je n'ai bien sûr rien contre les blogueuses "pro", à mon petit niveau, j'ai déjà bien du mal à gérer le mien. Mais, beaucoup de blogueuses "pro" mettent de la distance avec leur communauté et il est compliqué d'avoir une relation avec elles. Et bien, je n'ai jamais senti ça chez Victoria. Elle est tolérante, bienveillante, n'est pas persuadée de tout savoir et de tout faire à la perfection. Parfois, de ses articles, on remarque même une certaine anxiété face à tout ça. Et moi, je trouve ça bien. J'aime bien les gens qui se remettent en question et qui ont la passion du partage, avant celle de la célébrité. Chez Victoria, on sent que ça fourmille d'idées, de projets, d'envie de partage et de faire un peu avancer le monde. 

    Et surtout, dans un monde où désormais les blogs sont mis en retrait par rapport aux influencers, Victoria soigne toujours autant le sien. Le contenu, l'originalité des sujets mais surtout sa sincérité face aux difficultés de vivre d'un blog quand on garde une certaine éthique...c'est sans aucun doute ce que je préfère. Et je suis sûre que c'est aussi ce que toute sa communauté aime chez elle. C'est un autre sujet mais j'espère qu'un jour, on trouvera le moyen de rémunérer plus justement ces "blogueurs" par rapport à ceux qui fonce dans les partenariats, les achats d'abonnés et les concours au tirage au sort douteux. 

    Bref, je m'égare ! Mais je suis presque émue de tenir son livre avec sa gentille dédicace. Avoir suivie son parcours, l'évolution de son blog et même de sa vie, on a l'impression de faire un peu partie du décor nous aussi. Victoria a été tellement adorable qu'elle a trouvé le temps de me voir quand je suis partie à Amsterdam et vous savez quoi ? Elle est tout pareil dans la vraie vie ♥ 

    Alors écrire un livre, ça pouvait être un peu casse-gueule avec l'image si "bienveillante" qu'elle renvoie et son blog aussi suivi. Un peu trop, pas assez, du copié/collé ou des déceptions, c'est pas simple de passer du format blog au format livre (enfin, je suppose, moi j'ai écrit une thèse mais bizarrement, j'ai eu moins de lecteurs ^^). 

    Déjà, visuellement, je le trouve très réussi et à son image. Il est épais, les pages sont souples et les couleurs douces. L'écriture, les photos sont toutes bien choisies, ni trop, ni trop peu. 

    L'organisation reflète son blog : c'est multi-thématique, pleins de petites astuces et d'infos supplémentaires. Ne cherchez pas un livre personnel, c'est vraiment un guide pour débuter ou avancer dans le lifestyle Green. Il est clairement orienté "alimentation saine" mais vous trouverez quand même beaucoup d'autres choses et c'est ce qui fait sa particularité. J'en connais pleins des livres "green" mais clairement le sien est un choix à privilégier pour offrir à quelqu'un qui débute et qui a besoin d'informations globales sur de nombreux sujets. "Ni trop, ni trop peu", je ne sais pas si c'était l'effet recherché mais c'est particulièrement réussi !

    unnamed-1.jpg

    On y trouve quoi comme catégories ? 

    Avant de commencer : presque ma catégorie préférée ! C'est un peu une catégorie test chez moi. Comme l'index, il faut qu'elle soit complète et si possible un peu novatrice. J'adore ses listes des essentiels à avoir dans son placard et son frigo, c'est toujours hyper utile. Mais c'est plus que ça : Victoria prends le temps de nous quoi acheter en bio, quoi éviter en priorité, comment gagner du temps en cuisine, etc. Il sera particulièrement utile pour ceux qui chemine vers une alimentation plus saine. 

