Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lifestyle

  • Kids : Pâte à modeler pour le bain

    Pin it! Imprimer

    0-4.jpg

    Après la recette de pâte à modeler maison, je vous propose la version "pour le bain" ! C'est encore plus rigolo puisqu'on réalise comme un petit savon coloré pour se laver et en mettre partout ^^

    Pas de panique pour les parents maniques, ça ne colore ni la peau, ni la baignoire ! 

    Vous pouvez vous amuser à faire plusieurs couleurs mais un conseil, n'en faites pas trop en avance, elle ne se conserve pas très longtemps. Et surtout, préférez des couleurs vives, sinon c'est pas drôle !

    Ingrédients :

    - 1 petite tasse de gel douche (ne vous emballez pas, une petite tasse à café suffit!)

    - 2 petites tasses de maïzena (la quantité dépend de votre gel douche)

    - 1 cuillère à soupe d'huile végétale (olive ou autre)

    - des colorants alimentaires ou naturels (la version poudre donne des couleurs plus vives et colore moins les mains).

    - des gants si besoin

    0-2.jpg

    Recette : 

    Verser le gel douche et l'huile végétale dans un saladier et ajouter petit à petit la maïzena jusqu'à obtenir une consistance souple, non collante. Faites plusieurs boules si vous voulez obtenir plusieurs couleurs et mélanger avec les colorants. 

    0-3.jpg

    A conserver dans une boîte hermétique quelques jours ou à utiliser le soir même !

    0.jpg

    Pâte a modeler pour le bain.png

  • 5 ans d'enfant écolo

    Pin it! Imprimer

     

    IMG_2620.JPG

    Ma fille a 5 ans et demi (oui le demi ça compte !) et je me suis dit que c'était le bon moment pour faire un mini bilan de notre mode de vie sur le fait d'élever un enfant. 

    Je n'entrerais pas dans le débat "faire un enfant, ce n'est pas écolo", je vous en parlerais dans un autre article, mais si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je ne suis pas d'accord avec cette affirmation. La seule chose que je peux vous dire, c'est qu'avoir un enfant a largement contribué à accélérer mes changements de vie à l'époque. Aujourd'hui, la cosmétique bio, les produits d'entretien maison ou le zéro déchet sont visibles et plutôt bien admis en société. Il y a 6/7 ans, c'était loin d'être le cas et attendre un enfant m'a beaucoup aidé à passer certaines étapes d'une vie plus "écologique".

    Je vous détaille un peu nos réflexions et changements à chaque étape de sa vie et du coup, je vous remets les articles publiés ici, si le sujet vous intéresse.

    Attendre un enfant

    IMG_1854.JPG

    Le déclic "cosmétique" a eu lieu pendant ma grossesse. J'utilisais déjà certains produits cosmétiques bio mais je changeais très souvent de routine, je cumulais les produits et le maquillage. J'avais aussi beaucoup de difficultés à limiter ces produits en raison de certains complexes qui me faisaient régulièrement tomber dans le marketing de certaines marques.

    Après quelques mois de grossesse, j'ai complètement changé de routine et j'ai commencé à m'intéresser à la routine slow et à l'utilisation d'huiles végétales. Ma peau a beaucoup changé, j'ai eu la chance d'avoir les hormones sympa : pas de boutons, peau plus lumineuse, etc. Par contre, j'avais de nouveaux soucis comme la peau déshydratée, plus sensible et, surtout, je devenais petit à petit hyper sensible aux odeurs. 

    J'ai alors découvert avec bonheur le combo huile végétale/aloé vera et l'avantage d'avoir peu de produits. Petit à petit, je me suis alors plongée dans la lecture des ingrédients et j'ai changé mes gels douches, shampoing ou autre. Le plus difficile a été le passage au naturel sur les cheveux, il faut beaucoup de temps pour qu'ils s'adaptent à l'absence de silicone notamment. Pour la peau par contre, ça a été rapidement un coup de foudre et je n'ai plus jamais lâché mes huiles végétales depuis. 

