Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3 trucs écolos ! #1 : les plus importants

Pin it! Imprimer

 

Untitled.png

Une des questions les plus fréquentes que je vois passer est celle de "par quoi je commence". Quand on commence à prendre conscience de son impact sur l'environnement, de l'importance de sa consommation pour sa santé ou de la toxicité de certaines choses, c'est vrai qu'il est complexe de faire des choix : l'alimentation, les produits de beauté, les déchets, les vêtements... On peut vite perdre la tête face à au dilemme de "qu'est-ce qui est meilleur pour l'environnement" et surtout "qu'est ce que je suis capable de faire". 

Je le redirais jamais assez, on ne change pas de mode de vie d'un coup. Tout ce qu'on risque c'est de se dégouter de trouver ça trop compliqué, trop cher et parfois pas assez efficace. 

Du coup, j'inaugure une petite série de conseils "3 trucs écolos" qui sera détaillée en plusieurs thèmes : les plus importants, les "alimentaires", les "kids", les "cosmétiques", les plus simples, etc. 

Bien entendu, il n'est pas question de tout faire mais justement de vous montrer trois gestes différents par thème. A vous de voir après ce que vous pensez réalisable ou ce qui vous tient le plus à coeur. Par pitié, ne vous laissez pas rattraper par les critiques des "pas assez", venant bizarrement souvent des gens proches de vos conceptions. Personne n'est parfait, ne complexez pas, ne vous comparez pas. Les extrémismes ne sont jamais bons, même quand il pense servir une cause juste. 

Et bien sûr, je serais ravie d'avoir d'autres exemples en commentaires si vous avez des idées, donc lâchez vous!

Aujourd'hui, j'ai décidé de commencer par le début : qu'est-ce qui a un impact direct et important sur l'environnement. En réalité, notre impact est particulièrement négatif dans certains domaines très peu détaillés sur les blogs. C'est bien joli de faire sa lessive, d'utiliser du savon solide ou d'acheter des pâtes en vrac. Mais globalement, l'impact que cela aura sur l'environnement ne sera positif qu'à très grande échelle et sincèrement, on ne sait toujours pas si cela serait viable à grande échelle. Ca ne signifie pas qu'il ne faut pas continuer mais uniquement qu'il ne faut pas faire la sourde oreille aux choses qui méritent plus d'attention. Et surtout que si tout ce que vous lisez sur le zéro déchet, la cosmétique naturelle, le minimalisme, ne vous tente pas, il y a beaucoup d'autres choses à faire qui auront un impact bien plus grand parfois !

3 trucs écolos

#1 Les plus importants 

Dans une vie moderne classique, qu'est-ce qui a le plus d'impact sur l'environnement et qu'est ce qui permet de limiter de façon importante ces impacts négatifs ? 

Au niveau planétaire, les causes sont nombreuses malheureusement : exploitation massive des ressources fossiles, mauvaise qualité de l'air et de l'eau, réchauffement climatique, dégradation de la biodiversité, appauvrissement des sols... Face à ces grands défis, on se sent parfois un peu impuissants. Tous les petits gestes écolos participent à limiter la pression sur ces grands problèmes mais il y a des gestes qui ont une importance capitale. 

1 - Revoir ses moyens de transports

5e706401ab15a324cf8138f4c1165e73.jpg

Le réchauffement climatique, la pollution de l'air et l'exploitation des matières fossiles devraient nous conduire à revoir nos modes de transports. 

La voiture : quand elle est indispensable à votre mode de vie, pensez déjà à limiter les trajets inutiles et à les regrouper de façon intelligente. Pensez aussi au covoiturage et aux sites comme BlablaCar. 

Je vous laisse la réflexion de quelle voiture choisir et surtout le débat diesel/essence/électrique/hybride : cela dépend de votre budget bien évidemment mais si vous le pouvez et envisagez de changer de voiture, posez vous la question et surtout posez-la à quelqu'un de compétent. 

Deux petites astuces pour utiliser la voiture de façon plus écolo : rouler moins vite (notamment sur l'autoroute) et à vitesse plus constante, et éviter la climatisation au maximum. 

Les autres modes de transports urbains : le vélo, le bus, le tram, le métro...Bref, il existe tant de mode de transports alternatifs. Réfléchissez à vos trajets, à ce que propose votre ville, aux contraintes de la famille, etc. Parfois, la voiture reste indispensable la semaine mais un autre mode de transports est envisageable le week-end : le vélo pour balader, le bus pour aller au marché, etc. 

