Apprendre à être en vacances

Août 5, 2020 | Vie pro | 1 commentaire

Quand tu bosses 100% en digital et que tu as crée une entreprise, les vacances, c’est tout un évènement !

Non seulement c’est rare (généralement en Août, le mois où tout le pays ralenti) mais c’est aussi stressant. J’ai personnellement beaucoup de difficultés à ralentir. Au quotidien et dans ma vie perso mais surtout au travail. Gérer le magazine et tout ce qui va avec (mails, réseaux sociaux, développement, administratif…), le compte instagram, les livres, les chroniques, les partenariats, le blog…c’est une multitude de boulots finalement très différents !

Pourtant, depuis l’année dernière, j’ai compris qu’une grande partie de mon travail est d’être « créative » et que j’ai besoin d’espace et de temps morts pour être efficace. Je suis rarement en panne d’idées, je travaille vite et je suis très organisée. Mais c’est au prix d’une grande fatigue mentale, d’un manque de sommeil et d’un moral parfois difficile à remonter. Ainsi que d’une grande pression mise sur mon entourage à coup de « attends », « un peu plus tard », « non je ne peux pas ce weekend »…

Il n’en reste pas moins que c’est difficile à prévoir et à cadrer quand toute ton activité est en ligne. A cela s’ajoute qu’Instagram « punit » les longues absences puisqu’il aime les publications fréquentes, régulières et les stories. Cela peut-être déstabilisant de se mettre en off 100% et même contreproductif : si vous passez vos vacances à stresser de votre retour, c’est raté ! Pour le magazine, c’est un peu particulier puisqu’on ne peut pas partir en off total, notamment en raison des commandes. On a l’immense avantage d’être deux pour le coup !

Peu importe votre boulot, il est important d’avoir des temps off. Et même si vous ne travaillez pas en digital, je parie que vous passez néanmoins beaucoup de temps sur votre téléphone ? Il n’y a qu’en créant du vide qu’on peut reposer son esprit et le « remplir » d’autres choses qui vous nourrit tout autant : la famille, le sport, les balades, les loisirs, la lecture… Et si vous avez aussi un métier créatif, c’est indispensable : il vaut s’ennuyer pour créer et pour être ouvert à l’inspiration.

Est-ce que c’est simple pour autant ? Peut-être pour certains mais pas tout le monde. Les réseaux sociaux rendent addict, l’ennui fait peur, l’hyperactivité est difficile à contrôler et la peur pour son entreprise peut gâcher des vacances. Mais les réseaux font aussi beaucoup de « mal » pour le moral, les nerfs, la fatigue, l’estime de soi. J’ai compris qu’il était inévitable de couper pour ma santé mentale, je ne peux pas encaisser autant de choses sans avoir des moments où je me recharge.

Il demeure que quand on est attaché à son téléphone et à son job, les vacances, ça peut être source de stress ! Le mot d’ordre : préparer en amont ses vacances ! Et oui, un peu de travail avant de partir ^^

1 – Fixer des dates

Si vous êtes maître de votre emploi du temps, vous aurez vite tendance à dire le fameux « oh oui je vais prendre quelques jours ». Mauvaise idée, fixez-vous des jours et partagez-les. Et si vous pouvez couper 10 jours minimum, c’est encore mieux !

Je n’aime pas les posts programmés (sur IG ou blog) pour cette raison : tout le monde a le droit de couper, on ne devrait pas faire « semblant » d’être là pour occuper les abonnés, les clients… Mais pour le vivre avec le magazine, je sais qu’il est compliqué de disparaître et que le travail pour rattraper l’absence est énorme. Si vous le pouvez, mettez quand même un message pour expliquer que vous êtes moins dispo ou encore, couper vos mp par exemple.

2 – Préparer l’absence

En fonction de votre job, il faudra faire un peu plus qu’un mail d’absence sur votre boîte mail. Clairement, il y a deux « écoles » : programmer des choses ou disparaître ! Pour le magazine, par exemple, on a mis en place un calendrier pour programmer des posts sur les réseaux sociaux et j’ai bloqué 2h tous les mardis pour faire les commandes. Pour mon compte instagram, je ne programme jamais rien. Je pars généralement complètement pendant 1 semaine complète, où je me déconnecte de mon compte. La deuxième semaine, soit je continue, soit je partage quelques stories ou posts, en désactivant les messages privés.

Dans tous les cas, il faut l’annoncer pour vous et les autres.

3 – Etre réaliste

Il est possible que vous ne puissiez pas disparaître de la circulation complètement. Lire ses mails de temps en temps si vous n’avez personne pour gérer les urgences, répondre à quelques messages, faire un ou deux posts dans la semaine…tout dépend. Mais prévoyez-le avant !

