Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Minismaliste

  • Minimaliste du dressing #6 La valise

    Pin it! Imprimer

     

    unnamed.jpg

    Episode #1 : le bilan

    Episode #2 : le rapport au corps

    Episode #3 : mon cheminement pour comprendre ce que je dois privilégier

    Episode #4 : le cas du body

    Episode #5 : louer ses vêtements

    Les vacances, c'est le bon moment pour se tester sur le minimalisme ! Après deux ans de réflexions dans mon placard, les moments où je dois faire ma valise sont toujours parfaits pour me rendre compte du chemin qu'il me reste à parcourir. 

    En règle générale, on prends trop et souvent on choisit mal. Alors que les avantages du minimalisme sont encore plus visibles en vacances : moins se prendre la tête et être à l'aise avec ses vêtements. 

    Qui ne voudrait pas voyager léger, avoir pile les vêtements adaptés à son voyage et encore de la place pour ramener des cadeaux ? J'y vois surtout un gain de temps en vacances, je passe moins de temps à réfléchir à mes tenues et je ne reviens pas frustrée de ne pas avoir mis les 3/4 de ma valise. Et loin d'être ennuyeux, le minimalisme dans le dressing, c'est surtout un choix scrupuleux de ses basiques, une bonne connaissance des vêtements dans lesquels on se sent bien, etc. 

    Evidemment, chaque valise "parfaite" doit s'adapter à vous et à votre voyage, il est compliqué de vous donner des conseils généraux. Néanmoins, il y a quelques principes de bases qui permettent de ne pas trop se tromper dans ses choix et d'approcher cette fameuse valise parfaite :) 

    1 - La météo

    Ca semble idiot mais le conseil numéro 1 est évidemment de vérifier la météo sur place ! Si vous partez dans un endroit chaud, il faut vraiment arrêter de prendre 3 pulls "au cas où". Il vous faudra quand même quelque chose pour les soirs plus frais ou pour le trajet. 

    En général, je prévois 3 choses différentes :

    • un sweat gris : c'est douillet, chaud et passe partout. Je le mets pour partir, notamment en cas de trajet en avion. Vous pouvez préférer un gilet douillet par exemple !
    • une chemise en jean : mon basique dont je ne peux me passer. Je n'en ai qu'une et elle est largement rentabilisée ! Je m'en sers généralement sur place, quand on part tôt en balade et que la tenue est légère pour la journée. Elle réchauffe juste ce qu'il faut et elle se range facilement dans le sac pour la journée.
    • une chemise légère ou un teeshirt à manches longues : uniquement dans les pays où les soirs sont plus frais. Je l'utilise en général le soir, sur un short en jean pour avoir un peu plus chaud sans avoir à mettre un pull. Pour les pays chauds, je n'en amène pas, la chemise en jean suffit largement !

    Le plus compliqué est évidemment quand vous partez dans un endroit à la météo tempérée : risque de chaleur et de pluie, jours plus frais...Si c'est vraiment varié, notez bien chaque prévision par jour pour essayer de visualiser vos tenues chaque jour. 

    Quelques indispensables pour affronter toutes les météos (bon pas en cas de neige hein...) : 

    • un jean : plutôt une coupe un peu large pour pouvoir se porter aussi bien pour les journées chaudes que plus fraîches.
    • une veste adaptée : elle dépend évidemment de la météo prévue mais une seule suffit ! Veste en jean si les soirs sont frais mais pas de pluie, K-Way léger en cas de pluie, etc. 
    • un foulard/châle en cas de vent ou de long voyage en avion. 
    • une robe manches 3/4 ou longue pour les jours plus frais, ça permet de ne pas avoir ni trop chaud ni trop froid.
    • un gilet chaud s'il y a vraiment des jours plus frais. Je privilégie une couleur neutre pour aller avec tout!
    • les chemises : c'est pratique en cas de météo changeante. Avec un teeshirt en dessous s'il fait frais ou sans rien et en remontant les manches s'il fait chaud. Privilégiez toujours les matières naturelles qui s'adapte mieux aux différentes températures (coton, lin...).
    • des baskets évidemment, même en short ou en robe, on a souvent froid par les pieds, il suffit d'une paire de basket pour relever un peu la température ^^

    2 - Sortir ses basiques

    Là encore, les basiques c'est personnel. Rien ne vous oblige d'être dans la case short en jean et tee-shirt blanc ! Mais si vous avez déjà un peu avancé votre réflexion minimaliste, vous devez cerner quelque uns de vos basiques. On les reconnait au fait qu'on les porte souvent, de façon différente et qu'ils sont de bonnes qualités ! Un basique ne doit pas être choisi au hasard, il doit tenir la route et vous devez le porter avec plaisir ! 

    Avant de faire votre valise, sortez vos basiques, ceux que vous portez souvent et avec plaisir, et vérifier ceux qui sont adaptés à votre voyage et à la météo.

