Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas de miracle le matin

Pin it! Imprimer

unnamed.jpg

Ah la tendance du Miracle morning... Livre à succès de Hal Erold, on voit depuis plusieurs mois des récits de nouveaux adeptes, d'articles qui tentent de décrire cette tendance, des avis sur les bienfaits de cette routine matinale. 

Et ça fait plusieurs mois que j'ai envie de vous en parler sans trouver l'angle d'attaque. 

En très bref, le miracle morning c'est quoi ? C'est se réveiller entre 30min-2h plus tôt que son réveil habituel pour effectuer une routine rien que pour soi : méditation, sport, lecture, petit déjeuner sain, préparer les objectifs de la journée, etc. 

Entendons-nous bien. Si tu pratiques le miracle morning et que tu es satisfait, c'est tout à ton honneur et continue comme ça. Je trouve même que c'est une idée intéressante que d'arriver à dégager du temps pour soi, de commencer les journées au calme et de faire le plein d'énergie. 

Mais comme pour toutes tendances "lifestyle", il y a une part de fantasmes et aussi une part de mauvaise interprétation de la méthode. On oublie trop que toutes ces "tendances" ou "modes de vie" ne sont que des témoignages de personnes pour qui cela a fonctionné. Ce n'est pas une science exacte qui va résoudre tous vos problèmes.

Et dans le cas du miracle morning, je trouve ça même un peu radical : l'idée qu'un réveil (très) matinal pourrait nous permettre de rallonger notre journée afin de pouvoir prendre du temps pour soi me dérange profondément !

unnamed-1.jpg

1- Le sommeil c'est précieux

Le sommeil reste bien trop précieux pour s'en priver. En 2017, on perds encore chaque année des minutes de sommeil, notamment les femmes, et surtout, on perds du sommeil de qualité. Difficultés à s'endormir tôt, insomnies, réveils matinaux, nuits blanches... Clairement, on manque tous de sommeil. 

Et vous savez quoi ? Le sommeil, c'est drôlement utile pour nous ! C'est une fonction biologique essentielle qui nous permet de récupérer nos forces physiques et psychiques. Pendant votre sommeil, votre corps s'active à réparer la fatigue de la journée, à libérer des hormones essentielles (genre celle qui fait grandir, ceci explique la taille de ma fille/marmotte^^), augmente la fabrication de certaines protéines (et donc régule votre appétit, si vous n'arrivez pas à maigrir, commencez par dormir!), régule votre fonctionnement cérébral...Et encore tellement de choses se joue avec votre sommeil comme votre mémoire, votre vigilance, votre patience, etc.

L'idée que "dormir est une perte de temps" est bien le mal du siècle où un tiers de la population en Occident est en "manque" de sommeil quand une grande majorité des personnes estiment avoir régulièrement des difficultés à s'endormir ou des insomnies. On estime qu'on rate des choses, des moments...et donc en envisage même de se lever plus tôt pour "profiter". Et paradoxalement, on s'inquiète d'être toujours fatigués, énervés, sans patience, de ne pas arriver à perdre 2kg et d'oublier pleins de choses. 

Le sommeil, c'est un des rares moment où l'on ne peut pas faire semblant : vos rêves, votre qualité de sommeil, traduisent bien plus de choses que vos journées. 

2- Se coucher plus tôt, c'est pas toujours facile

Alors vous me direz "oui mais le Miracle Morning, c'est aussi se coucher plus tôt". Ok, évidemment puisqu'il faut quand même arriver à ses 6/7/8h de sommeil par nuit. Je suis de la team #mamie, je n'ai aucun problème à me coucher tôt et pour moi, dormir doit primer sur tout le reste (tellement je suis chiante quand je manque de sommeil).

