Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

IG v/ Real life

Pin it! Imprimer

 

9552804_orig.jpg

Crédits : Danielle Guenther

"Ces femmes, débarrassées du patriarcat, se sont soumises à une autre tyrannie, plus douce, mais une tyrannie quand même : celle de leurs bébés".

Tout est parti de cet article du Monde sur "Le retour de la mère parfaite" que l'on m'a envoyé.

Depuis je cogite. Je regarde Instragram ou Pinterest et je cogite encore plus. J'ai eu envie de partager avec vous ma réflexion sur le sujet en mi-"coup de gueule", mi-"humour". Ne le prenez pas mal si vous faites partie de la catégorie que je décris après mais j'ai eu envie de prendre la plume (enfin le clavier) pour défendre ces mères qui se reconnaissent si peu dans les réseaux sociaux/blogs d'aujourd'hui.

♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

J'aime les réseaux sociaux, les jolies photos, les intérieurs épurés, les enfants bien habillés et les atmosphères toutes douces que l'on voit sur instagram. J'aime les mamans parfaites qui ont des enfants parfaits, des intérieurs parfaits et souvent des jobs parfaits.

Mais Oh mon Dieu comme ça complique le fait d'être soi-même mère !

Qui n'a pas regardé son ventre encore flasque pendant qu'elles s'affichent en petite robe moulante quelques temps après l'accouchement ?

Qui n'a pas eu honte de son enfant en survêtement Kiabi dépareillé pendant qu'elles montrent leur progéniture parfaitement habillée de Bobo choses/Louise Mischa/Bonton/Poudre organic (rayé la mention inutile) ?

Qui n'a pas eu envie de pleurer de fatigue en rentrant du travail, priant pour que l'enfant insupportable aille au lit à 19h quand elles font des photos de leur bébé jouant tranquillement sur le lit ?

Qui n'a pas eu honte d'être affalé sur son canapé un dimanche matin, épuisée de la semaine et priant pour que l'enfant reste tranquille devant Mickey pendant plus de 5 min alors qu'elles postent une photo de brunch maison avec des fleurs ramenés du marché en famille ?

Alors oui, la majorité de ses mamans parfaites réponde qu'elles ne sont pas parfaites. Qu'elles ne postent que le côté "joli" de leur vie et n'étalent pas les problèmes qu'elles ont. Ce n'est que du virtuel et on devrait y être habitué en 2016.

Ok.

Mais moi, même en essayant de n'afficher que le "joli", je n'arrive jamais à ce résultat (et je ne pense pas être la seule!). Et même en sachant que ce n'est que du virtuel, qui n'a pas ressenti de la pression, de la culpabilité, de l'envie ou de la jalousie face à leur quotidien rempli de fleurs coupées, de pain maison et de vêtements Bonton ?

Alors oui, j'avoue, j'ai déjà ressenti tout ça.

Bien consciente de l'aspect superficiel d'Instagram, j'ai quand même souvent eu un pincement au cœur en voyant cette déferlante de vêtements que je ne pourrais jamais acheter à ma fille, tout ce temps passé avec leurs enfants pendant que la mienne était gardé 7j/7 en fin de thèse, de ces vacances au soleil quand toi tu n'en a pas eu depuis des années, de ces repas maison pendant que tu commandes une pizza pour la deuxième fois de la semaine et de ces intérieurs parfaits quand toi tu vis dans ton bazar pas du tout scandinave. 

Pourtant, je suis loin de me plaindre de ma vie ou de la trouver imparfaite ! Au contraire, j'adore ma maison, je suis fière de mes études et de mon travail, et j'aime tellement ma fille au caractère si affirmée !

Attention, je ne juge pas, ni ne critique ces "mamans parfaites". J'adore leurs photos magnifiques, inspirantes et le côté "positif" qui s'en dégage. Mais je maintiens que le monde ne tourne pas rond si on commence à penser que c'est la norme et si ça fait pleurer des mères ne se sentant pas à la hauteur. 

On est pas une moins bonne maman quand on ne sait pas cuisiner, que sa maison ne ressemble pas à un intérieur Ikea et que son enfant n'a rien d'un modèle pour le magazine Milk. Ce n'est pas grave d'aller acheter une robe à H&M plutôt qu'à Jacadi. Ce n'est pas grave de donner un plat de pâtes devant Tchoupi ou de rêver d'être au travail quand les enfants nous rendent dingues.

