Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

green

  • {Kids} Dressing bio

    Pin it! Imprimer

     

    monkind_z_ng_83_von_337_-480x640.jpg

    Crédits photo : Monkind

    Le dressing minimaliste et éthique, on en parle rarement pour les enfants. 

    Déjà, c'est moins simple au regard de la rapidité d'usure et de croissance : pour les bébés, on passe d'une taille à l'autre en quelques semaines et pour les enfants, on subit les attaques de la cour de récréation. Il est plus complexe alors d'investir dans des pièces plus chères pour les minis. 

    Ensuite, les offres sont moins nombreuses et moins diversifiées. Si vous avez les moyens et si vous aimez les vêtements très colorés, vous trouverez assez facilement des marques pour vêtir vos enfants. Dans le cas inverse, c'est bien plus compliqué.

    Enfin, on a pas tous les mêmes "principes" : acheter moins, acheter de l'occasion, acheter de l'éthique, acheter du bio... Ca n'aide pas à se repérer dans les marques et l'offre disponible ! 

    Petits conseils green pour habiller ses enfants 

    La base d'un dressing avec moins de gaspillage est déjà de posséder moins de choses. Les armoires des bébés ou enfants sont souvent bien trop remplies, par les achats, les cadeaux, etc. La première des choses est de réfléchir à ce dont vous avez vraiment besoin pour pouvoir les habiller pour une saison sans être à court de vêtements. Le mécanisme est le même que pour nous, il faut vérifier que chaque vêtement s'associe avec plusieurs autres et pourront être utilisés de différentes manières.

    L'option éthique la plus simple est la seconde main : vide grenier, brocante, vinted, amis, famille... En général, on peut déjà trouver beaucoup de choses à petits prix qui sont déjà sur le "marché". Néanmoins, je trouve que c'est beaucoup plus simple pour les bébés que pour les enfants. Les vêtements des bébés sont rarement abîmés et on trouve de chouettes occasions. Pour les enfants, les vêtements durent plus longtemps et sont soumis à rude épreuve ! Je remarque que plus ma fille grandit, plus il est compliqué de trouver sa taille en vide grenier ou en ligne. Et pour ma part, pas d'entourage qui peut nous transmettre des vêtements !

    Aujourd'hui, j'ai pris la deuxième option : favoriser les matières naturelles et certifiées biologiques. C'est un choix personnel, ça ne sera pas forcément le vôtre. Pour ma part, je souhaite surtout m'assurer que les vêtements qu'elle porte, notamment à même la peau, sont exempts de pesticides et autres contaminants. Attention au choix du coton bio néanmoins, privilégier les labels GOTS ou OEKO-TEX (plus d'info ici). Ce n'est pas toujours possible mais je préfère quand même l'option "coton bio" des grandes marques que les lignes conventionnelles.

    Ma plus grande difficulté est de trouver des marques qui proposent des matières naturelles ou du coton bio pour des basiques ! On trouve plusieurs marques très sympa mais rarement des basiques. Or chez moi, on s'habille surtout en legging, teeshirt, gilet uni. Evidemment quand je cherche une chouette blouse ou robe, je peux craquer sur une pièce plus chère et plus écologique sans problème. Mais je ne peux me permettre d'acheter 5/6 teeshirts écologiques à +30€ et de toute façon c'est très compliqué à trouver ! C'est pareil dans les sous-vêtements, les pyjamas, etc, c'est plus rare dans les marques écologiques. 

    Après avoir demander conseils sur Instagram, je viens vous partager toutes les idées shopping que j'ai eu pour les enfants. N'hésitez pas à compléter la liste évidemment !

    Petit préalable bienveillance : je vous partage ici toutes les marques que dispose d'une ligne "coton bio" ou matières naturelles. Certaines marques sont plus chères, d'autres viennent de grande marque de la fast fashion. Ce n'est pas la peine de s'insurger, je souhaite surtout faire une liste assez complète qui pourra aider tout le monde : du parent le plus engagé à celui qui débute dans une démarche écologique. Donc faites vos choix mais s'il vous plaît, ne juger pas celui des autres s'il est déjà dans un meilleur sens pour la planète.

