Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Banana Pancakes - Page 5

  • L'amour, c'est écolo ?

    Pin it! Imprimer

    db6ec004bd8d84997b6a8b324a6b8908.jpg

    Etre amoureux, est-ce que c'est écolo ?  

    A première vue, non pas vraiment. Dans la phase de séduction amoureuse, on consomme et on dépense. On achète quantité de fleurs coupées pour démontrer ses sentiments, des cadeaux toujours un peu superflus, une nouvelle robe pour le prochain rendez-vous amoureux et peut être même qu'on aurait bien besoin de ce nouveau rouge à lèvres...

    A force d'être amoureux, un jour, on décide d'emménager ensemble. Et là encore, ça en fait des achats, des déchets et de la consommation d'énergie ! On a deux voitures et bien trop la flemme d'investir dans des vélos. Oh et tiens, on va à Ikea cherchait des nouveaux verres (comprendre "on reviendra avec le coffre plein"). Bien sûr, on continue toujours à offrir des fleurs, des cadeaux...qui finissent parfois au fond du placard (quelle idée aussi d'acheter un cadeau sans suivre notre wishlist Pinterest!). Ben oui, parce qu'il y a l'anniversaire de rencontre, du premier baiser, du mariage, la saint valentin, Noël, la saint Amour (oui oui ça compte)... Et puis souvent, la vie à deux complique la cuisine et les achats alimentaires. On a pas toujours les mêmes goûts, les mêmes envies ni les mêmes principes de consommation (chérie, tu entends quoi par "plus de viande"? Ca compte le saucisson?). 

    Et puis un jour, à force de dormir ensemble sans pyjama, on finit par faire un bébé (bande de coquins!). Alors là, je vous fait pas de dessin. C'est couches jetables, lait de vache, 35509 tonnes de vêtements (tu comprends un bébé ça se salit) et des "oh regarde ce petit-jouet-avec-lequel-il-ne-va-jamais-jouer comme il est joliiiiiii" ! Un bébé, c'est bien connu, c'est pas écolo ? 

    Et ça encore, c'est quand tout va bien ! Parce que l'amour c'est aussi des disputes ! Casser des assiettes, c'est pas du tout écolo (ou alors faut vous mettre à la mosaïque). En plus, il faudra racheter des fleurs, des cadeaux ou autre pour se faire pardonner...à moins que ça se passe sous la couette et là, je vous renvoie au paragraphe précédent...

    Bref, à première vue, l'amour, c'est vraiment pas écolo...

    Mais ça, c'est parce qu'oublie que l'amour c'est bien plus que tout ça.

    Au départ, être amoureux, c'est fabriquer tout un tas de petites molécules qui vous rendront plus joyeux. Et le bonheur, c'est connu, c'est mieux que les vitamines ! Ca lutte tout seul contre les microbes l'amour, c'est même mieux que le doliprane pour les migraines (désolée, ça ruine la meilleure excuse au lit ^^). L'amour au début, c'est des semaines de passion où on pas vraiment envie de sortir/manger/acheter. C'est hyper économe la passion ;) 

    Ensuite, habiter ensemble, finalement, c'est de l'économie collaborative à petite échelle. Vous partagez la télé, le lit, le canapé...deux fois moins d'achats et un usage partagé des choses (oui la douche à deux aussi c'est hyper écolo...mais pas toujours pratique). Et l'amour, c'est aussi pouvoir baisser le chauffage parce qu'on pourra coller nos pieds froids sur notre amoureux. Et 1°C de moins en écologie, c'est énorme !! 

    Ah, et la question des bébés. Oui un bébé, à priori c'est pas franchement écolo. Mais en réalité, demandez aux jeunes parents autour de vous, c'est aussi souvent le moment déclencheur où on se dit qu'on aimerait consommer mieux pour bébé ("chérie, tu savais que le E278 c'est hyper mauvais pour bébé, ils l'ont dit hier à M6"). On s'intéresse au bio, aux compositions des produits, etc. Et puis, généralement, un bébé ça freine considérable les achats personnels des parents, les sorties et les vacances (on est pas fatigués, on économise, c'est pas pareil!!). Si j'ajoute que les vêtements et les jouets s'entassent, c'est généralement le moment où on se lance dans la revente et les vide greniers !

