Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Banana Pancakes

  • Peau déshydratée et routine slow

    Pin it! Imprimer

     

    beauté,green,routine slow,peau déshydratée,huile végétale

    Je prône la routine slow depuis longtemps maintenant par ici. Évidemment, il n'y a pas qu'une seule routine slow et il vous faudra trouver la vôtre. Néanmoins, il y a quelques règles d'or quand on passe à une routine plus naturelle, minimaliste, slow ou peu importe le nom que vous lui donnez.

    Le BA-BA de la routine slow :

    - privilégiez les ingrédients brutes : huiles végétales, eaux florales, aloé véra, beurres végétaux, etc.

    - optez pour des compositions minimalistes et bio.

    - avoir le moins de produits possibles ou si vous préférez, le plus de produits multi-fonctions : typiquement le cas de l'aléo vera qui a de nombreuses utilités (si besoin, j'ai fait un mini post sur Instagram avec tous les usages que je fais de l'aloé vera).

    - apprendre la douceur...et la résilience : le principe de base d'une routine slow est que la cosmétique vient aider votre peau et non remplacer ses fonctions. Les changements sont donc longs et les gestes doivent être répétés pour avoir un effet.

    La routine slow la plus commune est celle qui préconise :

    - démaquillage à l'huile végétale et nettoyage au savon saponifié à froid et eau florale

    - hydratation avec aloé vera et huile végétale

    - soins ciblés avec huiles essentielles, argile, etc.

    L'avantage est que tous les types de peaux peuvent a priori passer à une routine slow : peau sèche, peau grasse ou peau mixte. Évidemment il faudra adapter les produits et les gestes en fonction de votre type de peau. Et ne pas oublier qu'il est possible d'adapter aussi votre routine en fonction de l'état de votre peau à un moment donné : temps froid, règles, chaleur, etc.

    Pourtant, il y a un "type" de peau qui est souvent peu mentionné dans le cadre d'une routine slow : la peau déshydratée. En réalité, ce n'est pas un type de peau particulier puisque chaque type de peau peut être déshydratée à un moment donnée, même les plus grasses.

    Et pour cause, la déshydratation est bien le "problème" le plus compliqué à gérer avec une routine slow !

    Petit rappel : hydratation et nutrition

    Avant d'entrer dans le vif du sujet, un rappel essentiel : votre peau a besoin d'hydratation ET de nutrition (comme vos cheveux d'ailleurs!).

    En très bref et pour éviter d'entrer dans des précisions scientifiques :

    - hydratation : l'eau présente dans votre peau

    - nutrition : les lipides (le gras)

    En règle générale, on a besoin des deux mais dans un équilibre différent suivant son type de peau, son mode de vie, la saison, etc.

    Une peau sèche par exemple a essentiellement un problème de nutrition puisque les lipides ne sont pas suffisants pour protéger la peau. Une peau grasse aura à l'inverse tendance à fabriquer trop de sébum et devra donc chercher à réguler l'apport de lipides.

    Mais, une peau déshydratée présente un taux hydrique (d'eau) trop faible et montre ainsi des signes de déshydratation.

    Repérer une peau déshydratée

    Les signes de déshydratation sont relativement faciles à repérer et pourtant souvent méconnus. De manière générale, votre peau a tendance à tirailler et à montrer des signes de sécheresse à certains endroits. Mais surtout une peau déshydratée forme des petites ridules de déshydratation, visible surtout en fin de journée et notamment aux endroits où les expressions du visage marquent le plus (autour de la bouche et des yeux).

    Vous pouvez faire un test tout simple devant un miroir : pincez doucement la peau de vos joues et vérifier si des petites ridules apparaissent. Et encore plus simple, si vous avez les marques prononcées de l'oreiller le matin, votre peau a de grande chance d'être déshydratée !

    Les causes principales de la déshydratation

    Elles sont très nombreuses mais il convient déjà de vérifier la base : consommation trop faible en eau dans la journée, alimentation pauvre en végétaux, consommation important de café, alcool ou cigarettes, lieu d'habitation pollué, stress, produits cosmétiques à base d'alcool, perte de poids importante...Et évidemment le vieillissement, puisque petit à petit notre peau perd sa capacité à retenir l'eau.

    La déshydratation peut être temporaire, notamment en cas de grand froid ou grande chaleur à l'inverse. Mais elle peut aussi s'installer plus durablement si on opte pas pour une hygiène de vie et des cosmétiques adaptés.

    Avant la cosmétique, l'hygiène de vie

    N'oubliez jamais que la cosmétique vient aider votre peau mais qu'elle est par nature complètement résiliante : c'est à dire qu'elle a toutes les capacités à résoudre ses problèmes. Mais que votre peau ne pourra combattre efficacement que si vous ne l'a soumettez pas à un mode de vie trop complexe pour elle : pollution, alimentation, stress...

    Avant même de chercher du côté des soins, veillez à prendre quelques habitudes simples : une hydratation importante tout au long de la journée (eau, tisane...), limiter les produits qui accentuent la déshydratation comme le café, l'alcool ou les cigarettes. Et questionnez vous sur votre alimentation : légumes et fruits sont nécessaires mais il faut aussi veiller à limiter le sucre qui fatigue énormément l'organisme. Enfin, c'est tout bête, mais être actif, même une activité douce permet de faire mieux circuler votre sang et aide vos cellules à faire leur job.

    Je sais, ça a un côté "pas fun" mais rien ne sert de dépenser des fortunes en cosmétiques si vous ne questionnez pas votre mode de vie. Vous êtes effectivement le reflet de ce qui entre dans votre corps ;) Une crème ne pénètrera jamais assez profondément pour aider vos cellules à maintenir l'hydratation (surtout si vous ne buvez pas assez).