    Et au passage, je m'intéresse évidemment davantage aux vêtements enfants et au rayon fille. Pour les bébés, l'offre est bien plus importante aujourd'hui, donc allez vérifier par vous-même (genre Vertbaudet ne fait que du bébé pour le bio a priori). 

    Les lignes plus écologiques des géants

    C'est le premier petit pas dans des tissus plus écologiques. La plus grosse limite : les labels souvent inexistants ou difficiles à trouver. Or du coton bio peut n'être bio quand dans la production mais le vêtement passe ensuite dans un processus de teinture, délavage, etc. tout aussi polluant. Mais ça reste une porte d'entrée pour beaucoup de personnes non habituées à consommer autrement #dontjudge. Autre inconvénient, c'est souvent très mal rangé sur leurs sites, donc il faut un peu fouiller ! Enfin, j'ai décidé de boycotter H&M pour ma part, qui m'énerve à faire payer plus cher les affaires des filles et ajouter de l'élasthanne partout !

    L'avantage principal est de pouvoir trouver facilement du basique, de l'uni, du mixte. Et évidemment les prix, très faibles en raison de la marge que fait ces groupes dans les autres gammes. N'oubliez pas qu'un teeshirt ne revient pas à 2€ s'il est fabriqué de manière éthique et responsable.

    collage.jpg

    - ligne Take Action chez Mango

    - ligne Conscious chez H&M

    - ligne coton biologique chez Monoprix

    - ligne Join Life chez Zara

    + vous trouverez aussi des vêtements en coton bio ou matières naturelles dans les grandes surfaces, ils ont souvent l'avantage d'être labellisés !

    Les eshops multi-marques 

    Plusieurs "petites" marques utilisent du coton labellisé bio ou des matières naturelles et l'avantage, c'est que désormais il y a des eshops multi-marques !

    On y retrouve des marques de grandes chaînes comme Monoprix mais aussi des plus petites comme Coq en Pâte, Frugi, Popolini, Kite, Living Crafts, Urban Elk, Mini Rodini, La queue du chat, Les petites choses, etc. 

    Les prix sont plus élevés mais les tissus sont majoritairement labellisés et issus de marques qui ont d'autres engagements éthiques. Ce sont aussi des marques plus colorés mais on trouve quand même des choses plus neutres ou mixtes. 

    collage (1).jpg

    - La Redoute (en tapant coton bio par exemple)

    - Méli Mélo bio

    - Prairymood

    - Brindilles

    Les marques éthiques à découvrir

    La liste des marques qui ont une démarche écologique ne pourrait être exhaustive. Je vous donne celles que je connais et que j'aimerais partager avec vous. N'hésitez pas à en ajouter en commentaire. 

    L'avantage : la "vraie" démarche écologique et l'ajout de beaucoup d'autres engagements comme le made in france, le commerce équitable, etc. L'inconvénient : le prix évidemment est plus élevé. Mais surtout, pour moi, il est plus compliqué de trouver du mixte ou du neutre. Certaines des marques ci-dessous ne sont pas du tout dans mon viseur, non parce que je ne les apprécie pas, mais uniquement parce que ce n'est pas ce que j'aime. Le problème de viser plus le "minimalisme" c'est qu'on a souvent besoin de vêtements plus neutres à assortir avec certaines pièces plus fortes. Il est clairement plus compliqué d'avoir peu de vêtements et tous très bariolés !

    Attention aussi certaines marques ont de très chouettes engagements éthiques mais encore peu de matières biologiques. J'espère que cela leur permet de contrôler davantage le tissu utilisé !

    collage (2).jpg

    - Boden, chouette démarche éthique mais peu de coton bio à part les bébés.

    - La gentle factory, marque adorée du made in france qui propose maintenant une gamme enfant très chouette !

    - Lililotte, jolie marque au tissu certifié GOTS

    - Tootsa, marque anglaise aux tissus certifié GOTS

    - Poudre Organic, fabriqué en europe et en matière écologique (et très sobre!).

    - Blune pour les petites filles (et les mamans) avec une chouette démarche éthique. 

    - Minabulle, fabriqué en France ou Portugal et en matière écologique.

    - Risu Risu, fabrication européenne, en coton certifié GOTS.

    - Monkind (photo à la Une), en matière naturelle et coton certifié. 