    Et juste avant l'accouchement, j'ai commencé à regarder les produits pour bébé et j'ai pris un peu peur de certaines compositions. C'était décidé, je ne pouvais plus utiliser un produit sans regarder sa composition et il fallait que je trouve les bons produits pour ma future fille. 

    Au passage, j'ai mené une réflexion similaire pour l'équipement de puériculture. On a voulu limiter l'accumulation d'objets pas forcément nécessaires et on a opté pour du mobilier en bois, made in France. Finalement, je me suis surtout concentrée à chercher des informations sur le portage et l'allaitement.

    Conclusion : attendre un enfant m'a appris à lire les compositions des produits cosmétiques et à commencer à comprendre l'importance de ce qu'on utilise sur notre peau. Mon aversion pour les odeurs a aussi beaucoup contribué à me vacciner contre les odeurs chimiques pour l'avenir. Mais surtout, j'ai touché du doigt, sans m'en rendre compte à l'époque, qu'un mode de vie plus léger, moins axé sur la possession et plus orienté vers l'acquisition de connaissances, me facilitait drôlement la vie. Peu stressée pendant la grossesse, j'ai ainsi découvert le yoga, appris à ne pas écouter les conseils et pu affronter une césarienne programmée sans problème. Quand je regarde ma vie aujourd'hui, ce moment de la grossesse a vraiment créé un déclic sur ma volonté de consommer moins et mieux.

    Les articles à relire : 

    - La césarienne, cette aventure

    - Leçons de grossesse 

    Avoir un bébé

    IMG_0514.JPG

    Du point de vue des soins bébé, j'ai fait mon choix petit à petit, en testant plusieurs choses. Le plus drôle, c'est que c'est par ma fille que je suis arrivée au savon solide puisque c'est le seul produit lavant que je trouvais facilement et de bonne composition. J'ai aussi décidé de limiter dès le début le nombre de produits que j'utilisais sur elle. Je n'ai aucun moyen de savoir l'impact que ça eu sur elle mais toute petite, elle a avait quand même la peau assez sensible (merci les gênes de papa et maman) et on a rarement eu d'épisodes compliqués avec sa peau. Les rougeurs ou autres étaient très vite réglés avec du liniment, une huile végétale ou de l'aloé vera. Je me suis aussi lancée dans le liniment maison et dans les DIY comme la pâte à modeler pour éviter les compositions toxiques. Par contre, on a pas passé le cap des couches lavables, on voulait attendre un peu qu'elle grandisse et finalement la flemme nous a rattrapé et elle a été propre à 2 ans (je rassure ma conscience). Aujourd'hui, l'offre s'est bien amélioré, j'aurais peut être tenté !

    Pour son alimentation, j'ai vite abandonné l'allaitement à cause des douleurs (pas aidée par les suites de la césarienne je dois avouer) et on a un peu tâtonner pour la recherche de lait. Finalement, là encore, j'ai appris à lire, me renseigner, comprendre, pour finir par oser demander un lait sans lactose (sans PLV plus précisément). Là encore, impossible de savoir l'impact, elle a pu manger des produits laitiers dès la diversification mais il n'empêche que ça lui a changé la vie (et nous nos nuits!). Et pour ma part, ça m'a convaincue d'arrêter complètement le lait de vache ;) Ensuite, ça a logiquement débouché sur une diversification alimentaire douce, à son rythme et surtout, menée pour lui faire découvrir des goûts. Je dois avouer que j'ai été bien aidé par un pédiatre très cool sur ce sujet, qui m'a appris à ne pas stresser sur les quantités ou l'équilibre alimentaire. J'ai toujours gardé cette habitude, si à 5 ans elle passe par la phase "les légumes verts c'est horrible", je ne la force pas, on teste, on re-teste (7 fois avant de dire "j'aime pas), on s'amuse à faire des concours de la meilleure soupe, bref, on s'amuse avec la nourriture pour éviter de penser la nourriture comme une contrainte ou une récompense. 

    La seule chose que j'ai "raté" et que je ferais différemment aujourd'hui : l'accumulation de jouets et de vêtements. Etant très grande, on a changé sa garde robe tous les 2/3 mois pendant 2 ans et j'avais encore beaucoup de mal à évaluer le nombre de vêtements nécessaires.