    La difficulté de soigner une peau déshydratée par la routine slow

    Entrons dans le vif du sujet. La base de la routine slow - le mélange aloé vera et huile végétale - a justement pour objectif de proposer cet équilibre entre hydratation et nutrition.

    On en le répètera jamais assez mais l'huile végétale nourrit mais n'hydrate pas ! Certaines huiles végétales contiennent des vitamines ou autres antioxydants qui aident aussi la peau mais globalement, elle apporte surtout des lipides. Pour l'hydratation, l'ingrédient utilisé en majorité est l'aloé vera.

    Cette routine convient à de nombreux types de peau et peut résoudre une légère déshydratation si on change un peu ses habitudes de vie à côté. Mais elle peut aussi être insuffisante, voir compliquée quand on allie peau déshydratée et peau à imperfections. Dans ce cas là, on se "force" à l'utilisation d'une huile végétale alors que la peau n'a sans doute pas besoin d'apport de lipides aussi fréquents. Et souvent, on craque sur une nouvelle crème hydratante (parfois à la composition même pas top top) et les problèmes de déshydratation disparaissent très rapidement...frustrant !

    Oui mais logique ! Une crème hydratante, de part sa composition, est susceptible d'apporter de nombreux hydratants qui vont permettent de résoudre ce soucis. Et surtout que le seul aloé vera ne peut pas résoudre. La glycérine ou l'acide hyaluronique par exemple sont des composants qui permettent une hydratation rapide de votre peau.

    Alors on fait quoi ? On abandonne la routine slow ? Je ne pense pas mais elle doit être sévèrement adaptée en cas de peau déshydratée.

    1- Adapter le combo aloé vera/huile végétale

    Si après plusieurs semaines du combo huile végétale/aloé vera (et en ayant testé plusieurs types d'HV), vous ne voyez pas d'amélioration sur l'hydratation de votre peau, essayez de vous passer d'huile végétale le matin pour n'appliquer que de l'aloé vera sur peau humide. Vous pouvez continuer à appliquer votre huile végétale uniquement le soir, meilleur moment pour apporter un peu de gras à la peau à priori.

    Si vous avez la peau à tendance grasse, vous pouvez même tenter d'espacer encore un peu plus l'apport d'huile végétale. Vous pouvez par exemple le garder pour un masque chaque weekend et n'utilisez que l'aloé vera le reste du temps.

    Pour qui : peaux mixtes à grasses, avec une déshydratation assez légère et pour celles qui tolèrent bien l'aloé vera.

    2- Opter pour un complexe d'huile végétale

    Une  autre possibilité est de changer l'huile végétale brute par un complexe d'huiles (ou d'huiles plus rares). De nombreux marques vendent maintenant des huiles en complexes auxquelles ils ajoutent de nombreuses vitamines, acides gras, omégas, et même de l'acide hyaluronique. Ou alors des huiles assez rares qui ont aussi des vertus hydratantes grâce à leur teneur en oméga, vitamine E ou autre!

    C'est une solution moins slow même si l'on peut quand même choisir son huile avec de bonnes compositions. On l'applique comme dans la routine classique, sur peau humide et mélangée à de l'aloé vera si on veut.

    Pour qui : toutes les peaux, même sèches car il y a aussi un apport en gras. Attention aux huiles végétales contenues dans le complexe en cas de peaux à imperfections, n'oubliez pas que certaines sont comédogènes.

    Le shopping : l'huile BioRegenerate de Paï ; l'huile Repulpante de Oh My cream ; l'huile de Graines de pin maritime de Océopin ; l'huile Bio au rétinol d'Evolve.

    3- Opter pour un sérum hydratant sous son combo aloé vera/ huile végétale

    Si vous tenez à votre combo huile végétale/aloé vera ou si la déshydratation est plutôt passagère (par exemple l'hiver), vous pouvez opter temporairement pour un sérum hydratant. Beaucoup plus concentré qu'une crème, il permettra de rétablir rapidement le taux hydrique de votre peau. La texture est souvent plus invisible qu'une crème et la composition plus respectueuse des peaux mixtes ou à imperfections.

    Pour qui : pour celles qui ne veulent plus retourner vers les crèmes ou pour les problèmes de déshydratation ponctuels. 

    Le shopping : le Sérum Evercalm de Ren ; le Sérum hydratant de John Master Organics ; le Sérum Hydratant anti-pollution de Lavera ; le Sérum Hydratant de Propolia

    4 - Opter pour une crème hydratante

    Si aucune des solutions ci-dessus n'ont eu d'effets sur votre peau et si vous avez modifié votre mode de vie pour aider votre peau à garder son hydratation, il est peut être temps de mettre de côté la routine slow à base d'huile végétale. Toutes les peaux n'ont pas besoin de lipides et certaines ont vraiment besoin de l'apport d'une crème hydratation. 

    Si c'est un changement à contrecoeur, essayer de choisir une crème à la composition minimaliste, bio et contenant des ingrédients pour l'hydratation. Mais il ne sert à rien de persister dans une routine qui ne convient pas à sa peau. Elle changera peut être avec les évolutions de la vie et vous pourrez revenir à une routine plus slow. Mais une crème de jour, de bonne composition, ce n'est pas forcément pire que celles qui achètent des tonnes d'huiles végétales ! Rassurez-vous, l'important est de ne pas succomber au marketing de la surconsommation et des produits bourrés d'ingrédients agressifs pour vous et l'environnement !

    Pour qui : pour les plus désespérées ! Perso, je n'investirais pas dans une crème haut de gamme dès le début, le temps de voir si une crème toute simple améliore la déshydratation. Et toujours en faisant bien attention à la composition si vous avez la peau mixte ou à imperfections.

