Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Banana Pancakes - Page 3

  • Revue de web #26

    Pin it! Imprimer

    6a7aa9dbc5bc4de210141af64969fe44 (1).jpg

    Cette semaine n'a pas été d'une grande activité sur internet, j'ai finalement passé plus de temps à lire et c'était chouette !! 

    Je suis désolée du peu d'activités par ici ces derniers temps, les vacances s'achèvent (enfin!), je vais avoir plus de temps pour terminer les articles en cours. J'ai un peu de retard dans les commentaires et mails, promis je rattrape ça rapidement! 

    A lire cette semaine :

    IMG_3656.jpg

    • je me réjouis de la multiplication des articles sur la pensée positive dans la blogsphère, lieu de concurrence parfois un peu étouffante. Carnet Prune nous donne 5 astuces pour positiver et elles sont top ! 

    blog-beaute-lifestyle-768x512.jpg

    • chez Julie Coignet, on repense sa consommation d'énergie et on passe à un fournisseur vert! Je vous en reparle cette semaine d'ailleurs !

    sobrieteenergetique-couv.jpg

    • Une autopsie d'une poubelle sur le blog Ma conscience écolo, Sophie a utilisé mon planning pour évaluer ses déchets afin de réaliser les efforts faits et encore à faire. Je la remercie au passage et je trouve qu'elle s'en sort plus que bien!! C'est très intéressant de voir le type de déchets jetés chez les autres, ça permet de mieux réaliser ce qu'on peut faire chez soi !

    poubelle.jpg

    Sinon, j'ai pas mal de petites découvertes sous le coude, il faudrait que je fasse un article spécial "découverte" un jour je pense. Alors, en attendant, dans le désordre : 

    500296-71768a1651904c46a23fe8aa19792a83.jpeg

    ma17_-_blouse_lena_a_rayures_2_1.jpg

    • les savons Mylo qui m'ont l'air complètement dingues ! Ils sont fabriqués chez moi, ça devrait agrandir ma collection de savons ;) 

    99.jpg

    Et sinon, j'ai énormément lu cette semaine, puisque j'ai terminé le tome 1 ET le tome 2 de La Passe miroir de Christelle Dabos ! Dire que j'ai aimé serait bien en dessous de mon sentiment : j'ai été complètement transporté dans ce monde! Lire 600 pages en deux jours, chez moi, c'est le signe d'une grande addiction qui n'est arrivé que rarement (Harry Potter et Outlander en gros!). 

    Je voudrais pas trop vous détailler l'univers de La Passe miroir, il est à la fois loufoque, imaginaire et presque poétique. Je trouve le 2 encore plus réussi, les personnages évoluent beaucoup et les rebondissements sont plus fréquents. C'est extrêmement bien écrit, ça aussi c'est pas si fréquent, et les personnages m'habitent encore...bref vivement le 3!

    Maintenant, je reprends les Harry Potter en anglais, j'en suis au 3 et j'ai aussi Vache A lait qui m'attend, sur l'industrie laitière, dont je risque de vous reparler!

    C5wa4-AWgAAJ1-B.jpg

    Question petit écran, on a terminé la saison 1 de Rome et finalement on a beaucoup accroché, on va sans doute continuer avec la 2. Mais sinon rien à signaler, mes lectures m'ont laissé peu de temps pour la télé (et ma mini préfère regarder pour la 10 fois Le voyage d'Arlo ^^). 

    Bon dimanche à vous !

  • De la couleur sur les murs

    Pin it! Imprimer

     

    IMG_4708.JPG

    Mon mur bleu, difficile à rendre en photo ! (Affiche Atelier Zemonsta)

    Si vous me suivez un peu sur les réseaux sociaux, vous avez sans doute aperçu mon mur bleu. L'essentiel de mon appartement est peint dans des tons très clairs et j'ai toujours eu une préférence pour le blanc. J'aime la déco scandinave, le bois clair, les matières naturelles... Mais j'ai eu envie d'un mur de couleur et finalement je pense que c'est ce qui me définit le mieux : avoir les 3/4 de chez moi dans des tons naturels et un seul grand mur plus vif. Je ne suis pas fan des intérieurs entièrement blancs, j'aime avoir du bois, des plantes vertes, du jaune vif quand le printemps arrive et du bleu parce que l'Océan me manque tous les jours !

    Le bleu que l'on a choisi est un peu particulier, assez vif et plutôt lumineux. On dit souvent que les couleurs froides absorbent la lumière. Je ne trouve pas particulièrement et dans tous les cas, je suis tellement fan du bleu que je m'en fiche un peu ;)

    Je suis aussi difficile en "emplacement de la couleur". Il y a beaucoup de façon de peindre un mur de couleur et il est même possible d'opter plutôt pour un papier peint à motif. J'aime beaucoup en photo mais chez moi, c'est un seul mur, le plus grand, peint du sol au plafond. Pas d'effet particulier, il est seulement là pour éclairer la pièce, décorer à moindre frais et donner le ton à ma décoration. 