    Enfin, et c'est un des gros changements de notre vie, on a changé complètement nos produits d'entretien vers ses 6 mois, quand elle a commencé à traîner par terre à la maison (et à tout mettre à la bouche!). J'étais déjà bien au fait de la toxicité des produits industriels mais je ne trouvais pas le temps/la motivation de me lancer dans autre chose. Il est vite devenu impossible pour moins de laver mon sol avec ces produits et j'ai alors plongé dans le monde du ménage green...qui s'est traduit ici par de nombreuses recettes ! Du vinaigre blanc, du savon noir, une lessive maison, on a tout changé rapidement ! Et encore une fois, impossible de dire l'impact sur sa vie mais pour en avoir souvent discuté avec son pédiatre, il est évidemment que ça joue sur les maladies respiratoires, la guérison plus rapide des petits rhumes, etc. J'ai aussi affirmé mon caractère cool qui m'a valu beaucoup de remarque mais oui, l'essentiel était que ma fille se mobilise, pieds nus et non en chaussures, et qu'elle explore le monde. Je ne voulais pas lui apprendre le stress pour d'éventuelles maladies ou l'impossibilité de marcher par terre parce qu'elle va se salir. Bref, ça m'a appris à me relaxer et à lui faire confiance...et c'est pas mal ;) 

    Du côté éducation "écolo", c'était encore balbutiant à cet âge, j'ai plutôt opté pour lui apprendre à s'émerveiller de la nature, à jardiner et cuisiner avec moi. A mettre les mains dans la farine, aimer goûter de nouvelles choses et être douce avec les animaux. Ce n'est pas écolo à proprement parlé mais je pense que c'est important pour pouvoir les sensibiliser plus tard à certaines choses essentielles.

    Les articles à revoir :

    - Diversification alimentaire menée par l'enfant

    - Pâte à modeler maison

    - Liniment maison

    - Le bain de bébé

    - Ménage green et recette de la lessive maison

    Eduquer un enfant

    0.jpg

    Côté soin, on a désormais une routine bien établie : en priorité un savon solide et souvent un gros flacon de gel douche/shampoing ; une brosse à dent à tête changeable et un dentifrice bio ; une seule crème dans sa chambre, la Weleda au calendula mais je pourrais désormais me limiter à utiliser mes propres produits sur elle si besoin. 

    Côté alimentation, on reste sur une dynamique "on ne stresse pas" et ça fonctionne plutôt bien. Le grand défi qui nous attends est l'alimentation végétarienne puisqu'elle commence à comprendre le lien entre son repas et l'animal. A la maison, on mange essentiellement végétarien et elle sait pourquoi moi je limite ma consommation. Désormais elle veut arrêter la viande, on le respecte évidemment mais elle n'a pas encore compris qu'il allait falloir abandonner le jambon ^^Je pense qu'on la mettre aux menus végétariens de la cantine et qu'on verra avec elle le soir ce qu'elle veut manger, le but n'est absolument pas de lui refuser la viande mais de suivre ses envies.

    Côté jouets, vêtements et autre, on s'améliore d'années en années dans le "minimalisme", on arrive à privilégier les achats d'occasions et à limiter sa garde-robe vu qu'elle grandit encore très vite. 

    Mais on a évidemment pris un autre virage depuis ses 3 ans environ puisqu'elle est en capacité de comprendre certaines choses. C'est très rare que je lui explique quelque chose en écologie par ma volonté, en général, c'est plutôt elle qui me questionne. Ca vient généralement d'une habitude qu'on a et elle pose des questions : pourquoi on a plusieurs poubelles ?, ils vont où les déchets ?, pourquoi cet animal est en danger ?, pourquoi il faut pas gaspiller l'eau ?, pourquoi tu achète en vrac ?, etc.

