Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DIY

  • DIY : les bee wraps

    Pin it! Imprimer

    bee wraps,abeillons,cire d'abeille,emballage,film alimentaire,zéro déchet

    La découverte des Bee wraps, c’est une petite révolution dans ma cuisine ! Auparavant, pour conserver des aliments, des plats ou autre au frigo, j’utilisais du film alimentaire ou encore du papier aluminium. 

    Outre le fait que c’est un déchet très rapide puisqu’on jette généralement le papier dès la première utilisation, c’est aussi problématique pour la santé. L’aluminium ou le plastique, notamment lorsqu’ils sont chauffés sont susceptibles de causer des migrations de composants potentiellement toxiques. 

    J’ai alors tenté de trouver d’autres solutions. La plus simple est de mettre les restes ou les repas dans des contenants types tupperwares. Là encore, si c’est en plastique, il faut absolument éviter de le faire chauffer ensuite. J’investis petit à petit dans des contenants en verre mais vu le coût, je ne peux pas tout renouveler rapidement. On peut aussi utiliser la bonne vieille technique de l’assiette retournée sur le bol. Ça fonctionne très bien mais je trouve ça peu pratique : ça prend de la place dans le frigo et vu ma tendance au minimalisme, je n’ai pas énormément d’assiettes à disposition. 

    J’ai alors découvert les bee wraps et j’aurais bien du mal à m’en passer ! Allez je vous dis tout sur mes bee wraps, ceux que j’ai acheté et ceux que j’ai fait 

    C'est quoi un bee wrap ?

    21192120_1856737364344109_6491854670449684998_n.jpg

    C’est un tissu enduit de cire d’abeille qui permet de conserver des restes, des plats, des légumes. La cire d’abeille rigidifie le tissu, qui peut prendre la forme désirée grâce à la chaleur de la main. C’est réutilisable à l’infini tant que l’on en prend soin et éventuellement, que l’on rajoute de la cire d’abeille quand il a trop vieilli. 

    Avantages : 

    • pas de déchets, on réutilise. On peut même les fabriquer soi-même et donc donner une seconde vie à des chutes de tissus.
    • C’est joli puisque vous utilisez différents tissus. La prochaine fois que vous amènerez votre sandwich au bureau, vous aurez grave la classe ^^
    • c’est économique, même en achetant vos bee wraps. Auparavant, j’utilisais presque un rouleau de film alimentaire et aluminium par mois, les bee wraps sont donc rentabilisés en 5 mois environ. Et encore, je ne compte pas le fait qu’ils évitent bien d’autres emballages si vous les utilisez aussi en dehors de chez vous. 

    Inconvénients :

    • ils représentent un coût d’investissement à l’achat évidemment. Dans ce cas-là, il vaut mieux les faire vous-même !
    • il faut faire attention à ne pas les chauffer sinon ils s’abîment plus vite : pas d’eau chaude, pas de micro-ondes, etc.
    • Il faut être attentif si vous emballez des choses pour vos enfants, ils auront vite fait de jeter votre bee wraps ! Glissez un petit mot dedans pour dire que c’est réutilisable.

    Acheter ses bee wraps 

    17309679_1636224713062043_5662283495962348946_n.jpg

    J’ai commencé par utiliser des bee wraps déjà faits et j’en suis bien contente ! Les miens viennent de la marque Abeillons, petite marque toulousaine. 

    Ils ont réussi à trouver un mélange de cire d’abeille, de résine et d’huile végétale qui rend les tissus très agréables à utiliser et surtout très résistants dans le temps. Les miens ont presque 6 mois, sont utilisés tous les jours et sont encore en très bon état !

    C’est évidemment un petit investissement (les 3 tailles différentes sont à 18 € le lot). Mais clairement, si vous ne vous sentez pas de les faire, c’est une super idée de départ. Clairement, je n’aurais sans doute pas accroché si je m’étais lancé dans le DIY dès le départ. On le verra après, mais les bee wraps maison sont très bien mais nécessite un peu d’entraînement pour être satisfaite du résultat et restent quand même moins agréable à utiliser que ceux d’Abeillons. 

    Bref, si vous avez un cadeau à faire ou si vous n’êtes pas manuelles, c’est une bonne idée de commencer avec une petite marque de bee wraps. 