    Mais en vrai, l'Amour, c'est pas que des fleurs, des cadeaux et des contraintes. 

    C'est trouver une façon d'être heureux à deux. C'est partager des envies et des projets. Un enfant, ce n'est pas non plus qu'une montagne de couches et des achats inutiles. C'est placer un espoir dans la génération future et connaître un amour viscéral qui dépasse tout le matérialisme de notre société.

    L'Amour, c'est s'inquiéter ensemble de l'avenir. C'est apprendre à vivre avec quelqu'un de différent, accepter de regarder avec les yeux de l'autre. C'est plein de petits efforts au quotidien, c'est des ratés et des échecs mais c'est l'évidence que ça sera toujours mieux à deux ♡

    Chez moi, l'Amour, c'est entendre ma fille de 3 ans demander à son papa pourquoi on a changé de machine à café et qu'il répond "ah ça c'est ta hippie de mère, tu sais. On limite les déchets ma poulette !". Ou quand il revient des courses où il me raconte avoir expliqué à une mamie qu'on faisait notre propre lessive. Quand il me dit sérieusement qu'il pense arrêter de manger de la viande après avoir vu le documentaire Beyond the flood (pendant environ 30sec mais c'est déjà ça). C'est quand il teste sans râler mes recettes végétariennes et qu'il redemande des croquettes de millet. 

    Bref, l'Amour c'est peut être pas complètement écolo mais à deux, on affrontera plus facilement tous les défis que nous réserve la planète ♡

    ps : il est aussi possible d'offrir des plantes en pot ou demander des fleurs non emballées ; offrir des cadeaux immatériels et enfin, si vous n'êtes pas prêts à vous lancer dans les couches lavables, il est aussi possible d'être amoureux ET de se protéger ;) 

    Ah et Bonne Saint Valentin à vous ♡

    c257c8bdfe410fdc0c0a7afa0eb37098.jpg

     

  • Revue de web #24

    Pin it! Imprimer

     

    f8b64d0dac4e534028f94ca2e513e7e4.jpg

    C'est le retour de la revue de web ! Ca m'avait manqué nos petits rendez vous du dimanche ! Il se peut qu'elle devienne moins régulière, je verrais en fonction des découvertes que je fais. Et je vais essayer de vous donner des liens ou vidéos moins courantes, ça m'avait un peu ennuyé de partager des articles ou autres qui sont en réalité déjà repris partout. Ca n'empêche pas que je continue à adorer les mêmes blogs et que vous aurez encore certains liens coup de coeur mais je vais faire un effort pour diversifier. 

    D'ailleurs, je vais aussi mettre à jour ma liste de liens sur le blog pour ne conserver que les principaux que je lis régulièrement et certains coup de coeur moins connu. 

    Dans ce numéro #24, je rattrape un peu mon retard des dernières semaines, la revue est donc bien fournie ! 

    • J'ai découvert le blog Trash is for Tossers et surtout les vidéos de Lauren. C'est en anglais mais si jamais ça vous intéresse, ses vidéos donnent de très bons conseils pour se lancer dans la réduction de ses déchets. 