    Je me sers de tout un tas de choses du quotidien pour lui montrer l'impact de nos choix, l'importance d'apprendre, de faire attention à la nature et de consommer différemment. Je m'aide aussi de certains de ses livres ou dessin-animés mais finalement, ça vient bien plus souvent d'un de nos comportements. Certaines de ses habitudes me font rire désormais, elle s'amuse à tout réparer "pour ne pas jeter" et me demande toujours si tel ou tel produit "fait du mal à la planète". Elle comprend pourquoi on essaye de se passer de voiture et adore expliquer le tri des déchets à notre entourage. Tout ça me conforte dans l'idée que c'est par l'exemple qu'on change les choses, en montrant et en expliquant, mais sans vouloir à tout prix changer un comportement. Il y a quantité de choses qu'elles trouvent normal parce qu'elle n'a pas connu un autre mode de fonctionnement : fabriquer sa lessive, utiliser un savon solide, emballer des cadeaux dans du tissu, utiliser des beewraps, des gourdes, un compost, etc. 

    Ce n'est évident pas toujours simple, les enfants baignent dans un mode de surconsommation et ils aiment entrer dans le moule. On essaye alors de faire à son rythme, de lâcher un peu sur certains points et de garder en tête les quelques "règles" qui comptent pour nous.

    Enfin, il nous semble logique de lui montrer l'aspect positif de toutes ces choses et de ne pas insister sur des choses anxiogènes. Je préfère qu'elle comprenne qu'il est important de planter des fleurs pour les abeilles, plutôt que de lui répéter les dangers liés à leur disparition et surtout à lui donner cette notion "d'urgence". C'est très personnel, et ça fait écho à ma propre vision des choses, mais la peur bloque plus que le fait de savoir que nos choix comptent. Elle sait très bien qu'il y a des animaux qui disparaissent et que la pollution de l'air c'est une catastrophe. Mais on essaye de ne pas transmettre l'idée d'une urgence et de risques mortels à tout ça. Elle retient surtout que l'on a quantité de choses que l'on peut faire pour moins gaspiller, moins polluer, moins jeter et protéger davantage certains écosystèmes.

    Articles à relire : 

    - Parler d'écologie aux enfants

    - Beauty spécial Kid

    Les livres que j'utilise :

    - La famille Zéro déchet spécial kids

    - L'histoire de Macaron et Canelé

    - Le livre jeu pour sauver la planète

    Conclusion

    Avoir un enfant a changé beaucoup de choses dans ma vie. Evidemment, un enfant change toujours la vie mais on affiche toujours les inconvénients : ne plus sortir comme on veut, le manque de sommeil, les difficultés d'éducation, le coût financier, etc. Je comprends tout ça et je sais aussi que j'ai un avantage indéniable d'être assez présente pour elle (et d'avoir un enfant qui dort ^^).

    Mais personnellement, ça m'a apporté beaucoup de sérénité, d'assumer ma personnalité qui était toujours un peu critiquée avec des termes de "timide, introvertie, ect.". En vrai, être calme et patience, c'est un vrai avantage quand on est parent : ne pas crier n'est pas un effort pour moi, prendre le temps pour elle plutôt que pour faire le ménage, aimer partager avec elle certaines de mes passions... Et surtout accepter de faire à son rythme, la considérer comme un vrai petit humain avec ses goûts et sa personnalité que je peux pas changer.

    Et surtout, ça a été un vrai déclic dans un mode de vie plus green. Je voulais pouvoir lui montrer les choses, l'élever dès le début avec des habitudes plus écologiques et ne plus avoir d'excuses à certains de mes comportements. Même encore aujourd'hui, elle me pousse à améliorer certaines choses parce qu'elle pose des questions, s'interroge et comme tous les enfants, elle a zéro filtre ^^ Et je dois vous avouer que je suis remplie de fierté quand je remarque qu'elle m'a piqué un beewrap pour mettre dans sa cuisine ou qu'elle est épatée de personnes qui achètent de la lessive ♡

    Je termine ainsi un peu les articles "bébé", ma fille est désormais une "grande". Mais il y a quantité d'autres blogs pour trouver des idées de soins, DIY ou autre si vous attendez ou avez un bébé. Par contre, si le sujet des enfants vous intéresse, je continuerais sans doute les articles, à destination des enfants plus grands !

