Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Petit potager

    Pin it! Imprimer

    0-4.jpg

    Je ne plante pas que des tomates ! En parallèle du #gangdestomates, je continue mes petites expériences au potager. Pour info, je plante sur mon balcon mais je m'occupe aussi du potager de mes parents, qui habitent juste à côté de chez nous. Toutes nos cultures sont en carrés potagers (pas toujours carré d'ailleurs!) et on manque un peu d'espace. Mais c'est un bon apprentissage pour améliorer nos techniques, tester d'autres légumes et trouver quelques astuces. 

    Vous me demandez souvent ce que je fais pousser et comment, j'ai essayé de tout résumer ici : ma propre expérience au potager, avec quelques conseils pour les débutants et mes projets pour cette année.

    Les règles d'or du potager des petites espaces

    1 - Un légume à la fois

    On a toujours tendance à en mettre trop dans des potagers en carrés et à trop varier. C'est le meilleur moyen pour être ensuite débordé et ne pas réussir à s'occuper de tout le monde. Avec le temps, vous apprendrez aussi ceux qui poussent facilement chez vous et ceux qui auront besoin d'un peu de réflexion.

    Pour débuter, miser sur : les tomates, plutôt les tomates cerises, les salades type batavia, les radis, piments et les aromates. Evitez les concombres, melons, courgettes qui nécessitent de la place et un peu d'expérience. N'hésitez pas à varier les espèces d'un même légume plutôt qu'à multiplier les légumes différents.

    Et chaque année, fixez-vous un ou deux nouveaux légumes à tenter au maximum.

    Chez moi, il y a toujours des radis, tomates, aubergines, piments/poivrons, salades, fraises.

    Chaque année, je varie les espèces de tomates et de salades. Je tente aussi de diversifier les légumes feuilles avec des épinards, du chou kale ou du céleri qui se cultivent tous facilement en pots.

    Et cette année, je tente les concombres (grands et minis) et j'essaye d'améliorer ma technique pour les carottes.

    2 - Gardez les meilleurs conseils de la permaculture

    La permaculture prône plusieurs principes, souvent différents en fonction des adeptes. La plupart du temps, il nécessite des adaptations pour les petits espaces.

    0-1.jpg

    Ce qu'il faut garder :

    - ne pas travailler la terre : on ne retourne pas la terre, on se contente d'ajouter du compost ou autre amendement mais on évite de toucher à la profondeur, au risque de perturber les habitants nécessaires à son aération. D'ailleurs, nécessitez pas à partir à la chasse aux vers de terre pour les ajouter dans vos carrés !

    - pailler le sol : avec de la paille, du foin, des copeaux...peu importe au début mais ne laissez pas la terre nue. Pailler permet de garder l'humidité et de limiter l'arrosage mais aussi d'apporter de la nourriture à vos plants et animaux souterrains. J'utilise du lin pour ma part mais je tenterais cet hiver, de pailler avec du foin, bien plus efficace en terme d'amendements.

    - la rotation des cultures : en général, on ne replante pas un légume au même endroit d'une année sur l'autre. Certains légumes comme les tomates ou les choux épuisent particulièrement les sols et nécessitent d'être replanter ailleurs. J'essaye au maximum du faire une rotation entre mes carrés, pots et sur mon balcon mais quand ce n'est pas possible, je veille à bien amender la terre avec du compost ou du fertilisant.

    - se renseigner sur les plantes amies/ennemies. Il y a des légumes qui n'aiment pas certains voisins, ce n'est pas toujours simples de se renseigner tant les conseils sont différents. Les tomates par exemple ne sont pas amies des pommes de terre mais on lit parfois le contraire ! Chez moi, ça s'est vérifié, elles n'ont pas du tout aimé ces voisines ! Enfin, il y a des plantes qui sont d'excellentes voisines comme les aromates, la lavande, les soucis, les capucines, la bourrache...qui permettent à la fois de protéger vos plants contre certaines maladies et d'attirer les abeilles pour polliniser vos plants. Chez moi, j'installe toujours du basilic, du persil et des soucis entre mes plants. Et j'ajoute quelques pots sur mon balcon.

    3 - S'adapter à l'espace

    0-5.jpg

    Faire un potager dans un petit espace nécessite quelques astuces que l'on doit parfois expérimenter soi-même. Il y a quand même quelques idées de base qui peuvent vous aider.

