Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mélange

  • Stop au mélange vinaigre blanc et bicarbonate de soude - épisode 2

    Pin it! Imprimer

     unnamed-1.jpg

    Sur un blog parfois, l'écho donné à certains articles nous dépassent. Chez moi, c'est clairement le cas de mon article sur le mélange bicarbonate de soude/vinaigre blanc.

    Cet article est de loin le plus lu et le plus commenté de mon blog, je le vois passé parfois sur les réseaux sociaux ou sur certains groupes facebook à tendance zéro déchet/écolo. J'en suis évidemment ravie, il m'a pris du temps et il m'a permis de comprendre que je faisais une erreur (et que j'avais raison de me poser des questions). 

    Pour revenir en arrière, et pour ceux qui ont la flemme de lire l'article initial, j'ai tenté d'expliquer que les recettes traditionnelles de spray nettoyants à base de vinaigre blanc et bicarbonate de soude faisaient une erreur : en raison de leur composition chimique, ces deux ingrédients mélangés à l'avance diminuent l'efficacité finale du produit. En effet, l'un ayant un ph acide et l'autre un ph basique, les mélanger à l'avance revient à neutraliser leur efficacité. Autrement dit, on utilise le vinaigre blanc essentiellement en raison de son ph acide et lui ajouter un ingrédient au ph basique diminue donc ce pourquoi vous l'utilisez. 

    Ma conclusion était la suivante : pour un spray nettoyant que vous fabriquez à l'avance, il est complètement inutile de mélanger les deux. Il vaut mieux garder uniquement le vinaigre blanc mélangé à de l'eau et utiliser à part le bicarbonate de soude quand on en a besoin. 

    Mais parfois, un article vous dépasse...et c'est donc des tonnes de commentaires (et de mails, et de messages privés...) 

    J'essaye de répondre au maximum de personnes mais malheureusement les mêmes questions reviennent sans cesse, sans avoir pris la peine de lire mes réponses...

    Voilà pourquoi, je me suis dis qu'un deuxième article serait bien plus efficace ! 

    Alors, le mélange bicarbonate de soude et vinaigre blanc, c'est inutile ??

    Je suis toujours persuadée que les recettes classiques de sprays nettoyants à base de vinaigre blanc ET de bicarbonate de soude sont erronées, et même potentiellement inefficaces.

    L'explication de cette erreur m'est inconnue, je suppose uniquement que l'effet chimique du mélange des deux (la mousse) a un effet psychologique fort sur le pouvoir nettoyant du produit et qu'ensuite tout le monde a repris plus ou moins la même recette sans sourciller, et moi la première ! 

    ⇒ Je n'ai pas les compétences (et l'envie) de me lancer dans des explications chimistes plus poussées, je ne répondrais donc pas aux commentaires très scientifiques à la suite de mon article (par contre, j'adore vous lire!!). J'aimerais seulement ajouter que la grande majorité des gens font leur mélange "à la louche" et qu'il est donc impossible de savoir dans quelle proportion, l'ajout du bicarbonate de soude a diminué l'acidité du vinaigre blanc. Pour moi, c'est du principe de précaution, comme on ne peut pas vérifier précisément, autant éviter de les mélanger ensemble. Je vous assure qu'un spray à base uniquement de vinaigre blanc est très efficace ! Et si jamais ça ne vous plaît pas, vous pouvez toujours faire un spray à base de savon noir. 

    >> Retrouvez mes recettes de sprays nettoyants

    Une confusion a été faite dans mon article et je me suis sans doute mal exprimée : l'inefficacité du mélange vinaigre blanc/bicarbonate de soude se situe dans la préparation à l'avance

    Bien évidemment, je ne remets pas en cause l'intérêt du mélange de ces deux ingrédients sur l'instant T : la mousse que cela provoque

    unnamed.jpg

    Si vous avez déjà mélangé ces deux ingrédients, vous avez sans doute remarqué qu'au contact du bicarbonate de soude, le vinaigre provoque de la mousse. C'est exactement cette réaction qui rendra ensuite votre produit moins efficace si vous le conservez mais qui a un intérêt sur le moment : le CO2 ainsi dégagé permet d'avoir une action principalement désincrustante, grâce aux milliers de petites bulles de CO2 qui vont s’attaquer aux résidus tenaces. 