On a le droit d'être fatigué, énervé, de se sentir moche et d'attendre avec impatience l'heure du coucher des enfants. On a le droit de laisser le papa mettre les chaussettes sur le pyjama, d'avoir une tapisserie moche dans le salon parce qu'on a la flemme de la refaire, de trouver que ses enfants sont mal habillés et les laisser partir à l'école.

Parce que hey, tu sais quoi ? Les photos des mamans parfaites ne sont pas forcément des souvenirs pour les enfants. Ils s'en foutent eux du camaïeu de bleu marine et des chaussures Pépé ; du mobilier chiné et des fleurs coupés ; de la lumière parfaite sur le lit des parents...

Je peine à me souvenir de mes vêtements d'enfants, par contre je me souviens très bien de mes coiffures pourries faites par mon père avant l'école, les jours où ma mère travaillait. Je ne me souviens pas de la déco de la maison de mes parents quand j'avais l'âge de ma fille. Par contre je me souviens de la boîte à gâteau cachée dans la cuisine et qu'on arrivait à attraper dangereusement avec mon frère. Je ne me souviens pas si ma mère était parfaite dès 8h du matin un dimanche. Mais je me souviens qu'elle sentait le blush Bourjois quand elle sortait avec mon père. Je ne me souviens pas de la cuisine parfaitement rangée. Mais je me souviens parfaitement du bazar qu'on mettait avec mon frère quand on faisait nos diners/petits déjeuners du dimanche soir. Je me souviens pas avoir été très sage ou très posée. Mais je me souviens de milles aventures avec mon frère, ma meilleure amie ou mes cousins.

Aucun de ces moments n'aurait fait une jolie photo pour Instagram. Pourtant ce sont mes meilleurs souvenirs même s'ils n'ont pas été capturés.

Pour illustrer tout ça, j'avais envie de montrer "ma version" des photos de ces mères parfaites sur instagram. La grande majorité du temps, je commence par trouver ça beau puis je me demande comment elles font et je finis par me dire que je n'y arriverais jamais. C'est sans doute le cas mais finalement c'est pas grave. On ne fabrique que très peu de jolies photos instagram chez moi mais j'espère qu'on fabrique pleins de jolis souvenirs !

♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

La photo "pose de magazine Milk"

fd14d922172074587d88f4a059477b8a.jpg

 

Chez moi, c'est plutôt "crinière de feu et grimace pleine de chocolat sur tee-shirt et legging kiabi".

Ma fille a pris 50cm en 2ans et demi, je te laisse calculer le nombre de fringues achetées. Kiabi est mon ami, Zara et Monoprix les jours de fête ! Alors la petite robe à trois chiffres...

Et au-delà des vêtements que je ne pourrais m'offrir, je me demande toujours comment ces mamans font pour avoir des enfants aussi calmes en photos ! Ma fille déteste les photos, ne tient pas en place, adore jouer avec la terre, se faire des tatouages avec des feutres et manger avec les doigts, je pense qu'on est loin de pouvoir faire la couv' de Milk !

La photo "on dort ensemble dans le grand lit"

3c0330ccd97da7294971ae137cf2e59c.jpg

Photo à laquelle se rajoute souvent "maman en pyjama canon et cheveux attachés-négligés" et les "draps sont trop beaux".

Alors là, plus grande arnaque de tous les temps pour moi. Déjà, j'ai dormi une seule nuit entière avec ma fille, cause de cauchemars. Et ben moi j'ai pas dormi, c'est que ça bouge ses petites bêtes !

Et le peu de siestes ou câlins qu'on a fait ensemble dans mon lit, crois-moi, j'en profite si elle est calme ! Mais généralement, ça finit plutôt en Mlle qui décide de s'assoir sur ma tête et maman qui tombe de fatigue avec les cheveux en mode Chewbacca !

Autre problème : mais qui prends ces photos ? Non parce que la photo en mode "je dors avec mon bébé et je suis canon", on fait genre semblant et papa prends la photo debout sur le lit ?? Non mais je préfère mille fois dormir pour de vrai !