    - diviser par deux l'espacement entre les plants. Ils seront plus serrés mais vous pourrez aussi éliminer plus facilement les feuilles latérales pour éviter de perdre du rendement. Les seuls légumes que je veille à espacer correctement sont les légumes-racines, je diminue légèrement pour les carottes (elles se mangent petites!) mais pas pour les radis, les betteraves...

    - faire pousser à la verticale : tout ce que vous pouvez faire pousser en hauteur, faire grimper, etc., est bon à prendre ! Les concombres, tomates, pois, haricots ou autres courges peuvent parfaitement se laisser guider à la verticale. Pour ma part, je fais grimper les concombres et j'ai installé les fraisiers dans une palette (voir plus bas) pour gagner un carré.

    - ajouter des pots. Je garde les carrés, plus profonds, pour les légumes qui nécessitent de la profondeur. Sinon, j'ajoute un maximum de culture dans des pots ou autres contenants. Vous pouvez aussi disperser des aromates ou fleurs en pots pour aider les abeilles à revenir ! Sur un balcon, vous pouvez facilement accueillir des salades ou radis en jardinière, des épinards ou tomates en pots, des pommes de terre en sac (voir plus bas).

    - semer ensemble. Très utile pour les légumes racines par exemple, vous pouvez mélanger les graines de deux espèces qui ne poussent pas au même rythme comme les radis et les carottes. Une fois que les radis auront grandi, vous pouvez les récolter, ce qui libère de l'espace pour les carottes.

    Enfin, dernier conseil, s'adapter à l'espace vous donnera peut être un plus petit rendement ou des légumes plus petits. Ce n'est pas grave ! Prenez l'habitude de déguster des jeunes pousses d'épinards, de couper directement quelques feuilles de salades ou de ramasser des tomates pas encore mûres, elles finiront de rougir dans votre cuisine.

    L'utilité de faire un plan

    Pour vous aider à prévoir les semis, planter les plantes amies ensemble et s'assurer d'une récolte jusqu'en hiver, il est très utile de faire un plan pour s'organiser. Pas besoin d'être un bon dessinateur, vous pouvez vous contenter de le faire par écrit!

    Notez tous vos pots, carrés ou autres et détaillez ensuite ce que vous allez y planter. A chaque fois, notez s'il faudra faire des semis ou acheter un plant, et les dates à laquelle vous devez vous en occuper. N'oubliez pas d'y noter les plantes amies à planter à proximité ou entre vos plants. Sur le balcon, je privilégie les légumes qui aiment le soleil (il y fait très chaud l'été) et ceux qui nécessitent d'être à l'abris des limaces comme les radis.

    potager,jardinage,urbain,légumes,carrés

    Je me suis un peu emballée à essayer de le dessiner, je suis en train de le refaire en version écrite!

    Il peut être intéressant de faire une version automne/hiver en notant les plants de remplacement à planter à la fin de l'été. Quand on débute, il vaut mieux se limiter aux salades d'hivers, navets et autres petits choux.

    N'oubliez d'évaluer la date de la récolte, si vous plantez assez tôt, vous allez devoir récolter en juillet et vice-versa, faites donc en fonction de vos vacances ! Un potager en carré bien fait ne nécessite pas beaucoup d'entretien mais il n'aime pas non plus être délaissé.

    Enfin, si vous n'avez pas d'idées, je vous conseille vivement les livres à la fin de l'article, qui m'ont beaucoup aidé à construire mon plan de potager.

    Les tutos pour les petits espaces

    Il y a des tonnes d'idées pour cultiver astucieusement sur un balcon ou dans des carrés, fouillez sur internet. Je vous partage quand même quelques expériences réussies chez moi :

    - des tomates cerises en pots. Les tomates n'ont pas besoin d'une grande profondeur, malgré ce que l'on croit. Les mettre en pot permet de libérer de l'espace pour des légumes qui ont besoin de plus de profondeur.