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Voilà pour l'essentiel des noms marques que j'ai reçu, il y en a sans aucun doute beaucoup d'autres n'hésitez pas à les ajouter en commentaire !

  • Bibliothèque de plantes

    Pin it! Imprimer

    unnamed-1.jpg

    Ma bibliothèque suit l'évolution de mes centres d'intérêt de façon assez flagrante. Il y a quelques années, j'avais une collection impressionnante de livres de cuisine puis peu à peu, aidée par ma petite tendance au minimalisme, j'ai trié, donné la grande majorité de mes livres. 

    Aujourd'hui, c'est un autre style de livres qui commence à prendre du volume : les livres de plantes !

    J'aime toujours autant les jolis livres mais dans le cas des livres sur les plantes, je les choisis en priorité pour le contenu. Qu'on ait la main verte ou non, il y a tellement de choses à apprendre sur les plantes que les livres peuvent être d'un grand secours. 

    Du coup, une petite revue des livres que j'ai (ou que j'ai emprunté) avait l'air de vous plaire ! Je vous donne surtout mon avis sur ce qu'on y apprends et si c'est adapté aux "débutants" puisque c'est la question la plus fréquente que vous me posez. N'oubliez pas les médiathèques, on y trouve beaucoup de livres sur les plantes ou le jardin qui permettent de les tester avant de les acheter éventuellement ou de piocher ponctuellement des conseils !

    Les "Old School"

    La catégorie que j'aimerais beaucoup agrandir ! Ils m'apprennent évidemment pleins de choses mais c'est surtout leur aspect désuet qui me plaît, comme un livre que m'aurais donné ma grand-mère. Je quête les dépôts de livres ou encore les boîtes à livres pour en trouver d'autres !

    Nos amies les plantes - Danièle Manta 1977 ♥♥♥

    Je triche un peu pour celui-là puisqu'il s'agit d'un livre sur la santé par les plantes et non d'un livre pour prendre soin des plantes ! Mais j'adore l'avoir, lire les anecdotes historiques sur l'utilisation de telle ou telle plante. Clairement, je me sens un peu Claire Fraser en le feuilletant !

    Le grand livre des fleurs, plantes et jardins d'intérieur - John Brookes 1986 ♥♥♥

    Il me rappelle les anciennes encyclopédies à thème que j'avais enfant. S'il avait un design un poil plus moderne, il ferait un carton aujourd'hui ! C'est clairement le plus complet que j'ai et celui que j'utilise le plus pour reconnaître mes trouvailles. Il y a énormément de modèles, de descriptions de feuilles ou fleurs, vraiment très pratique !

    Je ne le trouve plus à la vente mais vous trouverez sans aucun doute un style identique d'encyclopédie toujours très utile à avoir. 

    Les petits pratiques 

    Plantes dépolluantes pour la maison - M. Grollimund et I. Hannebicque ♥♥

    Il en existe des tas sur les plantes dépolluantes et si je ne l'utilise plus très souvent, c'est assez utile pour commencer à adopter des plantes vertes. Les principales sont listées, avec soins et emplacement pour éviter les erreurs de débutants. 

    Planter ses noyaux - D. Peterson et M. Selsam ♥

    J'ai pris celui-ci à la médiathèque, il me faisait de l'oeil depuis longtemps. Clairement je suis contente de l'avoir lu mais je ne l'achèterais pas. Le point positif est la diversité des plantations présentées pour faire pousser des graines de légumes ou fruits même les plus farfelus ! Quand on aime faire des expériences, c'est top pour avoir de nouvelles idées. Mais clairement, le gros point négatif c'est le manque d'informations. Je ne l'offrirais pas à un débutant vu le manque de renseignements qui sont pourtant nécessaires à ce type de culture. 

    Si vous aimez les expériences et si vous avez tendance à faire pousser toutes les graines issues de votre alimentation (coucou moi aussi), il est intéressant à avoir ou à emprunter. Si vous débutez, passez votre chemin. 

    Vivre parmi les plantes - S. Lee ♥♥♥

    Un guide très pratique pour les fans de déco. Un poil moins complet au niveau des conseils pour les grands débutants, il est parfait pour ceux qui aiment les DIY ou ceux qui cherchent des idées d'aménagement intérieur pour leurs plantes.  