    Shopping : Crème Hydratante SOS Hydra de Madara ; Crème Glow Up de Oolution ; Crème à l'Iris de Weleda ; Crème Hydratant Phyt's ;

    PS : Option non retenu : jouer aux petits chimistes avec la glycérine végétale

    Vous pourrez lire dans certains articles que la glycérine végétale s'achète toute seule (notamment sur le fameux aroma$$$$) et être alors tenté de l'ajouter toute seule à votre routine. Vous savez que de façon générale je ne suis pas une adepte de la cosmétique maison qui entraîne beaucoup trop d'achats, de déchets et d'utilisation de produits purs potentiellement dangereux. C'est encore le cas avec la glycérine qui est très puissante et doit être dosée très précisément sinon elle aura un effet inverse de desséchement. Vous êtes libre de vouloir faire vos mélanges mais pour ma part, j'estime que les produits cosmétiques ne doivent pas être manipulé n'importe comment et en vrai, c'est un métier... Il y a des tonnes de chouettes marques, pas besoin de donner ses sous au géant arom$$$$ !

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

    Personnellement, j'ai opté pour le complexe d'huile, j'utilise celle de Paï depuis un petit moment et je vois la différence. Je mets aussi certains jours uniquement de l'aloé vera le matin et je réserve l'huile pour le soir. J'ai beaucoup de mal avec les crèmes donc je n'en utilise pas pour la journée, il m'arrive de faire un masque plutôt avec un crème hydratante. Pour ma part, j'aime bien celle de Weleda à l'Iris, pas chère et efficace!

    Courage à vous, peaux déshydratées !

  • Minimaliste du dressing #5 Louer ses fringues

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

     

    Comme j'ai pris du retard dans mes articles sur le minimalisme du dressing ! Ce n'est pas faute de continuer à cheminer sur ce terrain. Je trie toujours autant, je fais encore quelques erreurs dont j'essaye de retenir des leçons et je tente de cerner petit à petit ce qui fait "mon style". Je reviendrais plus en détail sur tout ça quand j'aurais un peu plus de temps mais en attendant, il fallait que je vous parle d'un truc chouette quand on est en phase de minimalisme. 

    C'est parfois compliqué de limiter ses achats, de ne pas succomber à des pulsions de shopping (souvent regrettées rapidement) et même de savoir exactement quoi acheter pour rentrer dans nos "cases". Même en arrivant à un dressing bien plus minimaliste qu'à l'origine, vous n'êtes pas à l'abri d'une envie d'acheter, du fameux "je n'ai rien à me mettre"...

    C'est là que la location de vêtements peut vous aider !

    Ca sert à quoi de louer ses vêtements ? 

    Premièrement à faire des économies évidemment ! En général, vous payez un abonnement ou un forfait pour avoir accès à tant de pièces ou à une formule particulière. Les vêtements étant d'occasion, vous payez donc moins cher qu'un vêtement neuf. 

    Deuxièmement, c'est un petit geste écologique qui ne devrait pas être oublié. La production de vêtements est une des industries les plus polluantes au monde pour un résultat très éphémère. Louer, c'est un peu comme acheter d'occasion, ça permet d'utiliser ce qui est disponible plutôt que de créer la place à une nouvelle production. 

    Troisièmement, et le plus important pour ce qui concerne cet article, ça permet d'assouvir la soif de nouveauté dans un dressing devenu minimaliste sans l'impact d'un vêtement que l'on devrait garder. Ca permet de faire des essais sur certains types de vêtements aussi, avant d'envisager de l'acheter par exemple. Quand on cherche son style ou quand on manque d'inspiration, c'est parfait !

    Où louer ses vêtements ? 

    Je n'ai pas la prétention de connaître tous les services de location, donc si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à me les signaler en commentaires surtout ! Je vous liste ceux que je connais avant de vous parler de celui que j'ai testé personnellement. 

    Le closet 

    Concept : un abonnement mensuel pour recevoir une box selon 3 formules en fonction du nombre de vêtements voulus. Vous recevez la box, vous portez les vêtements tant que vous voulez et vous renvoyez le tout sans lavage, ils s'occupent du pressing! Vous pouvez ainsi avoir une ou plusieurs box par mois suivant vos dates d'envoi et les délais de livraison.

    Le coût : de 39€ à 59€

    Style : plutôt des petits créateurs, le style est souvent coloré, très féminin, avec beaucoup d'imprimés. Plutôt pour le boulot et les occasions. 

     Les cachotières

    Concept : location de vêtements pour une occasion spéciale, vous réservez votre tenue pour 4 jours, vous en profitez et vous renvoyez tel quel ! Le concept parfait pour un robe de soirée ou pour un mariage !

    Le coût : 30€ la location

    Style : de très grandes marques pour la plupart ! Des looks plutôt casual ou très habillés !

    Tale Me

    Concept : spécialisé pour les futures et jeunes mamans ! Site de location de vêtements de grossesse/allaitement et d'enfant de 0 à 6ans. Clairement, la meilleure idée du siècle pour pas se ruiner pendant la grossesse !

    Le coût : de 29€ à 45€ par mois suivant le nombre de vêtements, l'échange est illimité, vous pouvez donc en recevoir plusieurs par mois si besoin. Pour les enfants c'est de 19€ à 29€ !

    Les marques : beaucoup de basique et de tenues qui permettent l'allaitement !

    Mon avis sur Le Closet

    IMG_6109.jpg

    Je teste Le Closet depuis le mois de novembre et vous êtes nombreuses à me demander mon avis !

    J'ai le premier forfait à 39€ pour 2 vêtements et un accessoire. Je garde ma box entre 1 à 2 semaines et globalement j'en suis ravie !