  • lire ses mails : en fonction de votre job (et si vous êtes seul ou non), donnez-vous une limite. Une fois par jour, deux fois par semaine, une fois le weekend, à vous de voir. Conseil : évitez de le faire au réveil ou le soir. En vacances, le réveil doit préparer la journée, pas votre travail et le soir, vous ne pouvez pas forcément joindre les gens et ça risque de gâcher votre sommeil.
  • les réseaux sociaux : je ne peux que vous conseillez de couper complètement pour quelques jours. Mais si vous avez quand même besoin de ne pas déserter, fixez-vous aussi une fréquence/une durée/un jour : 1h le weekend, 1h deux fois par semaine, juste 2 posts et stories dans la semaine… Perso, je coupe mon compte pendant 1 semaine mais je dois suivre celui de magazine. Je vais sans doute me fixer de regarder les commentaires/mp chaque fin de journée vers 18h, pour partager en storie nos posts.
  • votre téléphone : déconnecter, c’est aussi poser son téléphone. C’est le plus difficile quand on a l’habitude de l’avoir constamment avec soi. Pendant ma semaine off, je vais m’efforcer de le laisser le plus possible posé, chez moi. J’aimerais bien reprendre mon appareil photo pour éviter de l’avoir pour l’excuse des photos. Et sinon je vide au maximum les applis d’info, de RS, de jeux, etc. C’est un téléphone qui téléphone et qui prend des photos !

4 – Préparer la rentrée avant les vacances

Ma meilleure astuce pour profiter des vacances, c’est éviter de stresser pour l’après ! Les fournitures scolaires sont prêtes avant, l’attestation scolaire est imprimée, les photos d’identité sont faites !

Et de mon côté, je me pose une heure un peu avant les vacances pour réfléchir au plus urgent à mon retour. Je décale tout ce que je peux à après le 15 septembre pour me laisser le temps de la rentrée. Et je garder une petite liste du plus urgent pour mon retour.

Apprendre à être en vacances

Quand on est un peu hyperactive, qu’on adore son boulot et qu’il ne vous laisse généralement pas de répit, les vacances c’est un vrai challenge ! J’avais tendance à remplir le programme pour ne pas m’ennuyer et je finissais toujours plus fatiguée !

Depuis l’année dernière, j’apprends à ne rien faire…ou presque ! Et ne vous moquez pas mais ce n’est pas simple ! Tournez en rond me déclenche inévitablement l’envie de tout ranger, de faire du jardinage, de faire la cuisine… Et bien tant pis mais je le prends autrement. Je profite des vacances pour prendre le temps de faire des choses que j’ai rarement le temps de faire comme lire en journée et peindre. On joue beaucoup avec les enfants aussi, je cuisine des trucs plus longs et je passe du temps à m’occuper de mes plantes.

Petit à petit, au fil des jours, mon rythme ralentit et je me surprends à rester allonger à réfléchir dans une chaise longue !

Parce que les vacances, c’est le meilleur moment pour réfléchir à sa vie, perso ou pro, à son avenir, proche ou lointain, et sans aucun doute, à avoir les meilleures idées ! Désormais, je rêve du jour où je pourrais prendre un mois entier de vacances, chose impossible auparavant !

Alors pour appliquer mes propres conseils, je suis en vacances du 10 au 23, je regarderais vos mails et commentaires pendant cette période à mon retour. Je serais absente d’instagram la semaine du 10 mais je reviendrais doucement la semaine du 17…parce qu’il parait que j’ai un livre qui sort !

Dans tous les cas, je vous souhaite des moments off, calme, des jeux et des lectures, des apéros avec des glaçons, des balades en nature ou dans votre potager !

Sur le même thème…

4 habitudes d’écriture

4 habitudes d’écriture

Vous le savez sans doute, désormais j'écris. Des livres, des chroniques, des articles...bref j'aligne des mots.  On pense souvent qu'il suffit d'ouvrir un fichier vierge et de commencer à écrire alors que la plupart du temps, il y a des rituels, des habitudes...

lire plus
L’organisation

L’organisation

Ah le travail à la maison...! Cette ambivalence entre le sentiment de liberté et celui de ne jamais arriver à s'organiser.  J'adore travailler chez moi, ayant fait des études longues, j'ai pris l'habitude de travailler à mon rythme, de suivre mon inspiration et...

lire plus
Changer de job

Changer de job

Crédit photo : Emilie Massal Après les questions sur la lessive ou les tomates, c'est sans aucun doute la question que je reçois le plus : tu fais quoi dans la vie ? Je vous avez promis un article résumé pour vous expliquer les changements qui se sont opérés dans ma...

lire plus

1 Commentaire

  1. Charlotte

    Top cet article Julie ! Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la Banana Letter

En vous inscrivant, vous recevrez la newsletter le dernier jour de chaque mois.

Avec un bilan du mois écoulé, un rattrapage des articles et quelques exclus !

À très vite, 

Julie

Merci de votre soutien ! Nous vous tiendrons informé·e des suites du projet par email !

Pin It on Pinterest

Share This