Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

démaquillage

  • Démaquillage à l'huile

    Pin it! Imprimer

    IMG_3628.JPG

    De retour des vacances sans wifi, j'ai beaucoup de retard de publications ! N'oubliez pas que vous pouvez me suivre sur instragram (banana_blog), en général, je suis plus active dans ces moments un peu compliqués où je ne peux pas publier ici.

    Pour la reprise, je voudrais aborder le sujet du démaquillage à l'huile. Je vous en ai déjà parlé dans ma routine démaquillage et vous trouverez beaucoup d'articles à ce sujet sur les blogs.

    Je voulais juste reprendre les basics du démaquillage à l'huile et surtout aborder la question de l'huile de coco. 

    Se démaquiller à l'huile a l'avantage d'utiliser du "gras" pour dissoudre du "gras" et donc le maquillage, même waterproof. L'huile permet aussi de ne pas décaper la peau et donc de ne pas la fragiliser. 

    En règle générale, on hésite à utiliser l'huile quand on a la peau mixte, grasse ou à imperfections, craignant de se rajouter encore plus de problème. C'est un peu une idée reçue, l'huile ne viendra pas graisser votre peau ni vous rajouter des boutons. 

    Mais cela ne veut pas dire que vous pouvez vous démaquiller n'importe comment, ni avec n'importe quelle huile !

    Règle n°1 - L'huile tu enlèveras avec un coton/gant/serviette

    Pour se démaquiller à l'huile rien de plus simple : pas besoin d'humidifier la peau, il suffit d'appliquer une grosse noix d'huile dans le creux de la main, de la répartir sur vos deux et on masse son visage. Pas besoin de frotter comme une dingue, le massage doit être agréable ! Pour bien enlever le mascara, on frotte les cils entre deux doigts en les faisant rouler. 

    Pour rincer, il ne suffit pas d'asperger le visage d'eau, si vous avez déjà fait une vinaigrette, vous voyez bien que l'huile ne se mélange pas à l'eau ! Il vaut mieux prendre un coton lavable, un gant de toilette ou une petite serviette, de la passer sous l'eau tiède avant d'enlever l'huile (et le maquillage avec) de votre visage. Là encore, ne frottez pas comme une acharnée, on passe d-é-l-i-c-a-t-e-m-e-n-t le coton sur le visage ! Vous pouvez la repasser plusieurs fois sous l'eau pour vous assurer que tout le maquillage part bien ! 

    Règle n°2 - Nettoyer ta peau après, tu feras

    Et oui, le démaquillage à l'huile seul est un peu une hérésie, surtout si vous avez une peau à imperfections. Le coton lavable et l'eau vous permettront d'enlever tout le maquillage et la plus grosse partie de l'huile MAIS il reste toujours des traces d'huile mélangée à votre maquillage. S'arrêter là, c'est prendre le risque de boucher vos pores et de voir apparaître boutons, teint terne ou rougeurs. 

    Du coup, on passe toujours par l'étape nettoyage après le démaquillage à l'huile : un gel nettoyant, un savon, etc. à vous de trouver ce qui convient à votre peau. Sachez que le plus doux restera évidemment un savon saponifié à froid, spécialement conçu pour votre type de peau (le Macadamia/Aloé Vera du Moly est parfait pour les peaux mixtes!). Et petit conseil, n'hésitez pas à varier en fonction de l'état de votre peau : parfois il lui faudra un savon très doux, parfois un savon plus nourrissant ou permettant de traiter les imperfections. 

    Et là encore, pas besoin d'insister ou de frotter, on passe seulement un peu de savon et d'eau sur le visage et on rince. 

    Si vous avez la peau sensible ou si vous habitez une région où l'eau est très calcaire, n'oubliez de passer un peu d'eau florale ou de lotion pour enlever le calcaire de l'eau et ainsi éviter la peau qui tire. 

    Règle n°3 - Ton huile, avec soin tu choisiras

    On en vient au nerf de la guerre : avec quelle huile se démaquiller ? 

    Déjà, vous avez le choix entre une huile démaquillante du commerce ou une huile végétale brute.

    Les deux sont très bien mais faites bien attention à la composition des huiles démaquillantes sur le marché. En règle générale, ça vous coûtera moins chère une huile toute faite et elle se rincera plus facilement. C'est un bon premier pas si vous commencez dans le démaquillage à l'huile. 

