Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes

  • Le répertoire de mes plantes

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

    Depuis peu, je me suis lancée dans l'écriture de mon répertoire des plantes. Et comme ça avait l'air de vous intriguer sur Instagram, je viens vous en parler un peu plus ! 

    C'est quoi un répertoire des plantes ? 

    C'est un carnet où vous notez le nom et les caractéristiques de vos plantes. Mais surtout, c'est là où vous pouvez écrire les particularités, parfois un peu éloignées des recommandations officiels. 

    Ca sert à quoi un répertoire des plantes ? 

    Au-delà de l'amusement de répertorier ses plantes, il peut y avoir une vrai utilité. Déjà parce que vous pouvez suivre et noter l'évolution de vos plantes : la date d'achat, le prochain rempotage à prévoir, les doses d'engrais à donner, etc. 

    Ensuite, quand vous en avez plusieurs, c'est très utile pour noter leur comportement. On y reviendra un peu après mais les plantes ont vraiment un "comportement" qu'il faut arriver à comprendre. Au-delà des infos classiques que vous pouvez trouver facilement, votre plante a peut être un comportement un peu différent. Une plante qui a besoin de lumière indirecte sera peut être mieux près d'une fenêtre chez vous en hiver. 

    Bref, le répertoire des plantes vous permet de personnaliser les soins et surtout de vous apprendre à regarder un peu plus précisément ce qui convient à vos plantes. 

    C'est quoi le comportement d'une plante ? 

    On me dit régulièrement que j'ai de la chance d'avoir la main verte. Croyez-moi, ce n'est pas du tout le cas ! J'ai fait mourir un nombre incalculable de plantes, notamment certaines qui sont réputées faciles. 

    Pour moi, il ne faut pas avoir la main verte, il faut avoir les "yeux verts" (ça tombe bien, c'est mon cas^^). C'est une image pour dire quand regardant bien vos plantes, petit à petit vous comprendrez comment elles fonctionnent, ce qu'elles aiment et inversement. En jardinage, comme dans la vie, on apprends de ses erreurs. 

    Evidemment, il y a des conseils de base à apprendre et certains conseils personnalisés en fonction des plantes : l'arrosage, l'humidité, la lumière, etc. 

    Mais il faut savoir s'en éloigner un peu en observant vos plantes. Quels endroits elles aiment chez vous ? Quelle régularité dans l'arrosage ? Tout ça ne peut être donné de façon générale, ça dépend de votre lieu d'habitation, de la lumière qu'il y a chez vous, du taux d'humidité et de la plante en elle-même. Ce n'est pas une science exacte, deux plantes d'une même espèce n'auront pas exactement les mêmes besoins. 

    Je vous liste en suivant quelques conseils mais celui qu'il faut garder en tête, le plus important, c'est d'observer vos plantes. Regardant comme elle s'adapte à son emplacement, au manque de lumière ou d'eau. On dit souvent qu'en parlant aux plantes, elles poussent mieux. Je n'en suis pas vraiment sûre, par contre, parler à ses plantes c'est leur accorder de l'attention et apprendre à les connaître. 

    L'architecture du répertoire des plantes

    unnamed-1.jpg

    Mon répertoire est organisé en fonction de mes plantes, plusieurs pages par type de plantes. Mais vous pouvez rajouter une page de conseils généraux si vous débutez. 

    Quelques conseils pour débuter

    L'achat d'une nouvelle plante 

    Quand vous achetez une plante verte, ne la rempotez pas directement. Donnez lui le temps de s'adapter à votre maison. Et pour la rempoter, éviter les mois les plus froids et choisissez un pot d'une taille légèrement supérieure. Prendre un pot beaucoup plus grand risque de contrarier votre plante qui aura du mal à développer ses racines. 

    Une nouvelle plante a besoin de temps pour s'adapter. Ne l'arroser pas trop au début, elles sont souvent inondées d'eau en jardinerie. Et n'hésitez pas à la changer de place si elle n'a pas l'air en forme. 

    L'arrosage des plantes vertes

    L'arrosage est bien la question que l'on me pose fréquemment. Sachez que l'on fait plus souvent mourir une plante d'un trop plein d'eau que l'inverse.

    La première astuce est déjà de se mettre un jour et une heure fixe pour s'occuper de ses plantes pour ne pas oublier et que ça devienne une routine. Chez moi, c'est tous les dimanche matin. Arrosez une fois par semaine est dans la majorité des cas suffisants, surtout en hiver. Les grandes plantes qui ont plusieurs années peuvent largement passer à un arrosage tous les 15 jours. N'oubliez pas qu'en hiver, les plantes hibernent, elles ont moins besoin d'eau, poussent moins vite !

    Pour savoir si votre plante a besoin d'eau, il suffit d'observer sa terre : elle doit être sèche en surface pour la plupart des plantes et même sur quelques centimètres en profondeur. Seules les plantes très jeunes ont besoin de garder la terre humide en permanence mais pour celles-ci, évitez les achats en plein hiver. 