Ah et autre point, la grande majorité de mes draps sont dépareillés et ma chambre rarement rangée ;-)

La photo "le dimanche matin bonheur de la famille parfaite"

c4fb4fb1e80e56b3f3bedb099fc00cca.jpg

Les deux premières années de ma fille, j'ai beaucoup travaillé pour finir ma thèse. Donc le dimanche matin, soit je dormais et papa prenait le relais, soit je travaillais et la mini était gardée chez ses grands-parents.

Aujourd'hui, j'ai des dimanche matins plus cool et on va même au marché. Pourtant, pas de pyjamas assortis, de pancakes fait maison et de tenues assorties pour sortir. C'est dimanche, tout le monde est naze le dimanche non ?

La photo "non seulement mon enfant est canon mais ma maison aussi"

00a048646b69b89c9ce547f51692ce6a.jpg

Mon appartement est encore vieillot même si on essaye de l'améliorer. La plupart des meubles ne sont pas assortis, certains murs ont encore de la tapisserie jaune "mamie" et le ménage est moins fréquent que les dessins animés. Et mon appartement n'est pas très lumineux donc peu propice aux supers photos. 

Si le tri que j'effectue chez moi me permet de passer moins de temps à ranger, on a quand même rarement un style "magazine de décoration". Rien que la vaisselle, les torchons ou les accessoires de cuisine me fascinent dans cette photo!

La photo "En vacances sur une plage idyllique toujours  canons!"

d7bb6000f7939471f6545434cb1d5d53.jpg

Même que maman peut être enceinte du 3ème et bien mieux foutue que toi ! Tout le monde est bronzé, les maillots de bain sont canons et si papa fait du surf c'est encore mieux!

Chez moi, heureusement qu'on habite le sud ouest et qu'on va a biarritz quand on veut. Parce que niveau vacances, à 4 avec un mini à faire descendre de Paris en plus, ça devient vite compliqué. Si on ajoute à ça le fait que j'ai pas eu de vraies vacances pendants 2 ans et que maintenant papa n'a que les 15 premiers jours d'août (les plus chers bien sûr!)... Cette année, ça sera encore la Provence dans la famille (et tant mieux!).

Bon et niveau maillot...hum hum, y'a encore du boulot !

La photo "Maman poule qui s'occupe H24 de ses petits"

83bb7a8647fc0c13fc7df225184ffb42.jpg

Souvent accompagné d'activités montessori, de sorties éducatives et de balades dans les champs.

Bon ben, encore raté. Je travaille depuis qu'elle a 3 mois, en non-stop les deux premières années et depuis je bosse toute la semaine comme...ben beaucoup de gens non ?

D'ailleurs, j'ai détesté le congé maternité où j'avais l'impression que mon cerveau ne fonctionnait qu'en mode bébé/ménage. Elle a besoin de se décoller de moi et vice-versa, j'ai besoin de me sentir utile avec mes neurones ! Et je la garde essentiellement seule les samedis puisque papa travaille et je peux te dire que j'attends avec impatience qu'il rentre le soir!! Et puis, déjà qu'on part pas aux Maldives et que j'achète pas du bonton, j'imagine même pas si je ne travaillais pas !

Sinon niveau activité, ça compte de ramasser les pâquerettes chez les grands-parents ?

La photo "Maman toujours lookée".

923092433eae9053450ca5f35fbed41b.jpg

Souvent accompagnée de plusieurs enfants, voir d'un tout petit. Et même le matin pour aller à l'école. Le pire c'est qu'elles sont lookées "cool" la plupart du temps, genre "j'ai enfilé ça rapidement"...

Ici, on se réveille toujours en retard. Ou bien trop tôt et du coup on glande jusqu'à être en retard. Maman est donc plutôt lookée Zara que Sézane, souvent peu maquillée et coiffée uniquement les jours de pleine lune.

Niveau look, le jean est mon meilleur ami, je change 1000 fois de tenue et je finis toujours dans la même.