Mais, le monde n'est pas parfait, nos vies non plus. On travaille beaucoup et tard, les enfants ne se couchent pas tous à 19H30 et on aimerait bien ne pas rater l'épisode de Game of Thrones de ce soir. Bref, s'endormir à 21h/22h tous les soirs, c'est quand même un sacré challenge ! Je rajouterais même que certaines personnes ont besoin de ces quelques heures pour passer du temps avec l'amoureux, pour écrire, pour lire, travailler... On est pas tous fait sur le même rythme et je crois qu'il ne sert à rien de se forcer à prendre un autre rythme. 

Donc si on se couche plus tard mais qu'on continue à se réveiller plus tôt, on diminue les heures de sommeil....(et là je te renvoie au paragraphe précédent!). 

3- N'attendez pas un miracle uniquement à 6h du mat

Ensuite, cette tendance à l'accomplissement de soi, au "temps pour soi", etc., à 6h du mat...je suis pas du tout convaincue et même franchement inquiète que l'on y réfléchisse pas autrement !

Déjà, saches-le, dans la vraie vie, peu de personnes se lève à 5h30 pour enchaîner 30min de yoga-chien-tête-en-bas, puis une petite méditation en sirotant son thé vert avant de lire quelques pages d'un livre. En vrai, on est tous là, à snoozer notre réveil toutes les 2 min, à avaler un café en essayant d'enfiler les chaussettes à nos enfants avant de partir déjà en retard. 

Bon je caricature. Perso, je suis une vrai calme, même le matin. Mais si j'adore avoir 10min avant tout le monde pour boire mon café, j'ai pas besoin de 2h pour moi, mon oeuvre et mon subconscient ! Et je trouve ça tellement triste de dire aux gens qu'il leur manque ça, pile à 5h du mat, chaque jour ! 

Cette tendance-là me rappelle trop le prisme des "entrepreneurs"/start-up/freelance and co" ! C'est chouette hein mais dans la vie, il y a aussi des professeurs, des infirmiers, des techniciens, des assistants, des vendeurs... Bref, tout le monde ne vit pas dans une conférence de motivation de Google sur le "comment organiser sa journée d'entrepreneurs et trouver l'inspiration" ! 

Les moments de calme, les questionnements, le yoga, la méditation ou la lecture, tout ça on devrait pouvoir le faire à d'autres moments, sans limiter ses heures de sommeil. Et sans vouloir le faire nécessairement tous les jours ! On ne vit pas dans les pages d'un compte instagram, la vie de tous les jours, elle est parfois speed, stressante, surprenante ou épuisante. Et c'est pas grave. Ce qui compte, c'est d'arriver à s'écouter pour ne pas rater le moment où vous avez besoin de ce calme, ce temps pour soi. Et là vous pourrez partir courir, faire du yoga, mettre un dessin animé à vos enfants (#badmum) pour aller prendre un bain, vous coucher un peu plus tôt pour lire ce livre prenant. Mais vous pouvez aussi ouvrir une bouteille de vin avec votre amoureux (#badparents) ou aller boire un café avec votre meilleure amie. 

Ce que j'essaye de dire de façon un peu brouillon, c'est qu'on a pas tous besoin de calme, d'être avec soi, de pratique le yoga et la méditation. J'adore ces moments-là mais pas tous les jours et sûrement pas à 6h du matin !

Et surtout, qu'il faudrait éviter de voir ça comme la solution miracle. Si vous ressentez le manque de temps pour vous, il est peut-être bon de commencer par s'interroger sur vos rythmes en journées avant d'empiéter sur vos nuits. Vous êtes sûr que vous devez rester tous les jours au bureau jusqu'à 19h parce que sinon c'est mal vu ? Vous ne trouvez pas que le stress du ménage quotidien pourrait s'alléger en prévoyant un rangement plus précis aux objets et un partage des tâches plus équitables en famille ? Vous n'avez personne pour vous garder les enfants une soirée même s'ils vous manquent ? 

Bref, bref, bref. 