    Ma préférée : l'huile lactée démaquillante de Melvita

    Si vous préférez utiliser une huile végétale brute, attention à votre choix et à la texture de l'huile. Certaines sont très épaisses (huile de ricin par exemple), d'autres trop liquides.

    Et c'est là que je veux en venir avec cet article : attention à l'huile de coco ! Une grande majorité des articles que je vois passer vantent les mérites de cette huile pour le démaquillage. Si j'aime beaucoup l'huile de coco pour hydrater ma peau, mes cheveux ou pour la cuisine, elle ne passe pas par mon visage ! Pourquoi donc ? Elle est comédogène mon ptit poulet ! Ca signifie qu'elle aura tendance à favoriser l'apparition de "comédons" donc de points noirs, voir de petits boutons sous la peau. 

    C'est donc, pour moi, l'erreur classique que l'on fait. Penser que l'aspect "multifacette" de l'huile de coco l'a rend parfaite pour le démaquillage. Clairement si vous avez une peau mixte, grasse ou sujette aux imperfections, ce n'est pas le cas ! Si vous y tenez vraiment, il faudra être nickel sur le nettoyage de votre peau pour s'assurer qu'il n'en reste plus sur votre peau. 

    Mais si vous voulez faire plus simple, troquez l'huile de coco pour l'huile de jojoba, d'avocat, de noisette...

    Et le must du must ? Faire votre propre mélange d'huile pour le démaquillage. A force d'utiliser des huiles végétales, vous apprendrez à connaître celles qui réussissent à votre peau, que vous tolérez bien et que vous aimez utiliser. Rien ne vous empêche de faire votre propre mélange !

    Un mélange que j'aime : 1/3 d'huile de jojoba, 1/3 d'huile de ricin, 1/3 d'huile d'avocat. Mais c'est déclinable à l'infini, suivant votre type de peau et vos besoins.

    On récapitule...

    On choisit une huile végétale en fonction de sa peau (pour voir les indices de comédogénécité), on la masse doucement sur le visage, on rince plusieurs fois avec un coton ou une serviette humidifiée et on nettoie avec un savon doux ! La peau est démaquillée, propre et prête à recevoir un soin ou respirer un peu toute nue ♥

     

  • Entretien des cotons lavables

    Pin it! Imprimer

    cotons lavables,démaquillage,entretien,percarbonate

    Un petit article pour compléter celui sur le "Mode d'emploi : les cotons lavables". J'utilise les cotons lavables depuis plus d'un an et j'en suis toujours ravie. Pour rappel, j'utilise ceux en coton et ceux à l'eucalyptus. Ils me servent pour mon démaquillage à l'huile, pour passer de l'eau florale, pour nettoyer le visage de ma fille... Les seuls cotons jetables que je garde sont pour enlever le vernis à ongles et pour nettoyer les bobos. Mais en plus d'un an, j'ai du acheter deux paquets seulement !

    Aujourd'hui, je voulais vous parler un peu de l'entretien des cotons lavables. Dans mon article précédent, je vous avez donné quelques astuces pour les laver mais j'ai depuis compléter ma routine "lavage". Comme je vois beaucoup de commentaires pour savoir comment les garder blancs et propres, un petit complément s'impose !

    Les cotons lavables ont vocation à durer longtemps, il serait dommage d'en racheter parce que les vôtres deviennent gris ou tachés. 

    Au quotidien

    cotons lavables,démaquillage,entretien,percarbonate

    Dans ma salle de bain, j'ai un pot avec tous mes cotons propres et un pot où je dépose ceux qui viennent d'être utilisés. Ca me permet d'attendre d'en avoir plusieurs à passer en machine et de ne pas les perdre. 

    Quand j'ai fini d'en utiliser un, je le frotte un peu avec mon savon sous l'eau pour faire partir le plus gros des traces de maquillage. Mais il m'arrive d'avoir un peu la flemme et pas de panique, tout partira très bien après en suivant quelques petits conseils. Pour info, j'utilise de la BB crème, peu de fards à paupières mais du mascara waterproof, et tout part sans soucis. 