C'est de l'humour hein, dans un sens comme dans l'autre, tout n'est pas aussi radical ^^

 ♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

Bref, je pourrais continuer comme ça encore longtemps ! Je continue à trouver ces mamans parfaites tellement inspirantes et les photos souvent très belles. Mais j'aimerais aussi lutter un peu pour que ça ne devienne pas la norme, que ce ne soit pas une source d'angoisse ou de tristesse pour certaines, dans une univers où le rôle des mamans est déjà si difficile. Je sais que certaines se sentiront attaqués et prétexteront que ce n'est qu'un côté de leur vie ou qu'elles assument complètement leur passion pour les fringues/la déco ou autre. Et tant mieux. Mais on ne peut pas reprocher aux regards extérieurs de se comparer et de ne pas s'y reconnaître. La frontière entre l'inspiration et l'envie est parfois mince et chacun devrait prendre sa part de responsabilité dans l'image qu'il renvoie aux autres. Ce n'est pas une course à la perfection, personne ne gagnera rien derrière.

Pour finir, je voulais partager la série de la photographe Danielle Guenther (la première photo de l'article en est issue) intitulée "Best Case scenario"qui parleront sans doute bien plus à la majorité des parents. La vie est un joyeux bazar qui n'entre pas toujours dans les standards d'Instagram et TANT MIEUX !

2927650_orig.jpg

4421550_orig.jpg

8270451_orig.jpg

6449121_orig.jpg

4531690_orig.jpg

8430967_orig.jpg

Allez, sois sympa, dis moi que toi aussi c'est le bazar ta vie !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires

  • Super article. Je suis une grande adepte d'Instagram également mais alors reproduire le modèle chez moi juste impossible. Alors c'est vrai il m'arrive de me dire "mais quelle vie parfaite elles ont". Puis au final je remets les choses en perspective et je me dis que ma vie, bien que bordélique, est parfaite aussi...mais à ma façon :)

  • Bonjour,
    Je suis en train de sourire comme une niaise devant mon écran. C'est tout à fait ca. Bon moi je suis dans la catégorie "mouton" d'instagram et je me laisse souvent influencé par la "mode" du moment. Je kiffe mon boulot et je préfère d'ailleurs y être que de me faire le 18-20h à la maison, qui m'épuise bien plus ! C'est bien le bazar chez moi. Ravie d'avoir découvert votre blog.

  • Il me fait bien rire de bon matin, ton article !
    Le ton est léger juste ce qu'il faut, et je partage ton opinion sur le fond : la perfection maternelle, ce n'est pas pour moi ! Au début, j'ai culpabilisé, surtout pendant les quatre premiers mois de grande fatigue, où le manque de sommeil, les pleurs récurrents de mon loulou (RGO, je te hais !) et l'allaitement m'avaient vidé au sens le plus terre-à-terre du terme. Du coup, quand je voyais au détour d'une page (je résiste à Instagram !) des photos de vie parfaite, j'étais à deux doigts de craquer et je me remettais en question.
    Heureusement, une fois la fatigue éclusée et le travail repris - moi aussi, le congé parental, j'ai eu du mal à le trouver épanouissant... - j'ai retrouvé un minimum de lucidité et décidé 1) que le ménage n'était pas le but de ma vie 2) que les vêtements de mes loulous (oui, j'ai remis ça !) étaient faits pour jouer dans le jardin, courir, sauter et pour toute autre activité enfantine normale incluant la reptation commando sur le sol de la cuisine 3) que je laissais volontiers la perfection à d'autres et que je préférais me sentir vivante, bien dans ma peau, et voir mes enfants grandir non comme des gravures de mode, mais comme de jeunes pousses un peu fofolles parfois mais qui ne demandent qu'à devenir des arbres solide !
    Donc, un grand bravo pour ton article : il ne s'agit pas de juger, effectivement, mais de garder la distance nécessaire et de ne pas se laisser intoxiquer par toutes ces représentations d'une vie sur papier glacé virtuel !