    Faire ses propres bee wraps

    Au bout de quelques mois d’utilisation des bee wraps Abeillons, je me suis rendu compte que 3 bee wraps c’est trop juste au quotidien et qu’on devait encore utiliser du papier alimentaire (un seul en 6 mois quand même !). 

    J’ai alors relu l’article sur La fabrique en Utopie, acheté un sachet de cire d’abeille et tenté l’expérience. 

    Les premiers essais n’ont pas été très concluants : j’ai utilisé d’anciens mouchoirs en tissus mais le rendu très "orange" de la cire ne faisait pas très joli. Le toucher était aussi très différent de ceux d’Abeillons. Très rigides, assez épais, ils marquaient vite les pliures. 

    J’ai alors investi dans des tissus tout fait de chez Cultura. Ce n’est évidemment pas une obligation si vous avez du tissu chez vous ou si vous en achetez bien moins cher à Emmaüs ou autre. Par contre, ça m’a permis de comprendre quel type de tissu fonctionne le mieux : des tissus foncés de préférence et pas trop fins. Le tissu des mouchoirs était trop fin, trop clair et ne supporte finalement pas bien le cirage. 

    Pour faire des bee wraps : 

    - du tissu de plusieurs tailles : de préférence foncé et pas trop fin. 

    Petit conseil : pensez à repasser vos tissus pour qu’ils soient bien plats. Et si vous devez couper du tissu et que vous ne savez pas faire d’ourlet, couper avec un ciseau cranté, ça évitera qu’il s’effiloche au fil du temps.

    - de la cire d’abeille en pépites ou à râper (en magasin bio)

    - du papier cuisson (à conserver pour cet usage, il se réutilise !)

    Préchauffer votre four à 80 °C (maintien au chaud). Disposer votre feuille de cuisson sur une plaque et étaler votre tissu dessus. S’il est trop grand, vous pouvez le plier, il suffira de le refaire une deuxième fois en le dépliant et en rajoutant un peu de cire.

    Saupoudrer par dessus vos pépites de cire d’abeille. Il ne faut pas recouvrir tout le tissu mais en mettre de façon homogène, en n’oubliant pas les coins. Veiller à ne pas en mettre trop, vous pourrez en rajouter si besoin. Pas besoin de faire les deux côtés, la cire pénètre le tissu entièrement. 

    unnamed-1.jpg

    Quand c’est le cas, il faut aller vite ! Sortir la plaque et retirer le tissu immédiatement en le tenant par deux coins. Ce n’est pas chaud, pas d’inquiétude ! Tenez-le à la verticale pendant 1 min, la cire refroidie très vite. Si jamais certains endroits ne sont pas bien enduits, vous pouvez remettre votre tissu et ajouter un peu de cire pour faire fondre de nouveau. 

    Astuce pour les faire refroidir plus facilement : je tends un fil entre deux poignées de placard dans ma cuisine, j’ajoute des petites pinces et j’accroche mes tissus pour qu’ils sèchent complètement. C’est plus facile que de les tenir et ça permet d’être sûr qu’ils sont bien secs. 

    unnamed.jpg

    Avec un peu d’entraînement, vous arriverez à trouver la quantité de cire nécessaire et à les sortir rapidement. 

    N’oubliez pas de conserver votre feuille de cuisson, après l’avoir fait refroidir. La cire qu’elle contient sera refondue à chaque fois et ça évite un déchet supplémentaire. 

    Utilisation et entretien des bee wraps

    Une fois qu’ils sont secs, les bee wraps sont très costauds. Ils peuvent prendre la forme que vous désirez, se coller à un bol grâce à la chaleur de votre main, etc. 

    Quelques idées d’utilisation :

    • recouvrir les bols et plats au frigo. Toujours attendre que le plat soit froid avant d’y appliquer le bee wraps (et de toute façon, avant de mettre au frigo aussi !).
    • recouvrir des légumes ou fruits : moitié de légumes que vous avez coupés (potiron, melon, concombre...).
    • envelopper des sandwichs pour les lunchs ou des goûters pour les enfants.
    • envelopper des gâteaux, cakes...