    Je vous donne mes basiques mais pensez aux vôtres en priorité, ils peuvent être complètement différents :

    • short en jean : le basique que je porte non stop en été et en vacances. 
    • la robe légère à la coupe parfaite : j'ai mis du temps à la trouver mais j'en ai désormais une ! Coupe portefeuille, elle se ferme par des liens, est agréable à porter, ne moule pas et passe avec des baskets ou des sandales. Elle sort de mes couleurs puisqu'elle est rouge/corail à petites fleurs mais c'est vraiment devenue un indispensable. 
    • les débardeurs légers, un peu genre lingerie. J'en ai un noir et un blanc, ils sont parfaits en cas de grosses chaleurs ou pour glisser sous une chemise s'il fait frais.
    • un sweat ou gilet, gris en général. 

    De la même façon, réfléchissez à vos couleurs basiques. Déjà pour pouvoir associer les maximums de choses ensemble mais aussi pour être à l'aise. Ici sans surprise, c'est blanc/bleu/camel. 

    3 - Visualiser les tenues

    Je prépare toujours ma valise en deux temps. La première fois, je réunis tout ce que j'aimerais emmener. Puis je laisse passer un ou deux jours et je termine en réfléchissant aux tenues. En général, je supprime presque 1/3 de ce que j'avais prévu !

    Pour une semaine de vacances (où l'on ne passe pas son temps en maillot de bain), je prévois : 

    - deux tenues "seules" c'est à dire robe, combi, un seul vêtement qui fait une tenue quoi ! Et je vérifie qu'elles vont avec la chemise en jean ou mon gilet. C'est clairement un bon plan valise minimaliste de privilégier un vêtement pour une tenue !

    - deux shorts, un en jean, un noir. 

    - teeshirts : 2 débardeurs blancs, 2 foncés et un teeshirt en lin camel. Ce sont mes basiques, ceux qui vont avec tout, sont amples, se lavent facilement, ne se froissent pas trop.

    - un pantalon : soit je pars uniquement avec un jean, soit j'ajoute un pantalon léger. 

    - une chemise en jean

    - un teeshirt manches longues gris et assez ample. Pour mettre le soir, seul ou sur un débardeur fin. Ou pour mettre le matin pour partir s'il fait frais.

    Tous mes teeshirts vont avec tous mes bas et avec ma chemise en jean. Je ne pousse pas le minimalisme au maximum parce que je pourrais sans doute enlever encore une ou deux choses mais je préfère avoir de quoi me changer le soir. En vacances, surtout s'il faut chaud, on se change souvent deux fois par jour ! 

    Pour partir, je suis toujours en jean, teeshirt, sweat, notamment parce qu'on part en avion. Je pourrais même virer le jean pour prendre un legging mais je ne le remettrais pas ensuite alors que le jean peut servir un soir avec un débardeur fin par exemple. 

    Evidemment, j'ajoute des sous-vêtements, une casquette et un pyjama :) 

    4 - Chaussures et accessoires

    C'est parfois là qu'on prévoit beaucoup trop ! Et c'est aussi cette catégorie qui permet de partir avec moins. Tout dépend de vos vacances. Pour moi, il va faire chaud mais on va beaucoup marcher.

    J'emporte donc une paire de baskets, celles dans lesquelles je suis le mieux, surtout que je ne porte pas de chaussettes ^^Et une paire blanche pour moi, afin d'aller aussi avec tout. J'ajoute une paire de sandales dorées, contre toute attente, le doré va avec tout et cette paire me permet de marcher beaucoup avec sans soucis (elle est d'ailleurs en fin de vie et je suis désespoir!). Enfin, je pars toujours avec une paire de tongs ou d'espadrilles pour le soir quand on a beaucoup marcher et qu'on a mal aux pieds !

    Question accessoires, vous me connaissez un peu, je suis déjà minimaliste de nature ! J'emporte juste de chouettes boucles d'oreilles qui "habillent" un peu mes tenues. Et ma casquette, je n'aime pas voyager avec un chapeau.

    Pour vous limiter, prenez une petite pochette pour mettre vos bijoux et en emporter moins. Vous pouvez ajouter un foulard si le temps risque d'être plus frais. 

    5 - La spéciale Kids

    Evidemment, faire une valise minimaliste en voyageant avec des enfants se corse ! J'avais quand même envie de voyager léger avec eux, j'ai donc réfléchie en amont pour limiter les affaires sans manquer non plus sur place. 

    Quelques astuces : 

    - privilégier les couleurs claires ou similaires pour laver facilement. Et les matières légères pour que ça sèche vite. 

    - avoir une tenue confortable pour voyager : legging, jogging, etc. Et un sweat qui servira ensuite le soir. 

    - ajouter un teeshirt à manches longues pour les soirs plus frais.

    - associer les tenues comme pour vous, essayer au maximum de prendre des choses qui vont avec tout. 

    Pour ma fille de presque-5 ans : j'ai pris 4 teeshirts clairs, 1 teeshirt à manches longues, 2 leggings courts, 2 shorts, 1 robe, 1 jupe (parce qu'elle m'a forcé^^). Elle part avec un legging/teeshirt/sweat. Pour le loulou de 9 ans : 3 shorts, 4 teeshirts, un teeshirt à manches longues. Il part avec un jogging/teeshirt/sweat. Et ils ont chacun une paire de baskets, de tongs et une casquette. 

    En gros, pour 7 jours, je prévois 3 tenues et j'ajoute 2 "extra" pour se changer le soir. Et j'apporte toujours mon petit sachet de copeaux de savon de Marseille pour faire une lessive rapide à mi-parcours. 