  • 5 astuces pour des idées de lecture

    Pin it! Imprimer

     

    unnamed-2.jpg

    Je triche, cette photo est vieille !!

    Trouver de l'inspiration en lecture, ce n'est pas si simple quand on lit beaucoup. Parfois, on tourne un peu en rond, on n'a pas forcément envie de continuer sur le même style ou de lire le livre "à la mode". Bien sûr, il y a les blogs littéraires ou les chaînes youtube mais on a pas forcément le temps de s'y perdre pour juste un livre à trouver. 

    Alors, si jamais, je vous donne cinq petites astuces toutes simples pour trouver des idées lectures !

    1 - Pile le podcast

    podcast-pile.jpg

    Un super podcast qui change un peu pour découvrir deux fois par mois des idées de lectures. Toujours organisées par thème, claire résume, raconte et donne envie de lire, parfois des livres qu'on aurait jamais tenté autrement!

    A écouter sur souncloud ou sur votre appli de podcast !

    2 - S'inscrire sur un appli de livre

    0.jpg

    Chez moi, c'est goodreads mais il en existe d'autres (que je ne connais pas du coup, libre à vous de demander à votre navigateur internet!). Ca fonctionne un peu comme un réseau social mais pour les livres : on créé son compte, on remplit les livres qu'on a lu, ceux qu'on lit et ceux qu'on veut lire. On peut avoir des "amis" et découvrir ainsi ce qu'ils lisent ou recommandent. Vous pouvez aussi noter vos lectures, laisser vos critiques, etc. 

    Aujourd'hui, je l'utilise uniquement comme une "bibliothèque" virtuelle par manque de temps. Je marque les livres que j'ai lu (je note uniquement les étoiles) et j'ajoute les idées de lecture que je trouve en faisant un tour en librairie. Il suffit de scanner le code-barres du livre et de l'ajouter, ça permet de ne plus les oublier ! Mais je fais parfois un tour sur la page d'accueil où on voit les lectures en cours de chacun pour trouver de nouvelles idées. 

    3- Trouver un club de lecture...réel ou virtuel ! 

    book-club.jpg

    Il y a beaucoup de clubs de lecture qui se développent maintenant. Dans les universités, certains magasins ou bibliothèques, n'hésitez pas à vous renseigner ! Sinon vous avez aussi le choix du club virtuel et il y en a des tas ! Le club de lecture lançé par Victoria par exemple, la page facebook (#clubdelectureMS) regorge de bonnes idées lectures ! Et si vous êtes en panne, un petit message pour avoir des conseils fonctionnera parfaitement !

    4 - Trouver une chouette librairie ou médiathèque

    f6d9535bf611dc8868b3189a4b1b57f2.jpg

    C'est une évidence et pourtant on n'ose pas toujours ! Pourtant trouver l'endroit qui vous convient et des gens à l'écoute, vous ouvrira les portes de nombreux livres ! J'ai plusieurs endroits en fonction du type de livres que j'ai envie de lire, certains sont plus connaisseurs du fantastique, d'autres des essais ou de l'écologie, etc. Mais vraiment, osez entrer dans une librairie indépendante et osez dire "je ne sais plus quoi lire en ce moment" ! Tout ça vaut évidemment avec les médiathèques ou bibliothèques de quartier ! 

    5- Chez un auteur qu'on aime

    79faae62ae8e1a1deec7ebe6cd8e9ec6.jpg

    Si vous n'avez vraiment pas d'idées et pas vraiment envie de chercher, le plus efficace est souvent de piocher dans vos livres préférés ! Trouvez un ou deux auteurs que vous avez aimé et cherchez d'autres titres ! Ce n'est pas toujours évident d'apprécier un livre juste parce qu'on a aimé l'auteur pour un autre livre, certains écrivent d'ailleurs dans des styles très différents (genre si tu as lu Autre Monde de Chattam, c'est pas pour ça que tu aimeras Le Signal!!). Mais en général, on fait de jolies découvertes, souvent quand on trouve des livres un peu moins populaires.