    Arrêtez d'assassiner vos plantes d'intérieur - V. Peerless ♥♥♥

    Un petit nouveau très bien conçu ! Il est petit et compact, pourtant il est très complet et sera particulièrement utile aux débutants. Il compile 120 fiches plantes qui réunissent les conseils de bases mais aussi des visuels bien pratiques pour repérer les maladies ou les problèmes à vos plantes. Je l'utilise très souvent pour vérifier les raisons d'une feuille qui tombe ou de tâches brunes par exemple. Vraiment un petit livre parfait à offrir ou à avoir!

    Les beaux livres

    Il n'existe encore que peu de jolis livres en français sur les plantes d'intérieur. Les rayons des librairies sont plutôt consacrés au jardin extérieur ou au potager. 

    Je chéris d'autant plus les deux que j'ai. Ils sont beaux à l'extérieur (parfaits pour exposer sur une bibliothèque) mais aussi chouettes à l'intérieur. Ils mêlent conseils pratiques, idées de décoration ou DIY et photos sublimes. Je les trouve tous les deux parfaits à offrir, aussi bien à un débutant qu'à un fan de plantes. 

    Urban jungle - J. De Graff et I. Jsifovic ♥♥♥

    Il contient de chouettes conseils, des fiches pratiques sur les espèces les plus courantes mais surtout des interviews très inspirantes de fans de plantes. Je le conseillerais particulièrement aux fans de déco qui pourront puiser des tonnes d'idées pour arranger les plantes avec leur intérieur. 

    Les plantes & la maison - C. Langton et R. Ray ♥♥♥♥

    Mon coup de coeur absolu, celui que je garderais si je devais me séparer de tous mes livres. Il est ultra complet, contient des tonnes d'informations pertinentes sur l'arrosage, la lumière, le bouturage ou autre. Moins porté sur la décoration, il permet surtout de choisir avec soins ses plantes et l'endroit qui leur ira. 

    Et vous, un petit livre de plantes à conseiller ? 

    PS : vous excuserez l'absence de photos illustrant l'article mais c'était soit je publie en l'état, soit j'attends le soleil/la motivation/le temps de faire des photos supplémentaires (et l'article sort en 2020 ^^). #meaculpa

    unnamed.jpg

  • Peau déshydratée et routine slow

    Pin it! Imprimer

     

    beauté,green,routine slow,peau déshydratée,huile végétale

    Je prône la routine slow depuis longtemps maintenant par ici. Évidemment, il n'y a pas qu'une seule routine slow et il vous faudra trouver la vôtre. Néanmoins, il y a quelques règles d'or quand on passe à une routine plus naturelle, minimaliste, slow ou peu importe le nom que vous lui donnez.

    Le BA-BA de la routine slow :

    - privilégiez les ingrédients brutes : huiles végétales, eaux florales, aloé véra, beurres végétaux, etc.

    - optez pour des compositions minimalistes et bio.

    - avoir le moins de produits possibles ou si vous préférez, le plus de produits multi-fonctions : typiquement le cas de l'aléo vera qui a de nombreuses utilités (si besoin, j'ai fait un mini post sur Instagram avec tous les usages que je fais de l'aloé vera).

    - apprendre la douceur...et la résilience : le principe de base d'une routine slow est que la cosmétique vient aider votre peau et non remplacer ses fonctions. Les changements sont donc longs et les gestes doivent être répétés pour avoir un effet.

    La routine slow la plus commune est celle qui préconise :

    - démaquillage à l'huile végétale et nettoyage au savon saponifié à froid et eau florale

    - hydratation avec aloé vera et huile végétale

    - soins ciblés avec huiles essentielles, argile, etc.

    L'avantage est que tous les types de peaux peuvent a priori passer à une routine slow : peau sèche, peau grasse ou peau mixte. Évidemment il faudra adapter les produits et les gestes en fonction de votre type de peau. Et ne pas oublier qu'il est possible d'adapter aussi votre routine en fonction de l'état de votre peau à un moment donné : temps froid, règles, chaleur, etc.