    Contre-indication : les seules choses qu’il vaut mieux éviter d’emballer directement dans un bee wrap sont les aliments crus (viande, poisson...) et ceux qui sont chauds !

    Pour les nettoyer si besoin, utilisez toujours de l’eau froide et du savon. Faites bien sécher avant de les replier pour les ranger. 

    Il peut arriver que certains aliments les tachent, pas d’inquiétude, ils restent opérationnels !

    Je conserve tous mes bee wraps repliés, à disposition dans la cuisine.

    Votre bee wrap fatigue ? Au bout d’un certain temps, la cire peut devenir trop fine à certains endroits ou carrément disparaître. Dans ce cas, on repasse au four avec un peu de cire et c’est reparti !

    Amusez-vous à jouer sur les tissus, les tailles, etc. pour avoir du plaisir à réutiliser vos bee wraps. Vous verrez, votre frigo va devenir sacrément joli au fur et à mesure 

  • {DIY} Sable magique

    Pin it! Imprimer

    IMG_1502.JPG

    Si tu es parent, tu connais sans doute le sable magique. Ce sable qui se façonne et se défait, qui ravit les enfants et l'aspirateur ! 

    Mais si tu as un jeune enfant qui a tendance à mettre à la bouche ou si tu en as marre d'acheter des recharges à 50€ le kilo, saches que c'est ultra simple à faire soi-même ! Il est même possible de le préparer avec ses enfants, ça fera deux activités en une, parfait pour le mercredi après-midi. 

    Dans le même genre, retrouvez la recette de pâte à modeler maison

    Point couleur : je n'ai pas réussi à le colorer. Les colorants alimentaires liquides ne fonctionnent, il faut peut être se tourner vers les colorants en poudre. Sinon j'ai vu que certaines réduisent de la craie de couleur en poudre et je pense même qu'on peut tenter de les colorer au naturel avec de la betterave ou autre. Pour tenter des couleurs, je vous conseille de préparer d'abord le sable, de le transférer dans des petits sacs de congélation avant d'y mettre la couleur choisie. Ainsi, ça sera plus simple à bien malaxer et moins salissant. 

    Recette ultra simple :

    - 8 doses de farine

    - 1 dose d'huile végétale (olive ou autre)

    (pour la dose, une petit verre suffit et vous pouvez doubler si besoin!)

    Verser la farine dans un grand saladier puis l'huile, petit à petit, en sablant bien aux doigts. La farine doit être humide et pouvoir former des "boules" compactes en pressant. Au besoin ajuster la dose d'huile végétale. 

    Et voilà ! Le sable magique se conserve très bien dans des sacs de congélation ou dans une boîte hermétique. 

    Bon mercredi à vous !

    IMG_1503.JPG

  • DIY : Gommage maison

    Pin it! Imprimer

    gommage,diy,marc de café,sucre

    Le gommage, c'est un peu le produit aberrant à acheter en boutique. S'il y a quelques gommages que je trouve chouettes (celui d'Océpin a l'air dingue), c'est globalement un produit très rapide à faire chez soi et dont on a généralement tous les ingrédients. Si en plus, on prends les gommages non-naturels, vous ajoutez la probabilité de vous retrouver avec un gommage aux microbilles platisques, une horreur pour la pollution maritime (et as-tu vraiment envie de te masser avec du pétrole?).

    Bref, le gommage maison, c'est easy-easy donc on fonce!!

    Je fais généralement deux gommages différents : celui au sucre pour le visage et celui au marc de café pour le corps. L'un et l'autre peuvent très bien faire les deux mais je trouve que le sucre fin est plus doux pour mon visage et le marc de café parfait sous la douche!

    Côté fréquence, ça dépend de la peau mais pour le visage, une fois par semaine me semble être le maximum. Pour moi, c'est plutôt deux fois par mois. Pour le corps, je suis une très mauvaise élève en général mais c'est à faire assez régulièrement l'été et l'automne lorsque le bronzage part. L'hiver, on peut y aller mollo ! J'en fais par contre assez souvent sur les pieds, running oblige. 

    Niveau écologie, on fait pas mieux : on utilise des ingrédients naturels, que l'on a chez soi et on recycle même un déchet dans le cas du marc de café ! On est en plein dans la logique de l'économie circulaire : on donne une autre fonction à un déchet. D'ailleurs, on peut faire plein de choses avec les marcs de café !

