C’est quoi l’écologie Maman ?

Mar 11, 2020 | Écologie | 0 commentaires

Quand on s’intéresse à l’écologie, on se rend vite compte que le terme même est souvent mal compris. L’écologie est désormais un terme général. Il permet d’expliquer tout ce qui touche à l’environnement.

Demandez à un adulte d’expliquer ce que signifie l’écologie et vous verrez ! On ne sait bien souvent pas définir précisément ce que le mot signifie. Alors imaginez les enfants ! Ils entendent parler d’écologie depuis leur plus jeune âge et vont rapidement vous demander « c’est quoi l’écologie ? ».

Alors, avant de savoir comment parler d’écologie aux enfants, il est important de savoir répondre à leur première question : ça veut dire quoi l’écologie ?

C’est quoi l’écologie – rappel pour les grands

Le mot écologie vient du grec oikos (la maison) et logos (la science, l’étude, le discours) : c’est la science de l’habitat.

On l’oublie mais oui, l’écologie est avant tout une science. Celle qui étudie les interactions entre le vivant et l’écosystème, et évidemment les conséquences de la modification de ces écosystèmes. Elle utilise les recherches issues d’autres sciences comme la biologie, la géologie, l’éthologie, etc.

Petit à petit, la science est devenu un mouvement de pensée et un « courant politique« . Pourquoi ? Parce que l’étude du lien entre biodiversité et écosystème a mis en lumière de nombreux bouleversements dont l’Homme était à l’origine. L’écologie est donc désormais aussi un courant de pensée et elle devient politique. Il s’agit alors de prendre en compte les données scientifiques dans la construction de notre société et notre modèle économique et politique.

En bref, l’écologie étudie les liens entre la biodiversité et leurs écosystèmes, mais aussi l’impact des activités humaines sur ce lien. L’écologie politique cherche alors un modèle de société humaine qui permet de préserver la biodiversité et les écosystèmes.

Pour en apprendre plus :

C’est quoi l’écologie pour les jeunes enfants

Dès l’âge de 2 ans, un enfant sera capable de rebondir sur un mot qu’il ne connaît pas. Et ça continuera à 3 ans, 4 ans, jusqu’en primaire. Les programmes scolaires abordent désormais la question assez tôt, à partir du primaire, votre enfant aura sans doute une opinion sur ce qu’est l’écologie.

Et comme pour tout avec les enfants, il faut trouver l’angle pour leur expliquer et leur faire comprendre. Il y a plusieurs astuces, en fonction de l’âge et de la sensibilité de votre enfant. Mais dans tous les cas, un enfant est capable de comprendre toutes les facettes de l’écologie. Ce n’est pas parce que c’est une science ou que ça touche à la politique, qu’un enfant ne comprendra pas !

L’enfant qui vous demande ce que signifie le mot écologie, il ne veut pas entendre « oh c’est la nature quoi ! ». Il veut comprendre, il veut des images et des exemples.

1- Prendre l’exemple d’un animal sauvage que l’enfant connaît

C’est souvent un discours qui est utile en écologie pour les enfants, parce qu’ils sont sensibles aux animaux et à la nature. Si on ne pense pas à leur apprendre l’écologie dès le plus jeune, chaque bébé aura eu des livres sur les animaux de la savane, un doudou en forme d’animal et accès à des dessins animés avec des animaux.

Trouver plutôt un animal sauvage : lion, singe, tortue, etc. Cela permet de commencer à montrer que nos actions ont des conséquences très loin de chez nous. Et, en fonction de l’âge, posez des questions sur son habitat : où est-ce que l’animal habite ? Est-ce qu’il a besoin d’être protégé pour dormir ? Qu’est-ce qu’il mange ? De quoi il a besoin pour vivre ?

Voilà, déjà, là, l’enfant fait de l’écologie (version enfant hein…). Pousser ensuite sa réflexion : et si on supprime les arbres de la forêt, qu’est-ce que ça lui fera ? Et si on jette le plastique dans l’océan, est-ce que ça va l’embêter ? Tout ça, c’est l’aspect « modification des écosystèmes et impact de l’Homme ».

L’exemple des abeilles fonctionnent très bien aussi. Elles permettent d’expliquer que l’écologie étudie le mode de vie et l’habitat des abeilles. L’enfant saura très vite vous expliquer qu’elles butinent les fleurs, etc. Mais alors si on abîme les fleurs et si on met des produits chimiques qui tuent les abeilles, il se passera quoi ?

Bref, l’idée de l’accompagner dans sa réflexion en prenant un exemple parlant pour lui. C’est une astuce bien adaptée aux plus jeunes.

2 – Lui demander comment il l’expliquerait

C’est un peu le truc de base mais avant de répondre à un enfant, demandez lui de donner d’abord son avis. Comment il expliquerait à un copain le mot « écologie » ? Est-ce qu’il a un exemple ? A quoi ça lui fait penser ?

