L’amour, c’est écolo ?

Fév 14, 2017 | Écologie, Humeurs | 3 commentaires

db6ec004bd8d84997b6a8b324a6b8908.jpg

Etre amoureux, est-ce que c’est écolo ?  

A première vue, non pas vraiment. Dans la phase de séduction amoureuse, on consomme et on dépense. On achète quantité de fleurs coupées pour démontrer ses sentiments, des cadeaux toujours un peu superflus, une nouvelle robe pour le prochain rendez-vous amoureux et peut être même qu’on aurait bien besoin de ce nouveau rouge à lèvres…

A force d’être amoureux, un jour, on décide d’emménager ensemble. Et là encore, ça en fait des achats, des déchets et de la consommation d’énergie ! On a deux voitures et bien trop la flemme d’investir dans des vélos. Oh et tiens, on va à Ikea cherchait des nouveaux verres (comprendre « on reviendra avec le coffre plein »). Bien sûr, on continue toujours à offrir des fleurs, des cadeaux…qui finissent parfois au fond du placard (quelle idée aussi d’acheter un cadeau sans suivre notre wishlist Pinterest!). Ben oui, parce qu’il y a l’anniversaire de rencontre, du premier baiser, du mariage, la saint valentin, Noël, la saint Amour (oui oui ça compte)… Et puis souvent, la vie à deux complique la cuisine et les achats alimentaires. On n’a pas toujours les mêmes goûts, les mêmes envies ni les mêmes principes de consommation (chérie, tu entends quoi par « plus de viande »? Ca compte le saucisson?). 

Et puis un jour, à force de dormir ensemble sans pyjama, on finit par faire un bébé (bande de coquins!). Alors là, je vous fait pas de dessin. C’est couches jetables, lait de vache, 35509 tonnes de vêtements (tu comprends un bébé ça se salit) et des « oh regarde ce petit-jouet-avec-lequel-il-ne-va-jamais-jouer comme il est joliii » ! Un bébé, c’est bien connu, c’est pas écolo ? 

Et ça encore, c’est quand tout va bien ! Parce que l’amour c’est aussi des disputes ! Casser des assiettes, c’est pas du tout écolo (ou alors, faut vous mettre à la mosaïque). En plus, il faudra racheter des fleurs, des cadeaux ou autre pour se faire pardonner…à moins que ça se passe sous la couette et là, je vous renvoie au paragraphe précédent…

Bref, à première vue, l’amour, c’est vraiment pas écolo…

Mais ça, c’est parce qu’oublie que l’amour c’est bien plus que tout ça.

Au départ, être amoureux, c’est fabriquer tout un tas de petites molécules qui vous rendront plus joyeux. Et le bonheur, c’est connu, c’est mieux que les vitamines ! Ca lutte tout seul contre les microbes l’amour, c’est même mieux que le doliprane pour les migraines (désolée, ça ruine la meilleure excuse au lit). L’amour au début, c’est des semaines de passion où on a pas vraiment envie de sortir/manger/acheter.

C’est hyper économe la passion 😉 

Ensuite, habiter ensemble, finalement, c’est de l’économie collaborative à petite échelle. Vous partagez la télé, le lit, le canapé…deux fois moins d’achats et un usage partagé des choses (oui la douche à deux aussi c’est hyper écolo…mais pas toujours pratique). Et l’amour, c’est aussi pouvoir baisser le chauffage parce qu’on pourra coller nos pieds froids sur notre amoureux. Et 1°C de moins en écologie, c’est énorme !! 

Ah, et la question des bébés. Oui un bébé, à priori c’est pas franchement écolo. Mais en réalité, demandez aux jeunes parents autour de vous, c’est aussi souvent le moment déclencheur où on se dit qu’on aimerait consommer mieux pour bébé (« chérie, tu savais que le E278 c’est hyper mauvais pour bébé, ils l’ont dit hier à M6 »). On s’intéresse au bio, aux compositions des produits, etc. Et puis, généralement, un bébé ça freine considérablement les achats personnels des parents, les sorties et les vacances (on est pas fatigués, on économise, c’est pas pareil!!). Si j’ajoute que les vêtements et les jouets s’entassent, c’est généralement le moment où on se lance dans la revente et les vide greniers !