    Mon coup de ♥ : Astuces pour acheter plus green 

    EN CUISINE : le coeur de son livre et sans doute la partie que tout le monde attendait en bavant sur ses photos Instagram ^^ Je ne suis pas la meilleure cliente pour cette partie, je suis en désintox depuis bien longtemps pour les livres de cuisine. Pourtant, je trouve sa partie cuisine très originale. Le gros avantage c'est qu'elle mêle des recettes originales ou plus spécifiques, (ses Curry, Dahl, Burgers, Bo Bun...) et des recettes basiques, parfois issues de son blog, qui permettent de tout conserver facilement chez soi (big up pour son Banana Bread). Mais surtout, c'est ses bols-repas qui sont inspirants ! De quoi avoir pleins de variantes et d'idées de mélange pour les repas rapides ou à emporter.

    Et de mon oeil d'ancienne blogueuse culinaire, j'apprécie surtout la liste claire des ingrédients, les pictogrammes pour identifier les recettes sans lactose, sans oeufs, sans gluten, etc. Et enfin les petites astuces souvent pratique pour aider à cuisiner la recette (ou à varier).

    Mes coups de ♥ (validés à la maison) : le banana bread, Dahl de lentilles corail, le bol-repas à la butternut rôtie ou son beurre de pommes à la vanille.

    unnamed-2.jpg

    LIFESTYLE : la partie qui m'intéressait particulièrement ! Et vraiment quel boulot ! On aurait pu avoir quelques recettes de ménage green et un focus sur les huiles essentielles comme on a souvent dans les livres green. Là, Victoria a pris le temps de nous parler en plus de cosmétiques green, de massages et réflexologie et de yoga et pilates ! Vraiment, je cherche mais il manque quoi à son livre ? Un coin enfant peut être pour la maman que je suis ? Ou dressing ? Mais c'est vraiment pour chercher la petite bête ^^

    Mes coups de ♥ : l'intro sur les cosmétiques à acheter, ses produits ménagers dont sa recette de liquide vaisselle, les astuces de réflexologie et ses exercices de Pilates. 

    unnamed-5.jpg

    Vous l'aurez compris, je valide complètement Green Life et je pense même qu'il deviendra un basique que j'offrirais autour de moi !

    Merci à toi Victoria pour ce travail formidable, longue vie à Mango and Salt et à tous tes projets ♥

    Green Life de Victoria Arias, chez Larousse, 16,95€. 

    Pour trouver ses dédicaces, direction le site dédié au livre

    Pour l'acheter, direction son blog pour trouver les librairies !

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

  • Bilan PAL de l'été

    Pin it! Imprimer

     

    unnamed.jpg

    Il en manque quelques uns sur la photo, chez moi les livres ont une espérance de vie très limitée ! Ils sont déjà entre d'autres mains ^^

    C'est un des premiers été où j'ai lu autant. Les précédents ont été successivement occupés par ma thèse puis par ma fille encore petite. Cette année, les astres étaient alignés : du temps libre, des enfants qui jouent ensemble, la chaleur provençale qui oblige à se reposer au frais...et surtout de très jolis coup de coeur !

    En général, je n'aime pas trop lire les résumés des livres, il m'arrive très souvent de choisir uniquement sur un coup de coeur pour le titre ou la couverture. Je vous met donc un mini résumé, souvent issu de la quatrième de couverture et parfois coupé pour ne pas trop en dire. N'hésitez pas à cliquer sur le lien sur livre pour en savoir plus !

    Ma PAL de l'été a donc été un bon cru cette année, les déceptions très rares et surtout, j'ai du en rajouter beaucoup par rapport à ma liste originelle (que je vous donnais début juillet). Mes plus gros coup de coeur ont été des choix au hasard dans la bibliothèque de la maison familiale en Provençale ou en faisant des courses ! Comme quoi, l'instinct fait bien les choses parfois ! 

    Vous pouvez retrouver les résumés des livres ainsi que mon avis détaillé sur GoodReads

    Divergente de Veronica Roth 

    En quelques mots : Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente.