    Pourtant, il y a un "type" de peau qui est souvent peu mentionné dans le cadre d'une routine slow : la peau déshydratée. En réalité, ce n'est pas un type de peau particulier puisque chaque type de peau peut être déshydratée à un moment donnée, même les plus grasses.

    Et pour cause, la déshydratation est bien le "problème" le plus compliqué à gérer avec une routine slow !

    Petit rappel : hydratation et nutrition

    Avant d'entrer dans le vif du sujet, un rappel essentiel : votre peau a besoin d'hydratation ET de nutrition (comme vos cheveux d'ailleurs!).

    En très bref et pour éviter d'entrer dans des précisions scientifiques :

    - hydratation : l'eau présente dans votre peau

    - nutrition : les lipides (le gras)

    En règle générale, on a besoin des deux mais dans un équilibre différent suivant son type de peau, son mode de vie, la saison, etc.

    Une peau sèche par exemple a essentiellement un problème de nutrition puisque les lipides ne sont pas suffisants pour protéger la peau. Une peau grasse aura à l'inverse tendance à fabriquer trop de sébum et devra donc chercher à réguler l'apport de lipides.

    Mais, une peau déshydratée présente un taux hydrique (d'eau) trop faible et montre ainsi des signes de déshydratation.

    Repérer une peau déshydratée

    Les signes de déshydratation sont relativement faciles à repérer et pourtant souvent méconnus. De manière générale, votre peau a tendance à tirailler et à montrer des signes de sécheresse à certains endroits. Mais surtout une peau déshydratée forme des petites ridules de déshydratation, visible surtout en fin de journée et notamment aux endroits où les expressions du visage marquent le plus (autour de la bouche et des yeux).

    Vous pouvez faire un test tout simple devant un miroir : pincez doucement la peau de vos joues et vérifier si des petites ridules apparaissent. Et encore plus simple, si vous avez les marques prononcées de l'oreiller le matin, votre peau a de grande chance d'être déshydratée !

    Les causes principales de la déshydratation

    Elles sont très nombreuses mais il convient déjà de vérifier la base : consommation trop faible en eau dans la journée, alimentation pauvre en végétaux, consommation important de café, alcool ou cigarettes, lieu d'habitation pollué, stress, produits cosmétiques à base d'alcool, perte de poids importante...Et évidemment le vieillissement, puisque petit à petit notre peau perd sa capacité à retenir l'eau.

    La déshydratation peut être temporaire, notamment en cas de grand froid ou grande chaleur à l'inverse. Mais elle peut aussi s'installer plus durablement si on opte pas pour une hygiène de vie et des cosmétiques adaptés.

    Avant la cosmétique, l'hygiène de vie

    N'oubliez jamais que la cosmétique vient aider votre peau mais qu'elle est par nature complètement résiliante : c'est à dire qu'elle a toutes les capacités à résoudre ses problèmes. Mais que votre peau ne pourra combattre efficacement que si vous ne l'a soumettez pas à un mode de vie trop complexe pour elle : pollution, alimentation, stress...

    Avant même de chercher du côté des soins, veillez à prendre quelques habitudes simples : une hydratation importante tout au long de la journée (eau, tisane...), limiter les produits qui accentuent la déshydratation comme le café, l'alcool ou les cigarettes. Et questionnez vous sur votre alimentation : légumes et fruits sont nécessaires mais il faut aussi veiller à limiter le sucre qui fatigue énormément l'organisme. Enfin, c'est tout bête, mais être actif, même une activité douce permet de faire mieux circuler votre sang et aide vos cellules à faire leur job.

    Je sais, ça a un côté "pas fun" mais rien ne sert de dépenser des fortunes en cosmétiques si vous ne questionnez pas votre mode de vie. Vous êtes effectivement le reflet de ce qui entre dans votre corps ;) Une crème ne pénètrera jamais assez profondément pour aider vos cellules à maintenir l'hydratation (surtout si vous ne buvez pas assez).

    La difficulté de soigner une peau déshydratée par la routine slow

    Entrons dans le vif du sujet. La base de la routine slow - le mélange aloé vera et huile végétale - a justement pour objectif de proposer cet équilibre entre hydratation et nutrition.