    On retrouve aussi le mélange bicarbonate/vinaigre blanc pour détartrer et notamment pour nettoyer les WC, là encore on utilise le CO2 qui résulte de ce mélange : en moussant, le mélange permet de mieux répartir le produit. Le mélange va mousser, gonfler, donc remonter dans la cuvette, et déposer du vinaigre bien partout sur les parois. Attention toutefois à ne pas mettre trop de bicarbonate : ça produirait une mousse certes impressionnante, mais inefficace, puisque toute l’acidité du vinaigre aurait été neutralisée …

    Et pour désincruster et nettoyer des surfaces comme la cuisine ou la salle de bain, l'action est la même, veillez néanmoins à toujours mettre plus de vinaigre blanc pour ne pas neutraliser complètement l'acidité de celui-ci et donc son action détartrante. Et avec du vinaigre chaud, ça fonctionne encore mieux, la chaleur permet d'augmenter son efficacité en "excitant" ses petites molécules (ah la chimie...!!). 

    Enfin, vous pouvez aussi lire que le mélange est utile pour déboucher les canalisations. Là encore, rien de magique dans ces ingrédients. L’intérêt du mélange vinaigre/bicarbonate pour déboucher les canalisations, c’est le dégagement gazeux de la réaction qui fait augmenter la pression dans le tuyau, et permet donc de « pousser » le bouchon. L’intérêt du mélange, c’est donc son « action mécanique » plus que chimique.

    Attention néanmoins à ce procédé, non seulement il faut boucher la bonde pour contenir le gaz dégagé mais il faut aussi se méfier en cas de bouchon trop costaud et donc de pression trop forte ! 

    Mais l'efficacité de ce procédé ne tient  qu’à son action mécanique (dégagement instantané de milliers de petites bulles de CO2) et non à son résultat chimique final (le bicarbonate de soude neutralise l’acidité du vinaigre. Le mélange devient neutre, ce qui n’a aucun intérêt d’un point de vue nettoyant) : il ne sert à rien de conserver un mélange bicarbonate/vinaigre donc, puisque le seul intérêt que l'on peut y trouver - la production d'un gaz - est instantanée. 

     Voilà j'espère avoir éclairer vos questions ! N'hésitez pas si jamais !

     

  • Elixir d'huiles pour visage

    Pin it! Imprimer

    .jpg

    Oui bon, élixir...c'était plus classe que "mélange d'huiles végétales et d'huiles essentielles pour le visage" ;)

    Si vous me suivez un peu sur instagram et sur snapchat, je vous avais montré une commande aromazone il y a quelques temps sans vous dire sa raison.

    Après 2 mois d'utilisation, je peux enfin vous faire une revue sur ce petit mélange maison pour le visage !

    J'ai toujours aimé les huiles végétales en guise de "crème de jour" sur le visage mais je n'avais jamais pensé à les mélanger ni à le préparer à l'avance. C'est à force de voir des mélanges et de me renseigner sur les meilleurs combinaisons pour mon type de peau que je me suis lancée.

    L'avantage d'un mélange huiles végétales/huiles essentielles : vous bénéficiez des propriétés de plusieurs huiles et vous gagnez du temps en ayant déjà tout préparer. Je vous donne la combinaison que j'utilise mais aussi quelques pistes pour d'autres mélanges en fonction de votre peau. N'hésitez pas à vous renseigner et à tester, on ne trouve pas forcément la combinaison parfaite au premier coup.

    L'inconvénient : il vous faut un contenant pour votre mélange et surtout un conservateur. Ce n'est pas un inconvénient insurmontable, j'ai trouvé un flacon pipette très pratique sur AromaZone et de la vitamine E en guise de conservateur.