    • J'ai beaucoup aimé l'article de Olé Caliente où elle donne ses 10 hastags instagram préférés. J'ai aussi l'habitude de chercher sur instagram des infos lorsque je veux acheter quelques choses mais j'ai pas encore l'habitude de chercher des # inspirants ! 
    • Un peu rien à voir au thème de mon blog mais j'adore suivre Ourson Chéri sur Instagram et elle tient un blog qui vaut le coup d'être découvert. C'est plutôt des billets d'écriture, d'humeurs mais ils sont drôlement bien écrits ! 
    • J'ai aussi passé beaucoup de temps sur le blog de Fabriqué en Utopie aussi et sur l'instagram de @lilacam. Une très bonne source d'inspiration pour le zéro déchet, la conso responsable et son style Mac Gyver ! 
    • Je parle moins de déco sur le blog et je regrette un peu tant c'est un sujet qui me passionne ! J'adore le blogzine Hello où il y a souvent des articles qui me "parlent" comme celui sur les 10 idées improbables pour peindre les murs. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j'ai un grand mur bleu chez moi dont je suis fan ^^
    • Encore rien à voir au thème du blog mais cette vidéo Tout le monde s'en fout #1 sur les femmes est absolument à voir !! Et à partager bien sûr !

    • Sinon, comme d'habitude, Coline nous sort toujours des vidéos extraordinaires et sa dernière série des Bienvenue en Véganie est top ! 

    • Enfin, j'avais prévu de vous faire un petit listing des comptes Instagram que je préfère mais comme j'oublie souvent, j'en profite pour vous donner celui de Becca @beccalovesart. Elle a un chouette blog de voyage The Baguettenbergers mais j'apprécie surtout ses photos instagram...de déchets récoltés sur la plage ! Ca sonne bizarre comme ça mais elle a le don de transformer ce qui m'énerve le plus au monde en des mini oeuvres d'art! Elle garde ensuite tout ces déchets, triés par couleurs et par plage. Je trouve l'idée tellement poétique !

    unnamed.jpg

    Et sinon ? Côté livre, j'ai enfin terminé la saga Autre Monde de Maxime Chattam dont le dernier tome est sorti à l'Automne. Un peu de déception pour cette fin, j'ai déjà un peu de mal avec son style d'écriture, là j'ai trouvé ça trop simple, trop évident, trop rapide...Mais ça reste une saga sympa avec une idée de départ assez originale. J'ai aussi lu Ma vie de Pingouin de Katarina Mazetti que j'ai beaucoup apprécié. 

    unnamed-1.jpg

    Je suis en train de lire en même temps Le Silmarillion de Tolkien et La pensée écologique, une anthologie. Clairement, c'était pas une bonne idée, les deux sont des lectures plutôt complexes donc j'avance doucement. Je risque d'abandonner Tolkien pour l'instant et d'y repartir plus tard. Par contre, je vous ferais un résumé de la pensée écologique, ce livre est un vrai coup de coeur ! 

    16265553_1569948643022984_4211500219977158140_n.jpg

    Côté films, j'ai passé les vacances de Noël à revoir les Harry Potter, le Hobbit et le seigneur des Anneaux donc j'ai pas beaucoup de découvertes ! Pour les séries, on est un peu en attente des nouvelles saisons mais j'ai quand même regarder Jane the Virgin sur Netflix qui se regarde facilement le dimanche après-midi et je commence Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, toujours sur Netflix. Cette série est complètement déjantée mais j'avoue qu'on s'y prend quand même ! Et si vous êtes fan d'How I met your mother, on y retrouve Barney et Robin ;) 

    les-orphelins-b-ba900144914-original.jpg

    Et je vous laisse avec mon dernier coup de coeur musical, la chanson que j'ai écouté en boucle ces dernières semaines : The story of impossible de Peter Von Poehl

    Voilà pour le rattrapage !!!

    N'oubliez pas que vous pouvez recevoir les articles par mail maintenant en vous inscrivant à la newsletter en haut à gauche de la page

    Bisous à vous !

  • Stop au mélange vinaigre blanc et bicarbonate de soude - épisode 2

    Pin it! Imprimer

     unnamed-1.jpg

    Sur un blog parfois, l'écho donné à certains articles nous dépassent. Chez moi, c'est clairement le cas de mon article sur le mélange bicarbonate de soude/vinaigre blanc.