J'aime les tendances qui incitent à prendre le temps, à ralentir et à regarder autour de nous. Mais j'aimerais aussi qu'on soit plus indulgent face à ses injonctions de "conscience", "accomplissement". Il y a sans doute mille choses à modifier dans nos journées trop speed mais chacun doit pouvoir trouver ce qui lui manque et pourquoi on a parfois la sensation de ne pas avoir assez de temps. 

4- La recherche du temps pour soi...et les autres alors ? 

J'aime les nouvelles tendances "slow" : la méditation, le yoga, l'écriture d'un journal intime... Mais je ne peux m'empêcher de trouver un peu dommage qu'aujourd'hui, on n'envisage que des techniques pour se réorienter vers soi-même. 

Ne vous méprenez pas, c'est très important d'être en paix avec soi, de trouver sa voie, de chercher son propre bonheur. 

Mais - et ce n'est qu'un avis personnel - ça n'a de valeur qu'en interaction avec les autres. On est humain, on est un "animal social", on a besoin de contact, de débats, du regard des autres. Une grande part de notre bonheur, de notre "accomplissement", de notre "paix intérieur" vient des autres. 

Il est donc tout aussi essentiel de trouver du temps dans notre vie pour soi ET pour les autres. Si vous avez la désagréable impression que votre vie va trop vite, vous avez aussi besoin de prendre du temps pour les autres : votre famille, vos enfants, vos amis, les voisins que vous ne connaissez pas, l'association que vous aimeriez rejoindre depuis longtemps, etc. 

Si je trouve chouette l'idée de se lever un peu plus tôt pour commencer dans le calme, avec quelques activités pour soi, je trouve tout aussi important de réorienter notre agenda pour les autres. Lâchez votre ménage le soir pour jouer réellement avec vos enfants. Organiser une soirée pour vos amis. Appelez un ami dont vous n'avez pas eu de nouvelles depuis longtemps. Prenez le temps de discuter, d'échanger, de demander des avis et de solliciter de l'aide ! Il faut arrêter d'avoir peur du mouvement, de contacts, de liens humains, du travail... Tout ça aussi participe à votre bonheur et à définir qui vous êtes. 

On a pas tous besoin de se lever plus tôt pour se recentrer sur soi mais on a tous besoin de tisser des liens avec d'autres humains non ?

Commentaires

  • Ah je suis tellement d'accord !!! Et je suis du genre très matinale pourtant ! Mais pour m'être parfois levée vers 5h ou 6h pour prendre l'avion ou aller à des rdv, ça me gache ma journée plus que ça ne l'améliore !
    Et sinon quand j'ai lu "Si vous avez la désagréable impression que votre vie va trop vite" je n'ai pas pu m'empêcher de chantonner ça : https://www.youtube.com/watch?v=C0TqZnJQH9s hihi
    Bonne journée !

  • Ahah merci pour le lien !!

  • Tu as très bien mis les mots sur ce que je ressens : j'aime prendre du temps pour moi mais je n'ai pas besoin de 2h le matin pour ça! En plus, je me lève à 6h30 pour aller bosser (pour arriver tot au boulot car mes horaires sont libres) du coup je devrais me lever à 4h30... merci mais non merci, j'ai beau être du matin mon sommeil est trop important!

  • Merci !! Ça résonne tellement, moi aussi je fais partie de ceux qui se lèvent "tôt" (avant 7h du mat) mais pareil, je ne suis absolument pas prête à me lever à 5h pour faire de la méditation ou je ne sais quoi (d'ailleurs, ça ne marche pas vraiment avec moi). Le plus important, comme tu le dis, c'est le fait que chacun est unique et libre à nous d'organiser (si l'on y arrive !) notre temps comme on l'entend !
    Bref, merci d'avoir posé des mots sur ma pensée et ce n'était pas brouillon du tout !