    Pour arroser une plante, on ne la noie pas sous l'eau. Il faut que la terre soit humide mais pas détrempée non plus, notamment en hiver. 

    Enfin, le plus important, ne laissez jamais d'eau stagner au fond d'un pot ! En période estivale, une douche de certaines plantes peut être utile mais laissez l'eau s'écouler et surtout vider ce qu'il y a dans la soucoupe. Toutes les plantes détestent garder les pieds dans l'eau, été ou hiver !!

    L'exposition à la lumière

    Toutes les plantes ont besoin de lumière pour la photosynthèse. Toutes n'ont pas le même besoin. De manière générale, elles n'aiment pas le soleil direct en plein hiver, ni l'ombre totale. Mais il faut vraiment observer vos plantes, certaines sont capricieuses et ont besoin de migrer pendant l'hiver pour les rapprocher du soleil. 

    L'humidité 

    On oublie souvent ce paramètre mais au-delà de l'arrosage, vos plantes ont surtout besoin d'humidité. La première astuce est de regrouper vos plantes, notamment celles qui en ont le plus besoin. La proximité des plantes entre elles augmente le taux d'humidité facilement. 

    Investir dans un spray d'eau est indispensable. Si vos plantes n'ont pas besoin d'un arrosage fréquent, elles ont par contre besoin d'humidité quotidienne, surtout en hiver avec le chauffage. On vaporise alors de l'eau sur le feuillage, tous les jours ou presque. N'hésitez pas à espacer l'arrosage pour vous contenter de vaporiser les feuilles pendant les mois les plus froids de l'année. 

    Le nettoyage des feuilles

    Enfin, autre paramètre qu'on oublie parfois, le bien-être de vos plantes passe par leurs feuilles qui réceptionnent la lumière du soleil. Or, en intérieur, les feuilles se recouvrent rapidement de poussière et cela gêne la plante. Il suffit de passer un peu d'eau avec un tissu pour nettoyer les feuilles de la poussière régulièrement. Notamment les feuilles les plus larges qui font tout le travail pour la plante. 

    Ce qu'on apprend en les observant

    - des feuilles jaunes sont signes d'un trop plein d'eau tandis que des feuilles marrons et sèches sur les bords sont signes d'un manque d'humidité. Dans le premier cas, stoppez l'arrosage, vérifiez qu'il n'y a pas d'eau au fond qui stagne. Dans le second cas, on vaporise plus souvent les feuilles. 

    - on épuise la plante si on ne lui enlève pas les feuilles abîmées : aidez votre plante en lui coupant les feuilles les plus jaunes ou les plus sèches. 

    - une plante qui manque de lumière aura tendance à pousser vers la lumière. Si vous trouvez qu'elle penche beaucoup vers la lumière, c'est qu'elle cherche le soleil. Essayez de la rapprocher de la fenêtre ou si c'est impossible, tournez régulièrement votre plante pour qu'elle pousse plus régulièrement. 

    - certaines plantes parlent avec les feuilles : pas de "jours" (les trous) sur les feuilles du Calathea signifie un manque de soleil. Pas de tâches jaunes ou blanches sur une feuilles qui devrait être marbré signifie aussi un manque de lumière (pour les Pothos par exemple).

    A vous de trouver les autres leçons à tirer de l'observation de vos plantes !

    Une fiche par plante 

    IMG_7263.jpg

    J'ai donc organisé mon répertoire par plante : avocatier, calathea, monstera, etc. 

    Sur la page de gauche, je récupère les conseils généraux pour l'entretien de la plante en question : besoin en eau, en lumière, rempotage, possibilité de faire des boutures, particularités, etc. Je récupère ces conseils dans le magasin de jardinerie, dans mes livres sur les plantes ou sur internet ! Evidemment, vous pouvez le faire à la manière d'un bullet journal avec de jolies écritures...ou pas, si vous n'êtes pas douée comme moi ^^

    IMG_7262.jpg

    Une idée de la liste de conseils à écrire : 

    - arrosage (léger, moyen, fréquent)

    - luminosité (ombre, indirect, direct)

    - terre à laisser sécher ou non entre deux arrosages

    - engrais possible ou non et fréquence

    - nettoyage des feuilles

    - besoin d'humidité (normal ou fort)

    - particularité : forme des feuilles, du tronc, possibilité de faire grimper, etc. 

    Sur la page de droite, je note les infos particulières à mon spécimen : date d'acquisition, place dans la maison (qu'elle apprécie ou non), arrosage, date de rempotage à prévoir, etc. Je fais surtout attention à noter des observations qui diffèrent des conseils généraux. Une Diffenbachia par exemple ne doit pas avoir de soleil direct a priori et aime même les coins ombragés...ben pas la mienne ! Elle ne peut pas être à plus de 2/3m de la fenêtre, notamment parce que ce n'est pas très lumineux chez moi. 

    Je laisse des pages vides entre chaque plante pour le cas où j'achète d'autres spécimen à ajouter ou si jamais je dois rajouter des conseils. 