    On en le répètera jamais assez mais l'huile végétale nourrit mais n'hydrate pas ! Certaines huiles végétales contiennent des vitamines ou autres antioxydants qui aident aussi la peau mais globalement, elle apporte surtout des lipides. Pour l'hydratation, l'ingrédient utilisé en majorité est l'aloé vera.

    Cette routine convient à de nombreux types de peau et peut résoudre une légère déshydratation si on change un peu ses habitudes de vie à côté. Mais elle peut aussi être insuffisante, voir compliquée quand on allie peau déshydratée et peau à imperfections. Dans ce cas là, on se "force" à l'utilisation d'une huile végétale alors que la peau n'a sans doute pas besoin d'apport de lipides aussi fréquents. Et souvent, on craque sur une nouvelle crème hydratante (parfois à la composition même pas top top) et les problèmes de déshydratation disparaissent très rapidement...frustrant !

    Oui mais logique ! Une crème hydratante, de part sa composition, est susceptible d'apporter de nombreux hydratants qui vont permettent de résoudre ce soucis. Et surtout que le seul aloé vera ne peut pas résoudre. La glycérine ou l'acide hyaluronique par exemple sont des composants qui permettent une hydratation rapide de votre peau.

    Alors on fait quoi ? On abandonne la routine slow ? Je ne pense pas mais elle doit être sévèrement adaptée en cas de peau déshydratée.

    1- Adapter le combo aloé vera/huile végétale

    Si après plusieurs semaines du combo huile végétale/aloé vera (et en ayant testé plusieurs types d'HV), vous ne voyez pas d'amélioration sur l'hydratation de votre peau, essayez de vous passer d'huile végétale le matin pour n'appliquer que de l'aloé vera sur peau humide. Vous pouvez continuer à appliquer votre huile végétale uniquement le soir, meilleur moment pour apporter un peu de gras à la peau à priori.

    Si vous avez la peau à tendance grasse, vous pouvez même tenter d'espacer encore un peu plus l'apport d'huile végétale. Vous pouvez par exemple le garder pour un masque chaque weekend et n'utilisez que l'aloé vera le reste du temps.

    Pour qui : peaux mixtes à grasses, avec une déshydratation assez légère et pour celles qui tolèrent bien l'aloé vera.

    2- Opter pour un complexe d'huile végétale

    Une  autre possibilité est de changer l'huile végétale brute par un complexe d'huiles (ou d'huiles plus rares). De nombreux marques vendent maintenant des huiles en complexes auxquelles ils ajoutent de nombreuses vitamines, acides gras, omégas, et même de l'acide hyaluronique. Ou alors des huiles assez rares qui ont aussi des vertus hydratantes grâce à leur teneur en oméga, vitamine E ou autre!

    C'est une solution moins slow même si l'on peut quand même choisir son huile avec de bonnes compositions. On l'applique comme dans la routine classique, sur peau humide et mélangée à de l'aloé vera si on veut.

    Pour qui : toutes les peaux, même sèches car il y a aussi un apport en gras. Attention aux huiles végétales contenues dans le complexe en cas de peaux à imperfections, n'oubliez pas que certaines sont comédogènes.

    Le shopping : l'huile BioRegenerate de Paï ; l'huile Repulpante de Oh My cream ; l'huile de Graines de pin maritime de Océopin ; l'huile Bio au rétinol d'Evolve.

    3- Opter pour un sérum hydratant sous son combo aloé vera/ huile végétale

    Si vous tenez à votre combo huile végétale/aloé vera ou si la déshydratation est plutôt passagère (par exemple l'hiver), vous pouvez opter temporairement pour un sérum hydratant. Beaucoup plus concentré qu'une crème, il permettra de rétablir rapidement le taux hydrique de votre peau. La texture est souvent plus invisible qu'une crème et la composition plus respectueuse des peaux mixtes ou à imperfections.

    Pour qui : pour celles qui ne veulent plus retourner vers les crèmes ou pour les problèmes de déshydratation ponctuels. 