    On commence par la plus grosse déception de l'été. Je vous l'avais déjà expliqué en juillet, ça fait très longtemps que j'entends parler de cette saga sans jamais vraiment prendre le temps de m'y intéresser. J'ai finalement opté pour les livres avant les films (idée lumineuse!) et j'ai littéralement dévoré le tome 1. J'ai trouvé le rythme rapide, les personnages attachants, l'idée originale bref, c'était bien parti. Puis le tome 2 a été lu aussi rapidement mais j'ai déjà moins accroché sans trop savoir pourquoi. Mais alors le tome 3...comment dire...ça faisait très longtemps que je n'avais pas été aussi déçue par la fin d'une saga (mise à part Autre Monde de Maxime Chattam peut être). Cela tient essentiellement au fait que l'on change de narrateur pour le dernier tome et que ça perd complètement en "intensité". Et puis, les explications qu'on attend depuis le début sont vraiment (vraiment) très recherchées, on en perds presque le fil de l'histoire. Et la fin quoi...je "spoilerais" pas mais vraiment j'ai été hyper déçue!

    Bref, je me suis lancé dans les films en espérant rattraper ma déception, notamment parce que je savais que ça ne se finissait pas pareil. Alors si je dois concéder que l'univers et les acteurs sont plutôt bien retranscrit, j'ai trouvé ça trop rapide, trop bâclé, un peu "cheap".  

    Voilà voilà ^^Je ne vous recommande pas forcément et même je ne comprends pas qu'on puise écrire un premier tome si intéressant et faire un flop comme ça en suivant...Déception quand tu nous tient! 

    Les âmes croisées de Pierre Bottero ♥

    En quelques mots : Nawel Hélianthas vit à Jurilan, le royaume des douze cités. A dix-sept ans, elle est une jeune adolescente riche, prétentieuse et exigeante. Aspirante comme ses amis Philla et Ergaïl, elle doit choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu’elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages.

    C'est le premier Bottero que je lis, on me l'a souvent conseillé en grande fan de fantastique. C'est le dernier livre de l'auteur, décédé avant sa parution et on sent bien qu'il aurait appelé une suite. Mais ça ne dérange pas vraiment, la fin est une fin ouverte et j'aime beaucoup aussi. 

    Gros coup de coeur pour son écriture, la justesse des mots pour décrire le passage à l'âge adulte, la psychologie de cet âge si particulier. C'est presque un livre initiatique sur cette période de la vie plus qu'un simple livre fantastique. On s'attends à certaines choses et on est finalement surpris (et j'adore ça dans les livres!). Bref, je conseille vivement ! 

    La servante écarlate de Margaret Atwood♥

    En quelques mots : en ces temps de dénatalité galopante, Defred doit mettre au service de la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, son attribut le plus précieux : sa matrice. Vêtue de rouge écarlate, elle accomplit sa tâche comme une somnambule, et le soir, en regagnant sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps ou les femmes avaient le droit de lire, d'échanger des confidences, de dépenser de l'argent, d'avoir un travail, un nom, des amants... Defred doit-elle céder à la révolte et tenter de corrompre le système ?

    Choisi un peu par hasard, c'est depuis la déferlante d'articles sur ce livre. Je vous avais fait une (longue!) storie sur instagram cet été pour vous décrire ce que j'en avais pensé. 

    Mon ressenti est un peu particulier à expliquer par écrit. J'ai été parasité par les avis lus sur ce livre et j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Beaucoup le décrivait comme "dérangeant", "inquiétant" et j'ai eu un peu peur tous le livre de tomber sur des passages effrayants...qui ne sont jamais arrivés ! Ca m'a un peu gâché la lecture alors que sincèrement, si c'est un livre qui fait réfléchir, ce n'est pas un livre qui empêche de dormir. 