    Cet article est de loin le plus lu et le plus commenté de mon blog, je le vois passé parfois sur les réseaux sociaux ou sur certains groupes facebook à tendance zéro déchet/écolo. J'en suis évidemment ravie, il m'a pris du temps et il m'a permis de comprendre que je faisais une erreur (et que j'avais raison de me poser des questions). 

    Pour revenir en arrière, et pour ceux qui ont la flemme de lire l'article initial, j'ai tenté d'expliquer que les recettes traditionnelles de spray nettoyants à base de vinaigre blanc et bicarbonate de soude faisaient une erreur : en raison de leur composition chimique, ces deux ingrédients mélangés à l'avance diminuent l'efficacité finale du produit. En effet, l'un ayant un ph acide et l'autre un ph basique, les mélanger à l'avance revient à neutraliser leur efficacité. Autrement dit, on utilise le vinaigre blanc essentiellement en raison de son ph acide et lui ajouter un ingrédient au ph basique diminue donc ce pourquoi vous l'utilisez. 

    Ma conclusion était la suivante : pour un spray nettoyant que vous fabriquez à l'avance, il est complètement inutile de mélanger les deux. Il vaut mieux garder uniquement le vinaigre blanc mélangé à de l'eau et utiliser à part le bicarbonate de soude quand on en a besoin. 

    Mais parfois, un article vous dépasse...et c'est donc des tonnes de commentaires (et de mails, et de messages privés...) 

    J'essaye de répondre au maximum de personnes mais malheureusement les mêmes questions reviennent sans cesse, sans avoir pris la peine de lire mes réponses...

    Voilà pourquoi, je me suis dis qu'un deuxième article serait bien plus efficace ! 

    Alors, le mélange bicarbonate de soude et vinaigre blanc, c'est inutile ??

    Je suis toujours persuadée que les recettes classiques de sprays nettoyants à base de vinaigre blanc ET de bicarbonate de soude sont erronées, et même potentiellement inefficaces.

    L'explication de cette erreur m'est inconnue, je suppose uniquement que l'effet chimique du mélange des deux (la mousse) a un effet psychologique fort sur le pouvoir nettoyant du produit et qu'ensuite tout le monde a repris plus ou moins la même recette sans sourciller, et moi la première ! 

    ⇒ Je n'ai pas les compétences (et l'envie) de me lancer dans des explications chimistes plus poussées, je ne répondrais donc pas aux commentaires très scientifiques à la suite de mon article (par contre, j'adore vous lire!!). J'aimerais seulement ajouter que la grande majorité des gens font leur mélange "à la louche" et qu'il est donc impossible de savoir dans quelle proportion, l'ajout du bicarbonate de soude a diminué l'acidité du vinaigre blanc. Pour moi, c'est du principe de précaution, comme on ne peut pas vérifier précisément, autant éviter de les mélanger ensemble. Je vous assure qu'un spray à base uniquement de vinaigre blanc est très efficace ! Et si jamais ça ne vous plaît pas, vous pouvez toujours faire un spray à base de savon noir. 

    >> Retrouvez mes recettes de sprays nettoyants

    Une confusion a été faite dans mon article et je me suis sans doute mal exprimée : l'inefficacité du mélange vinaigre blanc/bicarbonate de soude se situe dans la préparation à l'avance

    Bien évidemment, je ne remets pas en cause l'intérêt du mélange de ces deux ingrédients sur l'instant T : la mousse que cela provoque

    unnamed.jpg

    Si vous avez déjà mélangé ces deux ingrédients, vous avez sans doute remarqué qu'au contact du bicarbonate de soude, le vinaigre provoque de la mousse. C'est exactement cette réaction qui rendra ensuite votre produit moins efficace si vous le conservez mais qui a un intérêt sur le moment : le CO2 ainsi dégagé permet d'avoir une action principalement désincrustante, grâce aux milliers de petites bulles de CO2 qui vont s’attaquer aux résidus tenaces. 