    Le shopping : le Sérum Evercalm de Ren ; le Sérum hydratant de John Master Organics ; le Sérum Hydratant anti-pollution de Lavera ; le Sérum Hydratant de Propolia

    4 - Opter pour une crème hydratante

    Si aucune des solutions ci-dessus n'ont eu d'effets sur votre peau et si vous avez modifié votre mode de vie pour aider votre peau à garder son hydratation, il est peut être temps de mettre de côté la routine slow à base d'huile végétale. Toutes les peaux n'ont pas besoin de lipides et certaines ont vraiment besoin de l'apport d'une crème hydratation. 

    Si c'est un changement à contrecoeur, essayer de choisir une crème à la composition minimaliste, bio et contenant des ingrédients pour l'hydratation. Mais il ne sert à rien de persister dans une routine qui ne convient pas à sa peau. Elle changera peut être avec les évolutions de la vie et vous pourrez revenir à une routine plus slow. Mais une crème de jour, de bonne composition, ce n'est pas forcément pire que celles qui achètent des tonnes d'huiles végétales ! Rassurez-vous, l'important est de ne pas succomber au marketing de la surconsommation et des produits bourrés d'ingrédients agressifs pour vous et l'environnement !

    Pour qui : pour les plus désespérées ! Perso, je n'investirais pas dans une crème haut de gamme dès le début, le temps de voir si une crème toute simple améliore la déshydratation. Et toujours en faisant bien attention à la composition si vous avez la peau mixte ou à imperfections.

    Shopping : Crème Hydratante SOS Hydra de Madara ; Crème Glow Up de Oolution ; Crème à l'Iris de Weleda ; Crème Hydratant Phyt's ;

    PS : Option non retenu : jouer aux petits chimistes avec la glycérine végétale

    Vous pourrez lire dans certains articles que la glycérine végétale s'achète toute seule (notamment sur le fameux aroma$$$$) et être alors tenté de l'ajouter toute seule à votre routine. Vous savez que de façon générale je ne suis pas une adepte de la cosmétique maison qui entraîne beaucoup trop d'achats, de déchets et d'utilisation de produits purs potentiellement dangereux. C'est encore le cas avec la glycérine qui est très puissante et doit être dosée très précisément sinon elle aura un effet inverse de desséchement. Vous êtes libre de vouloir faire vos mélanges mais pour ma part, j'estime que les produits cosmétiques ne doivent pas être manipulé n'importe comment et en vrai, c'est un métier... Il y a des tonnes de chouettes marques, pas besoin de donner ses sous au géant arom$$$$ !

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

    Personnellement, j'ai opté pour le complexe d'huile, j'utilise celle de Paï depuis un petit moment et je vois la différence. Je mets aussi certains jours uniquement de l'aloé vera le matin et je réserve l'huile pour le soir. J'ai beaucoup de mal avec les crèmes donc je n'en utilise pas pour la journée, il m'arrive de faire un masque plutôt avec un crème hydratante. Pour ma part, j'aime bien celle de Weleda à l'Iris, pas chère et efficace!

    Courage à vous, peaux déshydratées !

  • Une corvée écolo #6 : Le petit coin

    Pin it! Imprimer

    16105758_1560719717279210_4891123121311760655_n.jpg

    On est bientôt à la fin des articles spécial corvée écolo dis donc !! 

    Retrouvez les épisodes précédents :

    Une corvée écolo #1 : les produits de base

    Une corvée écolo #2 : la lessive et l'assouplissant (mis à jour)

    Une corvée écolo #3 : les sprays nettoyants

    Une corvée écolo #4 : laver ses vitres

    Une corvée écolo #5 : nettoyer son sol

    En bonus : pourquoi il ne faut pas mélanger bicarbonate de soude et vinaigre blanc à l'avance épisode 1 et 2

    Aujourd'hui on s'attaque au top glamour : les toilettes, WC, le petit coin, bref l'endroit qu'on aimerait être auto-nettoyant et pourtant, vu ce qu'il s'y passe, il faut bien le nettoyer ^^

    Une petite remarque préliminaire : pour nettoyer les toilettes en elles-mêmes (là où on pose son petit derrière tu vois?), j'utilise les mêmes choses que le reste de la maison, à savoir mon spray nettoyant au vinaigre blanc. On oublie pas de nettoyer là où les petites mains se posent : la chasse d'eau, la poignée de la porte, l'interrupteur de lumière, etc...