    Au moment de les laver en machine

    cotons lavables, démaquillage, entretien, percarbonate

    Quand j'arrive à une dizaine de cotons, je les lave en machine !

    Si besoin, et surtout s'il reste des traces de maquillage, je les frotte avec un peu d'eau et de savon de marseille (le blanc). Les traces partent toutes sans problème. Il m'arrive de les laisser tremper une petite heure dans cette eau savonneuse avant de les mettre en machine quand je veux bien faire partir toutes les traces. 

    Ensuite, je les place dans un filet pour ne pas les perdre, et je les lave avec ma lessive habituelle à 40°C en cycle court (avec d'autres vêtements blancs de ma fille par exemple). 

    Je les sors immédiatement, je les laisse sécher sur l'étendoir mais ils sont généralement secs très rapidement. Et je les range dans leur petit pot !

    Pour raviver le blanc : le percarbonate de sodium

    cotons lavables, démaquillage, entretien, percarbonate

    Une fois par mois en général, je leur fais prendre un bain de percarbonate de soude afin de les garder bien blanc. J'ai testé toutes les astuces pour raviver le blanc (le citron, le bicarbonate, faire bouillir...) et rien n'est aussi efficace (et facile) que le percarbonate !

    Dans une bassine d'eau, j'ajoute environ 2 cuillères à soupe de percarbonate et je laisse tremper une nuit. 

    Le lendemain, je les passe en machine en ajoutant une cuillère à soupe de percarbonate sur la lessive, toujours à 40°C. Ils ressortent parfaitement blancs. 

    Astuce : si vous trouvez que malgré tout ça, vos cotons nettoient moins bien, il peut être nécessaire de les passer une fois à plus haute température (60°C) ou éventuellement de les faire bouillir quelques instants. Il se peut qu'il garde l'huile de votre démaquillage et j'encrasse au fur et à mesure.

    Pour info, le percarbonate peut vous servir pour tous les autres vêtements blancs ou même pour détacher d'autres couleurs. Vous pouvez très bien choisir d'en ajouter un peu à votre machine à chaque fois que vous les laver mais je préfère le faire ponctuellement pour économiser le percarbonate ! 

    Pour des cotons doux : on frotte !

    cotons lavables,démaquillage,entretien,percarbonate

    Les cotons lavables, c'est comme les serviettes de toilette, ça peut devenir un peu rêches à force des lavages. Vous pouvez opter pour un passage au sèche-linge pour les adoucir mais, d'une part, je n'en ai pas, et d'autre part, je trouve ça dommage d'utiliser autant d'énergie pour les rendre doux. 

    Alors qu'un simple petit geste change tout pour la douceur de vos cotons : une fois secs sur votre étendoir, juste avant de les ranger, il suffit de les frotter les uns sur les autres pour assouplir la fibre ! Exactement comme une serviette qui devient moins rêche au fur et à mesure qu'on l'utilise, sauf que vu leurs petites tailles, c'est bien plus rapide ! 

    Et bien sûr, tout ça est valable chez moi, en voyage, vous pouvez très bien laver vos cotons à la main avec du savon de Marseille. Il suffira de leur donner un bon bain en rentrant pour ôter toutes traces éventuelles d'huile ou de maquillage. 

    Pour plus d'infos sur le choix ou l'utilisation des cotons, n'hésitez pas à aller voir mon premier article

  • Mode d'emploi : les cotons lavables

    Pin it! Imprimer

    IMG_0719.JPG

    Ah les cotons lavables ! Toute une histoire !

    Persuadée de l'impact écologique très négatif des cotons jetables (la culture du coton est une des plus polluantes  et consommatrice d'eau au monde), j'ai investi dans des cotons lavables il y a plusieurs mois...pour ne réussir à les utiliser que depuis le début d'année !

    Je pense que c'est un nouveau geste, une nouvelle organisation que je n'était pas prête à avoir. Et comme je me démaquille en général à l'huile de coco, je m'étais déjà passée de beaucoup de cotons puisque j'utilisais des gants de toilettes pour rincer mon huile.

    Aujourd'hui, je ne m'en passerai plus. L'organisation n'est pas contraignante une fois qu'on met en place une bonne routine et le coton lavable est plus agréable à utiliser (et plus rapide à laver) que le gant de toilette. Il est parfait pour passer uniquement de l'eau florale et même pour débarbouiller ma fille !