    - des fraisiers en palette. Il suffit de récupérer une palette, de fermer les trois "pieds" avec une planche (pas forcément hermétiquement) et d'ajouter un tissu géotextile en le clouant. Un peu de terre et vous pouvez planter des fraisiers qui retomberont sans abîmer les fruits ! Sur le balcon, vous pouvez aussi faire pousser un fraisier dans une passoire, il y a un tuto sur mon profil Instagram (dans IGTV).

    potager,jardinage,urbain,légumes,carrés

    0-8.jpg

    0-9.jpg

    - des pommes de terre en sac. Trouvez un grand sac en plastique costaud, faites quelques trous au fond et ajoutez de la terre sur 1/3 environ. Vous pouvez roulez le haut du sac pour que ce soit plus simple. Ajoutez 5/6 pommes de terre dans la terre et laissez pousser ! N'arrosez qu'en cas de grande sécheresse. Une fois que les feuilles sortent sur 10 cm, rajoutez de la terre pour enfouir les feuilles en ne les laissant dépasser que d'1 cm. Continuez ainsi pour développer des racines et multiplier la récolte. Arrêtez vous en haut du sac et laissez pousser les feuilles. Quand elles auront jaunis dans l'été, coupez le sac et récoltez vos pommes de terre ! Fonctionne aussi pour les patates douces.

    0-6.jpg

    S'informer pour débuter mais tenter !

    Vous me demandez souvent comment j'apprends à m'occuper du potager, ce que je lis, etc. Globalement, j'apprends surtout chaque année de mes erreurs et de mes expérimentations !

    En général, quand je choisis un légume, je vérifie sur internet la période de semis ou de plantation et les conseils de bases. Et évidemment, j'ai lu quantité de choses ! Mais finalement, je vous conseillerais deux livres pour les cultures en petits espaces :

    - Jardiner dans 1m2 aux éditions Larousse. Mon best, il permet de trouver des tonnes d'idées pour gagner de la place et surtout propose plusieurs types d'associations pour construire son plan.

    - Le livre de bord du potager aux éditions Larousse. Très utile pour s'organiser, vous pouvez remplir les dates de vos semis, ne pas oubliez la date des plantations et faire un plan. Je l'utilise aussi beaucoup pour ses fiches légumes, que je trouve très complètes (elles sont dans tous les livres potager mais de qualité très différentes).

    Si la question du paillage vous intéresse, je vous conseille aussi "Le potager zéro tracas" qui développe la technique du paillage avec le foin mais vous apprendra surtout l'importance du paillage et quelques astuces pour jardiner au naturel. Les livres des éditions Terre Vivante sont aussi très bien faits pour débuter.

    0.jpg

    Enfin, n'hésitez pas à demander autour de vous ! Quelqu'un sera peut être ravi de vous donner des conseils et de vous accompagner au début. Il y a même des associations, des pépinières ou jardineries qui proposent des ateliers ou formations.

    Mais surtout, essayez par vous-même. La culture dans un petit espace défie déjà les lois de la nature, donc rien ne vous empêche d'expérimenter en fonction de votre habitation, votre météo, votre temps disponible. Et surtout, ne désespérez pas si vous avez des ratés mais essayez plutôt de comprendre pourquoi et notez-le sur votre plan pour l'année prochaine. N'oubliez pas que la météo change beaucoup d'une année sur l'autre, il y a des années à tomates et des années à salades !

    Mon projet cette année

    0-3.jpg

    Évidemment, je vais planter quantité de tomates, #gangdestomates oblige ! L'avantage, c'est que je vais multiplier les techniques afin de pouvoir vous montrer plusieurs types de plantations : en carré, en pots, tutoré ou buissonnant, etc.

    Je teste donc les concombres et j'essaye de relancer les carottes qui n'aiment pas vraiment mes carrés. Je continue les petits légumes racines qui poussent facilement en carrés comme les radis ou les betteraves. J'ai varié le carré des salades avec plusieurs types de salades et du chou kale. J'ai deux sacs pour les pommes de terre et plusieurs pots avec des aromates ou fleurs.

    Sur le balcon, mon bac potager abritera tomate et concombres et sans doute quelques radis. Un grand pot est dédié aux épinards et j'ajouterais sans doute des piments ou fraisiers qui aiment bien le soleil. J'ai aussi du persil, du basilic, de la bourrache, de la sauge.

    0-2.jpg

    En bref, on est encore loin de l'autosuffisance et ne visait pas cet objectif au début ! Il faut plusieurs années pour comprendre ce qui pousse le mieux chez vous, à quelle date et comment faire face aux maladies. Je suis encore très loin d'être une experte mais on s'en fiche ! Ne vous laissez pas impressionner par d'autres potagers ou par ceux qui maîtrisent mieux les principes classiques de la permaculture. Faites vos essais, amusez-vous, recommencez, rien n'être grave au potager ♡