  • Je crois qu'il faut surtout prendre ces réseaux sociaux au 12e degré, et se rappeler que cela n'est que du virtuel ;) Moi aussi je poste des photos quand je suis bien habillée, que mon fils est trop mignon, ma maison bien rangée et que j'ai pris le temps de cuisiner !
    Ce qui me gêne le plus chez ses mamans de magazines, c'est le côté mise en scène, et surtout la commercialisation de leur vie de famille et de leurs enfants... Parcequ'il ne faut pas se leurer, les jolies photos en Bobo Choses, avec le canapé Habitat et la dernière tasse Ferm Living c'est bien souvent une opération de pub avec une marque (et un chèque ou un cadeau derrière). Donc oui, être au top du top fait partie de leur image, de leur job et de leur gagne-pain, du coup bien loin de la réalité de notre quotidien.

  • hi! hi! hi! Quoi t'es pas super bien coiffée avec le sourire jusqu'aux oreilles quand le réveil sonne à 6h30 du mat et que tu as du te lever 2 fois dans la nuit pour 1°/ donner a boire a N°1 2°/ Redonner la tétine à N°2? Je suis super déçue d'apprendre ça... :)
    Comme tu peux l'imaginer chez moi c'est comme chez toi.... Et puis j'arrive pas a faire de jolies photos de toute façon même quand ma maison est bien rangée (si si ca arrive une fois par an :))

    Parfois j'envie ces femmes plus pour le coté "Positif" du moment, mais je sais faire la part des chose, donc pas d'inquiétudes pour moi. tu as par contre raison de rappeler que ce n'est pas la "réalité" pour ceux et celles qui se laisseraient embarqué dans la culpabilité.

  • J'adore la série de photo finale !!! Scènes bien plus réalistes, ou majoritaires ;)

  • Merci, merci......J'ai ri, c'est tellement vrai, la vie se vit, la vie ne se met pas en scène, instagram n'est pas la vie, très bon article :)

  • J'ai tellement ri dans ton article!!! C'est tellement vrai!! et je me pose la même question mais qui prend ces photos?
    C'est tellement mis en scène...Moi je les regarde comme de jolies photos de magazines et pas de la vraie vie parce que je sais que ce n'est pas possible...Avec mes jumelles, j'ai appris très vite à déculpabiliser de la perfect mother ;-) :-D :-D je ne pouvais pas rivaliser.... Aujourd'hui je poste des photos de ce que je veux bien partager de ma vie et souvent ratées mais je m'en fiche!
    Et comme toi, je profite d'abord avant d'envisager la photo!! ;-)
    Il existe plusieurs vidéos qui font un parallèle entre insta/IRL qui sont souvent très drôles.

  • Hello!
    Merci pour cet article inspirant mais qui m'a surtout fait mourir de rire (ma mère aussi!). Oui, les images parfaites peuvent inspirer mais c'est le seul rôle qu'elles devraient avoir. Le gros souci, c'est qu'une mère (surtout pour le premier enfant quand elle manque d'expérience et de recul) c'est fragile, il y a tant d'injonctions qu'elle pense devoir suivre pour le bonheur du gremlins! (et pas seulement venant des réseaux sociaux!)

  • Merci pour vos commentaires ! Je suis ravie que l'article vous ai plu! Et j'ai adoré lire vos anecdotes !

  • Ah comme je me reconnais dans ce post et dans les commentaires qui suivent!
    Comme toi (vous) je ne peux m'empêcher de suivre de beaux comptes sur instagram et de culpabiliser d'essayer de mener ma vie de maman qui se souhaite attentive et disponible pour ces enfants, mon job de 60 heures par semaine tout en souhaitant trouver du temps pour mon couple et pour moi (je ne cite même pas mes envies de déco, de shopping et de rangement). Merci pour cette mise au point pleine d'humour et qui fait du bien au moral,
    P.S.Chez moi aussi le créneau 18h-20h est le pire !!

  • @gwladys : ahah merci à toi, ça fait du bien de se sentir moins seule!

  • Je ne suis pas maman et pourtant je n'en ai pas moins aimé ton article. Je suis absolument d'accord avec toi sur les risques des images renvoyées par les réseaux sociaux aujourd'hui. Que ce soit sur le cas des mamans et de leurs enfants comme pour d'autres sujets. Je suis mannequin alors du fait je connais bien le pouvoir des réseaux et leurs revers.
    En tout cas tu as eu raison d'écrire cet article qui n'est en aucun cas méchant mais je dirait libérateur.

    Adeline
    http://www.mesideesnaturelles.fr

Les commentaires sont fermés.