  • Super article.
    Effectivement, d'abord séduite par l'idée sur le papier, je n'ai pas mis longtemps à me dire qu'en fait ce n'était pas incroyable. Tout d'abord, je suis plutôt du soir : je n'arrive pas à me coucher avant minuit, je commence à être active une fois le soir venu. Au contraire, le matin je suis dans un état bien lamentable (à quelques exceptions près...) et je me vois bien incapable de m'infliger un réveil plus tôt. Tu dis d'ailleurs bien vrai pour le snooze compulsif !
    Par ailleurs, effectivement lorsqu'on rentre tard du boulot, on a une vie de couple/famille à préserver et ce n'est pas forcément une bonne chose que se coucher plus tôt dans la logique de se lever plus tôt le lendemain.
    Et enfin ce genre d'objectifs ça fout finalement une pression supplémentaire là où on trouve satisfaction à ne faire qu'une séance de yoga tous les 10 jours ou à simplement trouver du temps pour soit par ci par là... Comme tu dis : si ça marche pour d'autre, c'est chouette, mais il ne faut pas que ça devienne un diktat !

  • Exactement, à partir du moment où ça angoisse certaines personnes ou met une pression supplémentaire, pour moi c'est le signe que c'est bien une méthode qui ne doit pas être pensée comme universelle.

  • Coucou, comme je suis d'accord avec toi ! Je me leve, en semaine, a 06h30 pour pouvoir me gerer puis gerer les enfants avant l'ecole, je ne me vois pas me lever plus tot, oh que non, physiquement, ce serait impossible, ou alors je me tranforme en grizzli impatient des 19h !
    Des bisous

  • Pour ma part je n'ai jamais Été très adepte de ce miracle morning mais j'ai fait le choix de me lever plus tôt après avoir réfléchis à mon rythme de vie. J'aime le sport le matin, c'est plus facile pour moi et pour garder un rythme j'ai pris le parti de me lever tous les matins 2h avant l'heure maximum à laquelle je pourrais me lever. Quand je ne vais pas me défouler je profite de ce temps pour faire mon ménage et rangement... Ce qui fait que j'ai toutes mes soirées de libre pour profiter de mon amoureux, faire une activité que j'aime comme lire ou cuisiner ou encore donner de mon temps dans mon association... Ce rythme me convient mais je l'ai pas élaboré en suivant une mode mais en me posant les bonnes questions pour être le mieux possible ! Du coup je te rejoins dans ce que tu dis, chacun est différent et tous les témoignages possible et inimaginable ne pourra nous faire garder un rythme de vie qui ne nous correspond pas !

    Belle journée

  • C'est super d'arriver à se poser des questions sur ses propres besoins! Et pour le sport, le matin c'est clairement le top et souvent le seul créneau possible !

  • Je me suis intéressé à ce phénomène pour la simple et bonne raison que j'aimerais trouver du temps pour faire un peu de sport. Le soir c'est pas possible ou alors tard ce qui est très mauvais pour le sommeil.

    Je rejoins l'article et j'irais même plus loin.
    Ce genre de méthode est en effet un témoignage et ne devrait pas être appliqué à la légère, sans un suivi médical.
    A force de me renseigner sur le sujet, j'ai fini par tomber sur des publications de neurologue et autre spécialiste du sommeil. Au final, il en ressort qu'il y avait 3 profiles de cycle circadien, les personnes du matin (15/20% de la population), celles du soir (encore 15/20%) et le reste (donc 60/70% ^^) entre les deux (je n'aime pas dire "normal").
    Une personne du soir ne sera jamais du matin, une personne du soir qui essaiera ce genre de méthode risque les mêmes problème de santé que les personnes privé de sommeil... Les entre deux pourront s'adapter si el décalage n'est pas trop tôt, par contre il faudra garder le rythme tout les jour (fini les grasses mat' et on continue la routine pendant les vacances...) au risque de devoir ce réhabituer....
    Bref, ça peut être intéressant pour 15 à 20% de la population sans risque, les lèves tôt... Pour les autres attentions, danger pour la santé...