    Enfin, je ferais une wishlist à la fin pour répertorier les plantes que j'aimerais avoir. Mais comme l'espace de mon appartement est réduit (on vit déjà chez Truffaut dixit mon mec^^), j'attends d'avoir un espace un peu plus grand pour prévoir d'autres achats. 

    Voilà, j'espère que ça vous aura aidé, dites moi si vous aimez ces petits articles spécial jardinage, sinon n'hésitez pas à aller sur Instagram (julie_pancakes), j'y partage souvent des petits conseils !

    unnamed-2.jpg

  • {DIY} Un avocatier chez moi !

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

    Faire pousser un avocat, c'est non seulement assez facile mais ça permet d'avoir une plante gratuite et de ne pas jeter les noyaux d'avocat ! Attention par contre, une fois que vous aurez compris la technique et ce qui fonctionne chez vous, vous vous retrouverez avec des tonnes de noyaux dans tous les sens ! 

    La technique de base pour faire pousser un noyau d'avocat est bien connue : il faut d'abord le faire germer dans l'eau avant de le planter en terre. Vous trouverez sur des blogs ou sur Pinterest des tonnes de DIY pour comprendre comment faire germer votre noyau. 

    16247742d269eca12f1b70daa36b80c5.jpg

    Faire germer un noyau d'avocat dans l'eau 

    Step 1 : on nettoie le noyau et on laisse tremper dans l'eau 24h avant de le faire sécher 48h.

    Step 2 : on plante 2 ou 3 allumettes sur les côtés du noyau et on le plonge dans l'eau, jusqu'au niveau des allumettes. On met toujours la partir la plus grosse dans l'eau, c'est de là que sortira le germe.

    Step 3 : on lui choisit un endroit très lumineux, on change l'eau 2 fois par semaine et on en rajouter si on voit que le niveau baisse. La base du noyau doit toujours être immergée.

    Step 4 : on apprends la patience ! En moyenne, le germe sortira au bout de 3 semaines mais parfois ça peut être beaucoup plus long. Vous saurez que ça progresse en regardant votre noyau : il se fend de plus en plus pour laisser passer la plante et la base se "gonfle" avant que le germe n'apparaisse. 

    Chez moi, j'ai certains noyaux qui sont sortis très rapidement, d'autres qui ont mis plus de 2 mois ! 

    unnamed.jpg

    Planter son noyau germé en terre

    Une fois que le germe a pris et que la plante est sortie avec de petites feuilles, vous pouvez le planter en terre. Ne tardez pas trop, il aura vite besoin des nutriments de la terre pour grandir ! Sur la photo, vous voyez à peu près la taille à laquelle je les plante en terre. 

    Pour le planter, c'est simple : choisissez un pot assez profond (mais pas forcément très large). Faites un trou dans la terre pour y déposer le germe. Il peut s'enrouler, ce n'est pas grave, il prendra sa place tout seul. La base du noyau doit ensuite être recouverte de terre pour ne laisser sortir que le dessus avec la tige. 

    Vous pouvez aussi planter plusieurs avocats dans un même pot mais veiller à en choisir un assez grand. Mon grand pot bleu comporte 

    Les premières semaines, veillez à le mettre dans un endroit très lumineux et de toujours garder la terre humide (sans la noyer!).

    unnamed-2.jpg

    Faire grandir son avocatier

    L'entretien de l'avocatier est assez simple, il faut seulement beaucoup de lumière (en évitant la lumière trop directe surtout l'été) et un arrosage assez fréquent. Plus il grandira, moins il aura besoin d'eau. 

    La seule manipulation à faire pour un avocatier en pot et de veiller à "pincer" la tête des feuilles une fois qu'il sera grand. Pour cela, attendez que votre plante ait atteint 25/30cm de haut et coupez la toute petite feuille au milieu. Cela forcera votre avocatier à s'épaissir et à augmenter ses branches. Faites de même avec les nouvelles branches au fur et à mesure. 

    298490-Faire-pousser-noyau-avocat-4-4-main-12958807.jpg

    La méthode alternative : faire pousser son noyau directement en terre

    Cette méthode est rarement mise en avant et pourtant elle a eu de bons résultats chez moi. Parfois même, certains noyaux germaient plus rapidement en terre que dans l'eau.

    Le début de la méthode est identique, on rince et on fait sécher le noyau. Ensuite, il suffit de le planter dans un petit pot en faisant bien sortir le haut du noyau. Veiller à trouver un endroit lumineux et à toujours garder la terre humide. 

    Vous verrez alors le noyau se fendre petit à petit avant de laisser apparaître la jeune pousse ! 

    Et si c'est long à pousser, je trouve ça moins embêtant de garder quelques petits pots de terre à arroser dans l'espoir qu'ils germent, plutôt qu'un verre d'eau. 

    unnamed-3.jpg

    Et voilà, il n'y a plus qu'à attendre...une dizaine d'années avant d'espérer avoir un avocat !! ^^

    unnamed-1.jpg