    Je vais essayer de répondre à toutes les questions qu'on m'a posé sur instagram mais si j'oublie quelque chose, n'hésitez pas à me demander en commentaire !

    Pour quelle utilisation ?

    Par principe, les cotons lavables remplacent tous les usages que vous faites des cotons jetables (on parlera du vernis à ongles un peu après). Donc principalement pour le démaquillage, la lotion...

    Vous pouvez donc les utiliser si vous vous démaquillez à l'eau micellaire ou au lait démaquillant. Pour ma part, je me démaquille à l'huile de coco et j'utilise les cotons pour rincer l'huile après les avoir humidifier. J'en utilise aussi pour me passer de l'eau florale ou de la lotion.

    Si vous utilisez des cotons pour les enfants, vous pouvez très bien passer aux cotons lavables. Pour le débarbouillage, des cotons lavables classiques font très bien l'affaire. Pour la propreté, je vous conseillerais plutôt des grands cotons lavables, qu'on trouve généralement au rayon bébé (les lingettes débarbouillettes  ou les carrés lavables) . C'est plus pratique à utiliser grâce à la grande surface et vous pouvez réserver ces cotons à cet usage exclusif.

    Quelle matière choisir ?

    C'est la question qui revient le plus souvent. Il existe plusieurs matières de cotons, ce qui complique le choix : en coton, eucalyptus, bambou, chanvre... Elles ont toutes des qualités différentes et le choix doit se faire en fonction de votre peau et de votre utilité. Les cotons ont généralement deux faces : une lisse et une plus épaisse (bouclettes). Le côté lisse étant le plus doux, il s'utilise pour les peaux sensibles et le démaquillage des yeux. Le côté épais est parfait pour les produits plus fluides (lotion, eau florale) car plus absorbant. Il nettoie parfaitement les huiles pour celles qui se démaquillent à l'huile végétale. 

    Le coton est le plus classique. La face lisse est très douce tandis que la face épaisse a un effet bouclette assez prononcé. Du point de vue écologique, le coton bio demande moins d'eau que le coton classique mais reste une matière très consommatrice d'eau.

    C'est une matière à éviter en cas de peau très sensible. Le côté épais a un effet "gommage" qui peut irriter certaines peaux. Convient à tout type de démaquillage. Se nettoie plus difficilement en cas de maquillage waterproof ou fond de teint important.

    L'eucalyptus est la matière la plus douce et écologique. Il est maintenant vendu avec les deux faces (lisse et épaisse) mais reste particulièrement doux. Il se nettoie très bien, même en cas de maquillage prononcé. Si vous avez la peau très sensible, c'est la matière à privilégier.

    Le bambou est légèrement plus épais, il convient parfaitement pour le démaquillage à l'huile et nettoie en profondeur les peaux à imperfections. C'est cependant le moins écologique car il nécessite une étape de transformation.

    Le chanvre est assez similaire au coton tout en étant plus doux et plus absorbant. Il est conseillé pour les démaquillage à l'eau micellaire et à celles qui trouvent le coton trop rêche.

    Mon avis : j'en ai en coton bio et en eucalyptus. J'utilise ceux en coton, plus épais pour rincer l'huile après le démaquillage. Je privilégie la face douce pour les yeux et la face épaisse pour le reste du visage. Et j'utilise ceux à l'eucalyptus, beaucoup plus doux, pour appliquer de l'eau florale ou quand je me démaquillage à l'eau micellaire par manque de temps (ou quand je ne suis pas maquillée).

    L'eucalyptus est de loin le plus doux mais le coton bio reste très efficace pour le démaquillage à l'huile. Je suis contente d'avoir les deux, je les trouve très complémentaires.

    L'avis d'une copine (coucou Stéphanie!) : j'ai demandé à une amie qui utilise aussi des cotons lavables de me donner son avis sur ceux au bambou et au chanvre. Comme je le pensais, le bambou est assez rêche et ne conviendra pas à une peau sensible. Il faut vraiment le réserver aux peaux mixtes à grasses et peut être pas pour tous les jours. Mais ça peut être un bon choix pour exfolier légèrement la peau si besoin. Ceux au chanvre sont par contre très doux et elle en est très contente !