  • Merci pour ces précisions, c'est vrai qu'il y a de grosses différences suivant ceux qui sont du matin ou du soir ! Je l'expliquais d'ailleurs à mes étudiants pour travailler, que l'essentiel c'était de tester le moment où ils étaient le plus efficaces. Certains travaillaient très tard, d'autres au réveil. Je pense qu'on ne puisse pas faire grand chose contre ça ! Tout comme certaines personnes ont besoin de moins de sommeil et seront plus réceptifs à ce type de méthode.

  • Je suis tellement d'accord ... ces guides, bibles pour trouver le parfait équilibre, réussir dans tour, méditer, faire du yoga, etre accomplie professionnellement, etre un bon parent, une bonne épouse en allant courir à 6h di matin je trouve ça épuisant et même dangereux psychologiquement pour des personnes qui par moment (Moi par exemple) ne s'en sortent pas.
    Merci pour ce très bon article !

  • ca ne fonctionne pas avec tout le monde en effet!
    comme toi j'ai besoin de mes heures de sommeil et je suis pénible si je ne les ai pas!
    j'essaie de faire 20mn de yoga le soir dans mon salon (avec Yogawith Adriene sur YT) ca m'aide vraiment a me relaxer le soir et aussi on prend le temps de respirer, ce qu'on a tendance à oublier!
    la matin le réveil sonne à 5h37 (oui oui) et parfois je traine un peu mais j'essaie aussi de faire quelques squats le matin le temps de deux chansons qui bougent bien (donc 10mn environ!) , ca réveille :) et le temps de dejeuner, douche, s'occuper des enfants.. 7h20 arrive vite et c'est l'heure de partir!
    mais si on enlève le temps a trainer sur facebook et autres réseaux sociaux, zapper sur la télé...on peut vraiment en gagner du temps sur la journée!

    bonne journée à toi!

  • Ah ça! je suis pas trop rentrée dans les conseils pour gagner du temps mais clairement, éteindre les téléphones ou la télé en fait partie !

  • Merci pour cet avis plus nuancé sur le miracle morning, ma première réaction quand j'en ai entendu parler a été de m'inquiéter quant au nombre d'heures de sommeil (c'est une priorité chez moi, jai eu beaucoup de problèmes de sommeil donc je connais la valeur d'une bonne nuit). Tes arguments sont très justes ! Je voulais ajouter le fait que certaines personnes sont génétiquement plus du matin ou du soir mais je vois que quelqu'un en a déjà parlé en commentaire. Miracle morning ou pas, je pense que c'est important d'identifier les horaires qui nous conviennent le mieux, ca peut vraiment changer la vie. Jai beaucoup apprécié ton paragraphe sur le temps avec les autres : on serait fous d'oublier d'entretenir des relations sociales ! C'est une partie indispensable de l'épanouissement de chacun, et ca prend du temps. On pourrait aussi parler d'introversion / extraversion : certaines personnes ont besoin de temps seules, d'autres ont besoin de voir du monde souvent.
    Bref, chaque journée doit être pensée sur mesure.

  • Très juste aussi, certaines personnes ont besoin de temps seuls et ça peut être une bonne solution. Je suis un peu comme ça mais je n'aime pas "l'obligation" de faire certaines particulières pendant ces heures seules. Il faut réfléchir personnellement à ce dont on a besoin et arrêter de forcer les gens à se lancer dans la méditation, le yoga, etc.

  • Je me lève déjà à 5h30 tous les matins... parce que j'ai mon train 1 heure après! Et je ne me vois sûrement pas me lever à 5h pour "prendre du temps pour moi". J'adore quand j'arrive à me poser 5 minutes et noter dans mon BuJo ma petite liste de choses à faire pour la journée, mais si je n'y arrive pas tant pis!
    Je prends ce temps à un autre moment de ma journée... Le tout est de trouver son propre rythme, personnellement le "Miracle Mid day" me convient bien mieux.