    J'ai la peau grasse/mixte, je vais briller ? On pense souvent que les huiles végétales sont "grasses" et donc non indiquées pour les peaux grasses ou à problèmes. Il y a bien quelques huiles végétales à éviter, je vous donne la liste ensuite, mais en règle générale, ça ne sera que du bénéfice pour votre peau. Il est tout a fait possible de se maquiller ensuite.

    Si vous avez particulièrement peur ou s'il fait très chaud, je vous conseille d'ajouter une noisette d'aloé vera à votre huile avant de l'appliquer sur le visage, ça pénètrera plus rapidement.

    Quelles huiles végétales ?

    Si vous avez la peau sèche, toutes les huiles conviendront, même si certaines seront plus nourrissantes que d'autres.

    Par contre, pour les peaux mixtes, grasses ou acnéique, vous devez faire attention aux huiles comédogènes qui peuvent boucher les pores et empirer l'état de votre peau.

    Voici une petite liste non exhaustive des huiles végétales en fonction de votre peau :

    Peaux sèches à normales : toutes et en particulier l'argan, la rose musquée, la noix de macadamia, l'argousier...

    Peaux mixtes à acnéiques : le jojoba et la nigelle sont des valeurs sûres. Mais vous pouvez aussi utilisez l'avocat en cas de peaux mixtes puisqu'il hydrate très bien sans être comédogène, la noisette, d'argousier...

    Pour info, les plus comédogènes : germe de blé, bourrache, rose musquée...et coco ! Je reviendrais dessus mais j'ai changé d'huile végétale pour le démaquillage à cause de ça !

    Mon mélange : 10ml d'huile de jojoba, 10 ml d'huile d'argousier et 10ml d'huile de nigelle. Le jojoba est une bonne base, j'ai choisi la nigelle pour les problèmes de peaux et l'argousier pour l'hydratation. Vous pouvez choisir une autre huile en fonction de votre peau : avocat pour plus d'hydratation, noisette pour les pores dilatés, rose musqué pour les peaux matures...

    Quelles huiles essentielles ?

    L'ajout d'huiles essentielles est bien sûr facultative et dépend de votre tolérance aux HE. Faites toujours un essai avant et évitez les en cas de grossesse ou de peau très réactive.

    Pour les peaux à problèmes, c'est néanmoins très intéressant puisque cela permettra de traiter la peau chaque jour et rien ne vous empêche d'en ajouter une goutte supplémentaire en cas de problèmes ponctuels.

    Les plus classiques : tea-tree, lavande, géranium... mais aussi hélichryse pour les micro-kystes, ravintasra, manuka...

    Pour le dosage, pour 30ml d'huile végétale, 30 gouttes d'HE au total.

    Mon mélange : 10 gouttes de tea-tree, 10 gouttes de géranium, 10 gouttes de lavande fine.

    Et n'oubliez pas 10 gouttes de vitamine E pour la conservation !

    Utilisation

    J'applique environ deux pipettes de ce mélange matin et soir. J'ajoute parfois un peu d'aloé vera ou encore une goutte d'HE de manuka en période "compliquée" !

    Il est difficile de juger de son efficacité pendant l'été, le soleil ayant déjà tendance à assécher les boutons et à améliorer la peau (mais attention à l'effet rebond). Je me suis aussi très peu maquillée, ce que la peau apprécie toujours.

    Néanmoins, j'ai vraiment vu une amélioration et je suis conquise de sa facilité d'utilisation. C'est très agréable à appliquer, à masser la peau avec et je sens que ma peau apprécie. Rien de révolutionnaire, il faut souvent de nombreuses semaines avant de voir un bénéfice (que ce soit pour l'huile végétale mais aussi pour n'importe quelle crème!).

    Après deux mois d'utilisation, je le met un peu de côté car j'ai une crème à tester qui m'attend depuis quelques temps. Mais à part si elle est miraculeuse, je compte bien revenir à ce mélange pour l'hiver !

     

    Enregistrer

    elixir