    On retrouve aussi le mélange bicarbonate/vinaigre blanc pour détartrer et notamment pour nettoyer les WC, là encore on utilise le CO2 qui résulte de ce mélange : en moussant, le mélange permet de mieux répartir le produit. Le mélange va mousser, gonfler, donc remonter dans la cuvette, et déposer du vinaigre bien partout sur les parois. Attention toutefois à ne pas mettre trop de bicarbonate : ça produirait une mousse certes impressionnante, mais inefficace, puisque toute l’acidité du vinaigre aurait été neutralisée …

    Et pour désincruster et nettoyer des surfaces comme la cuisine ou la salle de bain, l'action est la même, veillez néanmoins à toujours mettre plus de vinaigre blanc pour ne pas neutraliser complètement l'acidité de celui-ci et donc son action détartrante. Et avec du vinaigre chaud, ça fonctionne encore mieux, la chaleur permet d'augmenter son efficacité en "excitant" ses petites molécules (ah la chimie...!!). 

    Enfin, vous pouvez aussi lire que le mélange est utile pour déboucher les canalisations. Là encore, rien de magique dans ces ingrédients. L’intérêt du mélange vinaigre/bicarbonate pour déboucher les canalisations, c’est le dégagement gazeux de la réaction qui fait augmenter la pression dans le tuyau, et permet donc de « pousser » le bouchon. L’intérêt du mélange, c’est donc son « action mécanique » plus que chimique.

    Attention néanmoins à ce procédé, non seulement il faut boucher la bonde pour contenir le gaz dégagé mais il faut aussi se méfier en cas de bouchon trop costaud et donc de pression trop forte ! 

    Mais l'efficacité de ce procédé ne tient  qu’à son action mécanique (dégagement instantané de milliers de petites bulles de CO2) et non à son résultat chimique final (le bicarbonate de soude neutralise l’acidité du vinaigre. Le mélange devient neutre, ce qui n’a aucun intérêt d’un point de vue nettoyant) : il ne sert à rien de conserver un mélange bicarbonate/vinaigre donc, puisque le seul intérêt que l'on peut y trouver - la production d'un gaz - est instantanée. 

     Voilà j'espère avoir éclairer vos questions ! N'hésitez pas si jamais !

     

  • Des pistes pour éviter le gaspillage alimentaire

    Pin it! Imprimer

    fab74d5720404f6e53a65c211fbf0bc7.jpg

    Le gaspillage alimentaire, en France, c'est 20kg de déchets par an et par personne, dont 7kg encore emballés. Au niveau mondial, c'est environ 1/3 de l'alimentation qui serait jetée sans être consommée…!! Tout ça a un coût financier, 160€ par personne/par an, soit des milliards à l'échelle de la France. Et encore, on ne comptabilise que le coût direct de l'alimentation jetée et non le coût global d'une production alimentaire qui finit à la poubelle…

    Bref, le gaspillage alimentaire, c'est la cata ! Et finalement, c'est souvent un regret que les gens expriment sans trouver réellement de solutions faciles à appliquer. 

    Je voulais vous donner quelques astuces et pistes de réflexions pour éviter le gaspillage chez vous.

    Avant toute chose, il est essentiel de connaître votre gaspillage : que jetez-vous en majorité ? Des aliments périmés non consommés ? Des restes de repas ? 

    Le BA.BA de la liste des courses

    Faire les courses avec une liste permet d'éviter d'acheter en trop grande quantité et donc de jeter des aliments non consommés. 

    Le must du must est d'allier cette liste de courses à une liste de menu. Réfléchir, même rapidement au repas de la semaine permet de n'acheter que le nécessaire et réduit même les dépenses. Néanmoins, j'ai toujours échoué à la liste des menus chez moi. Trop fastidieux sur le long terme, j'abandonne toujours au bout de quelques semaines par manque de temps, d'idées...