    Les ++ :

    • un choix assez large avec des marques plutôt sympas. 
    • la possibilité de changer sa sélection avant l'envoi si ça ne vous convient pas.
    • le fait de renvoyer sans laver les vêtements, c'est une lessive en moins à la maison.
    • la box est bien présentée, il y a une enveloppe pré-affranchie pour le renvoi. 
    • le style plutôt "habillé" qui me permet de choisir des vêtements pour le travail sans avoir à en acheter. Parfait quant on aime pas les tenues habillées comme moi mais qu'on doit parfois en porter !
    • le service client est très réactif si besoin.
    • la possibilité de mettre l'abonnement en pause si besoin. 
    • la possibilité d'acheter à petit prix un vêtement sur lequel vous avez craqué

    Les -- :

    • les délais parfois longs de livraison, il y a eu des petits bugs à certaines périodes en raison d'une forte activité ou des perturbations liées à la neige. Rien de grave mais c'est un point qu'il pourrait améliorer.
    • le style qui est très "uniforme" : il vaut mieux aimer les couleurs et les imprimés. J'ai parfois eu du mal à choisir ma sélection. 
    • des pièces impossibles à avoir, sans doute en quantité trop limitée ? 
    • et dernier très bête mais qui me dérange, qui dit pressing dit lessive conventionnelle... Et quand vous êtes habituée comme moi à votre lessive maison, l'odeur forte de la lessive est un peu gênante ! Ca sent bon mais ça sent beaucoup trop fort pour moi ! Je ne met plus de parfum les jours où je porte un vêtement Le Closet, c'est pour dire ;)

    Clairement, je n'en retiens que du positif. Si j'aimerais qu'il y ait un choix plus large dans d'autres coupes ou style de vêtements, c'est un très bon compromis pour garder un dressing minimaliste. 

    Ca m'a permis de tester des coupes et des imprimés dont je n'ai pas du tout l'habitude. C'est typiquement le cas de la robe en photo ci-dessus ! J'ai noté certains pour des futurs achats et d'autres qui définitivement ne me vont pas. 

    Quelques exemples : 

    - A Noël, j'ai sélectionné un gilet rouge et un haut noir en dentelle, ce qui m'a permis de me faire des tenues de Noël sans faire d'achat. Je ne porte jamais de rouge donc ça aurait été bête de succomber pour deux soirées !

    - Au bureau : je sélectionne des gilets ou blouse assez habillées qui me permettent de continuer à mettre des jeans mais en version un peu plus habillées sans avoir à faire d'achats. Comme ce sont des vêtements souvent colorés ou imprimés, ça me fait du bien un certain temps puis je m'en lasse. Preuve que l'achat n'est pas toujours indispensable. 

    - Manque de soleil : typiquement cet hiver, avec les jours de pluie interminables, j'ai choisi un pull rose bonbon que j'ai mis très souvent mais il n'aurait pas eu sa place dans mon dressing. C'était vraiment une envie ponctuelle, par manque de soleil et baisse de moral !

    Aujourd'hui, j'ai mis l'abonnement en pause, j'attends de remettre à jour ma garde robe du printemps (si jamais il se décide à arriver) pour voir si je continue. Mais même quelques mois, ça aura été une super expérience qui m'a fait faire pas mal d'économie je pense ! 

    Si un abonnement Le Closet vous tente, vous pouvez utilisez mon lien de parrainage : vous recevrez 25€ en crédit et moi 15€ !

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Alors ça vous tente de louer vos vêtements ? 

    N'hésitez pas si vous avez des questions !

  • Hair Routine {spécial boucles}

    Pin it! Imprimer

    hair, boucles, routine, curly, naturel

    (Source : Pinterest}

    Après la routine visage, les soins pour les cheveux font partie des questions les plus fréquentes que vous me posez ! Et comme je vous comprends ! Si je suis passée à une routine slow pour le visage, au ménage green ou au zéro déchet dans la douceur et sans trop de difficultés, pour les cheveux, c'est une autre histoire ! 

    Déjà, ma nature de cheveux ne m'aide pas. J'ai les cheveux bouclés, donc relativement secs et facilement déshydratés, longs et je fais encore des balayages (oui tu peux me jeter du quinoa à la figure!). La recherche d'une routine plus naturelle et plus douce pour mes cheveux a été relativement compliquée ! Le seul gros avantage des produits conventionnels c'est qu'il cache tout ça en gainant les cheveux grâce aux silicones notamment. On a donc l'habitude d'avoir les cheveux doux et démêlés sous la douche, et relativement brillant ensuite. Le problème c'est que ça ne dure qu'un temps, surtout si vos cheveux sont longs et que vous les coupez peu. Ils étouffent, le crâne peut commencer à démanger, les pointes se cassent plus facilement et les cheveux poussent lentement. 

    Clairement, si vous voulez avoir des cheveux sains, il faut passer au naturel. 

    Mais alors, attendez vous à une période légèrement compliquée et surtout...particulièrement longue ! Clairement, j'ai essayé des tonnes de shampoings, d'après-shampoings, j'ai racheté des produits conventionnels quand j'en avais marre, j'ai fait 36000 masques, tenter la cosmétique maison en commandant sur le fameux aroma**** que je n'aime pas. Bref, ce fut long et souvent désespérant ! Je ne sais pas si c'est pour tout le monde pareil mais clairement j'ai une relation compliquée avec mes cheveux et quand ils sont pas au top, ça rejaillit directement sur mon moral. 

    Depuis, j'ai fait beaucoup de chemin, j'ai appris à lire les étiquettes, à arrêter les expériences, à être patiente, à trouver les bons gestes. J'ai 5/6 produits que j'affectionne particulièrement et quelques-uns que je sais me convenir si je ne trouve pas mes chouchous ou si je veux changer un peu. J'ai beaucoup espacé mes balayages, j'essaye de me forcer à les couper moins mais plus régulièrement. Bref, j'apprends à être bienveillante avec eux ♥

    Je vous donne mes produits essentiels, ceux dont je ne pourrais plus me passer. Mais je vous donne aussi ceux que j'aime bien, que j'ai testé et que je valide. N'oubliez pas que tout dépend de votre nature de cheveux et que dans tous les cas, il faut tester et être patiente. Si vous commencez juste le passage au naturel, il vous faudra du temps pour que vos cheveux réagissent bien à un shampoing bio ou naturel. 