    ♥♥♥♥♥♥♥♥

    On lit quoi chez vous d'ailleurs en ce moment ? 

  • Ranger efficace

    Pin it! Imprimer

    0-2.jpg

    Le panier à bonnets et accessoires dans l'entrée.

    Le tri est à la mode, Marie Kondo oblige ! Vous trouvez déjà sur le blog des articles pour vous aider sur la voie du minimalisme et du tri :

    - la saga de "Minimaliste dans le dressing"

    - ma revue sur le livre de Marie Kondo "La magie du rangement"

    - des astuces pour résoudre la phrase "je garde au cas où"

    - mon expérience du Mins Game

    - déjà quelques idées de rangement

    - des conseils pour débuter son tri à la maison 

    Trier, ranger, re-trier, tout ça c'est très long malgré ce que veux nous faire croire l'émission en vogue. C'est un peu comme quand on se lance dans le zéro déchet tout azimut, voulant tout réduire d'un coup. On s'épuise à vouloir changer des années d'habitude en une seule fois, ça vaut pour de nombreuses choses dans la vie. Pour le tri et le rangement, c'est pareil mais c'est un autre sujet !

    Je voulais vous parler de ce qui m'occupe le plus l'esprit maintenant que j'ai bien entamé le virage tri/minimaliste. Il me reste encore beaucoup de choses à faire mais ma maison (et mon esprit) sont bien différents depuis 2 ans. Néanmoins, je me suis rendue compte qu'il manquait souvent quelque chose à ma réflexion de tri : comment ranger efficacement. J'ai depuis acquis une bonne expérience en astuce en tout genre et en système D pour que le quotidien soit plus simple, alors je vous partage tout ça !

    Gardez en tête que pour ranger efficace, il faut trouver une place à chaque chose mais il faut surtout réfléchir à gagner du temps ! Ce n'est pas "que" du rangement, c'est surtout un gain de temps chez vous, une sensation moins étouffante d'avoir toujours du bazar partout et un quotidien plus optimisé pour profiter de l'essentiel !

    Réfléchir en terme de régularité d'utilisation

    Il faut toujours réfléchir en régularité d'utilisation : plus vous utilisez quelque chose souvent, plus son rangement devra être pratique et accessible. Les étagères très hautes, le garage ou la cave, le fond des tiroirs ou des placards seront réservés aux choses les moins fréquentes (environ une utilisation par mois minimum). Chez moi, c'est le cas des valises, affaires de ski, appareil à fondue, couettes en été, décorations de Noël, affaires de plage en hiver, etc. C'est les affaires du long terme, celles qu'on utilise rarement et qu'on peut donc sortir ou ranger avec plus de contraintes.

    Pour les rangements de choses moins fréquentes, vous pouvez opter pour des boîtes fermées, des sacs de rangements, des caisses fermées.

    Les objets les plus courants doivent être accessibles directement

    Un objet que vous utilisez quotidiennement, voir plusieurs fois par jour, doit être directement accessible et se ranger sans effort. Donc pas de boîte fermée, de rangement loin dans la maison, de manipulations à faire. C'est ce que j'appelle les "hop" (ouais t'as vu c'est recherché!) : on doit y accéder et le ranger en un seul hop !

    Une des erreurs quand on commence à ranger est de vouloir tout faire disparaître. Or, pour les objets du quotidien, plus ils seront accessibles, plus ils seront ranger facilement. Il faut donc rendre les choses visibles au maximum en optant pour des jolis rangements si vous préférez.

    Ce n'est pas une question de "flemme" mais c'est un fait, plus c'est compliqué, moins on le fait et moins ça dure surtout. Avoir un super rangement de papiers en 17 pochettes c'est chouette mais ça devient l'horreur si vous ne vous y tenez pas. C'est pareil pour tout ! Ranger les bonnets, les serviettes de tables, le courrier qui arrive, les objets de cuisine, etc. si ce n'est pas facile et logique, on ne tient rarement et le bazar revient.

    Ici, on privilégie donc les paniers, les pots, les boîtes sans couvercles, les plateaux, les choses à suspendre...