    La chose importante à savoir avant de se lancer dans cette histoire, c'est que la narration ressemble à un journal intime. C'est donc très centré sur le personnage de la servante écarlate mais on n'apprend pas beaucoup plus sur l'avènement de cette société inquiétante. On aperçoit des bribes d'explications sur la société mais vraiment trop peu à mon goût. Si vous vous intéressez aux mécanismes de soumission des femmes, au basculement d'une démocratie vers un régime autoritaire, vous serez déçues avec ce livre. Sinon, il reste très intéressant à lire quand on aime ce style de narration "intime". 

    Je n'ai pas encore eu le temps de voir la série dérivée du livre "The Handmaid's Tale", j'espère qu'elle répondra un peu à mes interrogations. 

    Sexe, Diamants et plus si affinités de Lauren Weisberger♥

    En quelques mots : Emmy, Leigh et Adriana sont amies depuis dix ans. Belles, sexy, dans le vent, elles connaissent par cœur tous les endroits tendance de Manhattan. Pourtant, lors d'une soirée un peu trop arrosée, elles font un pacte qui va bouleverser leur existence : chacune des trois doit changer radicalement de comportement…

    Pris au hasard dans la bibliothèque de ma maison de famille en Provence quand j'avais fini tous mes livres. La couverture et le titre ne m'attiraient pas vraiment mais l'histoire avait l'air sympa et parfaitement légère pour la saison. 

    J'ai vraiment beaucoup aimé et je suis contente d'être allée au-delà du titre un peu too much. C'est une chouette histoire d'amitié entre 3 femmes très différentes, de rapports avec les hommes, leurs carrières et de ce que la société attends de nous à 30 ans passés. C'est souvent drôle, bien écrit et assez réaliste sur les questions qu'on se pose à plus de 30 ans (j'avais un peu peur de l'esprit "new-yorkais" qui éloigne un peu de mon quotidien !).

    Si vous cherchez un petit livre sympa (ou si vous vous êtes fait larguer ^^), je vous le conseille !

    Merci pour les souvenirs de Cecelia Ahern ♥♥♥

    En quelques mots : après un accident qui a bouleversé sa vie et détruit son mariage, Joyce Conway ne doit la vie qu'à une transfusion sanguine. Pourtant, des phénomènes étranges se produisent. Elle se souvient de choses qu'elle n'a pas vécues. Elle peut parler pendant des heures de Paris, alors qu'elle n'y a jamais mis les pieds. Dès lors, Joyce n'aura qu'un but : découvrir à tout prix qui lui a donné son sang, dans l'espoir de comprendre ce qui lui arrive.

    C'est mon gros coup de coeur de l'été ! Et pourtant, je l'ai aussi pris dans la bibliothèque familiale, par hasard, un soir en manque de lecture. 

    C'est une histoire qui surprends, qui fait rire et pleurer, qui intrigue et fait qu'on ne peut pas le lâcher parfois, et enfin qui interroge beaucoup sur ce qu'on donne quand on transmet un partie de soi à quelqu'un. Le personnage de Joyce est ultra attachant et très émouvant. L'épreuve qu'elle a subit m'a évidemment remué les tripes, me rappelant de forts mauvais souvenirs. Mais même là, pour l'avoir vécu, c'est écrit d'une façon si juste ! Le rythme "binaire" du livre où l'on passe de l'un à l'autre des deux personnages est très bien construits et nous accroche jusqu'à la fin. 

    Bref, je n'ai pas envie d'en dire plus, c'est mon coup de coeur à moi, sans doute parce qu'il y a eu une sorte de transfert sur le personnage principal et parce que ça faisait bien longtemps que je n'avais ris et pleuré autant avec un livre. Bien évidemment, je recommande !

    Ta deuxième vie commence quand tu comprendras que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano♥

    En quelques mots : Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves...

    Un des livres qu'on voit un peu partout. J'ai fini par céder ^^

    Pas de grosses surprises ou de révélations, c'est un chouette livre "feel good" qui aborde le thème de la routine. Après, je n'arrive pas à savoir s'il mérite tout le tapage autour de lui ? Pourtant le thème est intéressant mais je l'ai trouvé un peu caricatural entre le "malheur dans un travail classique" au "bonheur en temps d'auto-entrepreneur". Je regrette un peu que les changements dans sa vie soient finalement si prévisibles. 