  • Je découvre ton blog avec cet article et quelle trouvaille! Je suis d'accord avec toi, le "petit miracle du matin" peut être bénéfique mais cette mode peut aussi être dangereuse pour la santé. Je ne manquerai pas de lire tes prochains articles!

  • Merci beaucoup

  • Merci pour ton article argumenté et original! Mon mari et moi faisons partie des originaux qui nous levons à 5h30 pour une demie heure de yoga à deux. A 6h30, je suis partie au boulot et on revient à 19h30. ET la, le tourbillon infernal commence! Le yoga, pour nous, physiquement et moralement, c'est indispensable alors on se force meme si parfois 5h30, ca pique!
    Je te rejoins sur le miracle à n'importe quelle heure.
    Merci encore pour tes articles qui sont toujours très inspirants!

  • Hello
    Merci pour ton article. J'ai lu le livre et je ne l'ai pas ressenti de la même manière. L'auteur ralentit son rythme et propose de faire de même. Il explique que cette routine qu'il exerce le matin peut très bien être appliquée le soir. A chacun de piocher les idées qui lui conviennent et prendre le recul nécessaire sur les propositions de l'auteur. Par ailleurs je ne vois pas le rapport entre prendre du temps pour soi et tisser du lien avec les autres: l'un n'empêche pas l'autre. "arrêter d'avoir peur du mouvement" ? En fait, chacun doit trouver trouver son équilibre entre moment pour soi et liens sociales, il n'y a aucune obligation à l'une ou à l'autre, je ne vois pas pourquoi on devrait forcément être extravertie...

  • J'explique justement que l'on voit partout passer des articles sur le miracle morning qu'il y a une part de mauvaise interprétation de la méthode : il ne s'agit pas forcément de se lever à 5h du mat.
    Et concernant le lien avec les autres, je fais le parallèle parce que, pour moi, on voit beaucoup (trop) de méthode pour se recentrer sur soi, s'écouter, prendre du temps avec soi-même etc... je trouve ça super mais je ne peux m'empêcher de penser que ça colle parfaitement avec nos sociétés très individualistes où l'on oublie un peu vite le lien avec les autres. En philosophie par exemple, la méditation est une phase bénéfique pour être "en paix" mais elle doit aussi être suivie d'une phase d'interaction avec les autres. Mon propos était juste de dire que le but n'est pas de devenir un ermite ! Et rien avoir avec le fait d'être extravertie, je ne le suis pas du tout et c'est simplement un trait de caractère. Etre attentif aux autres, passer du temps avec ses proches, etc, ce n'est pas être extravertie ?

  • Hello !

    J'arrive ici depuis l'article du blog un invincible été !
    J'ai adoré, j'ai bien ri à ton article ( et oui personne se lève pour faire du yoga et lire et boire du thé tous les matins.. !!)
    J'ai essayé...
    J'ai aimé me lever plus tôt car j'aime le matin et être seule
    Mais j'aimeeeee trop dormir et je me couche tôt #mamie
    Pareil suis vite de mauvaise humeur surtout que je travaille avec des enfants toute la journée donc faut être reposée et patienteeee

    J'ai adapté: je me lève, je fais 10 min d'exercices sur mon tapis, je check ma to-list de la journée, je fais des câlins à mon chien et le reste comme d'hab

    Un peu marre de lire partout ses conseils de bien être.. faudrait méditer, faire du yoga et des retraites en montagne pour être heureux.. voir le moment présent genre.. tout le temps !!
    ben non c'est pas moi. Je marche en parlant et ça m'aide à réfléchir, parfois je loupe le soleil couchant et voilà je vais pas en mourir !

    Merci merci j'adore ton blog , je repasserais !!

Écrire un commentaire

Optionnel