    DIY Gommage visage

    -du sucre fin (blanc ou complet, peu importe!)

    -du miel ou du sirop d'agave

    -une huile végétale (jojoba, amande, nigelle, coco...) mais c'est facultatif !

    On mélange deux cuill. à soupe de miel avec une bonne cuill. à soupe de sucre. On ajoute une cuill. à café d'huile végétale pour fluidifier un peu si besoin.

    Sur peau humide, on masse DOUCEMENT par petits cercles et on peut même laisser poser quelques minutes. On rince à  l'eau tiède, on passe un pschit d'eau florale et on applique son huile végétale ou sa crème de jour.

    DIY Gommage corps

    -du marc de café (celui que vous avez fait couler! On hésite pas à ouvrir les dosettes!)

    -de l'huile végétale (coco ou autre, mais l'huile de noix de coco étant solide, cela facilite l'application).

    On mélange deux grosses cuill. d'huile végétale avec une grosse cuill. à soupe de marc de café. On applique sous la douche, sur peau humide en frottant doucement. Si on veut faire les choses bien pour allier avec un massage lymphatique, on part des pieds pour remonter vers le haut du corps et des mains pour remonter sous les aisselles.

    Astuce conservation

    Grâce à une jolie demoiselle que je suis sur instagram (coucou laura!), j'ai découvert une super astuce pour prendre de l'avance sur la fabrication de ses gommages au marc de café et huile de coco.

    Vous réalisez un gommage en plus grande quantité, puis vous versez dans un moule en silicone type muffins ou petits formes et vous faites prendre au congélateur. Soit vous le conserver au congélateur (dans le moule ou réunis dans un sachet) et vous en prenez un quand vous faites un gommage. Soit vous les conserver dans un bocal fermé, dans une pièce plutôt tempérée. L'huile de coco fige au dessous de 25C° donc il y a peu de risque que le gommage fonde avant utilisation.

    Il reste plus qu'à prendre une petite portion de gommage (j'ai fait des Hello Kitty!) et hop sous la douche ou au bain!!

    gommage,diy,marc de café,sucre

  • Fabrique ton tote-bag sans couture !

    Pin it! Imprimer

    tote-bag,totebag,diy,idecologie

    RIP le tee-shirt Quiksilver de Monsieur ;)

    Suite à mon article sur Achète un tote-bag, une lectrice m'a rappelé qu'on pouvait facilement se fabriquer un tote-bag. Alors facilement, c'est vite dit. Si on est un poil  manuelle et/ou qu'on a une machine à coudre, la fabrication n'est pas bien compliquée.

    Mais quand on est un peu boulet de la couture comme moi, on ne se lance jamais dans ce style de DIY et c'est dommage !

    Tu es nulle en couture ? Tu as pleins de vieux tee-shirts que tu comptes donner ? Tu n'es pas à cheval sur le tote-bag trop beau, trop canon ? Idecologie a pensé à toi !

    Avec un vieux tee-shirt et un bon ciseau, on se fait un petit tote-bag en trois mouvements ! Alors c'est pas le plus beau de la terre et clairement, il serait plus joli avec un peu de couture sur le bord. Mais, il fait l'affaire, permet de réutiliser de vieux tee-shirts et peut servir à pleins de choses : ranger des chaussures, transporter le repas du midi, porter les petites conneries de votre enfant quand vous partez en balade, remplacer un sac de courses, etc...

    Le DIY est en ligne sur le site d'idécologie. C'est ARCH-simple, on retourne le tee-shirt, on coupe les manches, le col, on fait des franges au bas et ensuite des petits noeuds. On retourne et hop !

    tote-bag, totebag, DIY, idecologie

    Bon le mien n'est pas le plus beau, j'essayerais d'en faire un autre avec un peu plus d'attention (on est manuelle ou on l'est pas ;).

    Mais je suis très contente d'avoir essayer. Ça ne sera clairement pas celui que je vais utiliser pour le shopping, par contre, ce type de tote-bag est parfait pour ce faire des petites pochettes rapido pour ranger certaines affaires.

    Dites moi que je suis pas la seule à être un boulet de la couture!