Mais en vrai, l’Amour, ce n’est pas que des fleurs, des cadeaux et des contraintes. 

C’est trouver une façon d’être heureux à deux. C’est partager des envies et des projets. Un enfant, ce n’est pas non plus qu’une montagne de couches et des achats inutiles. C’est placer un espoir dans la génération future et connaître un amour viscéral qui dépasse tout le matérialisme de notre société.

L’Amour, c’est s’inquiéter ensemble de l’avenir. C’est apprendre à vivre avec quelqu’un de différent, accepter de regarder avec les yeux de l’autre. C’est plein de petits efforts au quotidien, c’est des ratés et des échecs mais c’est l’évidence que ça sera toujours mieux à deux ♡

Chez moi, l’Amour, c’est entendre ma fille de 3 ans demander à son papa pourquoi on a changé de machine à café et qu’il répond « ah ça c’est ta hippie de mère, tu sais. On limite les déchets ma poulette !« . Ou quand il revient des courses où il me raconte avoir expliqué à une mamie qu’on faisait notre propre lessive. Quand il me dit sérieusement qu’il pense arrêter de manger de la viande après avoir vu le documentaire Beyond the flood (pendant environ 30sec mais c’est déjà ça). C’est quand il teste sans râler mes recettes végétariennes et qu’il redemande des croquettes de millet. 

Bref, l’Amour ce n’est peut être pas complètement écolo mais à deux, on affrontera plus facilement tous les défis que nous réserve la planète ♡

ps : il est aussi possible d’offrir des plantes en pot ou demander des fleurs non emballées ; offrir des cadeaux immatériels et enfin, si vous n’êtes pas prêts à vous lancer dans les couches lavables, il est aussi possible d’être amoureux ET de se protéger 😉 

Ah et Bonne Saint Valentin à vous ♡

c257c8bdfe410fdc0c0a7afa0eb37098.jpg

 

Sur le même thème…

Arrêter l’avion…et après ?

Arrêter l’avion…et après ?

L'impact écologique des déplacements en avion est connu depuis longtemps (et il ne faut pas avoir fait polytechnique pour faire le lien entre kérosène et pollution...). Pourtant, c'est soit une question complètement occultée, soit une question abordée dans un sens...

lire plus
Et le désert disparaîtra

Et le désert disparaîtra

Les questions écologiques sont encore trop absentes de la littérature. Même dans la catégorie des fantastiques/fantasy, où il y a parfois des mondes où la nature a été modifiée suite à des évènements climatiques. Il y a des dystopies - fiction où le monde est dépeint...

lire plus
Arrêter de faire des enfants pour sauver la planète

Arrêter de faire des enfants pour sauver la planète

"Il faut faire moins d'enfants pour préserver la planète", "On est trop nombreux sur la planète pour résoudre la crise écologique", "t'as pas honte d'annoncer ta grossesse vu l'urgence écologique?", "c'est complètement paradoxal de parler d'écologie et de vouloir un...

lire plus

3 Commentaires

  1. Agnes

    J’aime beaucoup le ton et la philosophie de ton article. J’adore même!
    Merci

    Réponse
  2. Lauraleen

    Ahah sympa ton article qui donne d’autres perspectives. Mon chéri sera forcément écolo comme ça, jai pas à ment faire pour la planète lol !! Y’a plus qu’à le trouver :-p Bonne St Valentin à toi !

    Réponse
  3. Elisabeth

    L’amour, c’est vouloir le bien de l’autre et être heureux de sa joie. C’est aussi ne pas avoir besoin d’avoir et seulement être (et je suis mariée depuis plus de 20 ans !). Aimer, c’est partager, c’est agrandir son coeur pour un autre et parfois pour de petits autres et cela ne consomme rien. Aimer c’est faire passer ses besoins en priorité n°2 et donc apprendre à les relativiser.

    Aimer, c’est être heureux juste de la présence de l’autre et cela, c’est très écolo !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la Banana Letter

En vous inscrivant, vous recevrez la newsletter le dernier jour de chaque mois.

Avec un bilan du mois écoulé, un rattrapage des articles et quelques exclus !

À très vite, 

Julie

Merci de votre soutien ! Nous vous tiendrons informé·e des suites du projet par email !

Pin It on Pinterest

Share This