    Et comme on me pose beaucoup de questions sur les boucles, je vous ai rassemblé tous les conseils spécial cheveux bouclés qui fonctionnent chez moi!

    Et dans tous les cas, vous retrouverez déjà ici quelques articles pour prendre soin de ses cheveux au naturel :

    - laver ses cheveux à l'envers (surtout si vous avez les cheveux bouclés)

    - faire des bains d'huile

    - Hair favoris

    - Masque hydratant pour cheveux

     

     

    Hair best

     

     
    Shampoing : shampoing bio à l'aloé vera Biocoiff - le best du best pour moi, pas donné et un peu chiant à trouver mais il dure très longtemps et vaut largement son prix! 
     
    Après-shampoing : après-shampoing brillance au bouleau Santé. Là encore, c'est mon préféré, celui qui donne les cheveux doux, brillants et qui démêle même les cheveux de ma fille.
    J'aime beaucoup aussi l'après-shampoing Jojoba de Desert Essence qui rend aussi les cheveux doux et brillants, et se trouve plus facilement. 
     
    Soins : je ne fais que des bains d'huile et j'utilise évidemment plusieurs huiles différentes. Mais ma préférée reste celle de ricin noire (le carapate), bien au-dessus de l'huile de coco ! Pour l'instant, je ne trouve que cette huile chez Natessance. Je fais aussi des soins hydratants à base de sirop d'agave et d'aloé vera en général. 
     
    Coiffage : mon indispensable quand je dois encore sortir le lisseur, le soin thermo-protecteur de Druide Bio. Il en faut peu mais ça protège très bien de la chaleur. Pour le coiffage à proprement parler, boucles naturelles ou pas, j'utilise les crèmes capillaires de Desert Essence. Très peu sur les cheveux avant de former les boucles ou un peu pour lisser les frisottis rebelles. Enfin, mon indispensable, celui qui pourrait largement me suffire c'est le gel d'aloé vera ! Je l'utilise pour former les boucles, les conserver, pour lisser les frisottis, pour hydrater dans un masque, etc. ! Petit conseil, n'utilisez pas le gel d'aloé vera avant de les sécher au risque de les déshydrater encore plus. L'aloé vera capture l'eau donc ajouter de la chaleur par dessus va accélérer la déshydratation. 
     
    Voilà ce qui forme 90% de ma routine !
     
    Si tout ça ne vous convient pas, j'ai aussi quelques produits en réserve que j'aime beaucoup : le shampoing au miel de Ballot-Flurin, le shampoing solide pour cheveux secs de Lamazuna, la gamme Coslys, logona ou lavera. 
     
    Les astuces pour les cheveux bouclés
     
    Adopter une routine naturelle ne passe pas uniquement par les produits. Il faut aussi revoir son rapport avec les cheveux, comment les protéger au maximum et éviter les gestes qui les abîment. 
     
    Tout dépend de votre nature de cheveux et de votre mode de vie. On ne soigne pas des cheveux bouclés comme des cheveux lisses. Mais garde en mémoire que les cheveux bouclés sont généralement plus secs et plus fragiles donc même avec une nature de cheveux différente, il est possible d'adapter les conseils suivants à vos cheveux !
     
    Lavage  
     
    Le plus important est d'être doux avec ses cheveux. En utilisant une routine naturelle, vous pourrez normalement espacer vos shampoings. Mais si vous avez besoin de les laver plus souvent, ce n'est pas grave, à condition d'adopter des soins encore plus doux : lavage uniquement à l'après-shampoing, shampoing extra-doux, etc. 
     
    Si vous voulez vraiment laver vos cheveux correctement et surtout si vous avez les cheveux bouclés, adopter le lavage la tête à l'envers. C'est peut être pas le plus pratique mais clairement ça permet de bien laver les racines, de ne pas surcharger les pointes et de former de jolies boucles. 
     
    Si vous voulez rafraîchir vos cheveux sans avoir à laver, opter pour un shampoing sec maison : de la maïzena ! Oui oui, celle que l'on met dans les gâteaux! Elle permet d'absorber le sébum et vous permettra de patienter encore un peu avant le shampoing. Si vous avez les cheveux blonds, la maïzena seul suffira, pour celles qui ont les cheveux châtains à noirs, ajouter plus ou moins de cacao dedans afin d'éviter l'effet trop blanc. Pour l'utilisation, c'est comme un shampoing sec classique, on en met un peu partout sur les racines, on masse un peu puis on brosse ou on frotte légèrement avec une serviette. 
     
    Enfin, on arrête de sécher ses cheveux en frottant avec une serviette en coton! Rien de pire pour casser vos cheveux et former des fourches. Soit vous sécher avec grande douceur, soit vous optez pour une serviette microfibre ou un teeshirt en coton. Et on essore plus qu'on frotte, c'est un peu bête d'abîmer ses cheveux à cette étape!
     
    Démêler ses cheveux 
     
    Idée reçue "ne jamais démêler des cheveux mouillés". Il est  important de démêler et brosser régulièrement vos cheveux. C'est ce qui permet de ne pas abîmer vos pointes qui s'emmêlent et de repartir le sébum des racines aux pointes afin de pouvoir espacer vos shampoings. Le mieux est alors de les brosser tous les soirs. 
     
    Le seul problème c'est que sur des cheveux frisés, ça "casse" complètement les boucles. La première alternative est d'opter pour un peigne à dents très larges pour ne pas casser vos boucles. Mais le mieux pour moi est de bien démêler avant le lavage et juste après sur cheveux mouillés. Ca permet de répartir le soin de coiffage si vous en utilisez un et ça ne cassera pas vos boucles si vous les coiffez ensuite (voir en dessous). 
     