    Conclusion : je vous conseillerais de commencer par l'eucalyptus ou le chanvre, surtout si vous avez la peau sensible ou que vous êtes très sensible à la "douceur" du coton jetable.

    Question couleur : je vous conseille d'investir uniquement dans des blanches, plus simples pour voir le démaquillage et plus simple à laver.

    Pour les plus indécises, vous pouvez acheter un kit pour tester les différentes matières ;)

    Combien faut-il en avoir ?

    Si vous utilisez des cotons pour vous démaquiller et pour vos enfants, essayez d'y aller petit à petit sinon il vous faudra investir beaucoup dès le départ. Le plus simple est de commencer par vous, il suffit de réfléchir au nombre de cotons qu'on utilise, sachant que les cotons lavables sont plus grands que les cotons ronds classiques. Si vous utilisez 4/5 petits cotons jetables par démaquillage, ne vous inquiétez pas, un seul lavable fera souvent l'affaire.

    Pour ma part, j'en consomme 2 à 3 par jour. Généralement un le matin pour me passer de l'eau florale et un le soir pour enlever l'huile. Un troisième est parfois nécessaire quand je suis très maquillée ou quand je me passe de l'eau florale le soir. Si vous vous démaquillez au lait ou à l'eau, il en faudra peut être un ou deux de plus.

    Les premiers "kit" sont de 10 et c'est un bon début. A mon sens, c'est quand même insuffisant pour un roulement sans se presser de les laver. J'en ai 20 et je ne suis jamais en manque. Je les lave environ tous les 10 cotons, ils sèchent très vite donc pas de soucis d'attente.

    Question prix, c'est entre 12 et 15€ les 10. Un budget pour commencer, je comprends bien les réticences de chacun. Sachant que le prix moyen d'un paquet de 60 cotons jetables est à 2,40€, l'économie réalisée n'est pas folle. Vous pouvez utilisez les cotons lavables entre 300 et 500 fois, donc ça vous donne le coton à 0.03€, à peu près le prix d'une paquet de jetable. Oui sauf....qu'on utilise bien plus de cotons jetables que lavables! Même si je me maquille peu, il me faut au moins 3 cotons jetables pour bien tout démaquiller alors qu'un coton lavable suffit amplement. L'avantage économique est donc sur le long terme pour les cotons lavables.

    Pour les enfants, 10 c'est vraiment le minimum, surtout s'ils ont encore des couches et que vous les utilisez par les nettoyer.

    Conclusion : on commence par 10 en pensant à les laver plus souvent et si ça nous convient on en reprend 10 de plus.

    Quelle marque acheter ? Les faire soi-même ?

    Les miens viennent de la marque Les tendances d'Emma. Vous pouvez les acheter directement sur le site ou sur d'autres sites en ligne. Mes premiers à l'eucalyptus viennent de Greenweez et les seconds au coton de DouxGood. J'en suis très satisfaite donc je conseille sans problème.

    Vous en trouvez aussi de la marque Lulu Nature par exemple, disponible chez bébé au naturel. C'est notamment cette marque qui fait ceux au chanvre.

    Mais rien ne vous empêche de les faire vous-même, surtout quand vous en avez besoin de beaucoup. Si vous des enfants par exemple, il peut être très pratique de faire soi-même des carrés pour le débarbouillage et cela vous reviendra bien moins cher!

    Voici quelques articles qui peuvent vous aider : sur le blog couture, sur le blog d'Antigone XXI. Pour le tissu, vous pouvez sûrement en trouver en ligne mais les magasins de tissu sont aussi une bonne alternative pour trouvez des tissus pas chers.

    Comment les utilisez ?

    C'est un nouveau geste. On utilise pas tout à fait un coton lavable comme un coton jetable, surtout à cause du tissu. Peu importe la matière que vous choisissez, elle sera toujours moins douce que le coton classique.

    La plupart de celles qui commencent à en utilisez, moi y compris au début, ont donc beaucoup de mal à s'habituer et regrettent la douceur du coton traditionnel. En fait, il faut s'habituer à la matière et avoir des gestes plus doux. On ne frotte pas sur les yeux comme une acharnée et on y va doucement!

