Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Minimaliste du dressing #4 : le cas du body

    Pin it! Imprimer

    unnamed.jpg

    Après les premiers épisodes de la saga Minimaliste du dressing, je reviens pour vous partager une petite réflexion autour de l'exemple du body. 

    Episode #1 : le bilan

    Episode #2 : le rapport au corps

    Episode #3 : mon cheminement pour comprendre ce que je dois privilégier

    Je crois que ce que j'aime le plus dans le minimalisme, ce sont ces phases de réflexion. Essayer de comprendre pourquoi un vêtement ne me convient pas ou comment faire pour porter plus régulièrement certains vêtements que j'aime. En réalité, le minimalisme dans le dressing, c'est une vraie introspection ! Un processus évidemment très égocentrique où on apprends à mieux se connaitre et à mieux s'accepter. 

    Quand j'ai commencé, je me suis vite rendue compte de mes points faibles : les tenues un peu habillées - pas forcément pour les soirées mais tout ce qui sort du jean/pull ! - et les périodes de froid. J'ai prévu de vous faire un article dédié à ces points faibles pour vous raconter comment j'essaye de les surmonter, mais aujourd'hui, je vais vous partager une petite découverte qui m'a un peu changé la vie !

    unnamed-1.jpg

    Quand j'ai commencé à réfléchir à ses points faibles, je me suis rendue compte qu'ils avaient plusieurs points communs qui tenaient à mon rapport avec les vêtements et sans doute un peu avec mon corps.

    1/ JE SUIS UNE FRILEUSE

    Et une vraie ! J'ai toujours beaucoup de difficulté à la fin de l'automne, quand les températures commencent à baisser. Comme si mon corps avait besoin de plusieurs semaines pour s'habituer et ne plus me demander de m'habiller comme en Sibérie. 

    Du coup, cette tendance à avoir toujours froid me faisait acheter des tonnes de pulls, souvent à bas prix donc pas vraiment chauds, mais des pulls d'un style plutôt douillet. Résultat, s'ils sont sympa le weekend en jean, la majorité ne faisaient pas assez habillés pour la semaine ou pour les occasions où je dois lâcher un peu mon jean. 

    Le problème étant que je déteste les vêtements près du corps et notamment pour les pulls. Je prends d'ailleurs toujours une taille au-dessus pour mes pulls et j'adore piquer ceux de mon mec...en L !! C'est chouette mais je dois avouer que c'est loin d'être joli sur ma mini silhouette ^^

    2/ JE NE SAIS PAS GERER LES DIFFERENCES DE TEMPERATURE

    Je suis une fille monostyle ^^ Je peux m'habiller quand il va faire 30°C ou quand il va faire 10°C. Le problème c'est que je vis dans une région où les variations de température sont importantes au cours d'une seule journée. 

    En Automne ou en hiver, il n'est pas rare de commencer la journée à 4/5°C pour avoir 20°C dans l'après-midi. 

    Résultat, je suis constamment habillée trop chaudement ou trop léger ! Et tout ça vient aussi du point suivant...

    3/ JE DETESTE LES SUPERPOSITIONS

    Je crois que la pire superposition pour moi, c'est une chemise cintrée sous un pull ! Je me sens étriquée, pas à l'aise, j'ai rapidement trop chaud...bref rien ne va (je suis chiante, je vous l'ai déjà dit?).

    De manière générale, je n'aime pas "la technique de l'oignon" qui semble pourtant être une bonne idée quand on subit comme moi de fortes variations de température dans une journée : plusieurs couches de vêtements pour avoir chaud le matin et pouvoir les enlever si les degrés grimpent. 

    La majorité du temps, je ne supporte que deux couches de vêtements : teeshirt/pull, blouse/gilet. 

    Du coup, une quantité de vêtements plus légers, les robes ou blouses d'été, n'étaient plus portées en automne ou hiver, ou alors je finissais toujours par avoir trop froid !

    4/ JE SUIS UNE MANIAQUE DU COL

    Chacun ses petites travers n'est-ce pas ? Si vous avez suivie les épisodes précédents, vous savez déjà que je déteste les cols trop serrés. Mais ça va au-delà, je suis une vraie maniaque pour certaines détails : je ne supporte pas qu'on puisse voir un vêtement sous un pull ! Et comme j'ai déjà des pulls au col pas trop serrés - en V, rond large, col bateau - ça complique énormément la tâche !!!

    C'est comme ça qu'on finit par dire le fameux "je n'ai rien à me mettre" ! C'est pas qu'on a rien dans les placards, c'est qu'on a rien qui nous corresponde ! 

    RESULTATS

    La majorité du temps, je suis donc en jean/teeshirt/pull ou jean/blouse/gilet, peu importe la température. Et évidemment, si ça convient pour les journées fraîches, dès qu'il fait froid, je suis gelée ^^

    Je n'arrive pas à mettre aussi facilement mes robes l'hiver, puisque là encore, elles sont souvent légères donc un seul gilet ne suffit pas à me réchauffer ! Mais vu mon aversion des superpositions, je ne peux rien rajouter d'autre, sinon, c'est l'inverse, je meurs de chaud !!!

    Voilà comment on se retrouve avec des vêtements qu'on aime bien mais qu'on ne sait pas porter, avec des tenues très classiques qu'on a du mal à rendre un peu plus habillées, bref comment on est pas à l'aise dans son dressing!

    unnamed-2.jpg

    L'idée du body 

    En réalité, j'ai trouvé plusieurs astuces pour faciliter mes tenues hivernales, notamment un peu plus habillées. Mais je vous garde ça pour le prochain épisode !

    L'idée - et surtout mon addiction! - du body est venue doucement l'hiver dernier. Au départ, le body m'était un peu étranger et je le pensais surtout réservé à la partie lingerie, voir lingerie un peu sexy ;) 

    Mais en décembre dernier, je suis partie à Amsterdam avec l'amoureux et la météo était plutôt clémente : il allait faire froid mais très beau. Donc en ballade toute la journée, on aurait froid le matin et le soir mais rapidement chaud en journée. On est habitué des destinations froides (notre voyage de noce était en Laponie) donc j'avais quelques idées pour m'habiller afin de ne pas avoir ni trop froid ni trop chaud. C'est comme ça que j'ai investi dans un body Uniqlo de la gamme Heattech Extra Warm. Gris, col très arrondi (donc on ne le voit pas sous le pull^^), et manches 3/4. 

    Ce fut une super idée et ça a fait son chemin dans mon esprit...

    Les avantages du body pour moi

    Depuis, j'ai une mini collection de body : à manches 3/4, forme teeshirt, débardeur, échancré dans le dos, etc.

    Ils ont tous un point commun : ils sont invisibles sous un pull ! Et plutôt foncé, afin de pouvoir les mettre avec tout (et en no-bra, ça aussi on en parlera une autre fois^^). 

    L'avantage inestimable pour moi c'est qu'un body tient beaucoup plus chaud qu'un tee-shirt un peu ample. On peut facilement choisir sa forme en fonction de la température : celui à manches 3/4 est réservé aux périodes vraiment froides ! La plupart du temps, un body forme teeshirt ou débardeur suffissent amplement. Au-delà du fait que vous pouvez le choisir en matière chaude, c'est surtout l'effet "body pour enfant" (si t'es parent, tu me comprends!) : le body vous permet d'avoir chaud dans le dos et au ventre, sans vous soucier des vêtements qui remontent, se coincent, gênent. 

    Et deuxième avantage, il s'oublie ! Pour l'allergique aux superpositions que je suis, c'est parfait ! Il me permet d'ajouter une couche de vêtement sans avoir l'impression de faire l'oignon et surtout sans y penser pendant la journée. 

    Résultat : je peux remettre mes vêtements plus légers sans avoir froid. Je met un body sous une robe légère, avec un gilet par dessus et c'est parfait, peu importe les variations de températures ! Idem avec des chemises, des blouses, etc. Je peux aussi porter des pulls au col un peu trop large, sous lesquels je ne pouvais rien mettre sans que ça se voit. Si le pull est assez chaud ou si je passe la journée à l'intérieur, un body et un pull suffisent !

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Voilà comment fonctionne le minimalisme dans le dressing pour moi : beaucoup de réflexions et une recherche de solution. Ce n'est pas normal de toujours penser qu'on a rien à se mettre, il y a forcément plusieurs raisons à ce sentiment. A vous de les identifier et surtout de trouver une solution adéquate pour vous. Et ce n'est pas toujours une solution drastique ! Pour moi, il m'a suffit de quelques body pour pouvoir reporter certains vêtements plus régulièrement et être plus à l'aise. C'est sans doute tout bête mais je n'aurais pas "conceptualiser" l'avantage du body comme ça si je n'y avais pas réfléchi dans le cadre du minimalisme. Avant ça, je restais en boucle sur l'achat de nouveaux pulls, nouvelles robes, que je ne mettais pas forcément plus ! Ce cercle vicieux s'arrête quand on se pose, qu'on réfléchit et qu'on l'adapte au cadre du minimalisme : avoir moins mais beaucoup mieux. Et surtout être toujours à l'aise dans ces vêtements !

    Shopping : mes bodys ne viennent pas du tout de marques éthiques ou écologiques. Pour la simple raison que je n'ai pas le budget et que je préfère les essayer vu ma morphologie. En général, je les trouve chez Uniqlo pour les chauds, chez H&M, Etam ou Kiabi pour les plus classiques. 

    Mais il en existe quand même dans des marques plus responsables, voici une petite sélection :

    Capture_d_ecran_2017-08-02_a_12.09.25_1050x.progressive.png.jpg

    Le body made in France des Petites jupes de Prune

    la-eugenie-bleue-marine-body-bleu-marine.jpg

    Le body en micro-modal, made in France de Le slip français

    body-blanc-gatsby.jpg

    Le body Gatsby en coton biologique de Luz

    organic-body-do-you-green-02.jpg

    Le body en fibre de pin blanc, made in France, de Do you Green.

    body6.jpg

    Un body en coton made in Spain, de The Nude.