    Bon et je prie aussi pour qu'ils ne se salissent pas dès 9h le matin... ;) 

    6 - La trousse de toilette

    J'avais déjà écris un article dessus l'année dernière mais je me rends compte que le contenu varie beaucoup. En fonction de mes envies, du voyage prévu, etc. 

    Cette année, tout tient dans une seule trousse de toilette pour 4, à part la "pharmacie". Je prévois une petite pochette à côté avec quelques essentiels, notamment pour les enfants : doliprane (en mini sachet, ça prends moins de place), tube d'arnica, pansements, etc. Mais comme on part pas au fond de la Namibie non plus, je prends le minimum pour assurer en cas de bobo en plein milieu de la nuit !

    Côté trousse de toilette, elle est plutôt compacte finalement mais pas vraiment zéro déchet, ni entièrement bio. Déjà parce que certains de mes produits sont en grands contenants et que je n'avais pas envie de transférer dans des petits pots. Mais aussi parce que certains de mes essentiels en voyage ne sont pas bio. Libre à vous d'améliorer évidemment, je suis loin d'être parfaite (apparemment ça choque encore sur Instagram!!).

    unnamed-2.jpg

    Au programme de la trousse de toilette : 

    - gel douche/shampoing Coslys. Je ne suis pas fan des 2 en 1 en général mais je voulais tester celui-ci et changer un peu de mes savons solides. Il est assez fin et le bouchon ferme bien donc c'est pratique !

    - après-shampoing Bouclème et spray boucles John Masters, pas des essentiels mais j'aimerais bien éviter de ressember à Monica aux Bermudes ;)

    - une crème solaire pas bio mais à la composition pas trop mauvaise. Elle a l'avantage d'être légère et transparente pour un indice 50 et comme on ne part pas à la plage, ça sera uniquement pour ne pas griller à Londres!

    - les indispensables eau florale (rose), aloé vera et huile de jojoba. Je m'en sers pour mon visage évidemment mais aussi pour soulager un coup de soleil, un bobo, mélanger des huiles essentielles, etc. 

    - des huiles essentielles : lavande et tea tree pour tous les bobos. J'ai ajouté citronnelle par habitude mais je ne sais même pas s'il y a des moustiques en Angleterre ! J'enlèverais sinon. Vous pouvez ajouter de la menthe poivrée aussi pour le mal de transports ou le mal de tête !

    - pour le maquillage, mon indispensable c'est la crème teintée spf 30 Madàra, un blush/bronzer (Kiko, je ne trouve pas d'équivalent bio qui me convienne...), un mascara Clinique Waterproof (idem...). J'ai ajouté un crayon bronze Avril et un mini palette dans les mêmes tons de Sephora mais c'est vraiment histoire de faire prendre l'air à mon maquillage...! En journée, je ne me maquillerais pas mais peut être le soir (genre si on est invité chez la Reine...).

    - pour le démaquillage, j'ai mon mini gant Lapiglove qui démaquille sans rien et deux cotons lavables si jamais. 

    - une paire de ciseau, une lime à ongles, un peigne et mon oriculi Lamazuna ! Et nos dentrifrices, Meswak pour nous et Melvita à la fraise pour les enfants (avec les brosses à dents hein...).

    - ah et sur la photo, il manque le déo mais évidemment j'en prends un, celui de Schimdt's je pense ! Et celui de monsieur aussi (qui ne prends rien à part un déo ^^).

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Voilà voilà ! C'est pas parfait et ce n'est pas le but ! L'objectif est de voyager plus léger mais aussi d'être plus à l'aise lors du séjour. Si j'y pense, je vous ferais une photo de chaque tenue pour vous montrer tout ça en action !

    Bonne vacances à vous (si vous voulez voir de l'Angleterre, direction Instagram (@julie_pancakes)!).

  • Minimaliste du dressing #5 Louer ses fringues

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

     

    Comme j'ai pris du retard dans mes articles sur le minimalisme du dressing ! Ce n'est pas faute de continuer à cheminer sur ce terrain. Je trie toujours autant, je fais encore quelques erreurs dont j'essaye de retenir des leçons et je tente de cerner petit à petit ce qui fait "mon style". Je reviendrais plus en détail sur tout ça quand j'aurais un peu plus de temps mais en attendant, il fallait que je vous parle d'un truc chouette quand on est en phase de minimalisme. 

    C'est parfois compliqué de limiter ses achats, de ne pas succomber à des pulsions de shopping (souvent regrettées rapidement) et même de savoir exactement quoi acheter pour rentrer dans nos "cases". Même en arrivant à un dressing bien plus minimaliste qu'à l'origine, vous n'êtes pas à l'abri d'une envie d'acheter, du fameux "je n'ai rien à me mettre"...

    C'est là que la location de vêtements peut vous aider !

    Ca sert à quoi de louer ses vêtements ? 

    Premièrement à faire des économies évidemment ! En général, vous payez un abonnement ou un forfait pour avoir accès à tant de pièces ou à une formule particulière. Les vêtements étant d'occasion, vous payez donc moins cher qu'un vêtement neuf. 