    0.jpg

    Le rangement du coin café, avec tout à disposition.

    Les questions à se poser pour décider du rangement

    Dans quelle pièce je l'utilise majoritairement ? Dans quelle pièce je m'en sépare habituellement ? Est-ce que je peux le ranger directement après utilisation ? Est-ce que je dois le laver avant ? Qui l'utilise dans la maison ?

    Une petite introspection est toujours utile aussi : sur une quinzaine de jours, notez les endroits les plus fréquents où le bazar s'accumule et ce qu'il contient. Notez ce qui vous énerve le plus rapidement en terme de bazar ou ce qui vous prends trop de temps ou d'énergie à ranger.

    Avoir un seul et unique endroit "bazar"

    Il faut un endroit "dépôt rapide" pour quand on est pressé : déposer une lettre, un élastique, un objet à ranger, etc., mais les déposer dans un seul et même endroit ! Ca évite d'avoir des choses éparpillées partout à ranger "plus tard" ! De ma seule expérience personnelle, le meilleur endroit est l'entrée ou en tout cas, la pièce la plus accessible quand on sort ou entre dans la maison. Et le plus simple est de prévoir une ou plusieurs boîtes/paniers ouverts pour accueillir ce petit bazar, les jours de rush ! 

    Cela peut être une corbeille, une boîte, un petit meuble...peu importe, il faut que ce soit dans la pièce la plus fréquentée, souvent l'entrée, pour y déposer les petites choses que l'on doit ranger. L'objectif n'est pas d'accumuler ici, il faudra évidemment ranger mais avoir un seul a ranger, c'est déjà un peu le paradis non ?

    Le rangement s'adapte à vous et non l'inverse

    Les méthodes de rangement doivent s'adapter à votre vie et aux membres de votre famille, et non l'inverse ! Les enfants ont besoin de rangements accessibles, légers et pensés avec eux. Idem pour tout le reste, testez, discutez, modifiez ensemble pour chacun trouve sa façon de ranger qui lui convient. Le meilleur truc pour voir qu'un rangement ne marche pas : les objets qu'il est censé contenir se retrouvent invariablement dans d'autres endroits ! C'est signe qu'il n'est pas pratique, pas assez accessible...bref qu'il faut le repenser !

    Enfin, ne minimisez pas les astuces qui paraissent idiotes : un pot ici, une soucoupe là, un crochet ou un sac..Tout ce qui peut vous faciliter la vie et rendre le rangement plus rapide est à prendre ! Et parfois, c'est vraiment une toute petite chose !

    0-1.jpg

    L'essentiel pour le ménage est à disposition, plutôt que ranger dans les placards.

    Quelques exemples :

    Dans la cuisine : j'ai longtemps caché dans les placards le café pour le matin et ma machine à piston était disposée loin de ma bouilloire. Résultat, on la déposait toujours un peu partout et il n'y avait pas de "coin" identifié.

    Désormais il y a un coin café/thé avec un plateau sur lequel est déposé la machine à piston et à côté la bouilloire. Une veille caisse de vin me fait une mini étagère de secours pour y déposer le café, le thé, les compléments alimentaires si besoin et même un chargeur de téléphone vu qu'on branchait toujours notre téléphone ici (mais que le chargeur finissait par traîner!), bref, tout ce qui est nécessaire le matin ! A part le fait de mettre de l'eau dans la bouilloire, tout se passe au même endroit et donc retrouve plus facilement sa place ensuite.

    Dans l'entrée : c'était clairement le pire point chez moi, toujours en bazar ! Après des tonnes d'essais de rangement, je crois qu'on a notre équilibre de rangement :)

    On a disposé des patères sur un mur derrière la porte d'entrée pour accueillir nos manteaux et écharpes. D'autres patères ont été installées au niveau des enfants pour qu'ils rangent manteau et sac d'école.  Et encore une autre patère sur le mur d'en face pour y accrocher mon sac à main en rentrant, un tote bag de courses (ou le vide pour penser à le prendre). Un petit clou sur un mur et une jolie patère m'ont permis d'installer un panier en feutrine pour accueillir tous nos bonnets l'hiver (et petits accessoires) et les chapeaux ou foulards pour l'été.