    Je vous donne un petit aperçu des couleurs de mur que je préfère, bien évidemment ça tourne autour du bleu et du vert, mes couleurs préférées. Mais je pense qu'une couleur plus chaude comme le rose, le bordeaux ou le vieux rose peut avoir un joli effet avec un décoration épurée. 

    Parce que je risque de déménager dans quelques temps, je réfléchi déjà au bleu que je vais choisir ! Et je me verrais bien avec une cuisine vert sapin ♡

    Vous aimez mettre de la couleur sur vos murs ? 

    cd0ac6a8e195d8cd016b29c9540788c2.jpg

    e97b89c4d535e4bd2722e919618f86b4.jpg

    5067044c458ca9b9dd0e309575d3a355.jpg

    23aafb99d7300a12362ab3fd9fab700d.jpg

    9976fc297d096299529df0fd3c74c45b.jpg

    b53fa4756541c033ef41140e516308f3.jpg

    68e457279a693acda894fb3a2f631f1d.jpg

    4f05d975b4ea5e34ae041cb21e9f1ce3.jpg

    397f387217b4ff192afba737704fe24c.jpg

    e21a8588f2ea13827825aaba2a31ce44.jpg

    2169d184773ee438d78b365110dee2b4.jpg

    3d08be5cb0472ce7ad08223d981fa241.jpge

    (toutes les photos viennent de Pinterest)

  • Revue de web #25

    Pin it! Imprimer

    8fc20a1790a4786585da0b3b71099927.jpg

    Une petite semaine qui termine nos premières vacances (merci la famille recomposée et les zones scolaires différentes). Pas énormément de balades sur le web mais j'ai quelques petites choses à vous proposer quand même! Sinon ici, c'est le retour du soleil et des températures au dessus des 15°c, dire qu'il y a quelques temps, on restait en négatif toute la journée ! 

    Un beau dimanche chez vous ! 

    • et pour finir, j'ai bien aimé lire l'article du blog Le grand déballage sur Acheter en vrac coûte t-il vraiment moins cher ? Vous le savez, je n'ai pas la même opinion mais j'ajoute trois paramètres : le prix du vrac varie énormément d'un magasin à l'autre et d'une ville à l'autre. Je n'ai jamais payé mon riz en vrac 6€/kg ! Ensuite, je ne consomme pas du tout pareil aujourd'hui qu'il y a quelques années, à panier égal, effectivement, le bio et le vrac sont plus chers qu'un caddie chez Auchan. Et enfin, le prix au kilo des produits emballés oublie souvent de mentionner le coût du traitement des déchets : la fabrication des tonnes de déchets par an à un coût que l'on paye tous directement ou indirectement (taxes, impôts, etc...). C'est en réalité très compliqué de savoir précisément ce qui coûte le moins cher quand on prend tous les coûts cumulés. Mais en tout cas, j'aime bien lire les cheminements des gens dans ce domaine ! 

    Et sinon dans la vraie vie ? Côté livres, j'ai définitivement abandonné Le Silmarillion de Tolkien. J'aime beaucoup l'esprit "contes" et le fait d'en apprendre un peu plus sur l'origine du monde du Seigneur des anneaux. Mais c'est vraiment difficile d'être assidue, son style d'écriture est très dense et c'est surtout le festival des personnages puisqu'il y en a des tonnes de nouveaux à chaque page (et qu'ils n'ont pas toujours le même nom suivant la langue utilisée...). Bref, j'adore Tolkien et j'aimerais beaucoup approfondir mes connaissances sur son oeuvre donc j'y reviendrais sûrement !

    Du coup, je fais mon mouton et je commence La Passe miroir de Christelle Dabos après en avoir entendu parler des tonnes de fois dans le club de lecture de Victoria (et que celle-ci m'achève avec son article Mes dernières lectures!). J'ai beaucoup d'espoir dans ce livre, j'avoue avoir eu du mal à me motiver à lire après la déception du dernier Chattam et la difficulté du Silmarillion !

    Côte TV, on a aussi abandonné Les Borgias à la saison 1 sans avoir vraiment accroché et on commence Rome (c'était les deux classiques sur notre liste). On a aussi fini Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire et définitivement, je ne saurais quoi en penser ! C'est une série tellement étrange et en même temps assez addictive d'épisode en épisode. La réalisation est dingue, tout comme le jeu des acteurs mais attention c'est complètement barré ;) On a aussi commencé quelques épisodes de Unbreakable Kimmy Schmidt, toujours sur Netflix. L'histoire de Kimmy, rescapée de 15 ans enfermée dans une secte sans sortir, qui décide d'emménager à New-York. C'est assez drôle mais je trouve quand même que ça manque un peu d'un fil conducteur entre les épisodes. A suivre !