    Deuxièmement, c'est un petit geste écologique qui ne devrait pas être oublié. La production de vêtements est une des industries les plus polluantes au monde pour un résultat très éphémère. Louer, c'est un peu comme acheter d'occasion, ça permet d'utiliser ce qui est disponible plutôt que de créer la place à une nouvelle production. 

    Troisièmement, et le plus important pour ce qui concerne cet article, ça permet d'assouvir la soif de nouveauté dans un dressing devenu minimaliste sans l'impact d'un vêtement que l'on devrait garder. Ca permet de faire des essais sur certains types de vêtements aussi, avant d'envisager de l'acheter par exemple. Quand on cherche son style ou quand on manque d'inspiration, c'est parfait !

    Où louer ses vêtements ? 

    Je n'ai pas la prétention de connaître tous les services de location, donc si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à me les signaler en commentaires surtout ! Je vous liste ceux que je connais avant de vous parler de celui que j'ai testé personnellement. 

    Le closet 

    Concept : un abonnement mensuel pour recevoir une box selon 3 formules en fonction du nombre de vêtements voulus. Vous recevez la box, vous portez les vêtements tant que vous voulez et vous renvoyez le tout sans lavage, ils s'occupent du pressing! Vous pouvez ainsi avoir une ou plusieurs box par mois suivant vos dates d'envoi et les délais de livraison.

    Le coût : de 39€ à 59€

    Style : plutôt des petits créateurs, le style est souvent coloré, très féminin, avec beaucoup d'imprimés. Plutôt pour le boulot et les occasions. 

     Les cachotières

    Concept : location de vêtements pour une occasion spéciale, vous réservez votre tenue pour 4 jours, vous en profitez et vous renvoyez tel quel ! Le concept parfait pour un robe de soirée ou pour un mariage !

    Le coût : 30€ la location

    Style : de très grandes marques pour la plupart ! Des looks plutôt casual ou très habillés !

    Tale Me

    Concept : spécialisé pour les futures et jeunes mamans ! Site de location de vêtements de grossesse/allaitement et d'enfant de 0 à 6ans. Clairement, la meilleure idée du siècle pour pas se ruiner pendant la grossesse !

    Le coût : de 29€ à 45€ par mois suivant le nombre de vêtements, l'échange est illimité, vous pouvez donc en recevoir plusieurs par mois si besoin. Pour les enfants c'est de 19€ à 29€ !

    Les marques : beaucoup de basique et de tenues qui permettent l'allaitement !

    Mon avis sur Le Closet

    IMG_6109.jpg

    Je teste Le Closet depuis le mois de novembre et vous êtes nombreuses à me demander mon avis !

    J'ai le premier forfait à 39€ pour 2 vêtements et un accessoire. Je garde ma box entre 1 à 2 semaines et globalement j'en suis ravie !

    Les ++ :

    • un choix assez large avec des marques plutôt sympas. 
    • la possibilité de changer sa sélection avant l'envoi si ça ne vous convient pas.
    • le fait de renvoyer sans laver les vêtements, c'est une lessive en moins à la maison.
    • la box est bien présentée, il y a une enveloppe pré-affranchie pour le renvoi. 
    • le style plutôt "habillé" qui me permet de choisir des vêtements pour le travail sans avoir à en acheter. Parfait quant on aime pas les tenues habillées comme moi mais qu'on doit parfois en porter !
    • le service client est très réactif si besoin.
    • la possibilité de mettre l'abonnement en pause si besoin. 
    • la possibilité d'acheter à petit prix un vêtement sur lequel vous avez craqué

    Les -- :

    • les délais parfois longs de livraison, il y a eu des petits bugs à certaines périodes en raison d'une forte activité ou des perturbations liées à la neige. Rien de grave mais c'est un point qu'il pourrait améliorer.
    • le style qui est très "uniforme" : il vaut mieux aimer les couleurs et les imprimés. J'ai parfois eu du mal à choisir ma sélection. 
    • des pièces impossibles à avoir, sans doute en quantité trop limitée ? 
    • et dernier très bête mais qui me dérange, qui dit pressing dit lessive conventionnelle... Et quand vous êtes habituée comme moi à votre lessive maison, l'odeur forte de la lessive est un peu gênante ! Ca sent bon mais ça sent beaucoup trop fort pour moi ! Je ne met plus de parfum les jours où je porte un vêtement Le Closet, c'est pour dire ;)

    Clairement, je n'en retiens que du positif. Si j'aimerais qu'il y ait un choix plus large dans d'autres coupes ou style de vêtements, c'est un très bon compromis pour garder un dressing minimaliste. 

    Ca m'a permis de tester des coupes et des imprimés dont je n'ai pas du tout l'habitude. C'est typiquement le cas de la robe en photo ci-dessus ! J'ai noté certains pour des futurs achats et d'autres qui définitivement ne me vont pas. 

    Quelques exemples : 

    - A Noël, j'ai sélectionné un gilet rouge et un haut noir en dentelle, ce qui m'a permis de me faire des tenues de Noël sans faire d'achat. Je ne porte jamais de rouge donc ça aurait été bête de succomber pour deux soirées !