    Un petit tapis dans un coin accueille nos chaussures. Visuellement, ça marche très bien, quand nos chaussures dépassent du tapis, on range automatiquement !

    Enfin, un meuble fait office de coin bazar-organisé : un organiseur vertical recueille notre courrier, on range quand il est plein, une corbeille sur le dessus pour les clés et mini bazar de dernières minutes. Un boîte fermée en dessous contient le nécessaire à avoir à porté de main : lunettes de soleil, passeport, photos d'identités en plus, clé usb, timbres, etc.

    Dans la chambre : tout est rangé dans les tiroirs de la commode en priorité (plier en mode Marie Kondo). Mais il me restait toujours des tiroirs ou du bazar que je ne savais pas comment ranger. J'ai alors traîner sur pinterest, dégainé des petits paniers et mes meilleurs idées ! Mes collants sont désormais dans un petit panier, sur le côté de ma commode, pas trop visible mais pas trop enfouie non plus pour me permettre de les ranger facilement. Ma meilleure idée a été de trouvé comment ranger mes soutiens gorges (ouais certains ont des idées contre le chômage, moi c'est pour ranger les soutifs, que veux-tu!). J'en ai pas beaucoup (oui je suis beaucoup à poil sous mes teeshirts si tu veux savoir) mais quand même c'était pas pratique cette histoire de tiroirs... Il a suffit de 4 accroches autocollants (tu sais ceux pour les torchons ^^) sur le côté de la commode le moins visible et hop, de quoi les suspendre sans bazar ! Enfin, dans le tiroir des sous-vêtements toujours en bordel, j'ai disposé des petits paniers de tailles différentes pour ranger culottes, chaussettes hautes, petites chaussettes et body ! J'ai presque l'impression d'avoir découvert le feu tiens...

    0.jpg

    Et en vrac, si vous avez besoin d'idée :

    - les serviettes de tables sont disposées dans un panier en bas de l'étagère du salon. Directement accessibles et reconnaissables avec des ronds de serviettes de couleurs, les enfants peuvent les prendre et les ranger à chaque repas.

    - l'étagère du bas dans la salle de bain est dédiée au "stock", directement accessible à tout le monde : recharge de brosse à dents, savons solides, etc.

    - les médicaments sont rangés dans une boîte fermée en hauteur pour ne pas être accessibles aux enfants. Par contre, j'ai crée une mini boîte de secours dans la salle de bain avec les médicaments d'urgence (doliprane, pansements, etc.) pour éviter de chercher partout en pleine nuit quand on est malade ou pour que ce soit plus simple au quotidien.

    - un petit panier en plastique est disposé dans la cuisine, près de l'évier, pour contenir tout l'essentiel au ménage : sprays nettoyants, lessive, brosse, vinaigre blanc et pot avec du bicarbonate. Ca ne prend pas trop de place et ça évite de fouiller les placards au quotidien. D'ailleurs, j'ai aussi disposer un spray nettoyant au vinaigre dans la salle de bain, avec une éponge, pour nettoyer sans avoir à faire d'aller-retour !

    - dans les placards, je me sers beaucoup des totes-bags pour ranger ce dont on ne se sert pas quotidiennement : un pour ranger les trousses de toilettes, un pour les maillots de bain et affaires de piscine, un pour ranger les affaires neuves achetées en avance et un pour les affaires trop petites à donner...

    - dans ma salle de bain, j'ai un petite panier avec mes cotons lavables propres et une boîte posée sur un rebord pour y mettre les cotons sales, avant de tous les laver quand elle est pleine. C'est bête mais ça m'a grandement simplifié la vie avec les cotons lavables. 

    Et pour toutes les autres idées, il y a Pinterest ! Taper "rangement + l'objet en cause" et vous aurez pleins d'idées!

    Quelques idées shopping 

    Diapositive1.jpg

    Liens shopping : 1/ 2/ 3/ 4/ 5/ 6/ 7/ 8