    Hydrater et nourrir 
     
    Les cheveux ont besoin d'hydratation et de nutrition mais on fait rarement la différence. La majorité des soins sont nourrissants, ça vaut aussi pour les bains d'huile (l'huile ça nourrit principalement).
     
    Mais en majorité, notamment pour les cheveux bouclés, manque d'hydratation ! A quoi on le voit ? Aux cheveux qui gonflent ! Typique chez des cheveux bouclés, le fait d'avoir les cheveux qui gonflent et les boucles qui "moussent" sont un signe de manque d'hydratation. Vos cheveux cherchent à capter l'humidité de l'air car ils en manquent !
     
    Dans ce cas, on force sur les soins hydratants : aloé vera, miel ou sirop d'agave, produits laitiers (d'origine animale ou végétale). De jolies boucles ne se formeront que si vous avez les cheveux assez hydratés, sinon la boucle se déforme là où le cheveux manque d'eau. 
     
    Le coiffeur et les cheveux bouclés 
     
    On le répètera jamais assez mais une pointe abîmée ne se répare pas, malgré tous les soins du monde (et toutes les promesses marketing!). Il faut alors couper régulièrement ! 
     
    Evidemment, quand on a les cheveux longs ou qu'on laisse pousser ses cheveux, on aime rarement cette étape ! Pourtant vous n'aurez jamais de bons résultats sur des cheveux abîmés. Si vous avez les cheveux bouclés, le bout des cheveux restera lisse, signe qu'il est temps de couper un peu. 
     
    Je préfère les couper régulièrement toute seule, l'avantage du cheveux bouclé et long, la symétrie ne sert pas à grand chose. Néanmoins, je fais une vrai coupe deux fois par an chez le coiffeur mais dans ce cas-là, il faut prendre quelques précautions si vous avez les cheveux bouclés...le mythe du coiffeur qui coupe trop a encore de beaux jours devant lui !
     
    Essayer de trouver un coiffeur ami des cheveux bouclés. Vous le reconnaîtrait au fait qu'il propose des coupes sur cheveux secs (indispensable pour voir comment la boucle remonte) ou qu'il ne vous propose pas de brushing lisse ! Croyez-moi, c'est une espèce rare...!! Dans tous les cas, essayez de demander une coupe sur cheveux secs. Sinon pensez à arriver avec vos cheveux bien bouclés pour lui montrer comment sont vos boucles. Et bien lui signifier de couper les pointes et que vous ne voulez pas voir la différence en terme de longueur. 
     
    En un mot, c'est vos cheveux, vos envies. Ne vous laissez pas dicter une coupe parce que c'est ce qu'on fait en général aux cheveux bouclés ^^ Et si vous n'avez pas confiance, ne vous forcez pas mais couper légèrement vos pointes régulièrement. 
     
    Si besoin d'une technique de coupe à la maison, j'utilise celle de Pick Up Limes (plutôt pour cheveux longs). 

    Le coiffage au fil des jours

    Enfin, le coiffage peut aussi avoir des effets importants sur les cheveux. Evidemment, le premier des conseils est d'éviter au maximum le sèche-cheveux ou le lisseur. Si vous avez besoin de vous sécher les cheveux (en hiver par exemple), on l'utilise uniquement à froid et au diffuseur sur cheveux bouclés. Pour le lisseur, on le maintient à une température basse, sur quelques mèches uniquement et sans insister sur les pointes. 

    Pour les cheveux bouclés, il n'y a pas 36 façons d'avoir de jolies boucles. Il vaut mieux utiliser un soin pour le coiffage, soit spécial boucles, soit uniquement un mélange d'aloé vera et d'huile (de jojoba pour moi). A la sortie de la douche on en applique légèrement sur les longueurs et on passe au coiffage. Le seul geste a maîtriser est le fameux "crunch" c'est à dire remonter ses cheveux en "écrasant" légèrement pour former vos boucles. On le fait la tête en bas et pendant plusieurs minutes pour former de jolies boucles. On évite de trop toucher et surtout de vouloir démêler !

    Attention si vous séchez vos cheveux, appliquez l'aloé vera plutôt après ! Comme il emprisonne l'eau dans vos cheveux, le faire chauffer n'est pas une bonne idée! Ca accélère la perte d'eau et la déshydratation. Appliquez alors plutôt une crème spéciale ou votre aloé vera après le séchage.

    Pour reformer vos boucles chaque matin, il suffit d'humidifier vos cheveux. Je fais un petit spray d'eau avec un peu d'aloé vera et j'en applique partout. On repart dans un coiffage classique ensuite en remontant vos boucles avec une serviette ou avec un diffuseur si besoin.

    Astuce cheveux "lisses"

    Je ne suis pas pour la dictature du cheveux bouclés. Si je trouve super de vouloir garder sa nature de cheveux, vous avez tout à fait le droit de préférer vos cheveux plus lisses. Personnellement, je ne les garde jamais complètement bouclés en semaine. Je me lève très tôt et j'ai peu de temps pour me coiffer. Et surtout ma fille dort encore quand je pars donc je ne peux pas brancher de sèche-cheveux...et hors de question de sortir cheveux mouillés !

    Mais je ne veux pas non plus lisser mes cheveux chaque jour, ça les abîme beaucoup trop ! J'ai donc deux astuces principales : 

    - après le lavage, je les démêle bien pour les détendre et je les enroule pour les laisser sécher à l'air libre et qu'ils se détendent. C'est plus long à sécher évidemment donc je réserve ça au dimanche ! Ils ne sont pas complètement lisses mais plutôt souples avec des grosses boucles. Si besoin, il suffira que j'en reforme 2 ou 3 le matin suivant mais je ne touche pas à l'ensemble de mes cheveux.