    - Au bureau : je sélectionne des gilets ou blouse assez habillées qui me permettent de continuer à mettre des jeans mais en version un peu plus habillées sans avoir à faire d'achats. Comme ce sont des vêtements souvent colorés ou imprimés, ça me fait du bien un certain temps puis je m'en lasse. Preuve que l'achat n'est pas toujours indispensable. 

    - Manque de soleil : typiquement cet hiver, avec les jours de pluie interminables, j'ai choisi un pull rose bonbon que j'ai mis très souvent mais il n'aurait pas eu sa place dans mon dressing. C'était vraiment une envie ponctuelle, par manque de soleil et baisse de moral !

    Aujourd'hui, j'ai mis l'abonnement en pause, j'attends de remettre à jour ma garde robe du printemps (si jamais il se décide à arriver) pour voir si je continue. Mais même quelques mois, ça aura été une super expérience qui m'a fait faire pas mal d'économie je pense ! 

    Si un abonnement Le Closet vous tente, vous pouvez utilisez mon lien de parrainage : vous recevrez 25€ en crédit et moi 15€ !

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Alors ça vous tente de louer vos vêtements ? 

    N'hésitez pas si vous avez des questions !

  • Minimaliste du dressing #4 : le cas du body

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

    Après les premiers épisodes de la saga Minimaliste du dressing, je reviens pour vous partager une petite réflexion autour de l'exemple du body. 

    Episode #1 : le bilan

    Episode #2 : le rapport au corps

    Episode #3 : mon cheminement pour comprendre ce que je dois privilégier

    Je crois que ce que j'aime le plus dans le minimalisme, ce sont ces phases de réflexion. Essayer de comprendre pourquoi un vêtement ne me convient pas ou comment faire pour porter plus régulièrement certains vêtements que j'aime. En réalité, le minimalisme dans le dressing, c'est une vraie introspection ! Un processus évidemment très égocentrique où on apprends à mieux se connaitre et à mieux s'accepter. 

    Quand j'ai commencé, je me suis vite rendue compte de mes points faibles : les tenues un peu habillées - pas forcément pour les soirées mais tout ce qui sort du jean/pull ! - et les périodes de froid. J'ai prévu de vous faire un article dédié à ces points faibles pour vous raconter comment j'essaye de les surmonter, mais aujourd'hui, je vais vous partager une petite découverte qui m'a un peu changé la vie !

    unnamed-1.jpg

    Quand j'ai commencé à réfléchir à ses points faibles, je me suis rendue compte qu'ils avaient plusieurs points communs qui tenaient à mon rapport avec les vêtements et sans doute un peu avec mon corps.

    1/ JE SUIS UNE FRILEUSE

    Et une vraie ! J'ai toujours beaucoup de difficulté à la fin de l'automne, quand les températures commencent à baisser. Comme si mon corps avait besoin de plusieurs semaines pour s'habituer et ne plus me demander de m'habiller comme en Sibérie. 

    Du coup, cette tendance à avoir toujours froid me faisait acheter des tonnes de pulls, souvent à bas prix donc pas vraiment chauds, mais des pulls d'un style plutôt douillet. Résultat, s'ils sont sympa le weekend en jean, la majorité ne faisaient pas assez habillés pour la semaine ou pour les occasions où je dois lâcher un peu mon jean. 

    Le problème étant que je déteste les vêtements près du corps et notamment pour les pulls. Je prends d'ailleurs toujours une taille au-dessus pour mes pulls et j'adore piquer ceux de mon mec...en L !! C'est chouette mais je dois avouer que c'est loin d'être joli sur ma mini silhouette ^^

    2/ JE NE SAIS PAS GERER LES DIFFERENCES DE TEMPERATURE

    Je suis une fille monostyle ^^ Je peux m'habiller quand il va faire 30°C ou quand il va faire 10°C. Le problème c'est que je vis dans une région où les variations de température sont importantes au cours d'une seule journée. 

    En Automne ou en hiver, il n'est pas rare de commencer la journée à 4/5°C pour avoir 20°C dans l'après-midi. 

    Résultat, je suis constamment habillée trop chaudement ou trop léger ! Et tout ça vient aussi du point suivant...

    3/ JE DETESTE LES SUPERPOSITIONS

    Je crois que la pire superposition pour moi, c'est une chemise cintrée sous un pull ! Je me sens étriquée, pas à l'aise, j'ai rapidement trop chaud...bref rien ne va (je suis chiante, je vous l'ai déjà dit?).

    De manière générale, je n'aime pas "la technique de l'oignon" qui semble pourtant être une bonne idée quand on subit comme moi de fortes variations de température dans une journée : plusieurs couches de vêtements pour avoir chaud le matin et pouvoir les enlever si les degrés grimpent. 

    La majorité du temps, je ne supporte que deux couches de vêtements : teeshirt/pull, blouse/gilet. 

    Du coup, une quantité de vêtements plus légers, les robes ou blouses d'été, n'étaient plus portées en automne ou hiver, ou alors je finissais toujours par avoir trop froid !

    4/ JE SUIS UNE MANIAQUE DU COL

    Chacun ses petites travers n'est-ce pas ? Si vous avez suivie les épisodes précédents, vous savez déjà que je déteste les cols trop serrés. Mais ça va au-delà, je suis une vraie maniaque pour certaines détails : je ne supporte pas qu'on puisse voir un vêtement sous un pull ! Et comme j'ai déjà des pulls au col pas trop serrés - en V, rond large, col bateau - ça complique énormément la tâche !!!