    Voilà pour cette revue ! La prochaine fois, j'essayerais d'ajouter d'autres favoris "random" en fonction, comme des produits, des aliments ou des coups de coeur vestimentaires ! 

    Bisous !

  • Le paradoxe des zéro déchet...

    Pin it! Imprimer

    7d799e31fccc2f4d196678e049c9a306.jpg

    Je ne suis pas persuadée de me faire des amis avec cet article. J'ai beaucoup réfléchi à l'intérêt de l'écrire et puis finalement, je me suis dit que c'était un peu l'objectif de mon blog que de partager avec vous mes réflexions. Pour le coup, ça sera un article un peu brouillon et pas vraiment organisé (si tant est que d'habitude je sois organisée^^) uniquement parce que si je me relis 50 fois, je ne le publierais jamais ! 

    Alors pourquoi les paradoxes des zéro déchet ? Il faut que je vous raconte l'élément déclencheur de cette réflexion mais avant toute chose et pour éviter de me mettre toute la communauté des zéro déchets à dos, je n'ai pas pour but de mettre tout le monde dans le même panier ni de me placer en "modèle". En fait, je pourrais aussi faire un article similaire sur toute autre "communauté" (végétarienne, vegan, minimaliste...) puisque par définition, on a tous des paradoxes, des incohérences et des défauts. Je viens juste mettre des mots sur un épisode qui m'a profondément choquée, énervée et que finalement j'ai eu à plusieurs reprises. 

    Vous le savez, je ne suis pas trop pour les étiquettes. Pourtant, j'aime beaucoup le mouvement "zéro déchet" en ce qu'il apporte des solutions pratiques, pour la vie de tous les jours, qui permettent de limiter la production de déchets, véritable catastrophe pour notre planète. C'est comme ça que je me suis retrouvée à suivre plusieurs groupes zéro déchet sur facebook...

    J'avoue, la plupart du temps je trouve les questions/commentaires "trop" pour moi, je ne me sens pas encore de réfléchir à des alternatives pour tout et n'importe quoi chez moi. Mais il y a aussi de très bonnes astuces, conseils et une vrai communauté pour se soutenir. Bref, au départ, j'était plutôt en mode "ça c'est cool, je lis" "ça m'intéresse pas je passe". 

    Mais petit à petit, la lecture de certains posts et surtout commentaires, m'ont donné un sentiment négatif sans jamais savoir pourquoi je ressentais ça. J'étais gênée par certains commentaires, par certains conseils...mais pourquoi ? Si c'est zéro déchet, c'est bien non ? 

    Voilà exactement le "problème" de ce mouvement zéro déchet : penser que zéro déchet = c'est bien.

    Ben non mon coco !! Exactement comme le bio ne veut pas dire parfait ("coucou les bananes bio suremballées") et je pourrais continuer avec tout. 

    Le zéro déchet n'a de sens, pour moi, que quand on comprend sa définition originelle : penser les produits dès leur origine pour diminuer les déchets qui en résulteront (recyclable, réutilisation, upcycle...), limiter la production de déchets qui finissent en décharge ou en incinération, lutter contre les déchets toxiques pour la santé et l'environnement et augmenter les possibilités alternatives de traitement de déchets. 

    L'objectif, qu'on se le dise sincèrement, ce n'est pas les économies ou la facilité de vie. Ce sont évidemment des conséquences du zéro déchet mais ce ne devrait pas être ce qui gouverne une logique zéro déchet. En adoptant certains gestes et adoptant ce mouvement, on devrait garder à l'esprit que l'objectif est bien la réduction finale de déchets toxiques, préjudiciables à la santé humaine et à l'environnement, et dont on ne sait plus quoi faire à part les enfouir. 

    En étant encore plus direct, en étant zéro déchet, on protège la planète (vous en apprenez des trucs ici hein?). Ben oui, parce que les déchets, c'est un coût énorme mais c'est surtout une pollution pour l'air et l'eau, une toxicité pour notre santé et au final une pollution pour l'environnement. En général, c'est l'Océan qui subit la majorité de cette pression aux déchets et l'Océan c'est un peu notre oxygène les gars. Il va mal, on va mal. 

    Bref, je m'égare. 

    Il y a deux jours, sous un post où quelqu'un demandait une alternative au savon de Marseille pour la douche (au passage, ne vous douchez pas au savon de Marseille, c'est asséchant!!), une personne lui indique les savons au lait d'ânesse. Jusque là, pas de soucis, je ne suis pas d'accord mais c'est une alternative et c'est toujours bien d'avoir toutes les alternatives dans la vie. 