    Mais je baisse pas les bras pour autant ! Soit j'ai assez de motivation pour faire une mini liste des menus avec quelques idées rapides pour me repérer. En général, ça donne : pâtes à la sauce tomate ; soupe ; légumes rôtis ; croque-monsieur... Et autour, je brode en ajoutant les basiques ou en faisant en fonction de ce que je trouve au marché. 

    Soit, je fais une liste de courses...à l'envers ! C'est à dire que j'inscris d'abord ce que j'ai chez moi et je cherche quoi faire avec. Ensuite, j'inscris sur ma liste uniquement ce qui me manque et souvent, il s'agit de produits basiques type beurre, huile, pâtes... La liste à l'envers est un bon truc à faire au moins une fois par mois pour vider un peu ses placards. Vous pouvez même vous lancer le défi d'une semaine sans achat (autre que les produits de premières nécessités) ! Vous seriez surpris de savoir combien de temps on peut tenir en réalité ! 

    Ce mode de fonctionnement me correspond bien car on consomme surtout des légumes et des céréales/légumineuses. Donc je sais rapidement s'il faut que je rachète des lentilles vertes ou du riz. 

    Un dernier conseil, faites votre liste de courses en fonction de l'organisation de votre magasin d'alimentation pour éviter de perdre du temps et d'être tenté par autre chose ! 

    ⇒ faire une liste des menus même rapide

    ⇒ faire une liste de course à l'envers

    Gérer ses courses

    En général, il y a les partisans des "grosses courses" auxquelles s'ajoutent des petites courses ponctuelles et les partisans des petites courses plus régulièrement. Chacun fait comme il peut/veut en fonction de son emploi du temps. Néanmoins, si vous voyez que vous gaspillez beaucoup d'aliments, essayer de faire des courses plus régulièrement. Et si vous avez une alimentation plus végétale, il faudra aussi faire des achats frais sans doute plus souvent. 

    Et si vous faites le marché pour vos légumes/fruits ou autre produits frais, essayez de faire vos courses complémentaires après. Typiquement, je fais le marché le samedi et le dimanche, du coup, je n'achète le reste qu'en début de semaine. Ca me permet d'avoir le temps de finir ce que j'ai le week-end, là où j'ai plus de temps pour réfléchir aux recettes et cuisiner, et de faire une liste de courses ou de repas pour la semaine. Ainsi, j'achète uniquement ce dont j'ai besoin pour la semaine. Et comme on consomme beaucoup de légumes, il arrive que je refasse un tour le jeudi en général, j'ai profite pour acheter ce que j'ai pu oublié. 

    En faisant des courses plus régulièrement, je suis moins tenté de prévoir beaucoup par peur de manquer puisqu'au pire, je ferais une autre course dans la semaine. Et ça me force aussi à utiliser ce que j'ai chez moi et donc à limiter le gaspillage ! 

    Mais si vous ne pouvez faire autrement que les courses une fois par semaine, ça sera alors davantage en cuisine qu'il faudra s'organiser en essayant de cuisiner les choses périssables avant le reste. Et d'avoir toujours quelques trucs faciles pour les fins de semaine : pâte à pizza, sauce tomate, etc.

    ⇒ faire ses courses plus régulièrement et toujours les produits frais en premier

    S'organiser en cuisine

    Là aussi il y a plusieurs écoles : les "j'aime pas cuisiner", les "je fais tout moi-même", les "j'ai pas le temps", etc. Encore une fois, il faut trouver comment adapter votre mode de vie pour éviter de gaspiller. 

    Si vous jetez surtout des aliments non consommés, essayer de mieux gérer vos repas pour consommer en priorité ce qui se périme vite. Rangez votre frigo en fonction : au fond ce qui dure le plus longtemps ; devant, à consommer rapidement. Idem pour vos fruits et légumes, les plus accessibles doivent être les plus périssables rapidement. 