    C'est comme ça qu'on finit par dire le fameux "je n'ai rien à me mettre" ! C'est pas qu'on a rien dans les placards, c'est qu'on a rien qui nous corresponde ! 

    RESULTATS

    La majorité du temps, je suis donc en jean/teeshirt/pull ou jean/blouse/gilet, peu importe la température. Et évidemment, si ça convient pour les journées fraîches, dès qu'il fait froid, je suis gelée ^^

    Je n'arrive pas à mettre aussi facilement mes robes l'hiver, puisque là encore, elles sont souvent légères donc un seul gilet ne suffit pas à me réchauffer ! Mais vu mon aversion des superpositions, je ne peux rien rajouter d'autre, sinon, c'est l'inverse, je meurs de chaud !!!

    Voilà comment on se retrouve avec des vêtements qu'on aime bien mais qu'on ne sait pas porter, avec des tenues très classiques qu'on a du mal à rendre un peu plus habillées, bref comment on est pas à l'aise dans son dressing!

    unnamed-2.jpg

    L'idée du body 

    En réalité, j'ai trouvé plusieurs astuces pour faciliter mes tenues hivernales, notamment un peu plus habillées. Mais je vous garde ça pour le prochain épisode !

    L'idée - et surtout mon addiction! - du body est venue doucement l'hiver dernier. Au départ, le body m'était un peu étranger et je le pensais surtout réservé à la partie lingerie, voir lingerie un peu sexy ;) 

    Mais en décembre dernier, je suis partie à Amsterdam avec l'amoureux et la météo était plutôt clémente : il allait faire froid mais très beau. Donc en ballade toute la journée, on aurait froid le matin et le soir mais rapidement chaud en journée. On est habitué des destinations froides (notre voyage de noce était en Laponie) donc j'avais quelques idées pour m'habiller afin de ne pas avoir ni trop froid ni trop chaud. C'est comme ça que j'ai investi dans un body Uniqlo de la gamme Heattech Extra Warm. Gris, col très arrondi (donc on ne le voit pas sous le pull^^), et manches 3/4. 

    Ce fut une super idée et ça a fait son chemin dans mon esprit...

    Les avantages du body pour moi

    Depuis, j'ai une mini collection de body : à manches 3/4, forme teeshirt, débardeur, échancré dans le dos, etc.

    Ils ont tous un point commun : ils sont invisibles sous un pull ! Et plutôt foncé, afin de pouvoir les mettre avec tout (et en no-bra, ça aussi on en parlera une autre fois^^). 

    L'avantage inestimable pour moi c'est qu'un body tient beaucoup plus chaud qu'un tee-shirt un peu ample. On peut facilement choisir sa forme en fonction de la température : celui à manches 3/4 est réservé aux périodes vraiment froides ! La plupart du temps, un body forme teeshirt ou débardeur suffissent amplement. Au-delà du fait que vous pouvez le choisir en matière chaude, c'est surtout l'effet "body pour enfant" (si t'es parent, tu me comprends!) : le body vous permet d'avoir chaud dans le dos et au ventre, sans vous soucier des vêtements qui remontent, se coincent, gênent. 

    Et deuxième avantage, il s'oublie ! Pour l'allergique aux superpositions que je suis, c'est parfait ! Il me permet d'ajouter une couche de vêtement sans avoir l'impression de faire l'oignon et surtout sans y penser pendant la journée. 

    Résultat : je peux remettre mes vêtements plus légers sans avoir froid. Je met un body sous une robe légère, avec un gilet par dessus et c'est parfait, peu importe les variations de températures ! Idem avec des chemises, des blouses, etc. Je peux aussi porter des pulls au col un peu trop large, sous lesquels je ne pouvais rien mettre sans que ça se voit. Si le pull est assez chaud ou si je passe la journée à l'intérieur, un body et un pull suffisent !

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Voilà comment fonctionne le minimalisme dans le dressing pour moi : beaucoup de réflexions et une recherche de solution. Ce n'est pas normal de toujours penser qu'on a rien à se mettre, il y a forcément plusieurs raisons à ce sentiment. A vous de les identifier et surtout de trouver une solution adéquate pour vous. Et ce n'est pas toujours une solution drastique ! Pour moi, il m'a suffit de quelques body pour pouvoir reporter certains vêtements plus régulièrement et être plus à l'aise. C'est sans doute tout bête mais je n'aurais pas "conceptualiser" l'avantage du body comme ça si je n'y avais pas réfléchi dans le cadre du minimalisme. Avant ça, je restais en boucle sur l'achat de nouveaux pulls, nouvelles robes, que je ne mettais pas forcément plus ! Ce cercle vicieux s'arrête quand on se pose, qu'on réfléchit et qu'on l'adapte au cadre du minimalisme : avoir moins mais beaucoup mieux. Et surtout être toujours à l'aise dans ces vêtements !

    Shopping : mes bodys ne viennent pas du tout de marques éthiques ou écologiques. Pour la simple raison que je n'ai pas le budget et que je préfère les essayer vu ma morphologie. En général, je les trouve chez Uniqlo pour les chauds, chez H&M, Etam ou Kiabi pour les plus classiques. 