    Mais alors, pour nettoyer là se passe le plus gros de l'activité (je sens que cet article va me plaire), il y a des solutions alternatives aux produits conventionnels. 

    Déjà, t'es gentil, tu me laisses cette bouteille de Javel (si besoin, va lire consoglobe). Ensuite, si tu es vraiment réfractaire aux produits ménagers maison, tu peux trouver un produit à la composition moins cracra pour l'eau dans laquelle tu vas le verser (et donc ta future consommation et celle des espèces vivantes). 

    J'aime particulièrement celui de chez Rainett, marque que j'affectionne dans toute sa gamme d'ailleurs !

    Option "sur le moment"

    Si vous vous êtes déjà lancé dans les produits ménagers maison, vous avez déjà de quoi nettoyer vos WC : le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc. 

    Pour un nettoyage rapide : un peu de vinaigre blanc, on frotte et voilà ! 

    Pour un nettoyage plus poussé : on utilise justement la réaction bicarbonate/vinaigre dont je vous parle depuis longtemps. Il suffit de saupoudrer du bicarbonate de soude dans la cuvette et d'ajouter un peu de vinaigre blanc pur. Ca mousse, ça remonte, on frotter avec la brosse et c'est tout propre. 

    Bonus : si c'est vraiment cracra (je veux même pas savoir pourquoi!), n'hésitez pas à faire légèrement chauffer le vinaigre blanc. 

    Option "à l'avance"

    Pour ceux qui aiment avoir un produit de nettoyage plus régulier et déjà prêt, vous pouvez fabriquer vos propres pastilles WC. 

    L'acide citrique et le bicarbonate font un bon mélange à condition d'être en poudre bien sûr, sinon on repart sur la même problématique qu'avec le vinaigre blanc. Vous trouverez tout ça facilement en épicerie verte. 

    Attention quand vous manipulez l'acide citrique, je conseille de toujours porter des gants et de ne pas le laisser à portée des petites mains !

    Ingrédients :

    -1 verre de bicarbonate de soude

    -1/4 de verre d'acide citrique (en poudre hein !)

    -1 cuillère à soupe de savon liquide ou liquide vaisselle

    - facultatif : environ 10 gouttes d'huiles essentielles (tea-tree, eucalyptus...). 

    Dans un saladier, mélanger bicarbonate et acide citrique. Ajouter le savon liquide (et les HE si jamais) et mélanger. La texture doit ressembler au sable magique des enfants, c'est à dire légèrement sableuse et pouvant être compact quand on la presse. 

    Il suffit ensuite de déposer le mélange dans un moule à glaçons (ou assimilé) et de laisser sécher quelques heures. 

    Astuce : le mélange à tendance à légèrement "gonfler", il suffit d'appliquer un plateau avec du poids par dessus pour que tout le monde reste bien à sa place ! 

    A garder dans un bocal hermétique à côté des WC. 

    Utilisation : il suffit de plonger la pastille dans l'eau des toilettes, de laisser agir et de frotter éventuellement. 

    ⇒ Si vous avez d'anciennes traces de calcaires que vous n'arrivez pas à faire partir, il n'y a pas d'autres options que de vider l'eau des toilettes pour nettoyer la cuvette. 

    Le petit plus "et les odeurs alors ?"

    Ce n'est pas tout à fait le sujet mais tant qu'à faire : comment trouver une alternative aux désodorisants classiques ? 

    Ca mérite un article en lui même mais je vous donne quelques pistes

    - craquer une allumette : c'est tout bête mais ça fonctionne très bien ! 

    - utiliser un diffuseur d'huiles essentielles : j'utilise un galet de chez Natures et découvertes, il suffit d'y appliquer une ou deux gouttes d'huiles essentielles dessus. 

    - une coupelle avec du bicarbonate de soude et quelques gouttes d'huiles essentielles. 

    - une bougie non allumée qui sent "fort"  : certaines bougies embaument déjà une pièce sans être allumées, ça peut être intéressant de les stocker dans les WC ! 

    - bon et bien sûr, la bonne vieille technique de la fenêtre...! En faire un critère de choix pour un prochain déménagement. 

    Voilà pour la pièce la plus glamour de la maison ! Et vous c'est quoi votre technique ?

    51c08c0c801f1631bef524f004220255.jpg