Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Minismaliste - Page 4

  • MinsGame #1

    Pin it! Imprimer

     

    minsgame

    J'échange les revues web pour les bilans MinsGame pendant les dimanches du mois de février, vous ne m'en voudrez pas ?

    Pour le no-shopping, je ferais un bilan final en fin de mois. En attendant, vous pouvez aller relire mes conseils pour celles qui le font !

    Alors cette première semaine ? De 1 à 7 objets donnés, c'est pour l'instant assez facile. J'ai globalement donné des choses qui attendaient sagement d'être triés, je n'ai jamais eu besoin d'aller assez loin. La majorité des choses seront données ou vendues donc j'évite aussi de faire grossir ma poubelle. En fin de semaine, l'effort a commencé à être plus important, ce qui laisse présager des difficultés pour la semaine prochaine !

    minsgame`

    minsgame

    J'ai donc viré un leggings sequin qui je ne mettrais plus jamais, deux livres, deux portefeuilles et une coque cassée, 4 paires de chaussures que je ne mets jamais, des produits de beauté presque finis mais que je gardais sans les utiliser, un lisseur à cheveux cassé et un pour les boucles, 4 parfums offerts et jamais mis (j'ai le même depuis le lycée!!), et 7 paires de chaussures trop petites de ma fille. Je ne ressens aucun manque de ces objets et je suis bien contente de me forcer un peu grâce à ce jeu !

    Niveau organisation, je vous prépare un article un peu plus complet dans la semaine sur l'organisation quand on se lance dans le Minsgame, par quoi commencer, où chercher quand on est à cours d'idées, etc... En attendant, je me suis organisée avec un sac pour mettre tous les objets à donner et un autre pour ce qui est à jeter. Le plus difficile est de m'y tenir tous les soirs, je sens que je prendrais de l'avance le weekend pour m'aider certains soirs. 

    Et vous, vous en êtes où ?

  • Minsgame & no shopping

    Pin it! Imprimer

    701a251a43316428dc41828311c41682.jpg

    L'année dernière à la même époque, je me lançais dans un mois de no-shopping et j'avais beaucoup aimé l'expérience. J'ai décidé de recommencer pour ce mois de février (petite joueuse, il n'y a que 29 jours!) mais de le compléter par un autre défi...

    Défi no-shopping

    Principe : ne rien acheter de superflu pendant un mois !

    A part les achats "nécessaires" à la vie de tous les jours, la seule exception est ce qui concerne les anniversaires ou les achats type "bébé grandit trop vite et n'a plus de chaussures". Mais logiquement, je ne vais rencontrer aucune de ces situations en février. L'unique situation "problématique" est que je suis à Paris le mardi 2 février et donc potentiellement en contact avec des choses auxquelles je n'ai pas accès ici (genre Monoprix!!). Je verrais en fonction mais j'essayerais d'éviter les achats inutiles.

    Donc exit les vêtements, produits de beauté dont je n'ai pas besoin, magazines, fleurs, objets de décoration, bougies...

    Le but est évidemment de faire des économies mais pas uniquement ! Il s'agit surtout de se concentrer sur ce qu'on a, d'apprendre à résister aux nombreuses tentations journalières et à mieux connaître nos envies.

    C'est là que le 2ème défi entre en jeu : le minsgame. Il s'agit de profiter de cette pause "shopping" pour trier et vider sa maison. Un peu dans la continuité du Home minimalize dont j'avais déjà évoqué le principe ici.

    Défi minsgame

    Le principe : se débarrasser d'un objet chez soi le 1er jour du mois, deux objets le 2ème jour, 3 objets le 3ème jour et ainsi de suite.

    Le minsgame a été lancé par le blog The Minimalists et je l'ai personnellement découvert chez Ekolovy. Contraction de "minimalisme" et de game, il s'agit de tendre vers un mode de vie plus minimaliste en relevant un petit défi et non en triant massivement en une seule fois.

    Chaque jour, je vais devoir me débarrasser d'un ou plusieurs objets inutiles. En principe, il faut essayer au maximum de les donner ou les revendre avant d'envisager de les jeter. Et normalement, il faut s'en débarrasser avant le lendemain. Sur ce point, je ferais une exception, je ne pourrais pas m'en occuper tous les jours mais je vais essayer de le faire chaque weekend. Je mettrais tous les objets de la semaine dans des sacs (à donner, à jeter...) pour m'en occuper le weekend.