    Mais il en existe quand même dans des marques plus responsables, voici une petite sélection :

    Capture_d_ecran_2017-08-02_a_12.09.25_1050x.progressive.png.jpg

    Le body made in France des Petites jupes de Prune

    la-eugenie-bleue-marine-body-bleu-marine.jpg

    Le body en micro-modal, made in France de Le slip français

    body-blanc-gatsby.jpg

    Le body Gatsby en coton biologique de Luz

    organic-body-do-you-green-02.jpg

    Le body en fibre de pin blanc, made in France, de Do you Green.

    body6.jpg

    Un body en coton made in Spain, de The Nude.

     

  • Minimaliste du dressing #3

    Pin it! Imprimer

     

    31e711abbbe556ca894dc8bd467109a5.jpg

    Je n'ai pas eu le temps de faire une photo de mon dressing, je vais attendre la fin de cette série d'articles ! (source : Pinterest?)

    Enfin le n°3 de ma série Minimalisme et dressing ! 

    Pour rattraper, direction le #1 où je vous fait un petit pré-bilan et le #2 où je vous parle du rapport au corps !

    Aujourd'hui, je vous explique où j'en suis, ce que j'ai appris et comment j'ai procédé. 

    La démarche du minimalisme dans le dressing se fait forcément petit à petit. Je réfléchis à tout ça depuis longtemps et je suis loin d'avoir encore terminé. Mais petit à petit, les erreurs sont font plus rares et les vêtements que je garde me procure plus de plaisir. J'accepte mieux l'image que j'ai de moi, celle que je veux renvoyer et non celle qu'on me commande de renvoyer (ou que je me commande toute seule). J'arrive à faire la différence entre ce que j'aime d'ans l'absolu et ce que j'aime sur moi. La grosse différence, c'est que j'arrive à mieux supporter le flux des images que je vois : je suis de moins en moins tentée par les achats des autres quand ils ne me correspondent pas. 

    Pour vous expliquer un peu mieux en pratique, voilà comment j'ai procédé (et comme je procède encore!) :

    J'ai commencé à trier mes vêtements et à chaque fois que ça allait dans une catégorie "jamais mis", "rarement mis", "je garde au cas où", "je n'aime pas vraiment mais je pense en avoir besoin", etc., je suis allée plus loin en me demandant pourquoi ? Qu'est-ce que ça renvoie sur ma propre image ? En les mettant, je me regardais longuement (exercice très narcissique...ou très compliqué) et j'essayais de voir pourquoi ça ne fonctionnait pas sur moi. 

    Je fais ça pour tous les vêtements, les coupes, les couleurs.... 

    Les jours "bons", ceux où on se sent bien dans ses vêtements, je notais mentalement pourquoi tel ou tel vêtement me procurait cette sensation. Idem avec les jours moins bons. 

    Je suis aussi devenue encore plus accro à Pinterest : ça me permet de faire des tableaux avec mes propres envies, de vérifier que c'est bien en cohérence avec ce que je veux pour moi, à organiser mon futur shopping...

    J'ai développé mes premières réflexions dans mon article sur les basiques mais depuis, mon regard s'est affiné en prenant davantage en compte le rapport à mon corps. 

    Désormais, c'est devenu presque un réflexe. Je repère immédiatement dans les magasins ce que j'aurais acheté avant alors que ça ne me correspond pas. Et je fais des achats que je n'aurais pas envisagé avant, uniquement parce que je sais que ça me va et que je l'utiliserais.

    Pour résumer, je garde désormais ce petit tableau dans ma tête (et mon carnet). Cela ne signifie pas que je le respecte toujours à 100% mais je m'améliore de jour en jour !  

    A privilégier A éviter
    Les jeans/jupes taille haute Les jeans/jupes taille basse
    Les jeans 7/8 resserrés à la chevilles Les jeans trop longs ou trop évasés
    Les cols larges, en rond ou en V Les cols trop serrés au coup, notamment sur les blouses
    Les gilets loose, d'une longueur au minimum sur le haut des fesses Les gilets légers, longueur à la taille
    Les robes ou les hauts de forme "peplum" ou amples  Les robes ou les hauts resserrés à la poitrine, taille ou au ventre
    Les jupes croisées sur le devant Les jupes "boules" ou tout ce qui a du volume
    Longueur des robes/jupes : mi-cuisses ou mi-mollets Longueur des robes/jupes autour du genou
    Les collants clairs ou noir transparents Les collants opaques
    Les blouses à coupe "simple" Les blouses "compliquées" : col lavallière, manches à volants, etc.
    Des pulls amples et doux, non transparents Des pulls fins, courts à la taille et ceux qui sont tricotés trop lâches (donc transparent)
    Des chaussures plates : baskets claires ou style derbys. Ou des talons carrés Des talons hauts, des couleurs vives, des ballerines.