Vous serez sans doute surpris de tout ce les enfants comprennent sans que l’on ai expliquer quoique ce soit. En général, ils ne savent pas définir mais ils donneront des exemples concrets ou plutôt les causes du bouleversement écologique.

J’ai testé avec ma fille de 6 ans, c’est un peu biaisé, elle entend quand même beaucoup parler d’écologie à la maison ! Mais elle m’a répondu par les causes : l’écologie c’est la pollution, les produits chimiques, les voitures, le plastique, les déchets, qui viennent perturber les animaux et le climat. A 6 ans, c’est pas trop mal comme définition 😀

La question qui marche bien aussi, c’est de lui demander ce que ça signifie « être écolo » ! Qu’est-ce qu’il faut faire pour être écolo ? Et qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ? Être concret et leur donner des exemples, c’est toujours le meilleur moyen pour qu’ils se fassent des représentations et leur propre opinion.

3 – Utiliser des supports pour expliquer

Les livres et autres supports sont chouettes pour expliquer autrement aux enfants. Avant 3 ans, cela sera plutôt orienté sur la nature et l’habitat des animaux. Après 3 ans, il y a désormais beaucoup de livres sur les déchets, le recyclage, la pollution, la disparition de certaines espèces. Il y a aussi beaucoup de documentaires ou dessins-animés qui peuvent être utiles pour les + 5 ans.

Relire l’article Parler d’écologie aux enfants (que je mettrais bientôt à jour).

Je rajouterais maintenant plusieurs documentaires que l’on trouve sur Netflix (ou peut-être ailleurs) comme Planète ou La Terre, La nuit. Il y a aussi des jeux de société, des jeux éducatifs et même des jeux vidéos pour les plus grands, je vous prépare une petite liste!

Avoir un support est important pour dépasser la seule question de la nature et l’environnement. Il est important de répondre à leurs questions dans la globalité.

Par exemple, il est essentiel de parler du climat, et de faire la différence avec la météo ! Je me rends compte que beaucoup d’adultes mélangent les deux, amener des « oh mais il fait froid, c’est n’importe quoi ce réchauffement climatique ». J’ai un petit article dans mes brouillons sur le sujet, je mettrais le lien ici !

Autre chose importante : faire le lien avec les mouvements politiques et les manifestations dont ils peuvent entendre parler. Il ne s’agit pas de leur affirmer « une vérité » mais de leur expliquer que l’écologie est aussi politique, c’est à dire que certaines personnes veulent des changements importants dans la société et pas seulement chez lui, à la maison. L’exemple qui parle le plus : la voiture. Les enfants comprennent très bien que la voiture pollue mais il faut les amener à dépasser la vision simpliste en leur demander comment ils feraient au quotidien sans voiture ? Et comment ferait quelqu’un qui habite à la campagne ? Une famille avec 4 enfants ? Ils comprennent alors vite que le problème de la pollution de la voiture dépasse la simple volonté individuelle de ne plus la prendre et qu’il faut une action générale (les transports en commun, le vélo, les trains en campagne…).

Quelques livres en plus si besoin pour les plus jeunes :

Dès 11 ans, je leur conseille vivement cette lecture.

Dans un prochain article, j’essayerais de vous aider à répondre à certaines angoisses que ça peut créer chez les enfants, notamment sur la disparition de certaines espèces et autres types de menaces qu’ils comprennent bien vite.

Sur le même thème…

Et le désert disparaîtra

Et le désert disparaîtra

Les questions écologiques sont encore trop absentes de la littérature. Même dans la catégorie des fantastiques/fantasy, où il y a parfois des mondes où la nature a été modifiée suite à des évènements climatiques. Il y a des dystopies - fiction où le monde est dépeint...

lire plus
Arrêter de faire des enfants pour sauver la planète

Arrêter de faire des enfants pour sauver la planète

"Il faut faire moins d'enfants pour préserver la planète", "On est trop nombreux sur la planète pour résoudre la crise écologique", "t'as pas honte d'annoncer ta grossesse vu l'urgence écologique?", "c'est complètement paradoxal de parler d'écologie et de vouloir un...

lire plus
L’impact écologique du sapin de Noël

L’impact écologique du sapin de Noël

La question de l'impact écologique du sapin de Noël m'occupe l'esprit depuis plusieurs Noël (pour certains c'est la paix dans le monde, moi c'est l'impact du sapin, on ne juge pas ok?). Grande adepte d'un véritable sapin, je suis passée au sapin artificiel quand j'ai...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la Banana Letter

En vous inscrivant, vous recevrez la newsletter le dernier jour de chaque mois.

Avec un bilan du mois écoulé, un rattrapage des articles et quelques exclus !

À très vite, 

Julie

Merci de votre soutien ! Nous vous tiendrons informé·e des suites du projet par email !

Pin It on Pinterest

Share This