    - pour éviter qu'ils ne rebouclent la nuit, je dors avec un kardoune, un lien qu'on enroule autour des cheveux pour les lisser et les protéger la nuit. Là encore, ils ne sont pas complètement lisses mais bien protéger et souples. 

    Et surtout, je les laisse boucler tranquillement le weekend et je les soigne bien. 

    Un dernier conseil ?

    Les cheveux au naturel, c'est comme pour les soins du visage, plus vous laisserez vos cheveux tranquilles et vous les traiterez avec douceur, mieux ils se porteront. Mais le changement est long ! Si vous utilisez des soins conventionnels, il faudra de nombreux mois pour vous débarrassez des silicones ou autre. Apprenez des jolies coiffures pour patienter le temps du changement, arrêter de toucher constamment vos cheveux et n'oubliez pas que, comme la peau, la beauté des cheveux passe aussi par votre alimentation, votre stress, la qualité de votre sommeil...♥

  • Féminisme et écologie

    Pin it! Imprimer

     

    3d6cadf60589f9eb1cd97754838c45b7.jpg

    (source : pinterest, je ne trouve pas l'original?)

    Le féminisme et l'écologie, voilà un sujet dont je voulais vous parler depuis bien longtemps ! Et pour être plus juste, c'est plus "égalité des sexes et écologie" le sujet du jour !

    Rien à voir à priori non? Enfin surtout des "combats" différents ? L'un pour l'égalité entre les sexes dans de nombreux domaines différents, l'autre pour améliorer notre rapport à la planète sur de nombreux aspects aussi ?

    Pourtant, plus j'avance dans mon intérêt pour l'écologie, plus j'apprends sur le féminisme ou plutôt sur l'inégalité entre les sexes. Et comme ça n'apparaît pas toujours comme une évidence, je me suis dis qu'un article pourrait permettre de lancer le débat et d'avoir votre avis sur le sujet !

    Je précise d'emblée qu'il est inutile de me dire "je connais quelqu'un qui..." ! Je ne cherche pas à faire des généralités, évidemment qu'il y a des cas différents de ceux que je vais exposer si dessous. Mais pour les besoins d'un article (et pour éviter qu'il ne fasse 130 000 mots!), je suis obligée de faire quelques raccourcis. Cela n'empêche pas des hommes ou des femmes d'être différents dans la vraie vie !

    Un positionnement différent sur la thématique "écologie"

    De manière générale, l'écologie, peut-être sans le vouloir, réunit tous les clichés sur les hommes et les femmes.

    Sur ce blog et mes réseaux sociaux, j'aborde beaucoup de choses en terme d'écologie mais plutôt dans une vision quotidienne : zéro déchet, cosmétique, ménage green, achat responsable, enfant, etc. Par contre, d'un point de vue professionnel, j'ai travaillé sur des thématiques tout aussi "écolo" mais différentes : les énergies renouvelables, l'économie circulaire, le changement climatique, la politique énergétique, etc. 

    Résultat (et là je fais un gros raccourci mais je vous jure qu'on en est pas loin) : je ne parle quasiment qu'à des femmes dans le premier cas et qu'à des hommes dans le second cas. 

    La slow cosmétique, le zéro déchet, la mode éthique, bref la sphère personnelle, quotidienne et familiale semblent concerner majoritairement des femmes. 

    Les énergies renouvelables, la mobilité durable, la rénovation énergétique, bref la sphère politique, nationale ou mondiale semblent ne concerner que des hommes. 

    Paye tes clichés ! Alors évidemment, c'est réducteur, surtout pour l'aspect masculin de certaines thématiques où il y a aussi des femmes qui sont mise en avant. Mais là encore elles sont plutôt dans des thématiques du changement climatique ou dans la biodiversité. Tous les articles que je lis sur la biomasse, l'énergie éolienne, la voiture électrique...sincèrement les femmes sont rares (et si elles existent, elles ont du mal à être mise en avant). Et sur ce blog ou sur instagram par exemple, j'ai vraiment très rarement des commentaires ou des questions de la part des hommes. Et vous savez le pire ? L'article de mon blog où il y a le plus de présence masculine et celui sur le mélange bicarbonate/vinaigre blanc où de nombreux hommes sont venus m'expliquer par a+b que j'avais tort vu que je n'étais pas scientifique...

    Devenir plus écolo...une intérêt typiquement féminin ? 

    Consommer plus durablement, utiliser des produits cosmétiques plus sains pour soi et ses enfants, nettoyer sa maison avec des produits moins toxiques, manger moins viande, etc. Cet intérêt pour un nouveau mode de vie m'apparaît souvent typiquement féminin sans que j'arrive encore à cerner l'explication. 

    Quand j'en discute avec des amis masculins ou quand je vois mon "lectorat" (ou même celui d'homologues blogueuses plus suivies!), il y a vraiment un gouffre de différences dans l'intérêt et la curiosité sur ces sujets. 

    Dans une conversation classique, si je commence à parler de gel douche par exemple et de leur composition pas clean dans la grande distribution, une femme cherchera souvent à savoir pourquoi, ce que j'utilise, si c'est bien, efficace, cher, où on le trouve, etc. Un homme posera parfois des questions mais plutôt dans une optique générale, de réglementation, de marketing, de coût...mais très rarement pour sa propre consommation. Je te raconte même pas si je commence à parler lessive maison ^^

    Mais comme je le dis plus haut, je ne trouve pas l'explication. Je ne fais pas des généralités au point de penser qu'un homme n'en a rien à faire de la planète, de sa santé ou de celles de ses enfants ! Mais il semble y avoir une différence de champ d'intérêt où les hommes délaissent la sphère familiale et personnelle pour se concentrer sur les changements au niveau politique, juridique ou économique. 