Pour le "coût", le Bon coin ou Emmaüs vous permettra sans doute de trouver un vélo sympa peu cher (n'oubliez pas le casque!) et les transports en commun offrent souvent des tarifs adaptés en fonction de votre âge, situation familiale ou utilisation. Pensez aussi à la location, comme les vélos en libre service dans les grandes villes.

N'oubliez pas que vous pouvez aussi négocier une indemnité kilométrique si vous allez au travail en vélo !

En voyage : dès que vous pouvez opter pour le train plutôt que la voiture ou l'avion, vous faites un geste écologique bien plus grand que celui de faire votre lessive maison ! Je sais bien que c'est parfois peu pratique suivant son lieu d'habitation (#maviedanslesudouest) mais c'est aussi souvent plus économique. 

Pour plus d'infos, on consulte la fiche de l'ADEME pour optimiser ses déplacements

2- Repenser sa consommation d'énergie à la maison

628825ea47b48a02d022a28307cbb0cd.jpg

La consommation d'énergie à la maison représente 1/3 de la consommation finale du pays, c'est dire si les choix que l'on fait comptent. Certains changements ne sont accessibles qu'aux propriétaires ou aux salaires plus élevés mais il y a quand même de bonnes habitudes que tout le monde peut prendre

Isoler : si vous êtes propriétaires ou si vous cherchez un nouveau logement, vérifiez l'isolation et renforcez là si possible. Avant de modifier le type d'énergie que vous utilisez, ça devrait être le premier geste : arrêter de chauffer l'extérieur ! A noter qu'il est important de vérifier l'isolation intérieure et extérieure. 

Se renseigner sur les types de chauffage : en fonction de vos moyens et de votre mode de vie, il y a peut être un changement de chauffage plus écologique possible. C'est un sujet un peu complexe à aborder, je ferais peut être un article dédié à ce thème. En attendant, il y a des professionnels qui peuvent vous renseigner ! Vous pouvez regarder du côté du bois ou du solaire et sachez que le gaz reste le combustible fossile émettant le moins de CO2 (chaudière gaz à condensation). Et n'oubliez pas de demandez les aides auxquelles vous pouvez prétendre. 

Voici un site pour comparer les offres en fonction de votre commune et de votre consommation : comparateur gaz et électricité

Adopter les bons gestes : quand on ne peut pas faire de changements importants, certains petits gestes comptent quand même. Avoir un thermostat qui gère la température entre vos périodes de présence à la maison ou non. Baisser le thermostat d'1°C (en général, 19°C est suffisant), s'il fait vraiment froid, vous pouvez aussi opter pour un gilet ! Arrêtez de chauffer les chambres aussi, même avec bébé ! Côté chauffage de l'eau, privilégier les douches, faire sécher son linge à l'air libre et investissez dans un lave-vaisselle performant.

Bien sûr, on n'oublie pas d'éteindre la lumières des pièces vides, on opte pour des ampoules basse consommation, on privilégie les heures nocturnes pour faire tourner les machines, on débranche complètement les appareils inutilisés (attention au mode veille)...

Pour plus d'infos, direction le site de l'ADEME !

Bref, il faut prendre conscience que le confort de notre vie occidentale à un impact (et un coût) et qu'il convient de le gérer intelligemment. 

3- Réduire sa consommation de viande

f615d77b5987d0177e3ba64a1df95a4d.jpg

Il y aura un épisode de cette série "3 trucs écolos" dédié à l'alimentation, pourtant, je suis obligée de mettre ici la consommation de viande. Sans forcément opter pour un régime végétarien, l'impact écologique de l'élevage impose de revoir sa consommation. N'oubliez pas qu'acheter est un acte important, en orientant vos achats, vous orientez les futurs choix des producteurs et industriels (lentement mais quand même!). 

Connaître les alternatives : réduire sa consommation de viande et de poisson nécessite de s'interroger sur les alternatives, notamment en apports de protéines. Pas de panique cependant, vous trouverez tout ce qu'il vous faut du côté des légumineuses, céréales et autre alimentation végétale. Investissez dans un bon livre de cuisine végétarienne pour trouver des idées ou fouillez sur internet (l'association végétarienne de France est un bon début par exemple!). 

f959d15f26b84b7b9626663a1dccc3ea.jpg

Goûter les simili : si vous êtes vraiment un carnivore, il peut être intéressant de tester des similis : jambon, saucisse, haché en version végétale. Tous ne se valent pas, il faut vraiment les tester ! De quoi échanger facilement les produits animaliers dans les repas de tous les jours. 

Mes marques préférées : Tartex et Céréal, uniquement en magasin bio (à Pau, à l'épicerie Verte). 