    Mais avant toute première utilisation, un petit conseil : laissez tremper vos cotons dans de l'eau chaude pendant 24h. Les cotons lavables sont souvent un peu "pelucheux" au début mais cela disparaît après quelques lavages mais si vous les faites tremper avant, ils se tiendront bien mieux!

    Niveau organisation, j'ai un pot pour les ranger sur le dessus du lavabo et un deuxième pot en haut de mon placard de salle de bain pour les stocker en attendant la lessive.

    Comment les laver ?

    Principale question qui revient souvent aussi : l'hygiène, les tâches de maquillage...

    Tout d'abord, il faut laver les cotons à chaque fois. Un coton utilisé sur peau propre ou non maquillée peut très bien être nettoyé uniquement avec votre savon et le laisser sécher. Mais pour le démaquillage, c'est directement machine !

    Je lave tous mes cotons avec mes vêtements (blancs) et avec ma lessive maison au savon de Marseille. Et uniquement à 30/40°C et non à 60°C comme c'est parfois recommandé. Sincèrement, si vous le lavez correctement, il n'y a aucun problème d'hygiène et les lavages à hautes températures les abîment plus rapidement. Et si ça vous inquiète, rien ne vous empêche de les laver une fois par mois à 60°C.

    Vous pouvez stocker vos cotons avant de les passer à la machine sans les détacher mais il restera clairement des tâches, notamment pour le fond de teint et le mascara. Les cotons seront propres mais rapidement "colorés" et moins agréables à utiliser.

    Du coup, je les détache mais comme je suis flemmarde, j'ai deux techniques bien rodées :

    - après avoir enlevé mon huile de coco, je frotte mon coton avec un peu de savon pour les mains (le mien est un savon de Marseille parfumé) pour le détacher le plus possible. Ça prends 5 sec et on enlève le plus gros.

    - quand j'ai vraiment trop la flemme, je les rince uniquement à l'eau et les stocke en attendant la lessive. Et juste avant de faire la lessive, je les passe à l'eau chaude et les frotte au savon de Marseille. Ça prend plus de temps mais c'est tout à fait faisable et ça permet de ne pas y faire attention tous les jours. Le savon de Marseille est magique pour enlever les tâches.

    J'utilise mes cotons depuis plusieurs semaines et à part quelque uns qui sont un peu "gris", ils ne sont pas du tout tachés. Finalement, je trouve ça plus simple de les détacher rapidement tous les soirs et si jamais certains sont encore tâchés, je les frotte un peu avant la lessive !

    Pour finir, ne lavez pas vos cotons tel quel dans la machine sous peine de les perdre ! Il faut absolument les mettre dans un filet pour les laver. Soit vous optez pour un filet dans les kit de cotons lavables mais vous pouvez aussi trouver des filets en magasin, notamment dans les magasins de lingerie. Le mien vient de Etam, je ne m'en servais pas et il est parfait pour ça !

    IMG_0723.JPG

    Pour le séchage, rien de particulier, je n'ai pas de sèche linge donc je les laisse sur mon étendoir. Ils sèchent très vite donc pas de panique !

    Et pour le vernis à ongles ?

    C'est le seul point noir : le vernis à ongle ne part pas au lavage et tâche donc les cotons.

    J'ai testé de les réutiliser même après lavage mais ils deviennent "durs" là où le vernis reste. Et détacher le coton avec du dissolvant est très long et très coûteux en dissolvant !

    Du coup, je garde encore quelques cotons jetables pour le vernis à ongles. Dites moi comment vous faites !

    Alternatives aux cotons lavables

    Si jamais ça vous intéresse, il existe aussi des cotons ou tissus qui permettent de démaquiller sans démaquillant !

    Je vous ai déjà parlé du gant Lapiglove mais il existe aussi les lingettes Lamazuna. Je trouve que c'est une chouette alternative, notamment pour les sportives ou pour les voyages où l'on ne veut pas partir avec son démaquillant. 

    Conclusion

    J'aime beaucoup ma nouvelle routine aux cotons lavables. Je vous prépare un article sur la routine complète car j'ai un autre chouchou qui complète les cotons lavables ;)

    J'ai mis du temps à me lancer mais je suis ravie d'y être parvenue. N'hésitez pas à essayer et à vous laisser du temps. On ne change pas ses habitudes en un clin d’œil ♡

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer