Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • I quit Hellocoton

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

    Ceci est un billet d'humeur, un peu à chaud en réaction aux changements qui s'opèrent sur Hellocoton. Evidemment, c'est un peu brouillon et quand on est brouillon, on peut froisser les autres. Donc en prévention, non je n'incite pas tout le monde à quitter Hellocoton, oui tu as le droit d'adorer et non je ne vise pas les gens qui y travaille. J'exprime uniquement mon opinion sur la dérive qu'implique le terme d'influenceur sur mon espace personnel qu'est le blog. 

    ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

    Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois. Hellocoton et moi, ce n'est pas toujours une grande histoire d'amour.

    A la grande époque d'Hellocoton, je m'y suis inscrite, comme toute blogueuse qui cherche une plateforme pour communiquer avec se communauté et découvrir d'autres blogs.

    Et puis Instagram est arrivé et j'ai un peu délaissé Hellocoton. J'y passais de temps en temps pour voir les sélections mais clairement sans grand succès.

    Pour mon blog, Hellocoton n'a pas eu un effet miraculeux, vous êtes finalement peu à venir sur mon blog depuis cette plateforme et je n'ai eu que très peu d'échanges en commentaires sous mes articles.

    Je ne faisais pas vraiment d'efforts aussi il faut dire. Mais quand on tient un blog lifestyle "green", déjà on part avec un handicap : aucune catégorie ne permet de présenter son contenu de façon claire. La catégorie Lifestyle est bien plus alimentée de voyage et la catégorie Ecologie semble toujours un peu à l'abandon. Il faut alors changer de catégorie en fonction du thème de l'article et clairement je ne prenais jamais le temps de le faire.

    Et puis petit à petit, je suis passée d'un relatif désintérêt à parfois un franche énervement. Le temps que les blogs de moins de 10 ans ne connaissent pas est clairement révolu. A de très rares exceptions, les "sélections" ne m'ont jamais fait découvrir un blog et m'ont parfois même laissé un peu dubitative : forte présence des blogs déjà bien connus, sélection "d'articles" un peu vides ou reprenant du contenu présent sur d'autres blogs. Très peu de représentation de blogs lifestyle écolo et même d'article écolo tout court. Les dossiers à thème me donnaient aussi la même impression : peu à peu il ne s'agit plus de montrer la diversité de la blogosphère, les idées nouvelles ou originales mais de favoriser le nombre, la quantité, les followers, l'influence...

    Ne vous méprenez pas, les blogs très connus peuvent aussi avoir leur place sur Hellocoton mais c'est comme aux Jeux olympiques, ce qui nous plaît c'est la diversité ! Et ce n'est pas non plus en raison de ma propre représentation, mon blog a déjà été plusieurs fois en Une et je ne pense pas que ça change quoique ce soit à ce que j'écris ici (et si je m'arrêtais à ça, je ferais les choses bien différemment ici^^). 

    Plusieurs fois j'ai voulu me retirer de la plateforme mais finalement il me suffisait de ne plus y aller et si certains d'autres vous passent par là pour retrouver mes articles, je ne voulais pas enlever cette option.

    Mais voilà, c'est fait, j'ai envoyé un mail pour la suppression de mon compte. Pourquoi ce changement alors ?

    Parce que comme dirait ma fille "je suis colère tout rouge".

    Hellocoton a été racheté par Prisma Media et apparaît depuis quelques temps sous la bannière de Femme Actuelle. Le changement se ressent clairement pour qui à connu la plateforme d'il y a quelques années : la présentation, les bannières de publicité, le contenu sponsorisé, etc. Sans doute cela a aussi eu une influence sur les sélections opérées tant on a l'impression de voir le même contenu que les grands médias ou les plus grandes marques travaillant avec les blogueurs. Le modèle du grand groupe se ressent, les codes ont sans aucun doute complètement changé. 

    Mais depuis peu, Hellocoton devient Les Influenceuses...

    unnamed.png

    Alors rapidement sur l'utilisation du féminin : les Influenceuses, évidemment ça laisse peu de place à ses messieurs les blogueurs. Vous me direz que le site Femme Actuelle s'adresse aux femmes et que la plateforme Hellocoton met en avant l'univers des blogs féminins (il y a pourtant beaucoup de blogs tenus par des hommes sur la plateforme). Ok mais c'est une erreur ! Si l'univers des blogs est majoritairement féminin, il y a beaucoup de très bons blogs tenus par des hommes, à commencer par des blogs de parentalité. Et à notre époque où les lignes bougent sur les questions d'égalité homme/femme, l'exclusion ne va rien arranger. Il ne faudrait rendre visible que les blogs de mamans ? Au risque d'encore et toujours critiquer le peu d'engagement des papa sur ces thématiques ? Bref, je comprends la logique mais je n'y adhère pas.

    Mais alors le terme Influenceuses !!! Là je suis désolée mais j'ai eu une réaction épidermique qui m'a amené droit vers "contact - demander la suppression du compte" !

    Je ne suis pas une Influenceuse, déjà parce que ma petite personne et mon blog n'avons pas "l'influence" nécessaire pour accéder à ce titre. Et surtout parce que je ne le veux pas et que ça ne veut rien dire.

    Je suis une blogueuse parce que je tiens un blog. Ce n'est pas mon job. Mais même si ça l'était, je ne serais certainement pas Influenceuse. Je serais créatrice, rédactrice, écrivaine, photographe, journaliste... Le job des blogueurs/blogueuses ce n'est pas d'être de l'influence mais d'influer !!

    Oui, c'est de la sémantique mais ce n'est pas la même chose : influencer c'est exercer une influence sur / influer c'est exercer une action sur. Les termes sont proches (au fond j'suis persuadée qu'un mec s'est trompé sur la traduction un jour) mais pas identiques. Exercer une influence enlève une part de décision et d'objectivité à la personne qui la subit. En traduction claire, parce que la blogueuse Y montre son nouveau jean, vous allez acheter le même immédiatement. Influencer, tout le monde le fait, les blogueurs, les acteurs, les chanteurs, la publicité, votre meilleure amie, votre mec, la voisine méga canon du 3ème, etc.

    Influer sur quelqu'un c'est pousser à l'action ou à la réflexion, ça peut être très proche de l'influence quand c'est dans le domaine de la consommation instantanée mais ça peut aussi être très différemment quand ça permet à des personnes de reprendre le sport/la lecture/trier ses déchets/prendre soin de soi/voir un film...

    Alors oui, certains blogs sont essentiellement dans l'influence mais ne mérite pas non plus le terme d'influenceurs : leur influence est éphémère, fragile et surtout peu fiable. Leur donner ce nom fait laisse d'autant plus de place à ce nouveau monde qui glorifie en 5 min et pour mettre des photos de rouge à lèvres/bébé/chat. 

    La grande majorité des blogs ont certes une part d'influence (mais comme ton mec/ta mère ou ta star préférée) mais surtout une grande majorité de pouvoir d'influer.

    Le grand malheur des blogs et surtout de ceux qui essayent d'en vivre est résumé dans ce mot d'influenceur. C'est oublier que derrière l'influence que certains ont, il y a tellement plus et surtout tellement qui mériterait d'être mieux rémunéré (mais c'est un autre débat qu'on ouvrira bientôt^^).

    Voilà, je refuse donc d'être présente sur une plateforme intitulée Les Influenceuses, nom trop réducteur et très mal représentatif de ce que font l'immense majorité des blogs, petits ou gros. Je suis désolée pour celles et ceux qui me suivaient depuis Hellocoton, je relaye mes articles sur ma page Facebook, sur Twitter et sur Instagram si besoin.

    Hellocoton, je t'aimais bien à l'origine mais vraiment on ne se comprends plus toi et moi.