Se faire des défis : si vous avez encore du mal à enlever les produits animaliers les plus classiques par manque d'idées ou par facilité, vous pouvez tenter de vous lancer un défi pour trouver un peu de motivation.

Par exemple, programmez certains jours entièrement végétariens ou le weekend si c'est plus simple. Ca peut être aussi plus simple de ne plus en acheter pour chez vous et d'être 100% végétal à la maison ! Là encore, armez vous de livres de cuisine végétarienne pour piocher des idées. 

Mes préférés : Végétarien facile chez Marabout, Assiettes Veggie de Virginie Garnier chez Marabout et Recettes Végétarienne, collection 3/15 chez Larousse. Mais il y en a des tonnes maintenant donc vous trouverez forcément celui qui vous convient !

A vous, c'est quoi vos gestes dans ces catégories ? 

La prochaine fois : #2 Les cosmétiques 

Commentaires

  • Cette série s'annonce prometteuse !
    On a changé de fournisseur d'énergie il y a un peu plus d'un an, pour passer à un fournisseur d'électricité "verte". Et après étude avec un comparateur, cela ne nous coute pas plus cher qu'avec EDF et GDF. On paie un peu plus sur l'électricité, mais moins sur le gaz. Et le changement est hyper simple à faire. Le comparateur est là: http://comparateur-offres.energie-info.fr/
    Et sinon, pour les commandes de bouquins, est-ce que tu connais Place des libraires ? On peut y commander directement un livre à récupérer chez son libraire. Un peu plus green qu'Amazon ;)

  • Très bonne idée de donner des pistes simples et selon les possibilités de chacun. Je n'aime pas les gens qui n'arrêtent pas dire "oui, mais ça sert à rien" et qui du coup, préfère ne rien faire que de faire quelques gestes faciles (et économiques souvent).
    Bref,perso, je préfère être un colibri et je fais déjà toutes les choses que tu listes à mon échelle.:-)
    Je covoiture, je baisse les chauffages quand on est absents ou qu'on dort et il n'y en pas dans les chambres (hors grand froid), j'utilise les heures creuses au max et même si je ne suis pas totalement végétarienne , j'ai une consommation très très limitée. Et je suis plutôt contente car mon fils vient d'avoir une révélation pour les douches donc plus de bains! ;-)

  • @Elodie : merci pour le comparateur, je l'ajoute à l'article !! Super d'avoir opter pour un changement chez vous, c'est sur ma liste des choses à faire cette année.
    Et sinon, oui j'ai mis des liens Amazon pour plus de facilité, uniquement dans le but de retrouver les livres vu que je n'avais pas de photos. Mais en général, j'essaye de mettre les liens sur Place des librairies ! Et j'utilise Librairies Atlantiques dans le même genre mais c'est uniquement pour l'ouest. Ca sera une des astuces lors d'un prochain "3 trucs écolos".

    @Emma June : merci! oui c'est le but, cette première édition est un peu spéciale car c'est les 3 grands défis mais dans les prochaines, je choisirais 3 trucs assez simples par catégorie. Parfois, ça ne servira pas aux plus "engagés" mais le but est surtout d'aider ceux qui débutent et qui se retrouvent un peu perdu ;)

  • Je renchéris au sujet de la provenance de l'énergie. Je suis passée d'Engie à Energie2030 qui fournit de l'électricité "verte" en Belgique (éolien, géothermie). J'ai utilisé le comparateur d'énergie de Greenpeace (pour la Belgique, je ne sais pas si Greenpeace France en propose un). C'est un chouïa plus cher (je dirais 30e en plus par an) mais c'est un prix que je suis prête à mettre malgrè mes revenus limités parce que je trouve que c'est un des gestes qui a le plus d'impact. Au fur et à mesure, plus les consommateurs sont nombreux à s'interroger sur la provenance de leur énergie, plus les alternatives se développent.
    Je n'ai pas de voiture (pourtant j'ai un enfant - on dit souvent qu'avec les enfants il est impossible de se passer de la voiture) mais j'ai la chance d'habiter une grande ville avec un réseau de transports bien développé et on fait beaucoup de vélo aussi. J'ai trouvé le mien en seconde main. Il était encore assez cher car de bonne qualité et d'une marque sérieuse, mais c'est un investissement qui vaut la peine.
    Et je ne mange pas de viande ni poisson, et 100 % végétal à la maison. Je laisse mon fils manger ce qu'il veut en dehors mais à la maison c'est végane.
    Merci pour cet article (et la série à venir), ce sont des gestes moins mis en avant sur les blogs en général (pourquoi ? je ne sais pas trop .. c'est moins "sexy" sans doute) et pourtant très importants !

Écrire un commentaire

Optionnel