    Mais il reste agréable à lire donc si le thème vous parle, allez-y!

    C'est où, le nord ? de Sarah Maeght

    En quelques mots : Ella, 24 ans, est professeur de français dans un collège. Elle partage un appartement à Belleville avec son amoureux – plus pour longtemps. Elle a quitté Dunkerque pour Paris, et sa première année en tant qu’enseignante, entre profs déprimés et élèves largués, s’annonce mouvementée.

    Pas de coup de coeur ici alors que l'histoire (et la couverture) me le laissait penser. C'est assez décousu, souvent vulgaire sans grande utilité et je regrette surtout le manque d'approfondissement de la personnalité du personnage principal.

    C'est court, ça se laisse lire mais on reste un peu sur sa fin. Ca m'a vraiment laissé une impression d'être à côté d'un truc chouette. Il se laisse évidemment lire, il est en plus très court mais on reste un peu sur sa faim.

    Le chapeau de Mitterand d'Antoine Laurain♥♥♥

    En quelques mots : Daniel Mercier dîne seul dans une fameuse brasserie parisienne quand - il n'en croit pas ses yeux - un illustre convive s'installe à la table voisine : François Mitterrand. Son repas achevé, le Président oublie son chapeau, que Daniel décide de s'approprier en souvenir. Tel un talisman, le feutre noir ne tarde pas à transformer sa vie. Hélas, il perd à son tour le précieux couvre-chef qui poursuit de tête en tête sa promenade savoureuse, bouleversant le destin de personnages pittoresques et brossant, sous la forme d'une fable, un tableau de la France des années quatre-vingt.

    Gros coup de coeur pour celui-ci aussi ! Là encore, le hasard fait bien les choses, je vous avoue que l'histoire m'a seulement intriguée mais je ne savais pas à quoi m'attendre. 

    Finalement, c'est une très belle histoire qui croise la vie de plusieurs personnes en manque d'inspiration dans leur vie. Un gros coup de coeur pour le personnage du "nez", très touchant. C'est aussi une belle retranscription des années 80 (team #vieille) et j'ai adoré retrouver l'ambiance de ma toute petite enfance (l'arrivée de Canal + les gars!!). Quand à Mitterrand...je vous laisse découvrir sa place dans l'histoire mais j'ai adoré sa place dans l'histoire !!! 

    Bref, je recommande aux nostalgiques, aux personnes qui aiment les histoires où plusieurs vies se croisent et à ceux qui sont intrigués par le personnage mythique de l'ancien Président de la République !

    Ce qu'il me reste à lire

    Deux livres qui étaient dans ma PAL de l'été n'ont pas été lu, pour deux raisons différentes : 

    - Harry Potter and The Goblet of Fire (#4) de J.K. Rowling

    Vous le savez maintenant, je relis souvent les Harry Potter et j'ai surtout commencé à les lire en VO. J'ai bien avancé le tome 4 mais j'ai arrêté en prévision de mon voyage au Studio HP de Londres ^^ Je suis en train de revoir les films pour l'occasion et je me mélangeais un peu les histoires en reprenant ce tome le soir. Mais ce n'est que partie remise pour l'Automne !

    - Le rivage des sytres de Julien Gracq

    Celui-là m'a donné du fil à retordre ! Je l'ai commencé cet été et clairement, si l'histoire est passionnante, le style littéraire est très particulier. Les phrases sont longues, complexes, travaillées... Ce qui a son charme mais ce qui ne correspond pas à mon humeur de l'été ! Je l'ai donc mis de côté pour pouvoir m'y remettre calmement, à une époque qui lui correspond plus. Finalement, je me rends compte que je suis assez sensible à la saison à laquelle je lis un livre, celui-ci est clairement un livre d'automne/hiver pour moi. 

    Et vous, quoi de beau côté lecture cet été ?