    Et j'avoue que ce constat n'est pas très agréable ! Il rejoint tellement de clichés sur les femmes qui s'intéressent au foyer, les hommes à diriger la société... Clichés que je pensais quand même un peu dépassés, surtout dans les générations les plus jeunes.

    Devenir écolo, une tâche 100% féminine

    C'est le deuxième point du sujet "égalité des sexes et écologie". Et si le premier mériterait encore pas mal de comparaison pour savoir les raisons de ces différences, sur ce deuxième point, je vais être plus radicale et moins sympa. 

    Listons quelques comportements pour avoir un mode de vie plus écolo. En vrac, dans le désordre et évidemment sans préjuger du côte "bien ou pas" : acheter en vrac, faire sa lessive maison, acheter frais et de saison (donc plus souvent), choisir des cosmétiques solides ou même faire ses cosmétiques, trouver des alternatives zéro déchet à certaines choses à la maison, trier ses vêtements et pensez à la mode éthique, faire ses produits ménagers, cuisiner plus souvent pour éviter les plats ou les gâteaux industriels, faire attention aux soins pour les petits, tenter les couches lavables, expérimenter l'allaitement, se mettre aux achats de seconde main, s'inscrire à la médiathèque, etc. Et je pourrais continuer encore longtemps !

    Alors, maintenant regarde autour de toi, ouvres Instagram, Twitter, Facebook ou les blogs qui parlent de ces sujets, partagent leurs expériences, etc. : tu y vois des hommes ou des femmes ? 

    Malheureusement, la plupart des tâches qui nécessitent une modification dans l'optique "écolo", sont encore des tâches très féminines. Je connais des tas de femmes qui se lancent dans le zéro déchet ou la slow cosmétique. J'ai besoin d'une seule main pour compter les hommes que je connais sur ces thématiques ! Et c'est même quelque chose qui ressort de vos propres commentaires, on m'a souvent dit qu'il y a avait des choses "que monsieur acceptait et d'autres moins....!" (la féministe en moi saigne quand je lis ce genre de parole mais je comprends...). 

    Dans le meilleur des cas, les changements se font par la femme, avec l'homme dans une position "passive" : "attendons de voir le résultat et si c'est vraiment bénéfique". En général le bénéfice se mesure en terme d'économie financière, de gain de temps ou de place. On est loin du bénéfice écologique.

    Et dans le pire des cas, on me dit que certains changements se font contre ou du moins en opposition avec monsieur le conjoint. J'ai eu des tonnes d'exemple dans le zéro déchet où la femme déplore quand c'est le tour du mari de faire les courses puisqu'il ne suit pas du tout la logique zéro déchet et revient avec pleins de "conneries" (le mot est réellement utilisé par beaucoup!!). Le changement de produits dans la salle de bain posent aussi souvent plus de problème pour monsieur que pour les enfants. Sa position passive lui fait évidemment subir les changements imposés par madame. 

    Je ne prétends pas avoir la vérité et il y a évidemment (et heureusement!) des contre-exemples. Mais pour être honnête, même chez moi, c'est un peu comme ça. L'amoureux me suis dans tout mais il a toujours besoin d'un temps d'observation, que je teste moi même avant de voir comment il peut se l'approprier. Je me demande souvent où on en serait si j'avais pas envie de me lancer dans tout ça, est-ce qu'il serait venu un jour avec un savon solide en me disant "tiens on essaye ça, c'est mieux que le gel douche tout cracra qui fait des déchets non?". Et autour de moi, les rares hommes que je connais qui s'intéresse à ça sont...célibataires ! Il semble donc plus facile pour eux de s'emparer de certains sujets quand ils sont seuls qu'en couple ? 

    Changer de lessive, essayer les couches lavables, passer à une routine cosmétique moins toxique et se lancer dans le zéro déchet...ça ne vient que rarement des hommes mais surtout - et pire - ça reste à la charge des femmes ! Et autant je prône que tous ces changements apportent une vie plus simple, plus saine, moins coûteuse, il y a quand même une phase d'adaptation qui nécessite parfois plus de temps à passer sur la cuisine, les courses, le ménage ou autre. 

    Malheureusement, les courses, le ménage, les enfants...tout ça reste encore trop à la charge des femmes. Et l'adaptation que nécessite un mode de vie plus écolo revient alors naturellement à la femme. En charge de faire plus de cuisine, de trouver des produits sains pour les petits (et on parle même pas de l'éducation positive où là encore c'est majoritairement les femmes qui s'en occupent!).

    Conclusion 

    Evidemment, dans tout ça il y a des contre exemples ! Et j'ai envie de te dire "encore heureux" ! Mais je suis encore choquée par le manque de blogueur homme sur ces thématiques, de commentaires ou de questions de la part des hommes, etc. Et encore plus choquée quand on me dit devoir demander l'avis de l'homme ou ne pas pouvoir modifier quelque chose parce qu'il ne sera pas d'accord...

    Je n'ai pas d'explication ni réellement de solutions. Peut-être que c'est une question d'éducation, d'habitude, de partage mal effectué aussi par les femmes, etc. Mais je trouve dommage de trouver des hommes avec une connaissance et un avis intéressant sur la politique énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique mais plus personne pour discuter des changements plus personnels pour réduire notre impact sur la planète.

    Et pour finir, je dirais que l'inverse est assez juste aussi. Pourquoi les femmes ne prennent pas plus de place dans la sphère politique, économique ou scientifique ? Pourquoi on ne trouve que des experts masculins invités sur les plateaux pour parler du nucléaire et des femmes pour parler du zéro déchet ? 

    Bref, l'écologie c'est bon pour la planète mais pas forcément pour l'égalité des sexes !

    Un avis ?