    Et là, une autre personne lui indique qu'il existe aussi pleins d'autres alternatives sans exploitation animale, les ânesses avaient peut être spécialement envie de nous filer leur lait pour la douche en même temps. Là encore pas de soucis, je suis personnellement d'accord avec cette remarque et je trouve ça bien d'avoir toutes les alternatives en toute connaissance de ce qu'elles impliquent (l'exploitation animale, #toussatoussa). 

    A la suite de quoi, ce fut un bordel sans nom, pardonnez moi l'expression. La personne s'est sentie attaquée et a surenchéri pour bien montrer que c'était pas si grave d'utiliser le lait d'ânesse, que c'était toujours mieux que de revenir aux gels douches classiques, qu'elle n'avait aucun cas de conscience et qu'elle ne comprenait pas les croyances de ce genre...

    Voilà. Je vais me noyer avec mon lait d'épeautre et je reviens (c'est très bon le lait d'épeautre vous le saviez?)

    J'ai essayé de répondre pour expliquer qu'il ne s'agissait pas de juger mais d'informer, qu'utiliser un savon au lait d'ânesse ce n'était pas faire un pacte avec le diable mais qu'il était normal de vouloir lui dire qu'il y avait d'autres alternatives, moins problématique pour l'exploitation animale. Que ce n'était pas Tahiti douche ou lait d'ânesse. Il y a beaucoup de choses entre la pétrochimie et l'exploitation animale. Mais peine perdue. Discours de sourds. 

    J'ai su sorti énervée, touchée et si j'avais eu le bouton "supprimer le blog", je l'aurais fait. C'est exactement le genre de personne qui me touche, me fait sentir impuissante et inutile. Me fais dire qu'on est pas près de changer le monde les gars. 

    Après une bonne nuit de sommeil, j'ai compris pourquoi cette réaction allergique à ce genre de comportement. C'est que finalement c'est courant ce genre de réflexion dans ces groupes de discussion : préférer un savon non emballé même s'il est à base de lait animal ; préférer des aliments en vrac non bio au bio emballé ; faire des tonnes d'achats pour faire des cosmétiques maisons, etc...

    En soi, ça ne me dérange pas, chacun fait son cheminement comme il l'entend. Mais au fond, ça réveille en moi le paradoxe du zéro déchet : c'est top tant qu'on garde à l'esprit son objectif de protection de la planète. Or la planète, c'est vaste ! C'est protéger l'air qu'on respire, l'eau qu'on boit, les forêts, la biodiversité, etc... Et je crois que pour moi, c'est avoir une sensibilité qui va avec. Sinon on perd de vue l'essentiel et en pensant bien faire, on fait tout le contraire (ou en tout cas, on se ferme des opportunités d'apprendre et d'évoluer).

    Non on est pas obligé d'être végétarien ou végan pour protéger la planète. Je ne le suis pas. Mais c'est savoir ce qu'implique notre mode de consommation pour l'environnement au sens large, animaux compris. Alors oui, quand on est pas végan, c'est pas toujours drôle d'être confronté à certains aspects de notre consommation. Mais c'est pas grave, petit à petit, on avance, on trouve des compromis, des alternatives, on change, on se déshabitue...

    Alors qu'il existe des tas de savons saponifiés à froid, venir maintenir qu'on s'en fiche de l'exploitation des ânesses, parce que "hé ho c'est zéro déchet!!!", ça réveille en moi le paradoxe du zéro déchet. Quand on ajoute qu'on se moque des "pauvres petites abeilles" ou encore de l'exploitation des chevaux, ça réveille aussi le paradoxe du zéro déchet. 

    Le paradoxe du zéro déchet pour moi c'est utiliser un mouvement sans en comprendre sa philosophie, c'est l'utiliser pour son propre confort et oublier, qu'en définitive, ça sert un but bien plus grand que nous. 

    Alors oui, on ne peut pas être parfaits. Mais on peut éviter de fermer les yeux et les oreilles. On peut questionner, écouter, remettre en cause et même se tromper. Bref, on peut éviter d'être con. 

    ps : Si vous avez réussi à me lire jusqu'au bout, bravo, je n'ai même pas le courage de me relire. Je publierais en l'état, donc je m'excuse des fautes, je corrigerais plus tard (#zérocourage) ! 

    pps : bien entendu, je ne fais pas de généralités et je salue tous les jours les efforts gigantesques des gens qui se lancent dans le zéro déchet ! 

    ppps : ah oui! Je ne vise aussi bien sûr pas directement l'exploitation des ânes et ânesses. Je sais très bien qu'il y a de grandes différences dans les traitements des animaux en fonction des exploitations. 

    pppps : si t'es quand même pas content de mon article, promis, après je prévu un article sur la décoration #zérorisque ^^

    739966shrekletroisieme200710g.jpg

    Vous croyez que c'est pour ça que l'âne de Shrek a choisi une dragonne ?? ;)