    Au total, je vais devoir me séparer de 435 objets !! Tous les objets sont pris en compte, je vais devoir m'occuper des vêtements, chaussures, vaisselles, objets de déco... Faire ce défi en même temps que le no-shopping est une bonne motivation. Ça m'occupera et ça permettra de vider la maison avant d'envisager de nouveaux achats !

    Je ne sais pas encore comment je vous en parlerai ici, je ferais peut-être un post chaque weekend pour vous montrer l'évolution et les éventuelles difficultés. Dans tous les cas, je partagerais mon expérience sur facebook et twitter plus régulièrement !

    Si jamais ça vous tente, n'hésitez pas à vous joindre à moi !

    db0bda3a38ef2c0fe96ad1d98ef2c198.jpg

  • Beauty capsule #1

    Pin it! Imprimer

    5d51ed5e4bf36752b2f6de7b8e2fbdb7.jpg

    [Source : Pinterest]

    Créer une capsule se fait souvent pour le dressing. Je trouve que Balibulle a tellement bien cerné le concept que ces articles vous donneront envie de jeter la moitié de vos fringues, je vous préviens ! 

    C'est quoi une capsule ? L'idée est d'abord de trier son dressing et d'enlever tout ce qu'on ne met plus. Puis de réfléchir à ce que l'on porte le plus, ce dans quoi on est le plus à l'aise, ce qui nous va le mieux… Et surtout les vêtements qui pourront être combiné le plus facilement entre eux. C'est un travail long mais qui permet de gagner du temps, de l'argent et de la tranquillité. Et puis c'est un peu comme un jeu de trouver de nouvelles combinaisons ! 

    Même si je pense aussi à me lancer dans un dressing "capsule", je souhaitais surtout importer le concept à la salle de bain. Au lieu d'un dressing capsule, je vise d'abord un "beauty capsule". 

    Je suis loin de crouler sous les produits de beauté mais j'aime tellement tester de nouvelles choses que je me retrouve souvent à réfléchir à une nouvelle routine alors que je n'ai même pas eu le temps de terminer la précédente. Trop de soins que je n'utilise que rarement car pas adaptés à ma peau, de maquillage que je ne met jamais…

    J'ai eu un déclic cet été. Je suis partie 3 semaines en "vacances" (avec ma thèse, j'ai jamais vraiment les vacances) mais je me suis forcée à prendre une petite trousse de toilette. Résultat, c'était parfait, je n'ai jamais manqué de rien ni eu envie d'acheter quelque chose. Si j'étais capable de la faire en vacances, pourquoi pas à la maison ? 

    Le but n'est pas de rendre le passage dans la salle de bain complètement triste. Juste de se libérer l'esprit (et la place) avec des essentiels que je saurais utiliser de plusieurs façons. Arrêter de consommer pour consommer mais pouvoir acheter un nouveau produit qui remplacera un terminé dans ma capsule ! 

    Ca vous dis de suivre mon cheminement ? J'en profiterais pour vous parler des produits que j'aime le plus ou des astuces pour ne pas s'ennuyer avec moins de choses. 

    L'objectif : côté soin, avoir une routine de base à laquelle j'ajoute quelques extras en fonction du moment du mois (comprendre peau pourrie). Il ne s'agit pas de trouver LE produit que je ne quitterais plus mais LA routine. Les produits évoluent forcément en fonction de la saison ou des nouveautés mais je ne veux plus avoir 4 crèmes hydratantes en même temps ! Côté maquillage, avoir une base teint classique et des essentiels pour les yeux, assez polyvalents pour faire des choses simples ou plus "fun" si besoin. 

    Voilà, rien de foufou mais à la fin j'aimerais que tout tienne dans une seule étagère (je vais réfléchir à l'objectif tiens, niveau taille de la capsule!) et non un meuble entier ;-) 

  • Résoudre le "au cas où"

    Pin it! Imprimer

    2e8e48517c7bfb8051a22064340ff661.jpg

    En triant ses vêtements, on tombe forcément sur certains où le choix s'avère plus complexe. 

    Vêtements sentimentaux ou idéalisés, il est parfois difficile de s'en séparer et ils finissent souvent par rester dans le placard "au cas où"…

    Lire la suite