    Si vous avez un peu de temps le weekend, essayer de cuisiner pour le début de semaine avec ce qui se périme le plus vite : des soupes, des tartes, des plats en sauces à réchauffer, etc. Je fais souvent une soupe le dimanche par exemple, j'en congèle une partie et on en mange 2 ou 3 jours ensuite. Vous pouvez aussi cuisiner des féculents, céréales ou légumineuses pour la semaine, ça se conserve très bien et ça vous sauvera les soirs un peu speed.

    Les quantités cuisinées sont très importantes pour limiter le gaspillage alimentaire. Vous avez deux options : soit apprendre à cuisiner les quantités justes. Ce qui implique de savoir gérer les quantités nécessaires par personne, ce qui n'est pas toujours évident. Soit cuisiner en plus grande quantité pour faire deux repas : pour le midi si vous mangez chez vous ou au travail ; pour un autre soir, sous une autre forme. Typiquement, si vous faites des pâtes et que vous êtes toujours du genre à en faire trop, gardez en la moitié que vous cuisinerez le lendemain en gratin par exemple. 

    Enfin, si vous jetez des aliments périmés parce que finalement vous n'avez pas eu envie (ou le temps) de les consommer comme prévu, pensez soit à les cuire, ils se garderont plus longtemps, soit à les congeler pour une autre fois. 

    ⇒ organiser son frigo

    ⇒ cuisiner les justes quantités ou en double

    Inventer des plats de "restes"

    En général, on a pas trop envie de manger les restes. Soit parce qu'il y en a pas assez pour un repas, soit parce qu'on a pas envie de manger deux fois la même chose. 

    Plusieurs astuces peuvent vous permettre d'éviter de les jeter : 

    - la fameuse cuisine des restes : tarte, soupe, pizza, gratin ou pâtes avec les restes d'un repas. D'où l'utilité d'avoir toujours ces bases chez soi pour reconvertir un repas. Si vous ne savez pas cuisiner, faites au plus simple, ajouter des féculents ou faites une pizza ! 

    - un repas au choix par semaine : un soir, chacun mange en fonction des restes et de ce qu'il a envie. Plutôt en fin de semaine quand le frigo se vide par exemple. Les enfants peuvent finir les pâtes ou autres féculents facilement, les restes de poulet rôti pour un sandwich, etc. 

    - donner une seconde vie : du bouillon pourra être congeler pour d'autres plats, des bananes trop mûre un banana bread, des pommes abimées de la compote...

    Par exemple, une grande aberration pour moi : la quantité de pain jeté ! Alors qu'il est si simple d'en faire des croûtons (ou de la chapelure) et que c'est si bon !!!!!

    16358560_10154553632666749_2087015558_n.jpg

    Connaître les dates limites de consommation

    On jette énormément de nourriture encore consommable, poussés par les fameuses dates qui nous donnent toujours l'impression de s'empoisonner passé minuit ! 

    Déjà, il faut faire une différence entre la DLUO (date limite d'utilisation optimale) et la DLC (date limite de consommation). La DLUO n'indique qu'une date optimum pour les produits "secs" type céréale, conserves, etc. Les aliments restent consommables après cette date mais plus vous vous éloignez, plus ils perdront en goût, ou texture. La DLC concerne les produits plus fragiles et indique la date après laquelle il est impossible de commercialiser le produit. Vous devez donc respecter cette date pour la consommation...mais pas à la minute!

    Je vous conseillerais de toujours prendre le moins de risques possibles avec tous ce qui est très frais : la viande ou charcuterie achetées chez le boucher (2/3 jours max), le lait frais ou entamé, tout ce qui est cru en général. 

    Fiez vous à l'odeur et l'aspect pour savoir si c'est encore consommable. Pour les oeufs, plongez les dans un verre d'eau, s'il remonte, il n'est plus bon !

    Il ne s'agit pas de prendre des risques mais uniquement d'être conscient des produits les plus fragiles. Tous les aliments en conserves ou secs n'ont pas à être jetés le lendemain de la DLUO !

    0b13ee0be72b5734313221bb11848b4b.jpg