    Par exemple, j'ai accepté ne pas aimer les "débardeurs" classiques, souvent trop près du corps (coucou l'absence d'abdos) et avec une découpe aux épaules et au cou qui ne me convient pas. J'ai un top sans manche gris foncé, un peu peplum (avec un volant à la taille quoi) et finalement, c'est avec lui que je me sens le mieux. Elle est donc à la base de mon dressing, dans la catégorie "hauts sans manches" et je suis partie à la recherche d'un deuxième haut sur cette forme, dans un ton plus pâle.

    Après des semaines de recherche du côté "éthique", j'ai finalement trouvé mon bonheur chez Kiabi. C'est donc complètement de la "fast-fashion" mais je le rentre dans la catégorie "responsable parce que rentable". Je préfère évidemment trouver des alternatives plus éthiques mais j'estime qu'il convient surtout de moins consommer donc parfois il faut faire des concessions quand on sait que ce sera un achat utile, raisonnable ou nécessaire.

    unnamed-1.jpg

    Le col, la découpe des manches, le volant sur la taille, la matière un peu effet "lange" : c'est un 100% réussite dans mon évaluation du dressing. 

    Maintenant, le plus compliqué, c'est que j'ai remarqué que je ne met ce genre de haut qu'avec des pantalons ou short. Et j'ai enfin compris pourquoi ça ne passe pas avec mes jupes : en général elles sont évasées ou taille haute donc ça donne une silhouette un peu étrange avec ce genre de haut. Du coup, je sais avec quoi les mettre (et pourquoi) et je sais qu'il me faut un autre style de haut pour correspondre à mes jupes. 

    Bien entendu, savoir ce qu'on veut précisément, cela complique le shopping. Quand on a une idée bien précise, c'est souvent compliqué à trouver en boutique. Surtout que pour moi, il y a aussi une question de matière : j'ai vite compris que je n'aime pas les matières rigides, qui se froissent facilement ou qui donnent chaud. 

    Ce que j'ai appris sur moi/sur mon rapport aux vêtements

    Depuis que j'ai commencé à vider, et surtout à me poser des questions, j'ai appris plein de choses sur moi et sur le pourquoi de ces choses qui ne me correspondent pas. 

    J'ai compris par exemple que certains problèmes de coupes ne viennent pas de moi mais de la marque. Ca semble évident mais la plupart des marques taillent différemment et même dans une seule marque, vous avez des coupes complètement différentes. Alors oui je connais MA taille mais en vrai ça ne veut rien dire : parfois il faudra prendre une taille en dessous ou au dessus. Pour résumé, je suis un petit gabarit et parfois c'est compliqué d'avoir des vêtements ajustés. Mais ce n'est pas grave, j'ai compris qu'en fait, il est impossible qu'une même taille corresponde à autant de morphologie différente, peu importe si vous faites du 36 ou du 54. J'ai sais pourquoi je n'étais pas à l'aise dans mes jeans ou dans mes robes : c'est pas mon corps le problème, c'est le vêtement qui n'est pas fait pour lui ! J'ai d'ailleurs aussi accepté que vu ma morphologie, je dois parfois regarder dans le rayon kid (chez zara par exemple, le 13/14 ans est parfait pour moi)

    Du coup, je fais doucement le deuil du jean ajusté ou de la jupe ni trop grande ni trop serrée. J'ai découvert qu'il y avait des gens formidables dont le métier est de coudre et qu'il est ainsi possible de retoucher les vêtements. En vrai, je pense que tout le monde devrait faire retoucher ses vêtements pour s'y sentir à l'aise !

    Sinon, je fais aussi du cheminement sur certains complexes, je tente des associations de vêtements que je n'aurais pas osé, etc. Disons que sans encore m'accepter complètement, je suis un peu plus en paix depuis que je comprends ce qui me bloque avec certains vêtements ou style.

    J'accepte aussi sans problème de me tromper sur certaines conclusions que je tire. Le rouge par exemple, je l'ai rapidement banni parce que le peu de vêtements rouges que j'avais, je ne les mettais jamais. En fait, cela tenait plus aux vêtements en question et au style. Et aussi au fait que le rouge, ça attire l'oeil, ce que globalement, je n'aime pas trop. Aujourd'hui, je ne bannis plus le rouge mais je le choisi par petites touches ou dans des coupes plus "cool" où je n'ai pas l'impression de dire "youhou regarde moi". En clair, je suis pas prête pour la robe de soirée rouge ^^ 

    Clairement, depuis quelques mois, je suis HYPER bien dans mes fringues 80% du temps et c'est déjà énorme ! J'ai encore du travail pour les 20% restants et les quelques erreurs d'achats (très rare quand même). Mais je savoure déjà l'étendue de l'amélioration. Il y a 2 ou 3 ans, ou même avant ma fille, j'avais 2 fois plus de vêtements (minimum!) et je devais être à l'aise la moitié du temps, dans 30% de mon placard !! 

    Mes prochains défis ? le tout prochain, c'est d'arriver à gérer les vacances avec moins de vêtements, j'ai beaucoup trié les affaires d'été. En prendre moins quand on partira et essayer de voir si ça fonctionne et si je suis à l'aise. 

    A la rentrée, il faudra que je me lance dans la partie la plus complexe pour moi, les tenues "habillées", d'automne ou d'hiver, où je suis nulle et je ne trouve rien que je garde longtemps. 

    Mais tout ça, c'est pour le prochain numéro #4 !